Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

jeudi 10 octobre 2019

Normandelière et Port Bretignolles : 2500 manifestants, c’est notre force principale

Journal des Sables d’Olonne du 10 octobre 2019. Manifestation. 2500 opposants au port réunis à La Normandeliere 

Tout ce qui se passe à Bretignolles est porté par toutes ces personnes qui ont participé à la manifestation du 6 octobre 2019 et qui sont prêtes à manifester de nouveau si le projet n’est pas arrêté

Suite à cette manifestation et de manière tout à fait improvisée, une ZAD a été créée sur un terrain privé par des personnes pacifiques ayant pour seul objectif de défendre le site par des actions non violentes.

Notre force aujourd’hui, c’est le soutien massif faisant suite à la manifestation et l’action des défenseurs du site

Journal des Sables du 10 octobre 2019. Port Bretignolles. Ce qu’ils ont dit au cœur de la manifestation

Journal des Sables du 10 octobre 2019. Port. Des réactions suite à la manifestation
Les propos d’un maire menteur qui désigne les associations comme responsables de la situation actuelle alors que c’est lui qui a décidé le massacre de la Normandeliere.
Les propos d’un élu frustré et solitaire

Journal des Sables du 10 octobre 2019. Pays de Saint-Gilles. Les maires solidaires
Le soutien d’élus qui doivent leur mandat au maître des lieux (maire et président de communauté de communes) qui pratique le donnant-donnant : tu soutiens mon port et tu auras ça en contre-partie, si tu ne le fais pas, tu n’auras rien.
Christophe Chabot et tous ces élus dramatisent la situation car ils savent, qu’avec une ZAD, leur projet est impossible.
Ils peuvent déloger les quelques 50 défenseurs du site sur place actuellement, ils reviendront 10 fois plus nombreux.

Nota : le Journal des Sables ne veut pas que tous les articles cités soient publiés dans le blog, donc acte

12 commentaires:

  1. Les élus locaux, la sénatrice en chef de file, sont complices d'une vaste escroquerie.
    Posez vous la question du véritable intérêt de ces soit disant travaux de sécurisation.
    Très franchement qui peut croire une seconde qu'il y avait besoin de faire ces soit disant travaux avant de boucler le dossier sur le plan juridique et en matière d'emprise foncière?

    Un seul objectif: détruire de manière irréversible ce site pour essayer de lui enlever sa nature d'espace remarquable.
    c’était le seul objectif.

    Le maire n'a pas respecté la loi et le code des marchés publiques uniquement pour massacrer le secteur.
    C'est une honte et les élus qui cautionnent ce massacre portent une très lourde responsabilité.
    Faut il rappeler que madame la sénatrice a déjà un bon pédigrée dans le magouillage des dossiers d'urbanisme et qu'elle n’hésite pas a avoir la mémoire défaillante quand il s'agit de ses propres intérêts...
    Les images parlent plus que de long discours.
    Intervention violente de vigiles pour interdire l'accès au domaine publique.
    massacre du secteur, il est clair que maintenant les images font peur au maire car elles démontrent son comportement violent et destructeur.

    Ne lâchez rien!!!

    RépondreSupprimer
  2. Monsieur le préfet
    Vous vous appuyez sur les lois pour appeler le retour au calme
    Sauf que depuis le début du projet de port, toutes les lois sur le littoral et les lois sur l'eau ont été bafouées,ainsi que les lois du simple citoyen de s'exprimer lors de l'enquête publique. VOUS N'AVEZ PAS TENU COMPTE DE TOUS LES AVIS EXPRIMES.
    Le chantage est plus du côté du porteur du projet.

    RépondreSupprimer
  3. Jean-Patrick Fillet10 octobre 2019 à 09:02

    LE MAIRE MR CHABOT PREND EN OTAGE LES HABITANTS DE BRETIGNOLLES SUR MER AVEC LA FERMETURE DE LA MAIRIE.


    Le Maire de Bretignolles sur Mer Mr Chabot, se comporte comme un gamin à qui on l’a privé de son jouet. En voulant protester à l’installation des zadistes dans sa commune il prend en otage tous les habitants en fermant la Mairie.

    Cette situation ubuesque est sa responsabilité en provoquant sans cesse les opposants à son projet de port, en minimisant le cout du projet et en omettant de dire à la population qu’il a refusé de répondre à un appel à projets de ports à sec de la Région Pays de La Loire, projet qui aurait pu être cofinancé par la région.

    Nous demandons au Préfet de Vendée d’ordonner immédiatement la réouverture de la Mairie, et d’organiser dans les plus brefs délais un référendum communautaire avec un vote qui permettra à l'ensemble des citoyens d'approuver ou de rejeter le projet proposé par le Maire de Brétignolles sur Mer.

    Le projet étant au départ un projet communal, s’est transformé en un projet inter communautaire sans que les habitants de la communauté de Pays de St Gilles aient pu s’exprimer sur ce sujet qui va couter cher aux contribuables.

    Nous demandons l’arrêt immédiat des travaux sur le projet du port avant que cette situation devienne ingérable.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, je suis la directrice du Journal des Sables. Nos articles du journal papier sont protégés par le droit d'auteur (article 335-2 du code de la propriété intellectuelle). De même que le dessin de Polpino. Notre journal est en vente ce matin. Pourriez-vous s'il vous plaît les enlever immédiatement ? Faute de quoi nous nous verrions dans l'obligation d'engager une action en justice.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je prends acte de votre demande mais permettez moi de garder l’article sur la manifestation.
      Nous sommes opposants et n’avons pas les moyens financiers du maire pour nous défendre d'où l’importance de vos articles. Je ne m’intéresse qu’aux articles de votre journal en lien avec notre combat.
      Je ne suis pas le seul sur le net à relayer vos articles et pourrais le démontrer. J’avais sollicité la permission de diffuser à l’adresse que vous indiquez dans votre journal et j’attends la réponse.
      J’espère que votre demande n’est pas faite sous pression
      Bonne journée

      Supprimer
  5. Un article très intéressant sur la ZAD sur France Bleue est désormais inaccessible : page introuvable. Raison?

    RépondreSupprimer
  6. Voilà une nouvelle lubie ! On n'a pas besoin d'un référendum, il y a eu des enquêtes publiques. Mais le sujet n'est plus de dire oui ou non il est qu'IL EST TOTALEMENT INSENSÉ DE FAIRE UN PORT à Brétignolles-sur-Mer pour de très multiples raisons terrestres, maritimes, environnementales qui ont été démontrées par bien des spécialistes de ces sujets, il y a les lois qui vont avec non respectées par les autorités elles-mêmes !
    Il est hors de question de détruire et mettre à sac le pays pendant 3 ans.
    Quant à la dune que M. Chabot dit être artificielle c'est encore un mensonge ; cette dune existait bien avant d'être alignée par une municipalité précédente suite à des tempêtes ; dans la dune côté plage, qui n'avait pas l'aspect d'aujourd'hui, il y avait des creux dans lesquelles se trouvaient des cabanes de pêcheurs, et étant nombreux en famille, nous occupions tout l'espace et c'était de bons abris les jours de vent. Il y avait même un petit bois de pins dans l'arrière dune côté Marais-Girard.
    La dramaturgie du maire est pitoyable ! Il a tellement l'habitude de pratiquer le pantouflage avec tous les gens à sa botte que dès qu'un rouage se grippe il est paniqué. Pétochard il en ferme les portes de la mairie ! De quoi faut-il avoir peur quand par ailleurs on envoie des rouleaux compresseurs pour raser le littoral et la campagne, ça ça coûte cher à la collectivité !... C'est plus facile de rouler des mécaniques avec des entreprises que l'on paye que face à des opposants DE BON SENS, mais effectivement très contrariant, n'est-ce pas messieurs les élus ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a toujours eu une dune.
      Cf la déposition avec des photos d'archives

      https://drive.google.com/file/d/1N8btoTjzcJGFe2CUQ6cGEP_n5GNxEUYV/view

      JFL

      Supprimer
    2. Merci pour ces photos qui me rappelle de merveilleux souvenirs d enfances ��

      Supprimer
  7. L'ARPENTEUR
    Suite au communiqué du Pays de st Gilles Monsieur BOUDELIER parle d'une dune artificielle à la Normandelière. Il serait temps de remettre les choses à leurs places. La dune de la
    NORMANDELIERE est là depuis longtemps et est naturelle, la preuve sans elle il n'aurait jamais été possible de construire la ferme du même nom.
    Pour mémoire en 1987-88 a été entreprise la restauration du trait de côte allant du
    MARAIS GIRARD à la NORMANDELIERE par la municipalité de l'époque(Monsieur ARTAUD), travaux de consolidation et maintien du sable grâce à la pose superposée de ganivelles par les employés communaux , et plantation d'oyats à laquelle les élèves des écoles de BRETIGNOLLES SUR MER participent. L'ensemble fut une réussite. Ces travaux étaient nécessaires suite à l'érosion du pied de dune, causé conjointement par les marées et le piétinement.
    En 1990 est entrepris l'aménagement de loisirs à l'arrière de cette dune, rendu obligatoire par les accords de redevances de Z.A.C accordées (construction dite des MERLIN)en 1987-88.
    La nouvelle municipalité, issue des urnes en 1989( Monsieur d'AUDIFFRAY) prendra les travaux en main en élaborant un plan sur 3 ans : construction ECOLE DE VOILE - POLE DE SURVEILLANCE- SALLE PANORAMIQUE-CREPERIE - réaménagement des parvis NORMANDELIERE et MARAIS-GIRARD - PARKING A BATEAUX et VOITURES - et bien sur le PLAN D'EAU de MER - l'AMENAGEMENT PAYSAGER ainsi que les SENTIERS PIETONS et CYCLABLES qui permettaient la liaison entre les différentes plages.
    Ce pôle de loisirs, dont le PLAN d'EAU de MER a très bien fonctionné pendant 15 ans avant d'être abandonné - voir saccagé- par la municipalité actuelle (Monsieur CHABOT)
    Pour information Monsieur BOUDELIER pourrait consulter quelques cartes postales des années 1960-1970-1980 - montrant les plages du MARAIS GIRARD et de la NORMANDELIERE pour s'apercevoir de l'état de dégradation continu de ces lieux.
    PS - les rochers de protection du littoral placés depuis une décennie sont artificiels ainsi que la dune allant de DUNE 1 à la GACHERE construite de main d'homme dans les années 1800. Personne pense à démolir tout çà sous prétexte de mise en place artificielle...

    RépondreSupprimer
  8. M.FILLET on a pas besoin de référendum...On ne vous a pas attendu pour dénoncer ce projet ILLEGAL.
    Merci

    RépondreSupprimer
  9. Je ne dirais pas que Mr le Maire de St Hilaire de Riez est un menteur!
    J'ai trop de respect pour la fonction d'élu de la République.
    Mais je pense qu 'il a péché par excès de jeunesse! et n 'a pas pris le temps de vérifier ses sources d'informations, quand il affirme que la dune de la Normandelière est artificielle
    Rien à ajouter aux anonymes de 10h50 et arpenteur de 11h47 de ce jour, qui ont très bien fait l'historique de la cette dune, si ce n'est que la dune entre le Marais Girard et la Normandelière, était notre terrain de jeux dans les années 1950 et qu' à l époque, nous y trouvions nombreux oeillets maritimes odorants et chardons argentés.
    Je n'ai pas souvenance de nos parents maniant la pelle pour créer une dune artificielle!
    Par contre le remblaiement de la carrière de Bréthomé préconisé par Mr.Chabot, ne serait-ce pas une dune artificielle?
    Sans rancune, Mr. le Maire de St Hilaire, vous m avez fait sourire.

    RépondreSupprimer