Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

mercredi 1 avril 2020

Normandelière et Nautisme sensation : Akena rachète Bénéteau

Ce premier jour d'avril, en pleine période de Coronavirus, alors que la société Bénéteau s'effondre en bourse, la société Akena Verandas lance une OPA (Offre Publique d'Achat) pour acquérir plus de 50% des actions du groupe nautique.

Depuis 2008, Christophe Chabot, l'ambitieux président de Akena Verandas et de 25 sociétés, lorgnait sur le Groupe Beneteau et tentait de séduire la présidente du Groupe.

Aujourd'hui, c'est le bon moment, les actions Beneteau sont au plus bas et il fonce.

Christophe Chabot a refusé de répondre à nos questions mais on connaît ses motivations :
- créer une synergie entre vérandas et bateaux de plaisance, verra-t-on bientôt les merandas ?
- avoir les moyens de financer son projet de port de plaisance à Brétignolles et pouvoir le remplir dès le premier jour (voir blog mediapart)

Les Brétignollais applaudissent cette nouvelle initiative

Dernière info : l'OPA a échoué comme avait lamentablement échoué la tentative d'achat du FC Nantes en 2012 mais aujourd'hui, c'était un poisson d'avril.

La situation est toujours la même et l'histoire joliment racontée par un sympathisant, que nous félicitons, est toujours la même




















Lire la suite dans Plus d'Infos

Etat d’urgence sanitaire : Adaptation des règles de procédure devant les juridictions administratives

Un passe-droit pour les pro-ports

Coronavirus : comment la transition écologique pourrait contribuer à la sortie de crise

ZAD. De nouvelles chicanes rue de la Normandelière

Le monde de la plaisance en très grande difficulté

10 ans après Xynthia, comment gérer les risques de submersion sur la côte Atlantique

dimanche 29 mars 2020

Normandelière et semaine du 23 au 29 mars 2020 : Résumé

Après le Coronavirus, la priorité de la bande à Christophe Chabot

Lire ou écouter la belle chronique de France Inter du 30 mars 2020"Sachez, Monsieur le Président, que nous ne laisserons plus nous voler notre vie..."

Sachez, messieurs les décideurs, que nous ne laisserons plus nous voler notre vie ... au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie


Le Parisien du 31 mars 2020. Yannick Jadot : «Avec cette crise, nous, les écologistes, avons une responsabilité accrue»











Même confinés, les opposants restent mobilisés.
Les zadistes peuvent continuer leur implantation sur le domaine public en toute tranquillité, ils sont protégés par les mesures de confinement.

Message d’encouragement de Corto Maltese









Lundi 23 mars 2020Municipales 2020 : L'association La Vigie réagit

Mardi 24 mars 2020Port Bretignolles : on se moque de nous et de nos experts !
A la date d'aujourd'hui, après plus de 8 000 000 d'euros dépensés par les collectivités locales, le dimensionnement des ouvrages portuaires n'est toujours pas acquis.
Où en sont aujourd'hui les études d'exécution promises, lors de l'enquête publique, pour finaliser la conception des ouvrages portuaires ? Les services de l'Etat sont incapables de répondre !
Comment a-t-on pu lancer un appel d'offres pour la création du port de plaisance, le 1er août 2019, sur la base d'une conception inachevée ? Les entreprises ne semblent pas se bousculer au portillon pour répondre à cet appel d'offres risqué !
Après le Coronavirus qui bouscule nos vies, l'Etat devra démontrer qu'il est capable de répondre aux besoins essentiels de la population et arrêter tous ces projets imposés inutiles n'entrant plus dans les priorités budgétaires des collectivités.

Jeudi 26 mars 2020Port Bretignolles : La décision de justice et la mise au point de l'Etat
Le 31 octobre 2019, le juge des référés du Tribunal Administratif de Nantes rejetait le recours présenté par l'association La Vigie et plusieurs habitants de la commune qui demandaient la suspension , dans l'attente du jugement sur le fond, de l'exécution de l'autorisation environnementale délivrée, le 16 juillet 2019, par le préfet de Vendée, de création d'un port de plaisance à Bretignolles-sur-Mer, au lieu-dit La Normandelière.
Il semble que l'Etat attendait une réponse favorable du juge des référés car depuis la date de jugement, le préfet de Vendée répète de façon insistante :"il m'apparaît opportun d'attendre ces décisions juridictionnelles"

jeudi 26 mars 2020

Normandelière et Port Bretignolles : La décision de justice et la mise au point de l'Etat

Le 31 octobre 2019, le juge des référés du Tribunal Administratif de Nantes rejetait le recours présenté par l'association La Vigie et plusieurs habitants de la commune qui demandaient la suspension , dans l'attente du jugement sur le fond, de l'exécution de l'autorisation environnementale délivrée, le 16 juillet 2019, par le préfet de Vendée, de création d'un port de plaisance à Bretignolles-sur-Mer, au lieu-dit La Normandelière.

Bien que ce ne soit qu'une péripétie, ce jugement rapide nous avait étonné

Il semble que l'Etat ait aussi été surpris, qu'il attendait une réponse favorable du juge des référés car depuis la date de jugement, le préfet de Vendée répète de façon insistante :"il m'apparaît opportun d'attendre ces décisions juridictionnelles" - courriers du 20 novembre 2019, du 11 février 2020, du 16 mars 2020

Tout se passe comme si la justice n’avait pas cerné le degré d’urgence dans la demande de l’association La Vigie et que, probablement à cause de la ZAD, l’Etat avait demandé au préfet de Vendée de réagir rapidement, après le jugement, pour que tout soit mis en sommeil.

Lire la suite dans Plus d'Infos

Coravinus et port de plaisance, ça va très bien ensemble !!!

Brétignolles-sur-Mer. De nouvelles chicanes près de la ZAD

Coronavirus : la sortie de crise pour les nouveaux élus de Bretignolles-sur-Mer

Faut-il croire ceux qui nous gouvernent, pleins de certitudes ?

Coronavirus. La préfecture autorise la tenue de 16 marchés en Vendée

Le sociologue Jean Viard prévoit un « new deal vert » après la crise du coronavirus