Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet et il a décidé un moratoire sur le projet de port. Jugement du Tribunal Administratif du 16 février 2021 : rejet du recours de La Vigie contre le SCoT du Pays de Saint-Gilles, l'association fait appel. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve importante : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . Le 12 janvier 2021, le Tribunal Judiciaire des Sables d'Olonne annule la vente des terrains de la ferme de la Normandelière à la commune. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

mercredi 14 avril 2021

Normandelière et Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie : les anciens maires "attentifs et mobilisés" font peur !

Ouest-France du 14 avril 2021 - Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Le collectif VRAI restera "attentif et mobilisé"

7 anciens maires : 7 mercenaires, 7 salopards, ... !! C'est du cinéma 

Ce collectif n'aurait pas été créé pour influencer le conseil communautaire sur le projet de Port de Bretignolles ! 

Des anciens maires "toujours engagés au service de leurs collectivités" et pas au service de Christophe Chabot !

Ce sont des marrants, il suffit d'aller voir sur les réseaux sociaux pour se faire une idée. 

Muppet Show : ça leur va bien 

Ils gueulent, ils ronchonnent mais finalement c'est pour nous faire rire !

Les Vieux Responsables AIgris, ne sont que des agitateurs farceurs, sans intention de déstabiliser la collectivité et sans intention de forcer la décision sur le projet de port de plaisance. Finalement, ils sont là pour amuser la galerie, pour créer de l'animation dans les rues de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, ... !

Le Journal des Sables vise juste

Journal des Sables du 15 avril 2021. Création collectif VRAI. La stupéfaction des élus du Pays de Saint-Gilles

Un bon résumé du Journal des Sables qui pointe aussi, avec humour :
- Laurent Boudelier, le "facteur" 
- Christophe Chabot le "pas initiateur"

Petite question : tout ce cirque des anciens maires existerait-il s'il n'y avait pas Christophe Chabot à l'intiative ? A l'évidence NON.

Christophe Chabot se défile comme à son habitude quand il se rend compte que son opération tourne au vinaigre

Lire la suite dans Plus d'Infos

Pour une urbanisation maîtrisée et une nature préservée

Une pensée pour Eugène Riguidel

Les élus renoncent au projet de thalasso

Des extraits du Journal des Sables

lundi 12 avril 2021

Normandelière et Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Les Vieux Responsables AIgris s'invitent au conseil communautaire !

 Ouest-France du 12 avril 2021. Le collectif VRAI s'invite au conseil communautaire .... et est mis à la porte !

Le 8 avril 2021les élus communautaires ont voté, avec une large majorité, un budget "solidaire et ambitieux" et ont condamné ou se sont désolidarisés de l'initiative du collectif VRAI qui avait pourtant comme ambition de peser sur les "orientations et les projets du Pays de Saint-Gilles".

Le collectif VRAI (Vieux Responsables AIgris) est constitué de Philippe Bernard, ex-maire de Givrand, Christophe Chabot, ex-maire de Brétignolles-sur-Mer, Lionel Chaillot, ex-maire de Landevieille, Jean Grossin, ex-maire de Saint-Maixent-sur-Vie, Dominique Michaud, ex-maire de Coëx, Loïc Naulet, ex-maire de l’Aiguillon-sur-Vie, René Viaud, ex-maire du Fenouiller et Jean-Claude Merceron, sénateur honoraire de Vendée. 

Christophe Chabot et son collectif VRAI se retrouvent désormais très isolés 

Lire l'article du blog du 9 avril 2021. Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie : mise en orbite de la nouvelle gouvernance et fin de l'ère Chabot

NOTA : Suite à la diffusion de la brochure BVSP à tous les élus vendéens, les partis politiques vont devoir se prononcer, de nouveau, sur le contenu de cette brochure et sur le projet de port de plaisance. Quel parti politique prendra le risque de soutenir l'opération médiatique de Christophe Chabot et de se mettre à dos les élus, de tous bords, de la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie ? Quel parti politique, orienté vers l'avenir, s'associera à une opération menée par des anciens maires ? Quel parti politique défendra un projet du passé défendu par des hommes du passé ? ....

Ouest-France du 13 avril 2021. Debout la France réfute des arguments en faveur du port

Le premier parti politique à se prononcer est "Debout La France" et il est clair : "ce projet ne relève pas de l'intérêt général"



Lire la suite dans Plus d'Infos

Christophe Chabot, l'homme providentiel, veut sauver la démocratie au Pays de Saint-Gilles et le football à La Roche-sur-Yon

L'histoire de la carrière de Brethomé

Érosion du littoral néo-aquitain : "600 logements menacés"

vendredi 9 avril 2021

Normandelière et Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie : mise en orbite de la nouvelle gouvernance et fin de l'ère Chabot

Conseil communautaire du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie du 8 avril 2021 : voir la vidéo complète sur YouTube 

François Blanchet, le président de la communauté de communes, a mené les débats, et ils furent nombreux, avec beaucoup de délicatesse et de respect pour les intervenants, ce qui a été remarqué et très apprécié. Une grande différence par rapport à la période d'avant ! 


Le point principal de ce conseil communautaire était la présentation des comptes administratifs de 2020 et du budget primitif 2021. La présentation de Isabelle Tessier, maire du Fenouiller, a été claire et précise expliquant et levant les doutes, en particulier, sur l'augmentation des frais de fonctionnement et le maintien des taux d'imposition pour les années à venir. Voir curseur de 3' à 46'30"

Puis les questions

46'50" - Intervention de Laurent Boudelier 

51'20" - Intervention de Lucien Prince

52'40" - Intervention de Yann Thomas expliquant pourquoi il allait voter le budget

54'40" - Intervention de Vincent Pipaud

55'50" - Intervention de Hervé Bessonnet 

57' - Intervention très remarquée de Christian Praud qui a suscité quelques réactions avec, en final, un échange bref entre Laurent Boudelier et Kathia Viel

1H43' - Une intervention sur le projet SRADDET (Schéma Régional d'Aménagement et de Développement Durable et d'Egalité des Territoires) et les conséquences sur les SCoT, PLU, ..

A noter

Des réactions positives sur le budget primitif 2021 et le travail accompli en commission. En final, le budget primitif 2021 a été voté avec seulement deux abstentions dont celle de Laurent Boudelier. Il est à remarquer qu'il y a deux courageux à la municipalité de Bretignolles : Jean-Baptiste Rabiniaux et Céline Delomme, qui ont donné un pouvoir à Frédéric Fouquet pour ne pas avoir à voter le budget primitif 2021 et ne pas s'attirer ainsi les foudres de Christophe Chabot et de ses partisans !

L'intervention très remarquée de Christian Praud qui exprime son étonnement et sa colère concernant le communiqué de Christophe Chabot et des ex maires et qui demande aux élus de se prononcer - Voir, en fin d'article, la vidéo de cette intervention et des échanges qu'elle a provoqués.

Aucun élu de la communauté de communes n'apporte un soutien à Christophe Chabot et aux ex-maires, au collectif VRAI et à tous les excités de la bande à Chabot qui vomissent en permanence sur la nouvelle gouvernance du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. 

Le silence de Frédéric Fouquet, maire de Bretignolles-sur-Mer, en dit long sur ses interrogations, son mal-être. Il semblerait y avoir une cassure entre le maire de Bretignolles, qui ne s'oppose pas au budget primitif 2021 de la communauté de communes, et Christophe Chabot 

On peut affirmer aujourd'hui que Christophe Chabot ne représente plus rien au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, que ses derniers partisans sont totalement marginalisés. Ayant démissionné de tous ses mandats (conseiller municipal, conseil communautaire) - quelle erreur ! - il est politiquement mort.

La page est définitivement tournée. Avec le vote du budget primitif 2021 de la communauté de communes par une très large majorité, sans véritable opposition, c'est la mise sur orbite de la nouvelle gouvernance du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie et la fermeture définitive d'une période que les élus communautaires semblent vouloir effacer, celle de la gouvernance sans partage de Christophe Chabot. 

Réaction de François Blanchet le 9 avril 2021 sur son FacebookPar 45 voix exprimées pour le budget, et 2 abstentions, les 47 conseillers communautaires du Pays de Saint Gilles Croix de Vie, ont voté à une très large majorité en faveur du budget primitif 2021, hier soir en séance. Un vote clair et sans appel qui montre la volonté des élus de travailler de façon apaisée, sereine et constructive au service de notre beau territoire. Un vote de budget n’a qu’un seul objectif : servir le territoire et les citoyens. C’est un acte important pour la population. Le budget que nous portons avec les élus pour l’année 2021, se veut solidaire et ambitieux : plan de relance pour les entreprises, les commerces et les communes, gestion de la crise de la Covid, création de permanences de la Maison France Service dans chaque commune du territoire, ouverture du lycée, fin des travaux de la Balise, facilitation des nouvelles mobilités, notamment à travers de nouvelles pistes cyclables et l’aide à l’acquisition de vélos, plan sans précédent pour la rénovation des logements, aide inédite à l’installation des jeunes sur notre territoire, préparation du passage en Communauté d’Agglomération… C’est un budget pour tous les habitants du Pays de Saint Gilles Croix de Vie, afin de faciliter et d’améliorer leur quotidien. C’est un budget dont la population a besoin.

Vidéo de l'intervention de Christian Praud



Lire la suite dans Plus d'Infos

L'appel de Demain Bretignolles du 9 avril 2021

Commentaire espoir de Geneviève Michon 

Christophe Chabot joue son va-tout 

Le tribunal administratif de Bastia annule partiellement le PLU d'Ajaccio

Manche : la montée des eaux un an après

L’image du port de plaisance jardais se ternit-elle ?

Baie du Mont Saint-Michel, une bergerie détruite au nom de la préservation du littoral

JO 2024 : le chantier du village des médias stoppé par la justice

Sur la côte basque, le combat sans fin contre l'érosion grandissante