Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet et il a décidé un moratoire sur le projet de port et la création d'une commission de médiation qui fera un bilan le 8 juillet 2021 avant vote des élus communautaires sur la poursuite ou non du projet le 22 juillet 2021. Jugement du Tribunal Administratif du 16 février 2021 : rejet du recours de La Vigie contre le SCoT du Pays de Saint-Gilles, l'association fait appel. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve importante : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . Le 12 janvier 2021, le Tribunal Judiciaire des Sables d'Olonne annule la vente des terrains de la ferme de la Normandelière à la commune. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

samedi 17 avril 2021

Normandelière et Port Bretignolles : une opération frauduleuse caractérisée du début à la fin

Manipulation des données, informations cachées, contrôles de légalité non effectués, ... tout le parcours du projet de port de Bretignolles est ponctué de fraudes caractérisées. Les fraudeurs, dont les noms sont connus, devraient être punis par la Loi. Les grands perdants sont les contribuables du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie qui ont été spoliés de plusieurs millions d'euros par des élus fraudeurs.

Si la Loi et les règlements avaient été respectés, si les services de l'Etat avaient assuré un suivi des décisions et un minimum de contrôle de légalité dès le début, jamais Christophe Chabot n'aurait pu lancer son projet d'aménagement portuaire sur le site de la Normandelière et nous n'en serions pas là aujourd'hui.

Voir l'article du 2 février 2020

L'origine de la fraude est datée : c'est le 27 février 2004 - le jour où la coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière, la clé de voûte, a été occultée

Ce jour-là une réunion de concertation relative au Dossier Départemental d'Application de la Loi Littoral (DDALL) a été organisée avec des représentants de la municipalité de Bretignolles (Christophe Chabot, Jean Michon, Jacques Pouclet) et des représentants des services de l'Etat pour identifier les dispositions particulières de la Loi Littoral sur la commune de Bretignolles-sur-Mer.

Le compte rendu de cette réunion a été signé par Jean-Louis Detante, chef du service de l'urbanisme et de l'aménagement

Lors de cette réunion, Christophe Chabot a proposé de nouvelles coupures d'urbanisation sur la commune de Bretignolles-sur-Mer (voir extrait) ignorant totalement celle déjà inscrite dans le POS (Plan d'Occupation des Sols) de 1998, le seul document d'urbanisme de la commune réglementaire à cette date. Il y a eu une volonté manifeste, de la part du maire de Bretignolles, d'éliminer la coupure d'urbanisation inscrite dans le POS faisant obstacle à ses projets.

C'est ensuite sur la base des informations contenues dans le compte rendu de la réunion relative au DDALL que Christophe Chabot a lancé toute son opération d'aménagement portuaire, sur le site de la Normandelière, menant aux autorisations préfectorales du 16 juillet 2019

A la date du 27 février 2004, la coupure d'urbanisation inscrite dans le POS de 1998 était située entre le sud du bourg de Bretignolles et la limite communale avec Brem-sur-Mer et elle était un obstacle majeur à tout aménagement portuaire sur le site de la Normandelière.


Suite à la réunion du 27 février 2004, aucune révision du POS de 1998, avec concertation publique et enquête publique, n'a été demandée par la municipalité de Bretignolles pour modifier les coupures d'urbanisation sur la commune. Le POS de 1998 est resté exécutoire jusqu'à fin mars 2017, date à laquelle la commune est passée sous RNU (Règlement National d'Urbanisme)

Dans une circulaire gouvernementale de 2006, relative à l'application de la Loi Littoral, il est bien précisé que les DDALL (Dossier Départemental d'Application de la Loi Littoral) n'ont aucune valeur juridique et ne doivent pas être la base d'informations pour l'élaboration des SCoT, PLU, .. 

L'enchaînement des fraudes suite à cette réunion du 27 février 2004

1 - Christophe Chabot, président de la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, a élaboré et mis en exécution le 6 mars 2017, après avis préfectoral et enquête publique, un SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) préconisant sur la commune de Bretignolles-sur-Mer les coupures d'urbanisation inscrites dans le compte rendu de la réunion relative au DDALL du 27 février 2004 contre tous les règlements en vigueur, sans tenir compte des informations contenues dans le POS de 1998.
Il est à noter que lors de l'enquête publique, la commission d'enquête avait fait une erreur d'appréciation en confondant la coupure d'urbanisation "Sud Les Granges" définie dans le compte rendu de réunion du 27 février 2004 avec celle inscrite dans le POS de 1998 et que cette erreur n'avait pas été corrigée par la municipalité de Bretignolles.
Pourquoi la fraude sur le SCoT est-elle si importante et qu'il faut la dénoncer ? Parce que dans le cas où le SCoT ferait écran à la Loi Littoral, ce serait les dispositions particulières d'application de la Loi Littoral inscrites dans le SCoT qui seraient reprises au niveau des documents inférieurs (PLU - Plan Local d'Urbanisme par exemple). Il est à noter que lors de la première décision de la justice administrative rejetant le recours de l'association La Vigie contre le SCoT, le juge a reproduit la même erreur d'appréciation que celle de la commission d'enquête. L'association la Vigie a fait appel du jugement pour que les données concernant les coupures d'urbanisation sur Bretignolles soient corrigées ou retirées du SCoT.

2 - Christophe Chabot, maire de la commune de Bretignolles-sur-Mer, a élaboré et mis en exécution en avril 2019, après enquête publique mais sans lever une réserve importante de la commission d'enquête, un PLU (Plan Local d'Urbanisme) reprenant les coupures d'urbanisation inscrites dans le SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie et inscrites dans le compte rendu de la réunion relative au DDALL du 27 février 2004.
Il est à noter que la commission d'enquête publique sur le PLU a pointé la fraude, concernant l'élimination de la coupure d'urbanisation inscrite dans le POS de 1998, en émettant la réserve importante suivante : demande de rétablissement d'une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière

3 - Concernant le projet de port de plaisance, les autorisations préfectorales du 16 juillet 2019 n'auraient pas dû être signées par le préfet de Vendée si un contrôle avait été effectué sur la légalité des dispositions particulières de la Loi Littoral retenues dans le SCoT et dans le PLU, celles ayant conduit au choix des coupures d'urbanisation
Un simple contrôle préalable, effectué en 2004, aurait abouti à l'arrêt immédiat de tout projet d'aménagement portuaire sur le site de la Normandelière, aurait permis à la collectivité d'économiser des millions d'euros, aurait évité la discorde, la division de la population, ... Quel gâchis !

Il est à noter que dans la commission d'enquête publique sur le projet de port de plaisance, il y avait un commissaire enquêteur, Jean-Jacques Ferré, qui était en 2004 à la Direction des Infrastructures Routières et Maritimes et qui ne pouvait ignorer que le DDALL n'était qu'un document de travail puisqu'il qu'il avait contribué à l'élaboration d'un document abordant ce sujet en 2004 (voir page 137). Ce commissaire enquêteur n'a émis aucune réserve sur le projet de port de plaisance sur le site de la Normandelière comme s'il obéissait à des ordres !

NOTA - source d'informations

A LIRE : la remarquable étude de Robert Guillet du 17 janvier 2019 sur les coupures d'urbanisation de la commune de Bretignolles-sur-Mer et les conséquences sur le PLU

Conclusion

Comment des élus du Pays de Saint-Gilles ont-ils pu mener une telle opération frauduleuse sans être contrôlés et sans être inquiétés ? Comment des ex-maires du Pays de Saint-Gilles peuvent-ils soutenir une escroquerie en bande organisée, sauf s'ils font partie de la bande ? Comment des élus vendéens sollicités pourraient-ils apporter leur soutien à une opération marquée par une fraude organisée ?
La commission de médiation devrait s'emparer de ce sujet basé sur du factuel
Le Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie ne devrait-il pas attaquer en justice la municipalité de Bretignolles et Christophe Chabot pour détournement d'argent public sur une opération frauduleuse, pour préjudice financier et moral ?


Lire la suite dans Plus d'Infos

Communauté de communes : Budget primitif 2021 et budget annexe Port

Climat et Résilience : l’Assemblée met un coup de frein à l’artificialisation des sols

Stéphane Buchou : Agir sans attendre

Christophe Chabot : Président de La Roche VF, le bordel assuré ! Du neuf avec du vieux !

Le syndicat mixte des ports a besoin d'argent

Ne changeons pas notre regard sur les élus voyous

Adapter les villes et territoires littoraux à l'élévation du niveau de la mer

Espaces naturels et territoires littoraux : les députés apportent d'ultimes retouches au projet de loi Climat en séance



Communauté de communes : Budget primitif 2021 et budget annexe Port

Deux points à noter

1 - le budget primitif 2021 a été voté à une large majorite

2 - Dans le budget annexe "Ports du pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie", on notera au niveau investissement "Port Bretignolles : 3 900 000 euros". Est-ce la dette Chabot ?





Stéphane Buchou : "Agir sans attendre" : voir Facebook du 18 avril 2021
Pour le député Stéphane Buchou, "Agir sans attendre" en Vendée, c'est réaliser un port de plaisance, dans les terres, à Bretignolles-sur-Mer !!!
Comment peut-il être pris au sérieux ?


Christophe Chabot, président de BVSP pour organiser le bordel au Pays de Saint-Gilles
Christophe Chabot, président de la Roche VF, le bordel programmé et ça se terminera mal. 
Ouest-France du 20 avril 2021. La Roche VF et Chabot : Du neuf avec du vieux ? Le Journal Ouest-France ironise



Sud-Ouest du 19 avril 2021. Le syndicat mixte des ports a besoin d'argent


















Ouest-France du 19 avril 2021. Changeons de regard sur les plantes sauvages

Frédéric Fouquet, le maire de .... , Sophie Bourgouin, la femme de ....,, Hervé Bessonnet, le soutien de .... , ceux qui ont massacré la dune de la Normandelière et ses plantes sauvages viennent vous dire aujourd'hui "Changeons de regard sur les plantes sauvages" !!!
Ne changeons pas notre regard sur ces élus voyous.















32 commentaires:

  1. la vérité est bien depuis 2008 sur ce blog

    MERCI Mr BOURCEREAU POUR TOUT CE TRAVAIL ....EXEMPLAIRE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui Jean-Yves ! c'est EXEMPLAIRE, mais pas la même exemplarité que celle du port de CHABOT !...........

      Supprimer
  2. Quand on se rend compte qu’un dossier est assis sur une base fausse, la suite est bancale. Au final, quand l’erreur de départ est mise en lumière, tout ce bel édifice s’effondre d’un coup

    RépondreSupprimer
  3. Félicitations Jean-Yves !
    C'est la preuve par A plus B que Chabot a triché, mais mieux a fraudé comme un délinquant !
    Ta démonstration est sans appel et a de quoi faire "fermer le bec" à Chabot et Denéchaud son valet ! On va voir leurs réactions mais gonflés et malhonnêtes comme ils le sont, ils vont répondre par l'insulte ?
    Au delà cela va mettre mal à l'aise les services de l'Etat, qui n'avaient peut-être rien vu jusqu'à présent ?
    Bref, bravo !

    RépondreSupprimer
  4. Pauvre tache Denéchaud !

    Vous avez une autorisation pour le port, mais suspendue par la réserve qui n'est pas levée ! archi-menteur et dissimulateur de vérité !
    Par ailleurs, si pour vous les travaux du port ont déjà commencé, pourquoi ne se poursuivent-ils pas ? Mariole et ignard ! (moi j'aime bien ignard avec un "D" à la fin, comme Duc.. )!

    RépondreSupprimer
  5. En résumé, cela s'appelle: UNE ESCROQUERIE ! "CHAT-BEAU" = Tricheur, Menteur, Voleur, autrement dit : ESCROC ... Il devra donc, tôt ou tard, rendre des comptes à la Justice !

    RépondreSupprimer
  6. Il ne faut pas oublier qu'aux fraudes administratives s'ajoutent les fraudes scientifiques (origine de l'eau, simulations bidons, données frauduleuses, ...)

    RépondreSupprimer
  7. Port chabot ,c est l arnaque
    Merci mr Bourcereau

    RépondreSupprimer
  8. il faut encore faire un proces mr si vous etes si sur de vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous retourne la question
      Les accusations publiques que je porte sont graves,si vous pensez qu'il n'y a pas escroquerie pourquoi ne déposez vous pas plainte ?

      Supprimer
    2. Anonyme de 11h12 !
      Même si vous êtes pro-port mais pas forcément voyou, ce qui, vu la somme de tricheries d'escroqueries qui sont décrites fréquemment sur ce blog n'a pas l'air de vous émouvoir, vous ne pensez pas que votre propos peut vous nuire gravement, le jour où vous serez identifié et où Chabot, Denéchaud et quelques autres mistigris de sa bande seront traduits devant des tribunaux ?
      Moi à votre place Monsieur "je la tournerais 7 fois dans la bouche avant de l'ouvrir" !
      Réfléchissez bien et gardez-vous à l'avenir de provocation semblable ! alors méditez et bon après-midi.

      Supprimer
    3. anonyme de 11h12 decrites sur ce blog et vous pensez surement que votre g....u a toujours raison.

      Supprimer
  9. Félicitations Jean Yves pour tout ce travail et ces révélations .Qu ils t'attaquent en justice s' ils nient toutes ces escroqueries ! Les scandales vont bientôt apparaître au grand public.

    RépondreSupprimer
  10. maurice de saxe17 avril 2021 à 17:29

    Messieurs les pro ports tirez donc les premiers

    RépondreSupprimer
  11. LE SAVEZ-VOUS ?

    Bretignolles est affublé d'une réputation d'enfer dans tout l'Ouest !
    Au cours d'un rassemblement ou d'une table, (avant le confinement !) parlez de Bretignolles et vous allez, sans le vouloir, amuser la galerie !
    La réflexion la plus fréquente tourne autour de Bretignolles, qui est "une grenouille qui veut se faire plus grosse que le boeuf !" et on sait ce qu'il advint !

    Immédiatement les noms de Chabot, attachés à de nombreuses salades, mais qui souhaite un port pour avoir une "clientèle de qualité", Denéchaud le valet de cour, Rabiniaux le guérisseur des animaux, Brochet et sa brouette et quelques autres, dégringolent.
    Ce sont les plaisanteries sarcastiques qui en découlent, de nature à faire rougir les ressortissants de Bretignolles, qui sont les plus difficiles à supporter et ce, même si on a de l'humour !
    Les Bretignolais passent vraiment pour des marioles, çà devient pénalisant au possible !

    Donc, y'en a marre de tous ces marioles, qui non seulement coûtent très chers aux contribuables Bretignolais, mais qui, en plus, vous collent la honte !

    Chabot pour étayer sa formule de "PROJET DE PORT EXEMPLAIRE", avait promis juste avant la première enquête publique de 2011, qu'un port ferait augmenter la valeur de l'immobilier de chacun de 50 % à Bretignolles, eh bien moi je crois que bientôt l'immobilier Bretignolais aura perdu 50 % de sa valeur ! non pas en raison de l'absence de port, mais en raison du ridicule que ce projet a engendré !


    RépondreSupprimer
  12. MANIFESTATION ANTI CHABOT !

    Il me vient une idée depuis quelque temps :
    Et si Mr Blanchet par associations interposées, ( comme Chabot l'emmerde bien ) organisait une manif anti projet port Bretignolles ou directement anti-attelage chabot-Merceron à SAINT GILLES, sans qu'il ait besoin d'y participer d'ailleurs, car ce ne serait pas forcément sa place. Ce ne serait pas moche !
    Il n'a qu'à nous faire un petit signe ou au titulaire de ce blog et c'est parti !
    Ca ne doit pas avoir lieu le 29 mai, mais un autre jour et comme cela on aurait peut-être la paix un petit moment !
    On verrait si le valet Denéchaud oserait y pointer son nez, je pense qu'il recevrait un beau coup de trique sur le museau !

    RépondreSupprimer
  13. Meme si l'immobilier prenait de la valeur vendre pour aller ou? et vendre à des gens j'ai tout fait j'ai tout vu qui voudraient quoi en plus du port une piste pour avions et hélico,
    une chose est sur que les estivants qui venaient à Bréti il y a 50 ans étaient plus simples et le peu qu'il y avait sur la commune leur suffisait ils recherchaient des vacances pas le luxe avec eux on pouvait encore discuter bien souvent c'était des gens d'usines ou du batiment qui venaient pour se changer les idées maintenant ils voudraient tout ce qu'ils ont chez eux ( chez nous on ça) et cerise sur le gateau ils voudraient un port pour ma part l'immobilier peu bien flamber je garde ma maison.

    RépondreSupprimer
  14. La formule à Chabot est complètement dans le sens pour que les Brétignollais y perdent leurs âmes.

    RépondreSupprimer
  15. Aux frais des habitants contribuables de la cdc
    Cette nouvelle frontiere de l ouest est prejudiciable a long terme a l essor commercial du lieu ,du fait du caractere agite des autochtones

    RépondreSupprimer
  16. Une manifestation: Oui mais pour avoir des vaccins, inimaginable d'envisager un port et de ne pouvoir se faire vacciner! Pauvre pays qui n'est que l'ombre de lui-même et courage aux jeunes qui vont devoir payer toute leur vie les erreurs de ceux qui nous gouvernent(qu'ils soient grands dirigeants ou petits élus!

    RépondreSupprimer
  17. Le faux, usage de faux, de Chabot, son valet et de son bureau d'études. C'est scandaleux !

    Je viens de lire attentivement l'étude de Robert GUILLET sur la coupure d'urbanisation de la Normandelière.
    Le plus succintement possible, voilà ce qu'il faut en retenir :

    1/ - Avec la coupure d'urbanisation du P.O.S. de 1998, telle qu'elle devait figurer sur les plans de zonage du document d'urbanisme, il était impossible de présenter un projet de port à cet endroit.

    2/ Miraculeusement, cette coupure d'urbanisation a disparu des plans, il a donc fallu une main malveillante pour l'effacer et présenter en toute quiétude 10 ans plus tard un projet de port ?

    3/ Mais au moment du dépôt des dossiers des enquêtes PLU et SCOT de 2015 en Préfecture, les services de l'Etat ont retrouvé cette coupure d'urbanisation et le Préfet a demandé à Chabot à plusieurs reprises, quelles étaient ses intentions par rapport à cette coupure d'urbanisation dans l'optique d'un projet de port au même endroit ?

    4/- "Le renard" n'a jamais répondu et a réussi à glisser ses projets de documents d'urbanisme sans y faire figurer la coupure d'urbanisme ! Il y a quelque part une sorte de complicité ?

    5/ - Derechef en 2018, le projet de port est passé sans faire figurer sur les plans de zonage, la coupure d'urbanisation ! Bravo Chabot et Denéchaud, qui en a été le manouvrier bien sûr !

    6/ - Si cette affaire, qui constitue un faux et usage de faux, n'a pas de suite, il y a de quoi à désespérer, car rarement des faits d'une telle gravité ont été commis par une municipalité !

    RépondreSupprimer
  18. Denéchaud reprend du service sur son blog après 3 jours de silence et il fait fort !

    Il adresse des louanges aux vieux exclus, pardon ! ex-élus et voilà ce qu'il en dit en résumé :

    "Les anciens maires se posent en sages et c’est très courageux. Tout ce qu’ils ont économisé, tout ce qu’ils ont mutualisé pour un PSG riche et ambitieux sans avoir mis comme on dit ici la cabane sur le chien ni tous les œufs dans le même panier."

    J'ai quand même une petite question pour vous :

    - Est-ce que c'est se "poser en sage" que de dépenser 10 millions d'euros pour préparer un projet certes "exemplaire", mais fantasque, construit sur des faux et usage de faux ? au mépris des lois environnementales, sans aucune chance de voir le jour et ce, quand on n'est Président de com. com. de Saint Gilles ?

    - Est-ce, ce que vous appelez, faire des économies et contribuer à faire un PSG riche et ambitieux ?

    La cabane sur le chien elle est déjà dégringoler sur sa tête ! mais malin et voyou à la fois, vous prenez les devants et tenter déjà d'en faire porter le chapeau à Mr Blanchet ! Mais çà ne marchera pas Denéchaud !

    Vous ne pouvez plus faire avaler des couleuvres aux administrés comme vous l'avez fait depuis longtemps, alors un peu moins d'insultes, de mensonges et de provocations vous honorerait !

    Vous êtes vraiment un individu présomptueux, menteur, sans vergogne, ni morale et "c'est à çà qu'on les reconnait" comme disait Audiard !

    RépondreSupprimer
  19. autre chose, Chabot retourne président du foot à la Roche Sur Yon ! et il traine avec lui le président de Bretignolles ! Quel bonheur ! vas Chabot à la Roche sur yon foutre ta M....
    laisses nous tranquille à Bretignolles. La Roche S/Yon, vous savez que vous avez beaucoup de chances Chabot est ambitieux, battant,(attention aux arbitres) il va viser la Ier division, pour remplacer Nantes. Ensuite il visera la mairie pour remplacer le maire actuel, on m'a dit qu'ils étaient très amis, ils sont allés à l'école ensemble, le maire de La Roche sur Yon n'a donc pas fait de grandes études ! et puis ensuite ce sera le conseil général et le sénat !....Bref ! nous ne le verrons plus ENFIN

    RépondreSupprimer
  20. Decidément,Chabot utilise toujours un langage offensif,cela montre bien la nature du personnage.Concernant le foot à la Roche,il se dit "prêt à faire feu"! Il ajoute qu'il est "libéré"de ses mandats de maire et de président de la com com.Qui va y croire ? C'est nous qui sommes libérés.

    RépondreSupprimer
  21. Un Gars de chez nous20 avril 2021 à 10:46

    Désolé de vous refiler le bâton merdeux, chers amis du Pays Yonnais, Gars de chez nous, du petit Bourg et de St André, qui aimez tant nos belles plages naturelles de Brétignolles.
    Mais ici, on respire un peu mieux. Vous aussi, vous vous sentirez mieux quand vous reviendrez poser votre serviette sur les plages de la Normandelière et du Marais -Girard.
    Bon courage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. a la suite du refus de st André de fusionner avec LRVF
      voir les propos dans la presse venant de Chabot envers les dirigeants
      " SACHEZ QUE VOUS ETES MES ENNEMIS"
      rien que ça

      Supprimer
  22. J'leur ai bien dit à Ouest-France :" Prêt à faire feu ". Et ils savent de quoi j'parle. J'ai déjà fait mes preuves à la Normandelière avec mon commando de bourrins; et au PSG, on s'y emploie sérieusement.
    Même que j'les ai prévenus : "à feu et à sang", que j'leur ai dit.

    RépondreSupprimer
  23. Cette histoire vit ses derniers mois( espérons). Merci d'y avoir joué un rôle important, monsieur BOURCEREAU.Et merci beaucoup aux habitants de St Hilaire et à monsieur Blanchet qui nous ont sortis de la mer.. où nous enfonçait Chabot. Merci aussi à celui-ci qui nous a bien fait rigoler et nous a rendus célèbres dans la France entière.

    RépondreSupprimer
  24. le baton merdeux a laisser des traces qui puent et empoisonnent encore Bréti.

    RépondreSupprimer
  25. " La Roche VF et Chabot, du neuf avec du vieux ?"... Marrant, l'intitulé de l'article de O.F de ce jour annonçant la nouvelle présidence de LRVF ! De plus, vers la fin de l'article, il est cité : << Le CHEF DE BANDE est frustré... >>. Cela ne vous rappelle rien ? Notre VOYOU est bien catalogué !...

    RépondreSupprimer
  26. Gens de Bréti c'est cricri qui vous parle comme pour la Roche vf écouté moi bien maintenant je pars du principe dans une famille on doit pouvoir s'engueuler sans se facher définitivement je n'arrive pas à comprendre ce que je dit ce n'est pas possible je suis un sage mais pour combien de temps.

    RépondreSupprimer