Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet et il a décidé un moratoire sur le projet de port et la création d'une commission de médiation qui fera un bilan le 8 juillet 2021 avant vote des élus communautaires sur la poursuite ou non du projet le 22 juillet 2021. Jugement du Tribunal Administratif du 16 février 2021 : rejet du recours de La Vigie contre le SCoT du Pays de Saint-Gilles, l'association fait appel. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve importante : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . Le 12 janvier 2021, le Tribunal Judiciaire des Sables d'Olonne annule la vente des terrains de la ferme de la Normandelière à la commune. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

dimanche 13 octobre 2019

Normandelière et semaine du 7 au 13 octobre 2019 : Résumé. Quelle semaine !

Rappel de l’événement qui a tout changé : la manifestation du 6 octobre 2019 
La Normandeliere, c’est désormais une Zone À Défendre 




Lundi 7 octobre 2019. Les papiers de Ouest-France

Lundi 7 octobre 2019. Port Bretignolles : appel à bloquer le chantier 

Mardi 8 octobre 2019. Port Bretignolles : le plan de l’élu voyou

Mardi 8 octobre 2019. Port Bretignolles : le plan de l’élu voyou a lamentablement échoué 

Mardi 8 octobre 2019. Port Bretignolles : Christophe Chabot et son opposant préféré sur France 3
C’est panique à bord, le pire qui pouvait arriver à Christophe Chabot et sa bande c’est l’implantation d’une ZAD à Bretignolles et le pire est arrivé
Le meilleur qui pouvait arriver aux défenseurs du site de la Normandeliere c’est l’implantation d’une ZAD à Bretignolles et le meilleur est arrivé


Mercredi 9 octobre 2019. Port Bretignolles : Christophe Chabot ne maîtrise plus l’information
Les articles de journaux se multiplient et les réseaux sociaux se déchaînent contre le projet de port de plaisance, contre son instigateur : Christophe Chabot et contre le décideur local : le préfet de Vendée. 

Mercredi 9 octobre 2019. Port Bretignolles : Stéphane Buchou, un député hors sujet !
On voudrait que Stéphane Buchou, chargé d’une mission nationale sur le trait de côte, nous donne son avis sur le projet de port de plaisance de Bretignolles et il nous parle de ramener à la raison les zadistes et de les renvoyer à la maison.

Mercredi 9 octobre 2019. Port Bretignolles : Christophe, Stéphane, Annick dans le même bateau !
Malheureusement pour Christophe, Stéphane et Annick, les défenseurs du site de la Normandeliere, installés sur un terrain privé, sont des personnes pacifistes ayant une stratégie d’action directe non violente.

Jeudi 10 octobre 2019. Port Bretignolles : 2500 manifestants, c’est notre force principale !
Tout ce qui se passe à Bretignolles est porté par toutes ces personnes qui ont participé à la manifestation du 6 octobre 2019 et qui sont prêtes à manifester de nouveau si le projet n’est pas arrêté
Suite à cette manifestation et de manière tout à fait improvisée, une ZAD a été créée sur un terrain privé par des personnes pacifiques ayant pour seul objectif de défendre le site par des actions non violentes.
Notre force aujourd’hui, c’est le soutien massif faisant suite à la manifestation et l’action des défenseurs du site


Jeudi 10 octobre 2019. Port Bretignolles : Christophe Chabot ne veut plus d’une réunion publique
Faut pas nous prendre pour des imbéciles 
Nous faire croire que le journal Ouest-France avait mal interprété l’invitation de Christophe Chabot !
Sa réunion publique aurait été perturbée par la présence des opposants et des défenseurs du site, il l’a annulée.


Jeudi 10 octobre 2019. Port Bretignolles : SOS d’un maire en détresse 
Une belle brochette de partisans de Christophe Chabot sur l’estrade. L’instant est solennel, la République est en danger !
C’est panique à bord, une situation qui n’avait pas été anticipée par les porteurs du projet, ceux-ci pensant que les opposants au projet étaient des gentils qui n’oseraient jamais manifester et défendre le site.


Vendredi 11 octobre 2019. Port Bretignolles : des élus pitoyables !
L’installation d’une ZAD à la Normandeliere n’est pas une catastrophe, c’est une porte ouverte pour ceux qui veulent expérimenter la démocratie participative et le site est parfaitement accessible.

Vendredi 11 octobre 2019. Port Bretignolles : l’appel au calme du préfet de Vendée 
L’appel au calme du préfet de Vendée est plutôt lancé à Christophe Chabot et à ses partisans qu’aux associations et aux défenseurs du site de la Normandeliere qui occupent pacifiquement un terrain privé et qui mènent des actions non violentes pour défendre l’environnement local en attendant les décisions de justice.

Samedi 12 octobre 2019. Port Bretignolles : l’appel au désordre de la Conférence Départementale des Exécutifs 
L’ordre logique des choses, c’est d’attendre les décisions de justice avant de reprendre ou non les travaux. 

Samedi 12 octobre 2019. Port Bretignolles : les opposants envahissent la toile 

Quelle semaine

En 8 jours, il s’est passé plus de choses qu’en 16 ans de combat contre le projet de port.
Nous, les anciens, qui nous battons à coups de dossiers contre ce projet de port et qui avions parfois l’impression d’être un peu seuls, avons vu arriver une volée de jeunes personnes paisibles mais décidées d’abord à la direction de La Vigie puis sur la ZAD et tout est devenu possible.
La ZAD est devenue un lieu de rencontres, de débats qui attire de nombreuses personnes. Ces personnes sont stupéfaites par l’état actuel de la Normandeliere : un paysage de guerre !
Les entreprises qui viendront sur le site pour poursuivre ce carnage prendront de gros risques.

Christophe Chabot est encerclé et n’a plus le choix : soit il abandonne son projet, soit il arrête les travaux en attente des décisions de justice.

7 commentaires:

  1. Le pire pour C.Chabot,le meilleur pour nous. Chaque matin,je me pince pour saboir si je n'ai pas rêvé! MERCI les Jeunes,MERCI à tous les "DUNE".

    RépondreSupprimer
  2. Merci ,merci ,merci,
    mille fois merci pour ce que vous apportez à la démocratie.
    Pour votre engagement,
    pour votre pacifisme,
    pour votre pédagogie.
    La richesse de votre contribution, est la juste réponse à donner, à cette arnaque médiatique dirigée par la majorité municipale en place.
    RESPECT.

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai que nous les anciens n'avons pas pensé à tout ce qui arrive aujourd'hui face à ce maire jusqu'auboutiste et obsessionnel. Nous devons maintenant soutenir ces jeunes venus nous donner un réel coup de main.
    En regardant les vidéos de l'intervention des forces de l'ordre cette semaine,je suis effarée.
    On ne peut en arriver à la violence.
    Nous devons nous réveiller et protéger ces jeunes gens qui pourraient être nos enfants et nos petits-enfants


    RépondreSupprimer
  4. Chabot sois assuré que nous reviendrons donner vie au site...Nous replanterons oyats, arbres...Je n'oublie pas jeune gamin au collège "les épinettes" avoir planté des oyats dans la dune à St Gilles, aujourd'hui j'en mesure encore plus leur utilité...et je ne suis pas le seul !

    RépondreSupprimer
  5. Attention lundi gros coup de vent de sud vers midi avec des rafales à 45 noeuds (90 kmh).Va falloir haubaner le mirador ! conseil de marin vu que la dune est éventré.

    RépondreSupprimer
  6. je viens de lire le communiqué de presse de CC sur le site de la commune de Brétignolles: sidérant ! cette déclaration lue devant la presse , ses copains triés sur le volet et les maires des communes de la com com est pleine de contre vérité..... ça on le savait mais nommer les gens qui veulent sa mort c'est gonflé..... Vite des mouchoirs , il va faire pleurer dans les chaumières...
    Bravo aux dunistes !Belle journée à la Normandelière

    RépondreSupprimer
  7. AUVINET du Conseil soutien le projet mortifère de CHABOT que ne ferait-il mieux de s'occuper de la problématique de l'eau en Vendée...quand on sait que 1 % des cours d'eau de la Vendée est en bon état écologique...C'est honteux. Nous sommes le département de France le plus mauvais. Que faites-vous M.AUVINET d'ailleurs on devrait vous surnommer EAU "PINAIE" (pinaie en vendéen : pourri). MAFIEUX...

    RépondreSupprimer