Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet. Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé - premier jugement vers le 15 février 2021. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve importante : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

samedi 23 janvier 2021

Normandelière et Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie : Christophe Chabot, le chef de bande, veut sa revanche !

Journal des Sables du 23 janvier 2021.  "Brétignolles veut son port " : Christophe Chabot élu président de l'association

Ouest-France du 23 janvier 2021Brétignolles-sur-Mer. Christophe Chabot élu président de l’association Brétignolles veut son port

Christophe Chabot et son fidèle Jérôme Dénécheau, qu'il a embauché à Akena Verandas pour servir ses intérêts, reviennent aux manettes ... attention danger ! 

Ce 23 janvier 2021, l’association Brétignolles-Veut-Son-Port vient d’élire un nouveau président en la personne de Christophe Chabot.

"L’objectif est désormais de faire beaucoup de pédagogie, d’expliquer, de présenter ce projet méconnu d’une partie de la population, travail que les élus n’ont pas le temps de faire. Aujourd’hui nous allons aller au-devant des habitants du Pays-de-Saint-Gilles pour présenter de façon factuelle le vrai projet de Port Bretignolles" Christophe Chabot

Mais à quoi ont servi toutes ces réunions publiques de début 2017 organisées par Christophe Chabot et Jérôme Dénécheau, ce n'était pas le vrai projet qui était présenté ? Lire l'article du blog du 16 mai 2017 - réunions publiques : des récidivistes et de la propagande

La réalité est tout autre, Christophe Chabot se fout du projet de port de Bretignolles, il n'accepte pas sa défaite du 10 juillet 2020, veut sa revanche sur François Blanchet et prend le projet emblématique de port de Bretignolles comme prétexte pour revenir dans la course au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie ou au Département (lors des prochaines élections, ne parle-t-on pas du départ de Yves Auvinet ?)

C'est Christophe Chabot qui tire les ficelles de tout ce qui se passe à Bretignolles aujourd'hui, il est probable qu'il va tout faire pour, en final, saboter la commission de médiation, une initiative de François Blanchet. Annoncer une manifestation de partisans le 27 mars 2021, à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, le fief de François Blanchet, en pleine période de médiation sur le projet de port de plaisance, n'est-ce pas de la provocation ?

Frédéric Fouquet, c'est sa marionnette, il l'a façonné à son image. Jérôme Dénécheau, c'est son bras armé, il l'a embauché à Akena Vérandas pour qu'il soit à son service et, probablement, pour qu'il ne puisse pas diffuser certaines manipulations et magouilles du chef de bande 

Le blog de démolition de la nouvelle gouvernance du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, c'est lui et c'est probablement Jérôme Dénécheau qui rédige articles et commentaires (de nombreuses personnes l'ont noté). Le retour de Jérôme Dénécheau à la commune de Bretignolles pour soutenir (ou surveiller Frédéric Fouquet !), c'est lui. Et maintenant, l'association BVSP (qui reprend du service après 9 mois de sommeil !), c'est lui. 

La machine de guerre est en place !

NOTA - sur son Facebook, Citoyens par Nature réagit à la désignation de Jérôme Dénécheau comme collaborateur de Frédéric Fouquet (voir le texte dans Plus d'Infos)


A voir : la nouvelle vidéo des Vigies Pirates du 23 janvier 2021 :

Réussir son PII - tuto1 : "empoisonner le puits"

Pour mener à bien un projet controversé une technique consiste à dévaloriser les personnes qui expriment leurs avis contraires pour discréditer leurs arguments. En rhétorique on appelle ça "empoisonner le puits". 

La promotion du projet de port de Bretignolles fourni un bel exemple. 

Lire la suite dans Plus d'Infos

La cérémonie des voeux de Frédéric Fouquet du 23 janvier 2021

C'est le Conseil Communautaire qui votera pour ou contre la poursuite du projet de port de plaisance

Citoyens par Nature réagit à la désignation de Jérôme Dénécheau comme collaborateur de Frédéric Fouquet

jeudi 21 janvier 2021

Normandelière et Commission de médiation : Frédéric Fouquet recrute un collaborateur ... connaissant le dossier de port !

Conseil municipal de Bretignolles du 20 janvier 2021 sur You Tube

On en parle parce qu'il y a des révélations

A voir principalement

curseur 39' : l'intervention de Frédéric Fouquet sur la prudence des orientations budgétaires compte tenu des incertitudes sur le projet de port

curseur 1H15'50" - Les échanges entre Thierry Biron et Frédéric Fouquet sur les orientations budgétaires concernant l'avenir des terrains de l'ex colonie de France Telecom. 

curseur 1H30' - Les échanges entre Thierry Biron et Frédéric Fouquet sur les sommes que la commune de Bretignolles devraient rembourser à la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie si le port ne se faisait pas. La commission de médiation pourrait décider de l'abandon du projet de port en 2021 et la commune de Bretignolles ne provisionne pas d'argent en 2021 (au moins 1 million d'euros) pour ce risque ! Voir l'article du 29 novembre 2020 Port Bretignolles : les cadeaux empoisonnés de Christophe Chabot à la commune !

curseur 1H39' - Les échanges entre Thierry Biron et Frédéric Fouquet sur des travaux de protection de la dune de la Normandelière - voir aussi sur Facebook la vidéoRien ne sera fait par la municipalité de Bretignolles pour protéger la dune de la Normandeliere

Voir des photos de la dune de la Normandelière et de ses alentours prises les 20 et 21 janvier 2021 dans Plus d'Infos 

curseur 1H40' - Les échanges entre Philippe Barbereau et Frédéric Fouquet sur les frais d'honoraires pour, en particulier, tous les contentieux en cours. La commune dépenserait sans compter pour étouffer les contentieux des opposants et .... pour nous assécher. Il faut absolument aider financièrement les associations qui ont eu le courage de déposer de nombreux recours pour que le port ne se fasse pas, ce n'est pas le moment de flancher.

curseur 1H40'40" - Les échanges entre Philippe Barbereau et Frédéric Fouquet sur l'évacuation des déblais de l'ex colonie de France Telecom compte tenu de la présence d'amiante

Il y a 1 an - le 21 janvier 2020. Port Bretignolles : l'évacuation de zadistes fantômes !

Et depuis 1 an, des gravats avec amiante sont dispersés sur le site de l'ex colonie de France Telecom !


Puis les révélations de Frédéric Fouquet

curseur 1H45'35" - Emploi d'un directeur de cabinet à temps non complet, une personne qui connaît bien le dossier de port et qui aidera le maire à préparer les informations qui seront communiquées en commission de médiation.- Présentation par Frédéric Fouquet - Voir aussi sur Facebook la vidéo

Qui d'autre que Jérôme Dénécheau pourrait occuper le poste tel que défini, lui qui est aujourd'hui le bras armé de Christophe Chabot, lui qui est gardé en réserve de son maître dans l'entreprise Akena Verandas ? Il fallait oser le faire, ils l'ont fait. Nous avons donc bien affaire à une bande de mafieux prêts à tout pour reprendre le pouvoir au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, prêts à tout pour mener à bien des projets d'aménagement d'intérêts privés en usurpant des parties de notre territoire et en contournant toutes les lois et les règles de notre pays avec le regard bienveillant de certains représentants de l'Etat et peut-être même de la Justice. Il faut les mettre dehors pour retrouver paix et sérénité.

Il est quand même étonnant que pour défendre un dossier de port qu'ils sont supposés bien connaître ils aient besoin d'un préparateur de dossier. Mais que fait alors Jean-François Biron qui est, en partie, financé par la commune de Bretignolles-sur-Mer pour s'occuper du projet de port de plaisance ? Mais que fait Jean-Baptiste Rabiniaux, celui qui a défendu mordicus le projet de port, il ne connaissait pas le dossier ? Mais que font tous ceux qui ont participé au groupe de travail port à la communauté de communes et à la commune de Bretignolles ? Mais que font les responsables de BVSP qui promettaient d'informer la population ? S'ils ne peuvent pas parler de leur dossier sans préparation, c'est qu'il y a volonté d'amadouer les nouveaux élus communautaires et peut-être de les corrompre. Ne jamais oublier ce qui s'est passé en 2011, les accusations des commissaires enquêteurs et c'était Jérôme Dénécheau qui était à la manoeuvre (voir aussi sur Facebook)

Dans un même bureau, nous pourrions avoir à la mairie de Bretignolles : Jérôme Dénécheau et Stéphane Raffeneau !!! Une belle équipe. Ceux qui ont été récompensés par Christophe Chabot en 2019 - voir la photo dans Plus d'Infos.

Tout ça est vraiment révoltant et devrait susciter la colère des Bretignollais.

CONFIRMATION le 22 janvier 2021 : le collaborateur de cabinet est bien Jérôme Dénécheau, le bras armé de Christophe Chabot - voir dans Plus d'Infos. Le recrutement a-t-il fait l'objet d'une fiche de poste ?

curseur 1H50' - Question de Philippe Barbereau sur le financement du directeur de cabinet par les contribuables Brétignollais et réponse de Frédéric Fouquet - Voir aussi sur Facebook la vidéo - Lire l'extrait texte de cet échange ci-dessous : Frédéric Fouquet est dans la défiance, aurait-il peur de Francois Blanchet, de Vincent Pipaud ? 

PropositionPour des raisons d'équilibre, d'équité, Vincent Pipaud devrait demander à la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie un budget équivalent de 15000 euros pour qu'il puisse solliciter des experts indépendants afin qu'ils se prononcent sur le projet de port de plaisance lors des réunions de la commission de médiation et pour aider les opposants à préparer leurs dossiers 

Sinon, il y aurait déséquilibre sur la méthode et tout pourrait être remis en cause.

Avec la bande à Chabot et Fouquet, il faut s'attendre à tout même au pire !




Ouest-France du 23 janvier 2021 - Bretignolles-sur-Mer. Le recrutement d'un collaborateur du maire fait débat

L'information se répand !






Lire la suite dans Plus d'Infos

Projet de port - commission de médiation : Et si Jimmy Pahun collaborait avec Vincent Pipaud !

CONFIRMATION le 22 janvier 2021 : le collaborateur de cabinet est bien Jérôme Dénécheau

Des photos de la dune de la Normandelière et de ses alentours prises les 20 et 21 janvier 2021

Écologie. Pour la biodiversité, « il est encore temps de réagir »

Rachat du FC Nantes : c'est quoi ce projet de pool d'investisseurs locaux ?

Érosion : l’allongement de la digue Bartherotte sérieusement envisagé à la pointe du Cap-Ferret

Barbara Pompili et le barrage de Caussade (47) : "Cette situation ne peut plus durer

mardi 19 janvier 2021

Normandelière et Port Bretignolles : la bataille sera longue et rude mais nous gagnerons

Deux chemins de victoire sont possibles :

1 - Le chemin de la médiation : c'est le chemin du bons sens et le conseil communautaire du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie se prononcera mi 2021

Ouest-France du 20 janvier 2021 : Coup d'envoi du groupe de médiation sur le port

Journal des Sables du 19 janvier 2021Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie : le Groupe de médiation sur port de Brétignolles-sur-Mer débute ses travaux

Non, le groupe de médiation n'est pas une promesse de campagne du candidat François Blanchet lors des élections communautaires de 2020. La promesse de campagne c'est un moratoire sur le projet de port de Bretignolles en attente des décisions juridictionnelles

Le groupe de médiation a été décidé lors d'une rencontre entre François Blanchet et Frédéric Fouquet, après le 10 juillet 2020. C'est une concession de François Blanchet pour tenter d'apaiser le climat au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie autour du projet de port de plaisance.

Extrait du Journal des Sables du 21 janvier 2021




Nous avons pris acte désormais de l'existence de cette commission de médiation et nous allons tout faire pour qu'elle aboutisse à l'abandon du projet de massacre de la Normandelière. C'est la voie du bons sens collectif en période de changement climatique avec montée des océans, en période de crise sanitaire, économique, sociale, environnementale, ..


2 - Le chemin de la justice : c'est un long parcours, avec probablement des rebondissements, qui aboutira dans plusieurs années 

Ouest-France du 20 janvier 2021. Premiers débats sur le port au tribunal administratif

C'est étonnant de lire que le rapporteur public ne voit notamment, pas d’« espace remarquable » dans le secteur clé de la Normandelière. Il faut être aveugle pour ne pas identifier de zone humide, de ZNIEFF de type II, de coupure d'urbanisation, de site d'intérêt géologique, ... sur le secteur de la Normandelière. Tout se passe comme si le rapporteur public avait les yeux de Frédéric Fouquet conseillé par Jérôme Dénécheau, le bras vengeur de Christophe Chabot, embauché à Akena Verandas pour aider son maître dans son entreprise de démolition de la nouvelle gouvernance du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie !

Journal des Sables du 20 janvier 2021Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie : la justice se penche sur le Scot avec le port de Brétignolles en toile de fond

Journal des Sables du 21 janvier 2021 - Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. La justice se penche sur le Scot, Bretignolles en toile de fond

Le gros mensonge de leur cabinet d'avocats. Lire l'article du 14 janvier 2019 Conservatoire du Littoral : Les zones à préserver




De nombreuses précisions sur le contenu de l'audience dans l'article du Journal des Sables :

« On juge donc aujourd'hui un document qui va permettre un projet d'un autre temps. » Corinne Lepage Ancienne ministre, avocate de la Vigie

« Ce contrôle, vous aurez certainement à le faire lors de l’examen des recours contre le Plan local d’urbanisme, mais pas au niveau du Scot », a répliqué Me Isabel Léon, l’avocate du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Le président du tribunal a confirmé à ce sujet que les opposants avaient introduit d’autres requêtes pour obtenir l’annulation du PLU, de la déclaration d’utilité publique du projet et de son autorisation environnementale.

L’avocat de la commune de Brétignolles-sur-Mer a déploré « la confusion » alimentée par les opposants autour du projet. « Les requérants tirent à gros traits sur des éléments qui manquent en faits : on nous dit par exemple que l'état naturel du site serait exceptionnel, mais il s'agit en réalité d'un site aménagé depuis les années 1980 » Me Vianney Cuny Avocat

Le rapporteur public, dont les avis sont souvent suivis par les juges, estime que l’évaluation environnementale faite dans le cadre de la préparation du Scot n’avait « pas à entrer dans le détail » du projet de port ... Il a reconnu que la carte des zones humides était « peu lisible » et « succincte », mais elle demeure « suffisante » à ses yeux. Au final, il a préconisé de rejeter la demande d’annulation du Scot.

Le tribunal administratif de Nantes, qui a mis sa décision en délibéré, rendra son jugement sous trois à quatre semaines

Commentaire

Le rapporteur public se place au niveau du SCoT et semble estimer qu'un dossier SCoT n'a pas à entrer dans les détails d'un projet de port et des zones locales impactées. Le rapporteur public semble confirmer ce que nous pensions : c'est au niveau du PLU que tout va se jouer et nous aurons en face de nous le cabinet d'avocats de la municipalité de Bretignolles !

Le début du marathon judiciaire ne nous est pas favorable mais ce n'est que le début

Voir la réaction immédiate sur le Facebook de la municipalité de Bretignolles

Conclusions

Quoiqu'il arrive, nous rappellerons à François Blanchet ses engagements de campagne et son discours du 10 juillet 2020.

Quoiqu'il arrive, rien ne pourra être engagé sur le site de la Normandelière avant que tous les recours en justice ne soient jugés, soit dans plusieurs années. 

Quoiqu'il arrive, la bataille sera gagnée en final par la population du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie qui saura s'opposer, par tous les moyens, au massacre de la Normandelière. No pasaràn 

Petit Supplément

Site Banque des Territoires du 19 janvier 2021. Aires protégées : la nouvelle stratégie nationale passe à l'action

La justice a toujours un temps de retard !