Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

lundi 7 octobre 2019

Normandelière et Port Bretignolles : Appel à bloquer le chantier

Photos prises le 7 octobre 2019 - 8H45 


Le message du 6 octobre 2019 n’est pas passé, l'élu voyou a repris le massacre de la dune de la Normandeliere avec la complicité du préfet de Vendée qui a positionné les forces de gendarmerie sur tout le secteur

L’heure n’est plus au doute : il faut bloquer le chantier par tous les moyens (actions juridiques et actions de terrain)
Des forces vives doivent converger vers le secteur de la Normandeliere pour arrêter ce désastre écologique : c’est l’urgence absolue



Photos prises le 7 octobre 2019 - 10H30

Le maire ne peut pas vider les défenseurs du site, ils sont sur un terrain privé.
Il signe un arrêté pour bloquer la route de la source.

Est-ce bien légal de déposer de tels blocs de pierre sur une route empêchant les services de sécurité d'accéder à la zone ?






Grosse surprise : les travaux sont arrêtés et les engins de chantier se retirent.

Ouest- France du 7 octobre 2019. Port Bretignolles. Une quinzaine d’opposants s’installe près du chantier, les travaux à l’arrêt.
Selon nos informations, le chantier a été arrêté dans le courant de la matinée. La direction générale des services de la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie indique que cette décision a été prise pour ne pas causer d’accident sur le chantier. » Tout en rajoutant que l’arrêt du chantier est effectif pour un laps de temps espéré le plus court possible. Et que des moyens sont mis en œuvre pour rendre les travaux les plus sûrs et les plus hermétiques possible.

France 3 Pays de Loire du 7 octobre 2019. Port de Bretignolles-sur-Mer : face aux opposants, le chantier suspendu, la mairie fermée 
Ce lundi soir, ils sont une vingtaine de personnes installées aux abords du chantier, sur un terrain privé qu'ils occupent sans l'accord de son proprétaire. La moitié a prévu de passer la nuit sur place.
Des riverains qui les soutiennent sont venus dans la journée leur déposer vivres et mobilier.
Ils ont prévu de se réunir chaque soir à 19h30 en assemblée générale et invitent quiconque les soutient à venir.


La relève et la peste du 7 octobre 2019Entre protecteurs et destructeurs du vivant, la lutte à Brétignolles s’intensifie

Comme Julien Durand (figure de la lutte dans la ZAD de Notre-Dame-des-Landes), nous pensons qu’il faut passer la vitesse supérieure 

A savourer : France Bleu Loire Océan du 7 octobre 2019. Christophe Chabot ne sait pas répondre à une question de la journaliste concernant l’utilité publique de son projet et perd son sang froid.

TV Vendée du 7 octobre 2019. Mobilisation : un rassemblement contre le projet de port

Petite précision

L’élu voyou s’appuie sur les autorisations du préfet de Vendée pour le démarrage des travaux et la poursuite du chantier.
Examinons l’arrêté DUP du préfet de Vendée, il est dit : « Considérant les réponses apportées par la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie aux réserves émises par la commission d’enquête dans son rapport du 16 novembre 2018 »
Une des réserves importantes de la commission d’enquête était : « contenir dans une enveloppe de 30 millions d’euros le coût net HT des travaux (valeur 2017) »
Comment l’élu voyou a-t-il pu apporter des réponses crédibles au préfet de Vendée alors que les entreprises ne se prononceront sur le coût net des travaux que le 14 novembre 2019 ?
Comment l’élu voyou a-t-il pu démarrer les travaux le 23 septembre 2019 sans connaissance du coût net des travaux, sans savoir si la réserve de la commission d’enquête serait levée ?
Comment le préfet de Vendée a-t-il pu accepter cette situation ?

Nous n’osons croire qu’il y ait une entreprise de connivence prête à répondre au coût objectif fixé par la communauté de communes pour avoir le marché ! Ce serait alors des pratiques mafieuses !

Devant une telle situation, toutes les actions de blocage de chantier sont légitimes

24 commentaires:

  1. lendemain de manif . Et çà continue . Je suis , ce matin , sidéré . Non seulement ma colère se tourne vers vizir Chabot , mais également vers tous les maires de notre communauté de communes . 14 municipalités , pas un seul maire n' a émis de doutes sur ce projet . Pas un seul ! Mais a quoi sert d'élire des représentants , qui sont censés être là pour nous projeter positivement dans l'avenir . Pas un seul ! donc tous vendus , tous achetés , présents pour toucher leur com .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord. Se focaliser seulement sur Chabot c'est faire le jeu des 44 autres conseillers qui ont voté l'autorisation de lever un emprunt de 31 M €....
      A chacun de demander des comptes à ses représentants de communes

      Supprimer
  2. comment Macron ,via son préfet,peut il cautionner ça?
    Tout a l'encontre de ses discours sur l’état du climat

    RépondreSupprimer
  3. Comment un député LREM (Buchou pour ne pas le citer) peut il être missionné par le ministère de la transition écologique et solidaire pour l'adaptation des territoires littoraux à l'évolution du trait de côte, et être indifférent au saccage de la dune à Brétignolles, sur sa propre circonscription.
    On ne peut pas à la fois avoir des exigences au niveau national, et ne pas en tenir compte sur son territoire.
    Il faut exiger qu'il soit démis de ses fonction par le gouvernement

    RépondreSupprimer
  4. Il semblerait que l'enveloppe de 30 millions d'euros citée dans l'enquête publique soit déjà dépassée, ou alors je ne comprends rien à tous ces chiffres qui circulent pour noyer les poissons.
    Dans un article de Ouest France du 1er octobre dernier il est fait mention d'un budget total de 43 millions d'euros concernant le port. L'emprunt serait, lui, de 31 millions d'euros... Bizarre !

    RépondreSupprimer
  5. Voilà une bonne chose de faite ! Mais il est bien regrettable qu'il ait fallu attendre ce début de massacre pour une vraie prise de conscience quant à la gravité, la dangerosité, la bêtise de ce projet qui pollue Brétignolles depuis tant d'années. Depuis le temps que des actions d'ampleur sur place étaient réclamées !!!

    RépondreSupprimer
  6. normalement ces camions qui transportent le sable sur les dunes n'ont pas le droit de circuler sur la route devant les gendarmes c'est surement un code de la route a la CHABOT valide par le prefet de la VENDEE ou sont les camions pour les transfert

    RépondreSupprimer
  7. Maintenant, la France entière connaît enfin le projet du TROU du FOU , cet ANUS HORRIBILIS, la honte du littoral vendéen.
    Et si 2019 et 2020 étaient les ANNI HORRIBILES pour le FOU du TROU?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si seulement...

      Supprimer
    2. Bravo pour vos très expressives métaphores : "le TROU DU FOU " et " le FOU DU TROU ", à conserver et utiliser " sans modération " !... Riverain du " Puy du Fou ", j'apprécie cet excellent langage !

      Supprimer
  8. Ne peut-on exiger que le député Buchou s'exprime sur le sujet ?? Il est loin de son rôle de représentant !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Buchou, il attend les avis courageux de De Rugy , qui est aux abonnés absents

      Supprimer
    2. Buchou, il n'a pas de couilles, c'est un gros toutou suceur des grands entrepreneurs et des autres élus, ce type n'a aucun charisme, aucune personnalité, il a été élu grâce à un gros coup de bol de la hype Macron ! il ne sert à rien ! il ne prendra aucune décision sans l'aval de ses maîtres !

      Supprimer
  9. Dans son interwieu, chabot dit " une manifestation avec des personnes de la France entière" et lui il n'a pas rameuter jusqu'en Corse !?, Paris !? et à tout va ce petit homme la pour essayer de faire (si bien dit) le trou du fou!

    RépondreSupprimer
  10. Interdire l'accès a des parcelles privées en bloquant la route comme le fait le maire de Brétignolles est illégal et irresponsable.

    Lorsqu’un maire priver des riverains d’un accès à la voie publique, il porte atteinte à leur droit de propriété. Il engage ainsi la responsabilité de la commune.
    Conseil d’État N° 347345

    Il prend une énorme responsabilité en cas de problème en interdisant l'accès aux secours.
    Sa stupidité dépasse l'entendement et le préfet laisse faire?

    Un projet hors la loi et stupide.
    Après de multiples provocations plus personne ne peut ignorer ce massacre.
    L'état et ce gouvernement doivent rendre des comptes.

    Ne lâchez rien!!!


    RépondreSupprimer
  11. Le démarrage de ces travaux posent une autre question sur le respect du code des marchés publiques.
    Comment le président de la communauté de communes peut il ainsi fractionner les marchés sans que la préfecture et la trésorerie ne sourcillent.
    Le marché concernant les travaux du port de brétignolles doivent être un tout, bien évidement comprenant un certain nombre de lots mais il est interdit de les fractionner de la sorte.
    Le marché du port de plaisance est au dessus des seuils européens il doit faire l'objet d'une procédure spécifique.
    Il y a un problème de respect de la concurrence, mais ça on le savait déjà.
    La aussi, silence et grosse responsabilité du préfet... C'est claire que l'argument des 30 M€ aura du mal à passer.

    De plus comment peut il démarrer sans avoir l'emprise foncière du projet, la aussi grosse responsabilité du préfet qui laisse faire.
    Avons nous un préfet "voyou" qui représente l'état en Vendée au service de la mafia locale?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais très bien que ce préfet Brocart n'a pas de couilles puisqu'il refuse de répondre aux questions des journalistes. Il est incapable d'expliquer pourquoi, au mépris de toutes les remarques argumentées des opposants, il a autorisé ce massacre, à moins qu'il y trouve quelque intérêt personnel caché. En tout cas je croyais qu'un préfet devait appliquer la politique d'un gouvernement qui nous fait croire qu'il est plus écolo que les écolos, et là…….c'est tout l'inverse, alors, qui se fout de nous ??

      Supprimer
  12. CHABOT comme toujours prend les gens en otages certains par leur travail maintenant c'est tout le monde en fermant la mairie ce qui va provoquer des tensions entre les gens surtout que le LOOK des gens de la ZAD ne plait pas a tout le mondeils ne sont pas BCBG comme les cucus a chabot mais sans eux rien ne bougerait ils ont souvent plus d'instruction que certains cucus du chef chabot qui disent oui sans rien comprendre meme sans bateau ils veulent un port POUQUOI

    RépondreSupprimer
  13. Bouchon toutou....ragoût toutou...

    RépondreSupprimer
  14. Stéphane Buchou....ce type est perdu, pas à sa place il est là par hasard sans être là,égaré quoi...c'est très grave pour la France, pauvre France.

    RépondreSupprimer
  15. Bonsoir;
    Il y a quelques jours, répondant à mes interrogations , vous avez fait le point sur les actions en justice ( référés je crois) en cours, mais vous n'avez pas indiqué les dates de décisions. Ai-je mal lu?, ou alors les avocats de la partie adverses seraient-ils plus "efficaces" que ceux que nous avons mandatés?.
    Merci d'avance pour votre réponse.

    RépondreSupprimer
  16. Chabot fait son caca mou en fermant la mairie..bah elle va être fermée longtemps du coup !

    RépondreSupprimer
  17. M.Chabot, on est bien d'accord, c'est vous qui serez tenu responsable si une personne habitant le long de la rue de la Source ou le long du petit chemin qui en part, venait malheureusement à avoir besoin très rapidement des secours. Si le Samu des Sables devait aller jusqu'au rond point de Bacchus pour repartir vers le Marais-Girard afin de secourir une personne en urgence vitale, de précieuses minutes seraient perdues... VOUS SEREZ RESPONSABLE. Cessez d'agir sur un coup de nerf, réfléchissez avant !

    RépondreSupprimer
  18. Prélèvements préparatoires ?! lol . il devrait être puni pour mauvais comportement, ce gamin capricieux !

    RépondreSupprimer