Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

vendredi 13 décembre 2019

Normandelière et Port Bretignolles : l'abandon du projet est désormais envisagé

NOTA : Fiche concernant l'abandon de procédure 
Lire le point 1 -31.3 Pour quels motifs déclarer infructueuse une procédure ?
Le fait qu’une offre au moins soit appropriée, régulière et acceptable interdit à l’acheteur de déclarer une procédure d’appel d’offres infructueuse et ce, même si le niveau de concurrence apparaît comme insuffisant.
Il convient par ailleurs de préciser qu’une procédure de passation de marché public ne peut être déclarée infructueuse que si elle a été organisée dans des conditions de nature à en assurer normalement la réussite, notamment par la fixation d’un prix estimatif réaliste (30 000 000 d'euros, est-ce réaliste ?).

Comme nous l'avions prévu, l'appel d'offres pour la création du port de plaisance est déclaré sans suite pour cause d'infructuosité, les propositions des entreprises dépassant l'enveloppe réglementaire imposée par une réserve de la commission d'enquête publique et par le préfet de Vendée : 30 000 000 d'euros net (valeur 2017)




Il faut noter que deux appels d'offres précédents, liés au projet de port actuel, avaient déjà été déclarés sans suite, ce qui démontre les difficultés rencontrées par ce projet.
- l'appel d'offres pour l'assistance à maîtrise d'ouvrage pour la mise en oeuvre et le suivi des mesures environnementales. Suite à la relance d'un nouvel appel d'offres, seule la société Biotope avait répondu et avait été retenue.
- l'appel d'offres pour les fouilles archéologiques. A ce jour, il n'y a pas eu de relance d'un nouvel appel d'offres.

Pour en savoir plus, il faut écouter l'AUDIO du conseil communautaire du 12 décembre 2019 qui s'est déroulé sous la présidence de Lionel Chaillot, Christophe Chabot étant absent, dans une ambiance apaisée. Est-ce dû à l'absence du maître des lieux ?

Ce qu'on retient de l'audio (Jérôme Dénécheau balbutie, il faut tendre l'oreille !) :
Un fait exceptionnel, à la demande de Christophe Chabot et ce n'était pas à l'ordre du jour du conseil communautaire, Jérôme Dénécheau a fait une déclaration importante concernant le résultat de la consultation des entreprises pour la création du port de plaisance de Bretignolles, il en ressort :
- que de nombreux candidats se sont montrés intéressés mais que les estimations des entreprises ayant répondu à l'appel d'offres dépassent l'enveloppe réglementaire, comme en 2011 (lire l'article du 27 juin 2011)
- que des négociations vont avoir lieu avec les entreprises pour ajuster leurs estimations et tenter de contenir les coûts dans l'enveloppe réglementaire en ne dénaturant pas le projet soumis à l'enquête publique de 2018. Les résultats seront connus d'ici mars 2020.
- que Christophe Chabot dit clairement envisager l'abandon du projet si le coût réglementaire n'est pas tenu (mon commentaire : il n'aurait pas le choix !)

Les questions

Pourquoi ne communique-t-on pas aux élus communautaires les entreprises qui ont répondu à l'appel d'offres concernant la création du port et leurs estimations des travaux ?
C'est quand même intéressant de connaître le résultat des entreprises sachant qu'elles ont eu 2,5 mois pour estimer les coûts détaillés des travaux ? Leurs estimations initiales sont des références, les écarts avec l'enveloppe réglementaire sont des indicateurs. Les estimations négociées, revues à la baisse, sans modification du projet, ne seraient que des compromis pour attribuer le marché et lancer les travaux sachant qu'ensuite, en cours de réalisation, tous les inévitables dépassements de coûts seraient à la charge de la collectivité.
Un petit rappel : en 2011, une négociation exclusive avec le Groupe Merceron avait permis de baisser les coûts de près de 10 000 000 d'euros sur le coût des terrassements !!!! Comme disait Christophe Chabot à l'époque, la baisse des coûts était due à la crise ! Aujourd'hui, on n'est plus dans la crise, il sera difficile d'obtenir une telle baisse de coût.
Un autre petit rappel : nous avons toujours dit que le coût final de réalisation du port de Bretignolles serait de 60 000 000 d'euros minimum et cette valeur a été confortée par des estimations faites par nos experts et communiquées à la commission d'enquête publique de 2018.

Qui pousse Christophe Chabot à envisager aujourd'hui l'abandon du projet ? 
Il est probable que les estimations financières des entreprises soient très supérieures à celles exigées par l'enveloppe réglementaire issue de la commission d'enquête publique, qu'il y a péril en la demeure et qu'il faut se préparer à une sortie de crise.
On est bien loin de ce que Christophe Chabot disait en réunion publique à Thierry Biron (voir la vidéo). A cette époque-là, il se fichait du montant des travaux.

Mon commentaire

Tout se passe comme si Christophe Chabot préparait une petite annonce dont il a le secret, un abandon du projet avant la sanction finale de la justice administrative (ses avocats ont déjà dû l'informer de mauvaises nouvelles en provenance du tribunal), une sortie de crise, par le haut, d'un projet devenu bien encombrant avec une explication : un coût prohibitif.

Christophe Chabot a souvent abandonné avant d'être sanctionné, c'est sa marque de fabrique :
- le retrait du projet de port de plaisance de 2011 avant que le préfet de Vendée ne prononce un refus d'Utilité Publique
- le retrait d'une plainte contre ce blog avant la sanction de la Cour d'Appel
- le retrait d'une opération de reprise du FC Nantes avant le rejet de sa candidature, idem pour les tentatives de reprise de l'équipe de Luçon, de fusion avec l'ESOF
- le retrait de la mairie en 2020 pour laisser la place à Frédéric Fouquet, ...

Quelles qu'en soient les raisons, l'abandon du projet serait une grande victoire pour tous les amoureux du littoral Bretignollais.

Petit Supplément

Conseil communautaire du 12 décembre 2019 : Audio concernant le budget primitif 2020 - Intervention de Jérôme Dénécheau et, en final, de Thierry Biron









Lire la suite dans Plus d'Infos

Anticor enquêterait à Bretignolles-sur-Mer

Biodiversité en péril - La Normandelière

Une de Sans-Culotte 85 de décembre 2019 - janvier 2020

Lettre ouverte des élus de Réunir Bretignolles du 10 décembre 2019

La population des ports change, il faut désormais d'adapter

Le Marais-Girard le 14 décembre 2019 - après les dernières tempêtes

Le cadeau de Noël de la Comcom


Anticor enquêterait à Bretignolles-sur-Mer
Il serait intéressant que la déclaration de Christophe Chabot de 2014 soit analysée par rapport à sa situation d'aujourd'hui. Pourquoi n'y a-t-il pas eu de mise à jour ? Nous avons en tête la pancarte des employés de Akena Verandas de la manifestation du 19 octobre 2019.
Autre questionnement : la déclaration d'intérêts de Laurent Boudelier toujours à venir !


Nouveau site Facebook : Biodiversité en péril - La Normandelière


Sans-Culotte 85 de décembre 2019 - janvier 2020 : à acheter

-Plaintes, tracts et menaces : intimidations en tous genres à Brétignolles-sur-Mer
--Démocratie à Poil : Le Sans-Culotte 85 a assisté au conseil agité de Brétignolles-sur-Mer








Lettre ouverte des élus de Réunir Bretignolles du 10 décembre 2019.

C'est le communiqué de presse intégral transmis aux journalistes

Lire l'article du 11 décembre 2019Bretignolles-sur-Mer : une ambiance électrique à tous les étages













L'Indépendant du 14 décembre 2019. La population des ports change, il faut désormais d'adapter

Port Bretignolles serait un parking à bateaux, ce n'est plus l'attente des plaisanciers aujourd'hui.








Le Marais-Girard le 14 décembre 2019 - après les dernières tempêtes


















Le cadeau de Noël de la Comcom

62 commentaires:

  1. Il est inconcevable que les élus ne soient pas d'ores et déjà informés des résultats détaillés de l'appel d'offre : entreprises, estimations fournies...

    RépondreSupprimer
  2. Bon et bien ,si l'abandon est confirmé,on pourra dire que c'est une bonne nouvelle !!! mais attendons !! je n'ose pas y croire !!Bretignolles retrouvera son calme et sa sérénité !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c’est vrai,le maire abandonne le projet!

      Supprimer
    2. Il abandonnera ..... s'il n'arrive pas à faire rentrer l'appel d'offres dans les clous, d'ici mars...

      Supprimer
  3. Par quel tour de passe-passe M. le maire va t’il s’en sortir?
    Persuadé d’avoir encore raison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a toujours dit (je crois) qu'il abandonnerait si les résultats des offres étaient negatifs.. Il n'y plus qu'à attendre..

      Supprimer
  4. Bonjour à tous,
    Les appels d'offres infructueux, ce n'est pas une surprise.
    Mais le sujet que je souhaite aborder ce soir concerne les propos et les commentaires sur la ZAD.
    C'est la stratégie du maire de parler de la ZAD et d'en faire un problème.
    Mai le problème ce n'est pas la ZAD ni les zadistes, la ZAD est simplement la conséquence de l’irresponsabilité du maire.

    Le problème c'est ce projet de port et surtout l’attitude du maire.
    Comment peux t'il démarrer le massacre du secteur de la Normandelière sur un projet dont:
    - L'emprise foncière n'est pas achevé et il aurait beaucoup à dire sur la validité juridique de l’achat de la ferme de le Normandelière qui n'a pas été validé par le conseil municipal puisque la délibération a été annulé et aucun vote de confirmation n'a été fait par le conseil après l'annulation par le TA.
    - la phase de protection des espèces n'a pas été réalisée.
    - Les observations des différentes enquêtes publiques n'ont pas été levées.
    - Les recours juridiques ne sont pas épuisés.
    Bref dans la conduite de ce projet bancale tout est fait à l'envers tout simplement par ce que le projet ne tiens pas la route et est loin de faire l'unanimité.

    Pour palier à cet état de fait le maire est en train d'instaurer un climat délétère dans la communes.
    Agression verbale, tracts immondes, tags sur les maisons d'opposants et autres provocations en tout genre.
    C'est irresponsable et indigne de la fonction.
    Le pire c'est le décalage complet entre son discours, les actes et la manière d'utiliser ses sbires pour les basses besognes.

    C'est Mr le maire "le responsable et le coupable" de cette situation et c'est extrêmement grave!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ENTIEREMENT d'ACCORD AVEC VOUS Sam Agace !!!! et comment à la réunion de la communauté de communes .. pas un élu , a part Th Biron , je ne dis pas deux , mais pas un ne bouge et n'ose poser les questions concernant le manque de communication sur les appels d'offres rendus ! incroyable .... mais VRAI ;mais bordel , c'est un projet de la communauté de communes puisque Chabot a réussi a leur refiler la patate chaude ... quelle bande de chiffes molles ... c'est a désesperer de la démocratie .

      Supprimer
    2. Bonjour Anonyme du 13 décembre 2019 à 20:00
      Sur le plan purement juridique le président de la com. de com. n'est pas obligé de communiquer sur les résultats de la CAO (Commission d'appel d'ofres).
      Pas pour l'instant en tout cas.

      Ceci dit, les élus communautaires ont une "Obligation" de contrôle de l'action du bureau communautaire (l’exécutif de la communauté de communes) et vous avez raison. là, ils y a beaucoup de questions à se poser.
      Et je pense que de nombreux élus communautaires ne pèsent pas les conséquences pour eux de ce manquement.
      Ils sont responsables, eux aussi, des très nombreux dysfonctionnements, irrégularités constatés sur ce projet.
      Comme nous savons tous, ça va mal finir.
      Ce que fait le maire de Brétignolles, sans consultation, sur le site est de la responsabilité de la communauté de communes.
      J'ai juste un petit message:
      Les temps on changés et vous êtes au même titre que le président de la communauté de communes "responsables" (peut être pas au même niveau mais quand même responsables) des conséquences de ses actes.
      A bon entendeurs

      Supprimer
  5. Sur France 2, la révélation de 75 millions! Cette somme n'a pas été diffusée par hasard!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. France 2 s'est contenté de récupérer les infos ... pour préparer son reportage mais sans enquêter ! Ca a déjà été relevé sur le blog..D'où sortent- t-ils ce chiffre puisque rien n'a encore filtré, même maintenant..? Affaire à suivre donc ...

      Supprimer
  6. Bretignolles retrouvera son calme et sa sérénité petit à petit quand C.Chabot aura disparu du paysage brétignollais.Cet homme n'est bon qu'à attiser les violences,c'est dans ses gènes,il se complaît dans les situations conflictuelles.Demandez donc aux gens qui l'ont connu à la Chapelle Hermier.

    RépondreSupprimer
  7. j'ai entendu dire que Mr Chabot était très fatigué, usé (d'où sa perte de poids) par ce projet, qu'il avait une pression énorme..et les nouvelles ne sont surement pas bonnes en sa faveur, comme le disait JY, par l'intermédiaire de ses avocats, d'autres élus ou du Préfet, qui ont eu écho de décisions de l'Etat et/ou des TA...donc il faudrait qu'il reparte à la guerre pour pouvoir valider son projet, mais je pense qu'il n'a plus la force morale, psychologique pour retourner à l'assaut, sachant qu'il doit bien le sentir au fond de lui que cela ne servira à rien

    RépondreSupprimer
  8. Incroyable cet homme capable d'insulter son principal opposant en le traitant "de lâche et
    de menteur" et la réunion suivante, être ABSENT, et faire passer le message (appel d'offres
    des entreprises dépassant l'enveloppe réglementaire) par son DGS ce qui est une vraie claque au projet. QUEL COURAGE, QUI EST LE LACHE ET LE MENTEUR !!!

    RépondreSupprimer
  9. Eu égard au nombre de personnes qu' il a fatiguées, méprisées,humiliées,cassées, aux familles qu'il a fait se déchirer,aux gens qui se sont fâchés à cause de lui,sa fatigue ne pèse pas grand chose et s'il est usé, il ne peut s'en prendre qu'à lui même. On ne va pas pleurer dans les chaumières!

    RépondreSupprimer
  10. A l'attention des pros-port pour votre manif antizad devant la mairie
    ne serait-il pas plus logique de demander le départ de votre citoyen menteur
    qui va nous coûter 10 millions d'euros alors que les zadistes pour l'instant rien et eux ils ont le mérite d'avoir fait arrêter les travaux et donc des dépenses supplémentaires.
    beaucoup d'apaisement a venir mais hélas des cicatrices resteront...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le départ, il y a les élections ! Quant aux zadistes, c'est peut-être vous qui demanderez leur départ quand vous comprendrez qui arrivent sur la zad MAINTENANT... Voir commentaires d'hier pour info.

      Supprimer
  11. Vous croyez qu’il a un gramme d’intelligence pour « le sentir au fond de lui »?
    Après 16 ans et 1/2 d’imbécillité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vote pas à Bretignolles mais j'ai du mal à comprendre comment les Bretignollais ont pu élire ce maire trois fois s'il est aussi nul... Pas besoin de Chabot pour créer ce climat délétère, les pour et les contre y arrivent bien tout seuls...Un vrai règlement de comptes et de bas étage, des deux côtés.. .Attendez le résultat de l'appel d'offres et le problème devrait être réglé !

      Supprimer
    2. Inutile de venir faire un tel commentaire anonyme de 9h35 votre jugement m'est bien égal. D'où proviennent les messages anonymes reçus par les opposants depuis plus de 3 semaines?

      Supprimer
    3. Peut être qu'il serait intéressant de chercher du côté des zadistes. Ceci dans le but de légitimité leurs présences.

      Supprimer
    4. N'importe quoi,anonyme de 15h13. Imaginer que ce sont les Zadistes qui envoient les courriers anonymes,c'est du délire. On sait très bien que c'est la bande de hors la loi proches du maire,"viticulteur"en tête!

      Supprimer
    5. Cool, anonyme 10h30....Pas un jugement, juste une question qu'on peut se poser légitimement sur l'election. Je vais vous faire plaisir car moi aussi je trouve odieux ces tracts, postés (dans une boite à lettres de la famille d'ailleurs) par des tarés pro-ports évidemment. Je n 'ai jamais mis ca en doute mais je ne crois pas un instant d'ailleurs que ce soit sur l'ordre de Chabot. Ils sont assez excités et lâches pour faire ça tout seuls...D'un autre côté, les insultes et les commentaires meprisants sur les "deambulateurs" recemment fusent sur ce site... d'où mon commentaire... Encore une fois, le résultat de l'appel d'offres devrait régler le sort du projet de port. Alors pas la pei e de vous exciter comme ça !

      Supprimer
  12. Bien le port abandonné les zadistes peuvent repartir, c est la deuxième bonne nouvelle de la soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut pas croire au Père Noël, même si c'est la période ! Ils sont bien installés... pour durer .. et ils attendent du monde encore..

      Supprimer
    2. le projet n'est pas encore abandonné, il faut attendre les décisions officielles, et ce n'est pas demain la veille..donc les zadistes vont rester à surveiller le site et la carrière, et tant mieux !!! sans eux, la carrière serait déjà à sec et la dune encore plus dévastée !!

      Supprimer
    3. Les zadistes ont réussi à stopper les travaux, c'est bien.
      mais ce n'est pas d'eux que dépend le sort de la Dune... Ils n'ont RIEN à surveiller depuis des semaines et il ne se passera RIEN avant plusieurs mois. Même certaines associations locales anti-ports les lâchent en leur demandant de se mettre en veille et de limiter le nombre des arrivants au strict minimum, ce qui est loin d'être le cas.. "La zad divise les opposants " ...Ne donnez pas aux zadistes des pouvoirs qu'ils n'ont certainement pas. Des zads ce n'est pas ca qui manquent avec des résultats très divers....On en reparlera quand les recours et les offres d'appel tomberont.

      Supprimer
  13. Question :Comment un maire ou un president de Com-Com peut il etre absent d'un conseil ?
    N'est il pas elu ,donc avec des devoirs de representation envers les electeurs ( non seulement les siens , mais egalement les autres , lui qui met en avant la Democratie & la republique ...( quand ca l'arrange ))?
    A t'il fait porter un arret maladie , ou avait il quelque chose de plus important que la representation du peuple a faire ce soir la .
    A t'il des fonctions superieures qui l'obligent a ABANDONNER son poste
    alors que son principal "projet "est au coeur de l'actualitée locale ?
    Les habitants du pays de ST Gilles veulent savoir ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A X de 2h06:il préparait une manif pro-port avec son fan-club à la salle des fêtes de Bretignolles.

      Supprimer
    2. La manif anti-zadiste aurait lieu dimanche matin place de la mairie

      Supprimer
    3. Bonjour X14 décembre 2019 à 02:06
      Au niveau du droit, le président ou le maire peut effectivement se faire représenter lors d'un conseil.
      Ça c'est du formalisme juridique en droit administratif, il n'y a pas de problème sur ce point.
      Maintenant sur le fond ça pose pas mal de questions.
      Le président de la communauté de communes est maitre de l'agenda et il apparait extrêmement curieux pour ne pas dire plus qu'il programme un conseil communautaire alors qu'il est absent.
      Au niveau des communautés de communes c'est rarissime, je ne connais pas d'exemple.
      Et en ce qui nous concerne ça devient suspect, et cela ressemble à de l'abandon de poste comme vous le signalez.

      En ce qui concerne la manifestation anti-Zad, et bien ce ne serait qu'une couleuvre de plus que le préfet devra avaler.

      Supprimer
  14. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non une zad n'est pas gérable !.Au début, période séduction . Mais là ce n'est déjà plus le cas...Enfin vous verrez bien.

      Supprimer
  15. Ceux qui sont scandalisés par les courriers de personnes non identifiées, forcément de la bande à Christophe Chabot, qu'ils reçoivent dans leurs boîtes à lettres peuvent les déposer à la mairie de Bretignolles avec une mention sur l'enveloppe "merci monsieur le maire" ou les envoyer au préfet de Vendée, celui-ci étant déjà informé.

    Tout est fait en ce moment pour provoquer, pour aller à l'affrontement, car ils sont à court d'arguments pour défendre leur projet de port.

    Ne tombons pas dans cette provocation de bas étage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mettre le trac dans une envellope. Écrire "retour à l'expéditeur" et l adresse de la mairie. Mettre le tout dans une boîte au lettre (pas à bretignolles) et surtout ne pas mettre de timbre: ils paieront une taxe ...

      Supprimer
    2. Je pense qu'il vaut mieux envoyer ces odieux courriers au préfet. Si on les envoie à la mairie de Bretignolles,ils seront détruits et on n'aura plus de preuves.

      Supprimer
  16. Ou les transmettre au tribunal administratif

    RépondreSupprimer
  17. Déjà 808 vues du cadeau de la comcom sur youtube
    Le poltron Chabolnaro fait un carton . Peut-être que ça va lui remonter le moral . Il en a bien besoin.

    RépondreSupprimer
  18. Ça sent le sapin!

    Maladie "diplomatique" de Chabot pour ne pas perdre la face en public devant ses élus communautaire, lecture par de DGS de la CdC d'un communiqué de Chabot annonçant l'infructuosité de l'appel d'offre pour la réalisation du port.
    Cela ressemble bien à l'annonce d'un enterrement de première classe.

    Restons toute fois très vigilant.

    Il ne se passera donc rien avant les prochaines municipales.

    Cela ressemble plus à une injonction préfectorale qu'à une période de négociation financière "limitée".
    On ne met pas quatre mois pour négocier soit disant à la marge de tels contrats. La fourchette entre les propositions des entreprises et l'enveloppe des 30 millions d'euros doit être très conséquente. Du moins nous pouvons le supposer devant l'absence de transparence une fois de plus. Comment se fait-il que les élus communautaires ne soient pas informés par le détail des résultats de l'appel d'offre?
    Il en est de même pour les contribuables payeurs qui devraient être tout autant informés.

    Cette opacité va rendre suspicieuse toutes offres rentrant éventuellement dans l'enveloppe de 30 millions d'euros.

    Il y a quand même quelque chose de bizarre dans le fait que Chabot prompt à rétablir "sa vérité" dans les médias n'ai fait aucun démenti quant à la somme de 75 millions d'euro avancée dans le reportage de France 2.

    Chabot fuit, Chabot tente de faire diversion, mais le problème ce n'est pas la ZAD, c'est lui, son projet et ses agissement.

    La chienlit c'est lui!

    Avec Chabot tout est possible, surtout le pire.

    RépondreSupprimer
  19. Est ce que la manifestation des pros est déclarée en préfecture. Si ce n'est pas les cas ils sont dans l'illégalité (encore une x)

    RépondreSupprimer
  20. Voilà où ça mène la haine, usé, fatigué, rincé d'avoir embrouillé les habitants du pays.

    RépondreSupprimer
  21. on va bien rigoler demain à cette manif anti zad, 50 toutous + 50 moutons, la plupart aidé par un déambulateur..départ la Mairie pour finir 150 mètres + loin à l'office de tourisme et tout ça en 2 heures ! et surtout pour la récompense de la fin, un bon vieux coup de vin chaud !! vive le port ! ahahah !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'a rien à craindre, les toutous et les moutons seront encadrés par le vétérinaire de service !

      Supprimer
    2. Trop tard pour rigoler..Les p'tits vieux sont déjà rentrés avec leurs déambulateur puisque c'était ce matin!

      Supprimer
    3. ah c'était ce matin ! rien vu, ça a duré combien de temps ? 5 mn ? ils étaient combien ? 20-30 ?

      Supprimer
    4. J'espère des habitations à loyer modéré nous n'avons pas le cotat à BRETIGNOLLES

      Supprimer
    5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  22. Si le projet est abandonné qu'y aura-t-il à la place? Zone protégée ou lotissements?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... C'EST UNE COUPURE D'URBANISATION, un point c'est tout ! La loi finira bien par triompher !...

      Supprimer
  23. Si la coupure d’urbanisation est respectée, il n’y aura pas de construction.
    Mais ce serait un moindre mal.
    Et que l’on nous redonne le plan d’eau.

    RépondreSupprimer
  24. Bonsoir à tous,

    Jean-Yves, permets-moi de te donner mon avis sur ce numéro d'équilibriste joué par les affictionados du maire de Brétignolles.
    Je connais parfaitement l'homme et son côté pervers.

    Tout cela n'est qu'une mise en scène :

    Chabot est volontairement absent et pendant ce temps la, bien sûr sur ses instructions, ses seconds couteaux, ( dont le meilleur Denécheau ) laissent entendre au cours de la réunion, le coût exorbitant du projet, voire l'abandon de celui-ci, mais cette stratégie ne doit tromper personne, elle est faite pour faire baisser la garde aux anti-port, voire le déménagement des occupants de la ZAD, pour mieux rebondir et reprendre les travaux.

    Chabot utilisera toutes les stratégies, dont celle-là, pour réussir son coup !

    Que l'enveloppe des travaux dépasse les montants convenus, cela me paraît une évidence depuis le début et j'ai toujours prétendu que tout compris ce projet serait d'un coup de plus de 80 millions d'euros. On ne brasse des millions de m3 de terre ou de sable aujourd'hui gratuitement, surtout lorsqu'il faut les transporter !

    Donc, plus que jamais ne nous laissons pas aveugler, ni tromper, le projet sera une longue histoire ! et Mr le maire a plus d'un tour dans son sac !

    Bonne soirée à tous et préparez bien les fêtes de Noël.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci "la science anonyme" qui connait tout sur tout ... Et qui n'habite même pas au village, j'en suis persuadée !

      Supprimer
    2. "Et qui n'habite même pas au village, j'en suis persuadée !"
      Vous etes donc egalement douée " de science anonyme "
      Difficile de se decrédibiliser en aussi peu de mots ....
      We have a winner !!!!
      D'autant plus que maintenant ce projet concerne TOUS les habitants du pays de St Gilles ....
      C'est comprehensible pour vous , ou vous etes la soeur du maire ?
      Suivant votre logique ,une majorité des signataires de balance ta zad
      ne devrais pas etre comptabilisée compte tenu de leur lieu de residence
      affiché ....
      Votre diatribe est typique des "chiwawas "du maire ,
      une forme aggressive qui dissimule une absence de fond !
      Je vous invite a prendre l'air plus souvent sur la plage ,
      c'est bon pour le corps ,& encore meilleur pour l'esprit .

      Supprimer
  25. Un peu tordue quand même cette stratégie faite pour faire baisser la garde des anti-ports! Ca m'étonnerait qu'ils se fassent avoir aussi bêtement. Quant au déménagement de la zad, c'est très mal connaitre l'etat d'esprit des zadistes. Personne ne les déménagera, même pas les anti-ports, s'ils ne le veulent pas ..... sauf les gendarmes mais ca, ils ont l'habitude des expulsions. Quant à la reprise des travaux, ca m'étonnerait beaucoup qu elle se fasse avant plusieurs mois. On verra...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que cette stratégie peut paraître tordue à toute personne normale,mais C.Chabot est encore plus tordu et est capable de machinations diaboliques.Rien n'est à exclure avec ce personnage.

      Supprimer
    2. Au point de tromper la vigilance des anti-ports ? Ce serait les prendre pour plus naïfs qu'ils ne le sont . Je 'y crois pas du tout.

      Supprimer
  26. J'avais vu lorsque j'étais au collège le film de John Huston : Moby Dick (d'après le roman de Herman Melville).

    Christophe Chabot veut absolument son port comme Achab voulait absolument tuer Moby Dick la baleine blanche : il en fait une affaire personnelle (sous le prétexte d'agir "pour les brétignollais", alors qu'il dépense l'argent de la communauté de communes, pour l'intérêt de quelques lobbies).

    Pour cela, le président de la cc est prêt à tout, sa stratégie est imprévisible. Donc soyons toujours vigilants, et ne croyons surtout pas que l'on s'achemine vers l'arrêt du projet comme certains ont l'air de le penser.

    RépondreSupprimer
  27. De quelle façon M, le maire va t’il « montrer ses muscles » une fois de plus?

    RépondreSupprimer
  28. Un homme en colère15 décembre 2019 à 11:51

    Je me nourri de la haine des opposants disait Mr le maire, faut croire qu'il n'y a pas trop de haine envers lui car il est pas très épais.

    RépondreSupprimer
  29. il va nous faire une stratégie style "le cheval de Troie"

    RépondreSupprimer
  30. L annonce de l abandon du projet sera fait la semaine prochaine pour ne pas dinamiter les prochaines municipales.

    RépondreSupprimer
  31. Pourquoi détruire une qui est là depuis des siècles qui fait le bonheur des habitants et touristes

    RépondreSupprimer