Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

mercredi 9 octobre 2019

Normandelière et Port Bretignolles : Stéphane Buchou, un député hors sujet !

France Bleu du 9 octobre 2019. L’invité de la rédaction : Stéphane Buchou

France Bleu du 9 octobre 2019. Port de Bretignolles : le député LREM, Stéphane Buchou, appelle les « zadistes » à « partir de la commune »

On voudrait que Stéphane Buchou, chargé d’une mission nationale sur le trait de côte, nous donne son avis sur le projet de port de plaisance de Bretignolles et il nous parle de ramener à la raison les zadistes et de les renvoyer à la maison.

Les zadistes qui défendent le site de la Normandeliere sont nos amis, ceux qui veulent le détruire ne le sont pas.

S’il y a des personnes qu’on doit ramener à la raison, ce sont le préfet de Vendée et Christophe Chabot. S’ils abandonnent le projet de massacre de la Normandeliere, les zadistes partiront naturellement.

Jimmy Pahun s’est prononcé clairement contre le projet de port de plaisance de Bretignolles, Stéphane Buchou n’a rien dit prouvant son manque de courage. Il n’a aucune crédibilité pour la mission nationale qui lui est confiée.

France 3 Pays de Loire du 9 octobre 2019DOSSIER. Brétignolles, en Vendée : un projet de port de plaisance sous haute tension

Communiqué de presse du collectif ZAD de la Dune du 8 octobre 2019
Pour tous ceux qui se posent des questions et qui s’inquiètent suite à la diffusion du communiqué de presse de Demain Bretignolles et de La Vigie, il faut rassurer en disant :
1 - le communiqué de presse du collectif ZAD de la Dune a été diffusé sur le site de La Vigie 
2 - La Vigie participe aux assemblées générales du collectif
3 - La Vigie soutient le collectif et reconnaît les résultats : blocage de chantier et impact médiatique 
Les mots sont parfois mal interprétés mais tous ceux qui sont à la Normandeliere actuellement sont des défenseurs du site


Toujours beaucoup de monde à la Normandeliere : vidéo ce matin 8H sur Facebook 

22 commentaires:

  1. Comme disait Petit Gibus : couille molle !!!

    RépondreSupprimer
  2. Buch buch chou chou, Comment on fait lorsque que les zadistes sont des habitants de Bretignolles sur Mer. L'état de droit comme il le dit si bien c'est de respecté la loi et non l'intimidation et le chantage faites par la bande à Chabot. c'est aussi d'attendre les jugements et les recours avant de lancer les moindres travaux. Et on ton boulot buch buch chouchou c'est pas de stopper l'érosion de notre littoral.

    RépondreSupprimer
  3. CQFD...un politique banal...totalement inutile,mais cher rémunéré pour son inutilité....hélas ils sont nombreux!!!

    RépondreSupprimer
  4. Je viens d'écouter l'interview de S. Buchou sur France Bleu : consternant !! Incapable d'articuler correctement trois mots de suite, ignorant visiblement totalement le sujet, il balbutie des poncifs au lieu de parler du fond du sujet. Et c'est ça qui représente Brétignolles à l'assemblée ??!! On est bien mal en point avec un hurluberlu pareil.

    RépondreSupprimer
  5. avec le peu d'instruction que j'ai je pourrais faire depute peu etre celui des anes il suffit de repondre n'importe quoi sauf a la question

    RépondreSupprimer
  6. 7500 Euros de salaire mensuel brut... sans compter le reste... pour faire le contraire sa mission du Minisrère sur le trait de côte et mépriser la Nature qui bizarrement est quand même consommée pour fabriquer les cellules de son corps. Consommer et mépriser, prendre sans donner, la base de tout respect du Vivant est baffouée... L'État de droit ce n'est pas que des lous, il y des devoirs moraux de respect de la Nature qui nous permet de vivre et de vivre ensemble... un niveau de conscience que tout réprésentant de l'État ou des Territoires devrait avoir pour se regarder dans une glace comme chaque être humain... et la Légion d'honneur encore pire, gageons que nos ancêtres se retourneraient dans leurs tombes s'ils apprenaient une telle abérration écologique et de saccage du collectif pour quelques individus avec un niveau de conscience plus bas que Terre et innacceptable en 2019. Le Moyen-Âge, les Seigneurs et Vasseaux, Attila et les Huns, les Croisades pour imposer les délires, les mégalomanies de César et de Louis XIV. Personne avec une conscieence digne de ce mot ne peut cautionner ces comportements,ces pouvoirs, ces comportements égoïstes, cyniques et culpabilisateurs de ceux qui doivent représenter l'État et les Territoires sans Ego ni orgueil ni intérêt personnel mais avec humilité, intelligence, décence, mesure, bon sens et gratitude pour la Nature. Il en va de l'avenir de la Planète et de la vie de nos descendants et des écosystèmes qui nous permettront encore... ou pas... de vivre. Question subsidiaire, la TVA qui va être encaissée par l'État sur les 75000 HT du pompage de la carrière, ils vont être utilisés pour lutter contre sécheresse en Vendée ou pour payer les députés et le Ministère de ma transition écologique à ne pas remplir leurs missions de bon sens?

    RépondreSupprimer
  7. un homme en colère9 octobre 2019 à 11:09

    Mr Buchou,intervention euh, euh, minable, on s'en doutait ! "l'intimidation des zadistes" qui intimide depuis des années, menace, fait du chantage ? Qu'il vienne voir lui même sur place, faire son boulot, remplir sa mission, pour ne serait ce que soutenir le maire (ça me fait mal d'écrire cela). Qui a commencé à ne pas respecter la loi ? Qui a détruit ? Pas les zadistes, qui eux veulent construire un monde meilleur et plus juste. Le député Buchou a été élu LREM, parti politique qui devait sois disant en finir avec les vieilles méthodes politiques. Il n'en est rien, toujours des magouilles, des mensonges, il n'y a qu'à voir la communication sur l'accident de Rouen ou l'attaque de la préfecture de Paris pour ne citer que ceux là. Oui le député Buchou est sorti du trou et moi je reste dépité du trou de la Normandelière.

    RépondreSupprimer
  8. Ce pauvre député Buchou, même pas un marcheur… juste un suiveur comme beaucoup hélas !!!

    RépondreSupprimer
  9. Buchou dans les choux,
    Il ne démontre que deux choses, c'est sa totale incompétence sur ce dossier et une véritable couardise.

    En ce qui concerne la ZAD, c'est une obligation morale et légale de défendre l'environnement quand il est maltraité de la sorte.
    Bravo les jeunes, c'est une action exemplaire, pacifique qui dérange et met le nez du préfet dans son "caca".

    Qui est dans l'illégalité?
    - Le maire qui a engagé des travaux pour détruire de manière irrémédiable ce secteur.
    - Le maire qui a délibérément menti sur la nature de ce secteur (coupure d'urbanisme).
    - Le maire qui a délibérément menti sur l'alimentation en eau par la nappe de la carrière.
    - Le maire qui a été condamné par la justice pour ses magouilles dans le cadre de l'achat de la ferme.
    - Le maire qui interdit l'accès a des propriétés privées.
    - Un maire qui engage, on ne sait pas comment une société privé pour mener des actions violentes, ça s’appelle une "milice".
    - Le maire qui passe des marchés de travaux sans respecter le code des marchés publiques.
    - Ce maire qui ne veut pas attendre que la justice se prononce sur ce sujet et pour cause.
    - Un maire qui a magouillé les chiffres de réservation d'anneaux et qui présente un dossier pourri.
    - Et que dire sur ses opérations immobilières réalisées à titre privé...
    Et il y aurai bien d'autres choses à dire.

    Des comportements d'un autre age que l'état avec l'aide du préfet protège par des magouilles les plus malsaines.

    Messieurs vous n'avez rien compris, la nature ne peut pas se défendre toute seule devant la justice et devant tant de bêtises il est grand temps de ne pas laisser faire.
    Les jeunes sont là pas pour défendre leurs intérêts contrairement à certains mais pour défendre le peu de patrimoine que vous avez bien voulu leur laisser.

    Ne lâchez rien!!!

    RépondreSupprimer
  10. Je viens d'écrire au député lui demandant d'éclairer sa position par rapport à la mission qui lui a été confiée. Je verrai bien si j'ai une réponse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que s'est -il passé à l'Ecologe du Marais -girard l'an dernier entre Chabot ,De Rugy et Buchou? Y -a t -il eu un deal?

      Supprimer
  11. télévendée 12h30 : la protection et/ou la création de 1000 mares par Vendée eau pour filtrer l'eau et dépolluer ... ils ont dû oublier Brétignolles !!

    RépondreSupprimer
  12. Il faut qu'il arrête la fonction et reprenne son travail d'avant!
    Idiot bête....qu'il est !!!!

    RépondreSupprimer
  13. A la télévision comme à la radio, l'argument essentiel du maire-président de communauté de communes est qu'il défend les brétignollais en construisant ce port. Même s'il a été élu avec environ 60% des voix (je me trompe peut-être ?), bon nombre des électeurs pensaient que le port-serpent de mer ne se ferait pas vu les résultats de l'enquête de 2011 et les déclarations du préfet de l'époque. Et beaucoup de brétignollais n'ont découvert l'atroce réalité du projet qu'avec le massacre de la dune. De toute façon, c'est devenu maintenant le projet des dizaines de milliers d'habitants de la communauté de commune.

    Mais surtout, Monsieur Chabot, le littoral n'appartient ni à Brétignolles ni à la communauté de communes, mais fait partie du patrimoine de tous et doit être légué dans le meilleur état possible aux générations futures. Aussi il est tout-à-fait normal que des personnes soient venues de la France entière. Ne réagirions-nous pas si le maire de Chamonix voulait tailler le Mont-Blanc pour faire un parking ? Mais vous pensez avoir le droit de massacrer le littoral avec la complicité du préfet pour construire un parking à bateaux. Eh bien non, Monsieur Chabot, cela ne passe pas, et si certains brétignollais ont peur de montrer leur opposition au port, merci à tous ceux qui sont venus d'autres régions pour manifester leur mécontentement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste 387 voix de plus, la plupart des résidents secondaires.

      Supprimer
  14. L'intervention du " FOU DU TROU ", hier soir sur FR3 était, d'une NULLITE affligeante, tout le monde l'a bien noté... Y compris l'intéressé, qui a, dans la rediffusion de mi-journée d'aujourd'hui, fait modifier sa version !... Nouvelle mouture tout aussi indigeste !

    RépondreSupprimer
  15. La création d'une ZAD a plusieurs mérites : bloquer, ou au moins ralentir, de façon efficace la réalisation des travaux, faire parler au niveau local, mais aussi national (enfin !) de ce projet inutile et destructeur, faire se rencontrer des gens (souvent jeunes) avec des convictions écologiques fortes et une population locale attachée à son patrimoine naturel.
    Il faut être réaliste : face aux comportements de quelques décideurs à l’égo surdimensionné, ces actions de résistance, non-violentes, sont devenues nécessaires.
    Et, même si certains opposants historiques au projet n’y adhèrent pas, ce que je peux comprendre, la ZAD n’empêche en rien le déroulement des divers recours et procédures en cours à l’initiative des associations.
    Ne perdons pas de vue l’objectif commun : mettre fin au projet de port à la Normandelière !
    J

    RépondreSupprimer
  16. Sur la vidéo de ce matin il y a la dizaine d'opposants dont parle toujours Chabot !! Et dimanche aussi, il y avait la dizaine d'opposants !! Pauvre Chabot, le vent tourne ! Et merci à tous ces jeunes qui vont nous aider à faire connaître le combat et nous faire gagner (des amis parisiens m'ont appelé hier pour me demander ce qui se passait à Brétignolles, ils avaient eu vent du problème…. ça bouge !)

    RépondreSupprimer



  17. A toutes fins utiles voici un courrier que je viens d'envoyer à Elisabeth BORNE. J'ai aussi averti Nicolas Hulot.


    1er octobre 2019 Mme Elisabeth BORNE
    Ministre de la Transition
    Ecologique et solidaire



    Objet :
    Port de plaisance
    à Brétignolles sur mer
    Vendée

    Madame la Ministre,

    Je me permets de vous solliciter une seconde fois. En effet, vous avez transmis au Préfet de la Vendée mon précédent courrier du 24 juillet sur ce sujet brûlant, et celui-ci ne m'a pas répondu, pas plus d'ailleurs qu 'à ceux que je lui ai directement envoyés.


    Je reviens donc vers vous sur le projet de réalisation d'un port de PLAISANCE sur la commune de Brétignolles sur mer en Vendée.

    Cette fois je ne soulignerai qu'un seul point, crucial.

    Le territoire de cette commune se trouve donc en bord de mer et protégé de celle-ci tantôt par une barrière rocheuse tantôt par un cordon dunaire. Pour permettre l'accès au port ce cordon serait arasé sur 150 m. Des travaux dans ce sens ont d'ailleurs débuté aujourd'hui même.
    Ceci est ahurissant et à l'exact opposé de ce que l'on doit faire aujourd'hui : renforcer les protections contre l'élévation du niveau de la mer et non les démanteler.
    Comment expliquer qu' une absurdité pareille puisse encore aujourd'hui être permise par la puissance publique.
    Ayons bien en tête que la mer peut monter de 1 m en 2100 et que des chercheurs français (CNRS, CEA, Météo France) ont très récemment évalué à + 7° C la hausse des températures à cette date, certes dans le pire des cas.
    Ma fille a 33 ans, mes petits-enfants de 1 à 12 ans, que vont-ils devenir. Pourront-ils encore vivre sur notre territoire : La France.
    Je ne peux pas croire qu'il ne soit pas en votre pouvoir de mettre un terme à cette action criminelle.

    Dans cet espoir je vous prie de croire, Mme la Ministre , en toute ma considération.

    RépondreSupprimer
  18. Dire que j'ai voté Buchou car je croyais qu'il avait une fibre écologique ! quelle erreur,il est d'une nullité affligeante. Pourquoi n'a t il pas les c.....de venir parler directement aux opposants au massacre de la dune ? De se rendre compte par lui même , au lieu de ânonner des poncifs vaseux. On va lui faire sa prochaine campagne, il devrait dès maintenant chercher à se recycler .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un paumé ce type, il en a rien à foutre de l'écologie et de la Normandelière..lui, tout ce qu'il voulait, c'est le pouvoir, il l'a eu, il fanfaronne, prend les gens de haut, c'est vraiment un gros connard et un gros guignol ce type !
      il faut se rappeler que Buchou n'avait eu que 12% des voix aux municipales de 2014 à Notre Dame de Monts..il a été élu député grâce à son étiquette Macron et qu'il n'y avait rien en face..

      Supprimer
  19. Buchou dit, à Brétignolles reigne le kao! Ils ont pas hontent, ils ne savent plus quoi dire! Les bulldozers ça c'est le kao, vraiment des moins que rien.

    RépondreSupprimer