Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

vendredi 13 décembre 2019

Normandelière et Port Bretignolles : l'abandon du projet est désormais envisagé






Comme nous l'avions prévu, l'appel d'offres pour la création du port de plaisance est déclaré sans suite pour cause d'infructuosité, les propositions des entreprises dépassant l'enveloppe réglementaire imposée par une réserve de la commission d'enquête publique et par le préfet de Vendée : 30 000 000 d'euros net (valeur 2017)




Il faut noter que deux appels d'offres précédents, liés au projet de port actuel, avaient déjà été déclarés sans suite, ce qui démontre les difficultés rencontrées par ce projet.
- l'appel d'offres pour l'assistance à maîtrise d'ouvrage pour la mise en oeuvre et le suivi des mesures environnementales. Suite à la relance d'un nouvel appel d'offres, seule la société Biotope avait répondu et avait été retenue.
- l'appel d'offres pour les fouilles archéologiques. A ce jour, il n'y a pas eu de relance d'un nouvel appel d'offres.

Pour en savoir plus, il faut écouter l'AUDIO du conseil communautaire du 12 décembre 2019 qui s'est déroulé sous la présidence de Lionel Chaillot, Christophe Chabot étant absent, dans une ambiance apaisée. Est-ce dû à l'absence du maître des lieux ?

Ce qu'on retient de l'audio (Jérôme Dénécheau balbutie, il faut tendre l'oreille !) :
Un fait exceptionnel, à la demande de Christophe Chabot et ce n'était pas à l'ordre du jour du conseil communautaire, Jérôme Dénécheau a fait une déclaration importante concernant le résultat de la consultation des entreprises pour la création du port de plaisance de Bretignolles, il en ressort :
- que de nombreux candidats se sont montrés intéressés mais que les estimations des entreprises ayant répondu à l'appel d'offres dépassent l'enveloppe réglementaire, comme en 2011 (lire l'article du 27 juin 2011)
- que des négociations vont avoir lieu avec les entreprises pour ajuster leurs estimations et tenter de contenir les coûts dans l'enveloppe réglementaire en ne dénaturant pas le projet soumis à l'enquête publique de 2018. Les résultats seront connus d'ici mars 2020.
- que Christophe Chabot dit clairement envisager l'abandon du projet si le coût réglementaire n'est pas tenu (mon commentaire : il n'aurait pas le choix !)

Les questions

Pourquoi ne communique-t-on pas aux élus communautaires les entreprises qui ont répondu à l'appel d'offres concernant la création du port et leurs estimations des travaux ?
C'est quand même intéressant de connaître le résultat des entreprises sachant qu'elles ont eu 2,5 mois pour estimer les coûts détaillés des travaux ? Leurs estimations initiales sont des références, les écarts avec l'enveloppe réglementaire sont des indicateurs. Les estimations négociées, revues à la baisse, sans modification du projet, ne seraient que des compromis pour attribuer le marché et lancer les travaux sachant qu'ensuite, en cours de réalisation, tous les inévitables dépassements de coûts seraient à la charge de la collectivité.
Un petit rappel : en 2011, une négociation exclusive avec le Groupe Merceron avait permis de baisser les coûts de près de 10 000 000 d'euros sur le coût des terrassements !!!! Comme disait Christophe Chabot à l'époque, la baisse des coûts était due à la crise ! Aujourd'hui, on n'est plus dans la crise, il sera difficile d'obtenir une telle baisse de coût.
Un autre petit rappel : nous avons toujours dit que le coût final de réalisation du port de Bretignolles serait de 60 000 000 d'euros minimum et cette valeur a été confortée par des estimations faites par nos experts et communiquées à la commission d'enquête publique de 2018.

Qui pousse Christophe Chabot à envisager aujourd'hui l'abandon du projet ? 
Il est probable que les estimations financières des entreprises soient très supérieures à celles exigées par l'enveloppe réglementaire issue de la commission d'enquête publique, qu'il y a péril en la demeure et qu'il faut se préparer à une sortie de crise.
On est bien loin de ce que Christophe Chabot disait en réunion publique à Thierry Biron (voir la vidéo). A cette époque-là, il se fichait du montant des travaux.

Mon commentaire

Tout se passe comme si Christophe Chabot préparait une petite annonce dont il a le secret, un abandon du projet avant la sanction finale de la justice administrative (ses avocats ont déjà dû l'informer de mauvaises nouvelles en provenance du tribunal), une sortie de crise, par le haut, d'un projet devenu bien encombrant avec une explication : un coût prohibitif.

Christophe Chabot a souvent abandonné avant d'être sanctionné, c'est sa marque de fabrique :
- le retrait du projet de port de plaisance de 2011 avant que le préfet de Vendée ne prononce un refus d'Utilité Publique
- le retrait d'une plainte contre ce blog avant la sanction de la Cour d'Appel
- le retrait d'une opération de reprise du FC Nantes avant le rejet de sa candidature, idem pour les tentatives de reprise de l'équipe de Luçon, de fusion avec l'ESOF
- le retrait de la mairie en 2020 pour laisser la place à Frédéric Fouquet, ...

Quelles qu'en soient les raisons, l'abandon du projet serait une grande victoire pour tous les amoureux du littoral Bretignollais.

Petit Supplément

Conseil communautaire du 12 décembre 2019 : Audio concernant le budget primitif 2020 - Intervention de Jérôme Dénécheau et, en final, de Thierry Biron









Lire la suite dans Plus d'Infos

Biodiversité en péril - La Normandelière

Une de Sans-Culotte 85 de décembre 2019 - janvier 2020

Lettre ouverte des élus de Réunir Bretignolles du 10 décembre 2019

La population des ports change, il faut désormais d'adapter

Le Marais-Girard le 14 décembre 2019 - après les dernières tempêtes

Le cadeau de Noël de la Comcom

jeudi 12 décembre 2019

Normandelière et Journal des Sables : des informations à foison

Journal des Sables du 12 décembre 2019. Quelques extraits pour vous donner l'envie de l'acheter

Martine Lucé est en colère et l'exprime.




Les partisans de Christophe Chabot avaient possession des bâtiments de la ferme de la Normandelière jusqu'à hier. Il semblerait que des "zadistes" aient squatté les lieux le mercredi 10 décembre 2019.
Christophe Chabot et sa bande ont provoqué les "zadistes" le 7 décembre 2019 et ceux-ci semblent être tombés dans le panneau ! Une escalade inquiétante !


Maintenir le lien avec la population locale est important pour les "zadistes", ce qui se passe en ce moment ne va pas dans le bon sens.




L'irréversible dérive financière de la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie liée à la mégalomanie du maître des lieux.

Si le projet de port se réalisait, avec les inévitables dépassements des coûts, la ligne rouge financière serait franchie.





Elections municipales 2020 à Brem-sur-Mer : les 2 listes en présence.

Les programmes restent flous, mais il faut attendre.
Le débat sur le projet de port de plaisance de Bretignolles ne pourra pas être évité.













Lire la suite dans Plus d'Infos

Une brochure présentée au Salon Nautique de Paris

Conseil municipal du 13 novembre 2019 : échanges concernant la délibération pour l'embauche de 2 agents de police municipale - l'audio est disponible

Port de plaisance du Guilvinec : un nouveau projet fait surface

mercredi 11 décembre 2019

Normandelière et Bretignolles-sur-Mer : une ambiance électrique à tous les étages

Ouest-France du 11 décembre 2019. Port-Bretignolles, des élus portent plainte
Ambiance électrique à Brétignolles-sur-Mer entre les partisans et opposants au projet de port. Des élus d’opposition ont décidé de porter plainte après des propos de la majorité municipale


Le projet de Port-Bretignolles est au plus bas, les opposants et les gardiens de la Dune ont un soutien populaire incontestable révélé lors des manifestations du 6 et du 19 octobre 2019 , Christophe Chabot perd les pédales, et comme il sait le faire à chaque fois qu'il est en difficulté, il s'attaque ouvertement à tous ceux qui lui mettent des bâtons dans les roues.

Les premières attaques ont fusé lors du conseil municipal du 13 novembre 2019, puis il y a eu la distribution de lettres anonymes dans les boîtes à lettres, puis il y a eu les graves accusations publiques proférées en conseil communautaire le 28 novembre 2019. Trop c'est trop, il est normal que Thierry Biron et son groupe d'opposition portent plainte.

Les attaques personnelles vont-elles se poursuivre lors du conseil communautaire du 12 décembre 2019 ?
A surveiller.
La gendarmerie qui protège les béni-oui-oui de Christophe Chabot quand ils vont à leur local de la Normandelière, protégera-t-elle les opposants au projet de port de plaisance de Bretignolles qui iront assister au conseil communautaire du 12 décembre 2019 ?

Petits Suppléments

Ouest-France du 11 novembre 2019. Yann Thomas, tête de liste Agir pour tous

Article du 2 décembre 2017. La création d'un collectif de Brémois ... sous couvert d'anonymat
Article du 8 mars 2018. L'avenir de Brem-sur-Mer se décide à Brétignolles-sur-Mer
1 - Le collectif  "Brem-sur-Mer, l'avenir se décide ensemble", c'était Yann Thomas
2 - Yann Thomas se présente aux municipales de 2020 à Brem-sur-Mer sans prendre position initialement sur le projet de Port de Bretignolles, sans le condamner, ce qui revient à une approbation implicite.
Brem-sur-Mer fait partie du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, le projet de port est porté par la communauté de communes, un candidat aux municipales à Brem-sur-Mer ne peut passer sous silence un tel projet. Nous suivrons particulièrement les positions des candidats aux municipales 2020 sur ce sujet.
Voir mon commentaire


Ouest-France du 10 décembre 2019.  Vendée. Pourquoi 2,5 millions d’euros de plus pour le pont de Noirmoutier ?
Initialement chiffrés à 9,5 millions d’euros, ils devraient finalement en coûter 12 millions, a-t-on appris vendredi 29 novembre lors de la dernière session du conseil départemental.
Comme d'hab ! Un projet d'aménagement qui coûtera plus cher que prévu.
Pour tous ceux qui croient encore les fariboles de l'élu voyou de Bretignolles : avec son projet de Port Bretignolles, il pomperait nos finances locales. Le projet de Port Bretignolles serait bien plus complexe  à réaliser que le projet de consolidation du Pont de Noirmoutier, le dépassement serait plus important.
Un élu voyou à dégager au plus vite lors des prochaines élections municipales dans l'intérêt de la collectivité.

Ouest-France du 11 décembre 2019. Brétignolles-sur-Mer. La Zad divise les opposants
Ce n'est pas la ZAD qui divise les opposants, c'est Christophe Chabot


Commentaires de Fabrice Hodecent sur internet

Lire l'excellent article de Médiacités Nantes