Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

jeudi 14 novembre 2019

Normandelière et Port Bretignolles : l'intrusion des eaux salées, un danger pour l'environnement

Questionnement du collectif #Balancetonport du 13 novembre 2019 : Pourquoi prendre le risque d'apporter de l'eau de mer dans les terres ?

Le collectif fait référence au rapport de BRGM de juillet 2019 : Sensibilité des aquifères côtiers aux intrusions salines ?

Sur ce sujet, Gilles Bresson et Michel Chevalier ont déposé à l'enquête publique sur le projet de port de Bretignolles, sont intervenus auprès du préfet de Vendée, après les résultats de la commission d'enquête publique et après les études complémentaires, sans succès.

Lire les conclusions du collectif #Balancetonport
L'étanchéité du "soil-mixing" est garantie 100 ans et après, la catastrophe

Important Rapport d'études


Rapport d'études de l'Agence Nationale de Recherche pour l'Environnement du 24 octobre 2019 - La montée du niveau de la mer : conséquences et anticipations d'ici 2100, l'éclairage de la prospective.
L’interface terre-mer, prise au sens large, est un espace fragile, convoité et soumis à de multiples pressions sans qu'il n’y ait de vision d'ensemble des populations et des activités qui s'y développent, ni de maîtrise globale des multiples décisions concernant ce milieu. Or la montée du niveau de l'océan apparaît comme une des pressions majeures de ce siècle. Son ampleur et ses effets à long terme sont difficiles à identifier, et donc, à anticiper. Toutefois, si les causes sont encore incomplètement analysées et comprises, les premiers effets sont déjà observables sous diverses formes et sur de nombreux sites. Les impacts de cette élévation sont encore faibles aujourd'hui, mais les projections portent à penser que l’élévation du niveau de la mer va s’accentuer et que ses conséquences risquent d’être à terme considérables en matière de changement du trait de côte, d'habitat, d'infrastructures, d'agriculture, de tourisme... Ce changement global en accélération et encore mal quantifié, impacte aussi déjà des écosystèmes littoraux même si ses conséquences restent encore mal connues


Cette projection en 2100 devrait, aujourd'hui, imposer aux décideurs le principe de précaution

LCI du 13 novembre 2019. Dunkerque, Le Havre, Noirmoutier... Ces villes qui pourraient être rayées de la carte en 2050
L'île de Noirmoutier disparaîtrait dans sa quasi-totalité, tout comme les municipalités qui lui font face

2050, c'est demain





Interview de Stéphane Buchou dans le Courrier Vendéen du 14 novembre 2019

Concernant le projet de port de plaisance de Bretignolles, Stéphane Buchou ne se prononce pas clairement mais si on lit derrière les lignes, on peut dire qu'il n'approuve pas ce projet qui discrédite sa mission nationale.

D'abord quelques propos surprenants :
"les études scientifiques prouvent que ce projet de port, associé à des brise-lames, serait une protection efficace pour lutter contre l'érosion côtière"
Un port de plaisance pour lutter contre l'érosion côtière, quelle drôle d'idée pour un chargé de mission nationale. Va-t-il proposer, dans son rapport final au ministre de l'Ecologie, des ports de plaisance pour lutter contre le recul du trait de côte ?

"53% des gens ont voté en faveur du port". Lui qui dit bien connaître le dossier, a-t-il oublié que le projet est porté désormais par la communauté de communes ?

Ensuite des propos qui ne devraient pas faire plaisir à son ami Christophe Chabot
"Est-ce que j'aurais porté ce projet ? Vraisemblablement non"
" Les travaux sont arrêtés, c'est une bonne chose qu'ils le soient en attendant que les deux recours soient jugés"
"J'ai demandé une médiation, on va débuter le dialogue"
"Je ne veux pas faire d'ingérence dans un projet porté par des élus locaux. Je ne me suis jamais prononcé pour le projet"
Si on comprend bien , Stéphane Buchou n'aurait pas porté un tel projet, donc il est contre, veut débuter un dialogue mais ne veut pas faire d'ingérence dans le projet !!!
Encore un petit effort Stéphane Buchou, dites clairement que vous êtes contre ce projet et remontez l'information au niveau du gouvernement que vous soutenez.

Lire la suite dans Plus d'Infos

Jeudi 14 novembre 2019 - 12 H : l'appel d'offres concernant la création du port de plaisance sera clos

Bretignolles, la tentation du "direct"

Et les « contes » furent rendus #01

Rencontres des naturalistes et gestionnaires des espaces naturels de Pays de La Loire

Gros dossier sur la montée des océans dans la Voix du Nord

Article des Moutons Enragés du 13 novembre 2019 


mardi 12 novembre 2019

Normandelière et Port Bretignolles : le dragage, un danger pour l'environnement

La campagne de dragage de Port La Vie a repris et toutes les inquiétudes reviennent :
- nuisances visuelles et sonores
- risques de pollution entraînant des mesures de protection : la pêche aux coquillages, la baignade et le surf sont interdits sur les plages

Le CPNS alerte

Surfrider Vendée alerte

Il faut dire que ces inquiétudes sont justifiées

Voir l'article Surf Report de février 2016 - Région. Préserver la côte vendéenne. La lutte contre la pollution à Saint-Gilles

Voir les articles du blog
12 janvier 2017. La vidéo qui dérange à Saint-Gilles-Croix-de-Vie
17 janvier 2017. Dragage : la polémique enfle avec les articles de Ouest-France
19 janvier 2017. La SEMVIE fait tout pour éteindre l'incendie !

Il faut ajouter qu'à partir du 1er janvier 2025, le rejet en mer des sédiments et résidus de dragage pollués sera interdit (Loi N°2016-816 du 20 juin 2016 sur l'économie bleue - article 85)

Si le port de Bretignolles se réalisait, qu'adviendrait-il des boues polluées des bassins portuaires ? Seraient-elles rejetées en mer comme à Saint-Gilles-Croix-de-Vie ?
Le dossier de port de plaisance présenté à l'enquête publique de 2018 ne répond pas à ces questions. C'est pourtant un sujet important pour notre environnement et pour les finances de la collectivité.


Dans le dossier de port de plaisance présenté à l'enquête publique de 2018, il n'est question que du dragage du chenal, en partant du principe que les sédiments du chenal ne seraient pas pollués et pourraient être déversés sur les plages de proximité.

Sur ce point la commission d'enquête émet des inquiétudes concernant les quantités de sédiments et les coûts des dragages



Christophe Chabot, le fanfaron, dit que son projet de port de plaisance est un marqueur de l'écologie progressiste !
C'est un rigolo, pour être progressiste l'écologie doit être une avancée sur les plans économique, social et environnemental.
Son projet de port de plaisance est une régression sur les plans social et environnemental.

Nos plages actuelles et nos rochers sont plus beaux, plus propres aujourd'hui qu'ils ne le seraient demain s'il y avait un port de plaisance à la Normandelière avec ses ouvrages monstrueux et ses rejets en mer de produits pollués comme à Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

Notre combat pour la préservation du milieu marin est légitime.

Merci les gardiens de la Dune








Petits Suppléments


Reportage annoncé sur une grande chaîne de télévision à une grande heure d'écoute : France 2 - le 20H








Ordre du jour du conseil municipal de Bretignolles du 13 novembre 2019
Point 9. RECRUTEMENT DE DEUX AGENTS NON TITULAIRES SUR DES EMPLOIS NON PERMANENTS POUR FAIRE FACE A UN ACCROISSEMENT TEMPORAIRE D'ACTIVITE AU SEIN DU SERVICE DE LA POLICE MUNICIPALE !!!!
La ZAD crée des emplois !

TV Vendée du 12 novembre 2019. Port de Bretignolles : opération « balise ta dune » des opposants


La convergence des luttes n'est pas un vain mot - voir la banderole.




dimanche 10 novembre 2019

Normandelière et semaine du 4 au 10 novembre 2019 : Résumé

Lundi 4 novembre 2019Extinction Rebellion : bientôt des actions d'ampleur à Bretignolles !

La branche nantaise de Extinction Rebellion devrait bientôt organiser des actions de grande ampleur en Pays de Loire, en particulier à Bretignolles-sur-Mer et à Saint-Père-en-Retz où des projets inutiles, médiatisés au niveau national, sont portés par des promoteurs peu soucieux de la gravité et de l'urgence des crises écologiques actuelles. Ce qui les guide, c'est uniquement l'économie et le profit




Lundi 4 novembre 2019Port Bretignolles : les associations ne lâchent rien !
Alors que les tensions sur place ne faiblissent pas, un moratoire apparaît comme la meilleure solution pour permettre à la justice de faire son travail avant qu’une atteinte irréversible à l’environnement ne soit commise. « Il est fréquent que des recours contre des projets d’envergure soient rejetés en référé avant d’être retenus au fond » explique Yves Le Quellec, président de FNE Vendée.

Mardi 5 novembre 2019. Le littoral : dans 30 ans, ça n'ira plus du tout !
Il faut que les gens intègrent que pour nous ça va encore, mais que le danger est à nos portes. Pour nos enfants ou nos petits-enfants, dans trente ans, ça n'ira plus du tout. Les températures vont augmenter et le niveau de la mer également. L'océan viendra grignoter le trait de côte et les événements extrêmes vont se multiplier.
Le temps n'est plus au bétonnage du littoral ayant un impact sur le trait de côte mais à la mise en place de systèmes de protection des populations en prévision d'une montée des océans dans les années à venir.
L'argent des collectivités doit être destiné, en priorité, à la protection des populations pas à leur mise en danger.

Le préfet de Vendée est "dans la merde". Il donne l'impression d'avoir pris les décisions d'autorisations du projet SEUL sans l'aval du ministre de l'écologie actuel, Elisabeth Borme et il tente, par tous les moyens, de se justifier en faisant porter la responsabilité de la situation actuelle au maître d'ouvrage.
Benoît Brocart est préfet de Vendée depuis mi 2017, il devrait bientôt être muté.
Le maître d'ouvrage, Christophe Chabot, est "dans la merde". Il porterait l'entière responsabilité de la dégradation de la situation à Bretignolles s'il venait à lancer de nouveaux travaux sur le site de la Normandelière sans attendre les décisions de justice et sans médiation avec les opposants, les associations environnementales et les Zadistes.

Vendredi 8 novembre 2019Europacity : un abandon qui en appelle un autre
Si Europacity a été abandonné, Port Bretignolles devrait l'être


Samedi 9 novembre 2019. Christophe Chabot : le mois du naufrage !
Christophe Chabot ne veut plus qu'on parle du projet de port de plaisance de Bretignolles (il l'a dit aux journalistes le 10 octobre 2019). Il a raison, son projet n'est plus d'actualité.
Ce qui est d'actualité aujourd'hui, comme pour le projet Europacity, c'est l'abandon du projet de Port Bretignolles qui n'a rien d'écologique, qui ne correspond plus aux aspirations des citoyens, qui n'est pas dans les objectifs actuels d'un gouvernement prônant l'urgence écologique (acte II Macron)

Lire la suite dans Plus d'Infos

Une vague loin d'être parfaite

Site de la Normandelière le 10 novembre 2019

Qui est venu à la conférence de presse de Christophe Chabot du 10 octobre 2019 et qui n'a pas applaudi ?

Il était une fois, #Balancetonport du 10 novembre 2019

L'article complet de l'Huma Dimanche du 7 novembre 2019

Pensez à la cagnotte solidaire