Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

samedi 9 novembre 2019

Normandelière et Christophe Chabot : le mois du naufrage !

Que d'événements en 1 mois : le chantier de Port Bretignolles est bloqué et pour longtemps.

Rappel des principaux événements du mois passé

Manifestation des opposants, à Bretignolles-sur-Mer, du 6 octobre 2019 suivie de l'implantation d'une Zone A Défendre à la Normandelière

Conférence de presse de Christophe Chabot du 10 octobre 2019 annonçant une manifestation des partisans le 19 octobre 2019, une expulsion rapide de la ZAD, une déposition de plaintes pour propos haineux sur le net, ....
On a rien vu venir !

Manifestation des opposants, à La Roche-sur-Yon, du 19 octobre 2019

Recours en suspension de La Vigie rejeté le 30 octobre 2019 : une péripétie

Intervention du préfet de Vendée du 7 novembre 2019 : pas de moratoire, c'est au maître d'ouvrage d'engager une médiation avec les opposants, les zadistes, pour la suite

Christophe Chabot ne veut plus qu'on parle du projet de port de plaisance de Bretignolles (il l'a dit aux journalistes le 10 octobre 2019). Il a raison, son projet n'est plus d'actualité.

Ce qui est d'actualité aujourd'hui, comme pour le projet Europacity, c'est l'abandon du projet de Port Bretignolles qui n'a rien d'écologique, qui ne correspond plus aux aspirations des citoyens, qui n'est pas dans les objectifs actuels d'un gouvernement prônant l'urgence écologique (acte II Macron)

Lire la suite dans Plus d'Infos

Sans-Culotte 85 de novembre 2019 - ZAD de Bretignolles : Chabot peut compter sur sa frangine !  

Les actualités : Une ZAD dans les dunes s'inspire de Notre-Dame-des-Landes

Lettre envoyée par une personne de La Vigie au ministre de l'Ecologie le 14 octobre 2019 et réponse reçue du cabinet du ministre le 4 novembre 2019. Ce qu'il faut en conclure.

Les mots doux et les infos des pro-ports de timotheeraffeneau


Sans-Culotte 85 de novembre 2019 - A acheter

ZAD de Bretignolles : Chabot peut compter sur sa frangine !

Le projet de port de Bretignolles serait-il une affaire de famille ?







L'Age de faire N°146 de Novembre 2019. Les actualités : Une ZAD dans les dunes s'inspire de Notre-Dame-des-Landes










Lettre envoyée par une personne de La Vigie au ministre de l'Ecologie le 14 octobre 2019 et réponse reçue du cabinet du ministre le 4 novembre 2019

On se refile le bébé !

Personne d'important n'ose prendre une position officielle sur ce dossier

Je peux vous dire qu'un député a discuté très récemment avec la conseillère Mer de la ministre Elisabeth Borne, après l'intervention du préfet de Vendée du 7 novembre 2019, et cette conseillère croyait savoir que le préfet de Vendée avait demandé un moratoire ! C'est dire le sérieux des échanges avec les représentants de la ministre !
Le ministère semble botter en touche parce qu'il sait qu'aujourd'hui, compte tenu du contexte écologique, un tel projet n'est plus défendable.

Ce qu'il faut en conclure :
1 - il ne faut compter que sur nous-mêmes et la justice administrative pour arrêter définitivement le projet de port de Bretignolles, c'est l'action de La Vigie et des associations environnementales
2 - il ne faut compter que sur les gardiens de la Dune pour bloquer les travaux en attente des décisions de justice (merci les zadistes). Tant qu'ils seront là, les travaux ne pourront pas reprendre et ils sont là pour longtemps, c'est désormais une certitude.
Nous savons que Christophe Chabot fait tout pour déloger les zadistes, en faisant pression juridique sur les propriétaires du terrain qui ne respecteraient pas - dit-il - les règles du PLU de la commune.
Nous savons, par notre cabinet d'avocats, que ce n'est pas le cas.
Les zadistes et propriétaires du terrain ont le soutien de la population locale et la moindre intervention contre eux serait source de mouvement populaire, ça aussi le préfet de Vendée doit le savoir.
D'autres terrains seraient occupés par les zadistes si nécessaire
D'autres zadistes pourraient converger vers Bretignolles si nécessaire.
Christophe Chabot et sa bande doivent savoir qu'il n'est plus possible aujourd'hui d'arrêter la progression d'un tel mouvement et qu'ils n'ont désormais plus le choix.

Les mots doux et les infos des pro-ports sur le site Facebook de Mélanie Bahuon
Comme le dit Christophe Chabot, les gentils sont du côté des partisans et les haineux que la justice doit condamner du côté des opposants !
Ce qui est incroyable, c'est qu'on voit "Raffeneau" dans l'intitulé de la personne postant les messages !

23 commentaires:

  1. La soeur de Chabot ? De quelle façon est-elle impliquée ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je sais, car je suis abonné au Sans-Culotte !
      Et je sais aussi qu'elle est plus écolo que son frère car elle roule à bicyclette.

      Supprimer
    2. Achète le sans-culotte, mon vieux.

      Supprimer
    3. Encore faut-il pouvoir l'acheter, pas facile quand on est à 800 km!

      Supprimer
  2. Vous avez oubliez le deux ou trois balbutiements du député Buchou...
    Heueueuuuu hein! heueuuuu ouioui non non

    RépondreSupprimer
  3. De Rugy et Chabot dans la même nasse: Homard nous a tués.

    RépondreSupprimer
  4. Réponse reçue 5 novembre du ministère de l'écologie après ma 2eme lettre envoyée le 7 octobre après la manifestation.
    "Vous avez bien voulu appeler l'attention de M.Jean Baptiste Djebbari,secrétaire d'État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, chargé des Transports, sur le projet de création d'un port de plaisance à Bretignolles sur mer et sur les nuisances générées.
    Le ministre a pris connaissance avec attention de vos préoccupations et m'a chargé de transmettre votre envoi au directeur général des infrastructures, des transports et de la mer, afin qu'il fasse l'objet d'un examen attentif."
    Une nouvelle fois elle botte en touche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne vous inquiétez pas,j'en ai reçu une du même style de matignon, et même pas de réponse de l'élysée au message posté en même temps sur le site officiel (et confirmé) ! Autrement dit, manu aussi nous prend pour des moins que rien ... Son cabinet est pourtant sensé répondre à tous les messages . Même les traditions républicaines sont mises à mal, ma pauv'dame !

      Supprimer
    2. Rien, je n'ai même pas reçu un avis de réception des autorités administratives.
      Comme vous dites, nous sommes des "moins que rien".
      Néanmoins, dorénavant, c'est nous qui "montrons nos muscles".
      Nous allons regretter d'avoir voulu respecter les lois trop longtemps.

      Supprimer
  5. La presse, c'est puissant!

    RépondreSupprimer
  6. Bjr,ce serait un désastre écologique de ne pas conserver la réserve d'eau et massacrer la dune tout ça pour construire un port qui ne servira qu'a "stoker'des bateaux qui naviguent que quelques jours par an

    Gardons l'endroit le plus sauvage possible
    Gardons dans l ordre du

    RépondreSupprimer
  7. La creperie et la base nautique, on les détruit pour refaire la dune ainsi que raser les habitations des dunes ?

    RépondreSupprimer
  8. Les opposants au port seront crédibles lorsqu'ils auront retrouvés la raison et auront compris que le projet est soutenus par beaucoup de Bretignollais ! En faire une affaire personnelle contre Mr CHABOT, quel état d'esprit absurde. Et parler de massacre écologique...j'espère que vous vivez comme les paysans au 18ème siècle pour donner de telle leçons !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement nous avons tort de faire une affaire personnelle contre Mr Chabot, car nous connaissons sa personnalité et il ne changera pas. Mais les plus coupables sont tous ceux qui le suivent aveuglément, soit parce qu'ils font confiance bien naïvement à Mr Chabot, soit parce qu'ils bénéficient d'avantages personnels : je veux citer en particulier les conseillers municipaux de la majorité à Brétignolles, et tous les élus de la communauté de commune (y compris les socialistes de Saint Hilaire de Riez et excepté Monsieur Biron). Voilà les vrais coupables.
      Sans oublier les lobbies qui ont poussé ce projet : constructeur naval ou entreprises de travaux publics.

      Vivre comme des paysans du 18e siècle (pourquoi le 18e et pas un autre plus ancien) ? Ce n'est plus possible maintenant. Certainement avons-nous un mode de vie pas toujours bon pur la planète, j'en conviens. Mais justement, il y a des prises de conscience, beaucoup veulent limiter leurs déplacements aériens, ne pas rouler avec des 4x4 dévastareurs, isoler leur logement etc... Et le gouvernement lui-même parle d'urgence climatique, de maintien du trait littoral, de biodiversité, de zéro artificialisation nette des sols. Mais le préfet de ce même gouvernement autorise le port...

      Le projet est soutenu par beaucoup de brétignollais ? Oui. Mais aussi il n'est pas approuvé par beaucoup de brétignollais, surtout depuis que les pelleteuses sont entrées en action. Et beaucoup ont peur de dire qu'ils sont pour le port, car cela risque de leur nuire, ou de nuire à leur beau-frère... Mais quand bien même 100% des brétignollais seraient pour, maintenant c'est un projet de la communauté de communes (et le projet ne semble pas très apprécié par les habitants des autres communes...). Mais surtout, la nature et le littoral sont la propriété de tous, et il faut les léguer aux générations futures. C'est l'esprit de la loi Littoral qui doit être respecté.

      Supprimer
  9. Moi suis giras....ce port me semble important pour le développement de notre région...une honte que certaines personnes soit disant bien intentionnées bloquent ce projet...d ailleurs ils font quoi de leurs journées, ils vivent de quoi?
    Pour info, je n ai aucune affinité avec Mr Chabot....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je suis Giras et ce port est à jetter aux oubliettes illico presto

      Supprimer
  10. Port ou pas, dans 20 ans à peine, un nombre important de biens immobiliers et autres commerces les "pieds dans l'eau" seront rasés par l'océan. Le port risque de se faire naturellement..... Brétignolles, regardez votre trait de côte. Après Xynthia il a reculé de plusieurs mètre, et ce n'est pas les enrochements qui vont empêcher cette érosion. D'ailleurs les Blocs s'affaissent petit à petit. Tout sera à refaire dans 10 ans . .. vous apprécierez la facture. Le développement de votre région? Si le GIEC a raison, elle sera détruite sous peu .... Quelques décennies au mieux.... Alors gardez cet argent pour sauver ce qui pourra l'être, et indemniser ceux qui vont tout perdre..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est comme les merlin plage de St Gilles...dans vingt ans la mer passera dessous et les garages sous terrain terminé!

      Supprimer
  11. RIEN..depuis un mois.. et pour cause! Ils DISCUTENT.. avec "pragmatisme"...Ce sont des pros de la contestation, des "anti-tout" et qui donnent leurs listes de courses aux gentils Bretignollais, pour pouvoir manger gratis..Ils disent "surveiller" la carrière, ils ont appelé du renfort le matin, cette semaine, alors qu'ils savent très bien qu'il ne se passera rien... la preuve!. Faut bien entretenir la flamme et justifier de leur "utilite" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme de 16h29 !
      Eux au moins, ils sont anti-quelque chose, tandis que vous vous êtes un "anti rien !", mais manifestement un pro-chabot, vous allez voir, vous l'ouvrirez moins grande d'ici quelques mois !
      Il vous faudra toutefois consulter pour guérir, mais rassurez-vous, la médecine a fait ces dernières années d'énormes progrès et vous aurez alors toutes les chances de devenir, vous et votre flamme, "un moins que rien" !
      Allez donc faire un tour sur votre site dédié, celui du brocheton ! plutôt qu'emme... le monde ici !

      Supprimer
    2. ah c'est sûr traverser le chantier avec des pack de bières
      c'est la lutte écolo par excellence
      La normandelière, ce n'est pas NDDL , ce n'est pas la banlieue nantaise
      Ce n'est pas planqué dans les fins fonds de la campagne
      on ne peut pas squatter le local des handicapés , piquer des vélos ou des déambulateurs
      il y a aussi des résidents à l'année , il faut faire attention à ne pas mettre la musique trop fort à cause des nuisances sonores
      il faut sortir les poubelles et payer la taxe d'habitation et les taxes de séjour en ex-zone touristique, la taxe sur les abris de jardins
      et il y a de la concurrence écolo médiatique ailleurs

      Rien depuis un mois
      et encore rien dans deux mois , dans trois mois
      désormais les articles sont payants sur O-F

      c'est un signe ... non on ne peut pas faire son buzz tout seul et demander à son patron de payer ...

      Supprimer
    3. Anonyme de 18h
      Quel charabia. Pas tout compris! MDR.Votre agressivite me fait bien rire.
      Pas doué pour la prose ni pour les devinettes d'ailleurs car justement, je ne vote pas à Bretignolles et je ne paie pas mes impôts ici non plus. Je ne suis donc pas pro-chabot mais anti-zad oui et pas que moi. Même Nicolas Ducos ne cautionne pas la zad.Trop drôle!

      Supprimer
  12. VOS GUEULES LES MOUETTES!!! non au port haut et fort tristesse

    RépondreSupprimer