Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet et il a décidé un moratoire sur le projet de port. Jugement du Tribunal Administratif du 16 février 2021 : rejet du recours de La Vigie contre le SCoT du Pays de Saint-Gilles, l'association fait appel. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve importante : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . Le 12 janvier 2021, le Tribunal Judiciaire des Sables d'Olonne annule la vente des terrains de la ferme de la Normandelière à la commune. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

mercredi 12 mai 2021

Normandelière et terrains de la ferme : une histoire de fous qui osent tout !

 Ordre du jour du conseil municipal de Bretignolles du 19 mai 2021


Point 13 de l’ordre du jour : « acquisition des parcelles constitutives de l’ensemble immobilier correspondant à la ferme de la Normandeliere »

Rappel

Article du 3 mars 2021. Jugement sur la vente de la ferme : rebondissement et sac de noeuds pour la municipalité de Bretignolles 

Article du 11 mars 2021. Jugement sur la vente de la ferme : les médias locaux réagissent enfin


La promesse de l’équipe municipale de Bretignolles après le jugement.

« Outre le fait qu’elle (la commune) entend faire appel de ce jugement, la commune envisage de renouveler son intérêt pour la maîtrise foncière de ce site, selon des modalités qui seront déterminées en fonction des décisions prises par le conseil communautaire à l’issue des travaux du groupe de médiation dédié au port de plaisance »



Nouveau passage en force de la municipalité de Bretignolles et promesse non tenue

Le conseil municipal n’a pas été sollicité jusqu’à maintenant pour faire appel du jugement et sans attendre la délibération du conseil communautaire du Pays de Saint-Gilles, sur la poursuite ou non du projet, à l’issue des travaux du groupe de médiation, la municipalité de Bretignolles inscrit à son prochain conseil municipal l’acquisition des parcelles de la ferme de la Normandeliere. C’est un passage en force et une promesse non tenue.

C’est la communauté de communes qui est porteur du projet de port de plaisance de Bretignolles, c’est elle qui devrait acquérir les terrains de la ferme de la Normandeliere et qui devrait déclencher l'opération d’achat, avec négociation du prix, si le projet était décidé.

C’est insensé ! Comment va réagir la communauté de communes à ce nouveau passage en force et à cette promesse non tenue ? Y aura-t-il des recours gracieux pour faire annuler cette délibération du conseil municipal ? Pourquoi ne pas demander un contrôle de légalité concernant une telle délibération ? Est-ce un préalable avant la procédure d’appel ?

Il y a du Chabot derrière toute cette magouille 

Ils ont mis en exécution le PLU de Bretignolles, sans attendre le jugement des recours déposés par les associations, en imposant un zonage Aup pour un aménagement portuaire sur le site de la Normandeliere. Ils ont ensuite demandé au service des Domaines de revoir le coût des terrains de la ferme de la Normandeliere passant de terrains agricoles (POS 1998) à terrains portuaires (PLU de avril 2019) et, comme par enchantement ou par envoûtement, le service des Domaines a validé, en 2019, le prix de 1 820 000 euros, celui de la transaction initiale entre la municipalité de Bretignolles et SIPO Philam

Tout n’est que petits arrangements entre amis de la bande. Et la bande, qui n’a pas peur du ridicule, tente, par tous les moyens, d’évincer la communauté de communes du portage du projet de port et de le ramener à Bretignolles avec le consentement de la marionnette à la tête de la municipalité

Avec Christophe Chabot, il faut s’attendre à tout surtout au pire et le pire on y est 



lundi 10 mai 2021

Normandelière et marche pour le climat : Port Bretignolles s’invite

 Site Reporterre du 10 mai 2021. Marche pour le climat « vous sabotez, nous bâtissons »

Ouest-France du 9 mai 2021. Les Sables d’Olonne. Marche pour le climat : environ 250 personnes ont défilé sur le remblai

Des combats dans la durée

Et sur le littoral, les combats environnementaux ne manquent pas. « Stop au béton », pouvait-on lire sur certaines pancartes. Cinquante ans après les projets immobiliers sur le littoral comme les Merlins, certains sont encore à la pointe du combat. Dans le cortège, les militants parlent encore de vieux projets aujourd’hui abandonnés comme celui du barrage de l’Auzance…

Les cibles ont un peu changé mais les batailles semblent s’inscrire dans la durée. Comme a résumé une opposante à Port-Brétignolles « Nous sommes contre tous les grands projets qui sont imposés. » Celui du port de la Normandelière était quand même largement en ligne de mire. Comme pour montrer que le combat est toujours d’actualité.

Le Journal des Sables du 10 mai 2021. 250 personnes hier à la mobilisation contre la loi climat 






Il y avait des représentants des opposants au projet de Port Bretignolles à cette marche pour le climat mais pas un partisan de Christophe Chabot, le climat ils s’en foutent comme le démontre leur obstination à vouloir bétonner la Normandeliere ! Ce qu’ils veulent, c’est du profit pour tout de suite pas pour demain et ils le diront haut et fort le 29 mai ! 

Bernard Tapie doit rembourser des millions d’euros volés à l’Etat, il faudrait que Christophe Chabot subisse le même sort et, une fois le port abandonné, qu’il soit condamné à de lourdes sanctions financières pour conflit d’intérêt, abus de biens sociaux et préjudice financier et moral. Ne serait-ce pas pour ça qu’il continue le combat, pour éviter de se retrouver dans les mailles du filet de la justice ? Christophe Chabot, c’est le Bernard Tapie local.

Pour sauver le soldat Chabot, ils font un nouvel appel désespéré aux maires du Pays de Saint-Gilles pour les rencontrer pour la nième fois, pour leur expliquer le projet parce qu’en commission de médiation ils n’y arrivent pas !

jeudi 6 mai 2021

Normandelière et Port Bretignolles : les liaisons dangereuses entre public et privé

Image extraite du Sans-Culotte 85 de mai 2021 - à acheter absolument

Christophe Chabot, tel Napoléon, repart au combat et met tous ses atouts au service de son armée, en particulier les moyens humains et financiers de son entreprise Akena Verandas créant la confusion entre intérêt public et intérêt privé sans que personne ne soit choquée ! 

Le Journal Sans-Culotte 85 dévoile un nouvel exemple 



Extrait de Sans-Culotte 85 de mai 2021 - Akena en embuscade ... ?

C'est Akena Verandas qui a réglé la facture, 30 000 euros, des 23 000 exemplaires du journal de propagande distribué dans les boîtes aux lettres du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie !

C'est Jérôme Dénécheau, employé de Akena Verandas, qui est détaché à la maire de Bretignolles pour préparer les dossiers de la municipalité présentés à la commission de médiation et probablement pour piloter toutes les opérations de propagande et de communication sur les réseaux sociaux

Tout porte à croire aujourd'hui que Akena Verandas va soutenir financièrement les candidats aux départementales choisis par Christophe Chabot. 

Tout porte à croire aujourd'hui que les employés de Akena Verandas et leur famille vont être fortement sollicités pour participer massivement à la manifestation du 29 mai 2021.

NOTA : Les 30 000 euros dépensés pour la réalisation du journal de propagande, les quelques 15 000 euros minimum dépensés pour la collaboration de Jérôme Dénécheau à l'opération de propagande, les coûts des réunions publiques et de la manifestation du 29 mai 2021 en pleine période de campagne électorale, ne devraient-ils pas être inscrits dans les comptes de campagne de Laurent Boudelier et de Sophie Bourgouin, femme du vice- président de "Pays de Saint-Gilles veut son 2e port" ? Le thème principal de leur campagne est la défense du projet de port de plaisance de Bretignolles. 

Les moyens financiers mis au service de la défense du projet de port de Bretignolles sont susceptibles d'influencer le vote aux départementales d'une partie de la population du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie et devraient être considérés comme un soutien aux candidats Boudelier et Bourgouin.

Avec Christophe Chabot, le revanchard, il faut s'attendre à tout même au pire.


Extrait du Journal des Sables du 6 mai 2021 - Frédéric Fouquet. Une année à la mairie de Bretignolles-sur-Mer

Et pendant de temps-là Frédéric Fouquet fait croire qu'il déroule son programme normalement alors qu'il n'est qu'une marionnette aux mains de Christophe Chabot et de son entreprise Akena Verandas






Lire la suite dans Plus d'Infos

Le Conservatoire du Littoral veut acquérir des parcelles sur Bretignolles

L'érosion amplifie le risque de submersion marine

Le projet de Loi Climat contesté

L'impact du Port de Morin sur l'érosion des plages

Le Conservatoire du Littoral passe à l'action

La Thalasso de Blanco, c'est fini