Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - attente de décision étatique. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

mercredi 24 avril 2019

Normandelière et PLU de Bretignolles : une délibération de guerre

Comme prévu, le conseil municipal de Bretignolles du 23 avril 2019 a approuvé le projet de PLU de Bretignolles en rejetant la réserve de la commission d’enquête publique.
C’est un passage en force faisant fi des règles administratives et des lois de notre pays.

Pour marquer leur désaccord devant cette délibération de guerre, les quelques personnes présentes lors du conseil municipal ont tourné le dos lors du vote des conseillers municipaux

D’autres photos sur le Facebook de Demain Bretignolles
Site de La Vigie du 24 avril 2019. PLU approbation indélicate 



Pour des raisons de voyage, je ne peux techniquement vous transmettre l’audio des échanges concernant ce point du conseil municipal, ce sera fait lors du prochain week-end.

Je peux vous transmettre un compte-rendu du conseil municipal qui m’a été adressé sur le point 6 : approbation du PLU

Le maire déplore le raisonnement inepte de la commission d’enquête qui dit oui au PLU mais sans le projet de port à la Normandelière, cela aurait été plus clair si l’avis avait été négatif. Il souligne que les modifications proposées doivent être mineures ce qui n’est pas le cas du rétablissement de la coupure d’urbanisation, qui d’après lui bouleverserait les orientations du PADD en matière de développement du territoire communal. Il faut compter avec la compatibilité du SCoT où la situation des coupures d’urbanisation est bien définie.
Le PLU , ce sont des choix nouveaux, plus larges qu’en 98. Ils ont cherché ce qui pouvait être amélioré dans le secteur de la Normandelière, ils ont renforcé le corridor écologique. Dans les espaces proches du rivage, l’article 1AUp 2 est modifié, il interdit maintenant toutes constructions , sauf extension des construction existantes.
Ils ont fait un travail de prise en compte de certaines remarques :
Modification de la zone 1AUh des morinières, la parcelle AX431 est proposée en Nl, conformément à sa destination naturelle.
L’OAP des Lumas ramenée à 9 logements
L’OAP de la corniche , mise en conformité avec la zone du PPRL.
L’approbation du PLU permet de rétablir le droit de préemption urbain dans un délai d’un mois.
La délibération pour l’approbation du PLU a été votée avec 6 votes négatifs. Juste avant le vote , les opposants se sont levés et ont tourné le dos au conseil, jusqu’à la fin du CM
Intervention de Nicolas Ducos : il dénonce le nouveau contentieux qui se prépare, et le mépris pour la réserve des CE. Il précise que le SCoT fait l’objet d’un recours et ne peut donc pas faire écran. Il entamera une procédure de recours dès ce soir.
Intervention de Th Biron : Il votera contre le PLU donc il explique pourquoi
Il dénonce les déblais sur 14 ha et la formation d’une colline qui est incongrue dans le paysage bretignollais. Il s’interroge si Bretignolles est une ville portuaire ? réponse de Chabot : pas encore
Il prévient que les assos vont déposer des recours et qu’en 2020 le port ne sera peut être pas fait. Suit de longs échanges sur les OAP
Intervention de Ingrid ; elle se dit écœurée par le fait de prendre en compte que les avis qui arrangent et le mépris affiché sur la réserve des CE
Réponse de Chabot : je vous laisse à votre écœurement !
A la fin de la réunion Chabot fait applaudir ses conseillers qui ont fait un travail formidable ! Lionel intervient et fait applaudir les opposants.
Les journalistes ont pris des photos, un supporter du port menace la journaliste du Journal des sables de lui faire de la mauvaise publicité si elle publie les photos !
Ambiance un peu chaude après le tourné dos des opposants qui a surpris tout le monde et on a tous senti le DGS déstabilisé dans sa présentation.
Une discrimination flagrante, le maire invite les conseillers de la majorité et leurs soutiens à venir boire un pot (avec l’argent des contribuables)
La présente délibération est exécutoire de plein droit à compter de l’exécution de l’ensemble des formalités de publicité dés qu’elle a été publiée et transmis à l’autorité administrative de l’état.

Petit nota
L’argumentation juridique du conseil municipal pour approuver le projet de PLU c’est une jurisprudence de la Cour administrative d’Appel de Nantes indiquant que le SCoT fait écran à l’application de la loi Littoral dans le PLU.
On oublie de préciser que le SCoT ne peut faire écran que s’il n’est pas sous le coup de recours pour des illégalités dans l’application de la Loi Littoral et, ceci, la Cour d’Appel le précise.
Aujourd’hui, le SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, attaqué en justice, ne peut faire écran à l’application de la Loi Littoral dans le PLU et il faut vraiment applaudir La Vigie pour le recours contentieux qu’elle a déposé contre le SCoT et qui est en cours de jugement.

Nicolas dégaine le premier, d’autres recours vont suivre contre cette délibération de guerre.
Site AvenirpourBretignolles du 24 avril 2019Laurence Paupion et Nicolas Ducos attaquent en justice une délibération du conseil municipal de Bretignolles-sur-Mer

5 commentaires:

  1. Rien à redire, c'est un vote démocratique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et menacer la journaliste du Journal des Sables, c'est de la démocratie aussi ?

      Par ailleurs, Monsieur Chabot a raison : cela aurait été plus clair si l'avis avait été négatif. Mais les commissaires ont voulu laisser à Monsieur le Maire une porte de sortie, pour que Brétignolles ne soit pas privé de PLU. C'était mal connaître le maire, qui s'entête (mais de toute façon il se serait toujours obstiné, même en cas d'avis négatif). Inutile de parler des "godillots" qui sans trop comprendre votent "démocratiquement" tout ce que Monsieur Chabot veut.

      Supprimer
  2. Il ne reste plus qu'a appeler les zadistes pour occuper le secteur parallèlement aux recours juridiques

    RépondreSupprimer
  3. Tu parles, un vote démocratique de godillots, la plus part ne connaissait pas le dossier, ils ne posent aucune question , même pour faire semblant de s'y intéresser, on en a vu plonger du nez pendant la lénifiante explication du secrétaire général.
    En Russie, Poutine se fait élire démocratiquement lui aussi ! Quelle galéjade !

    RépondreSupprimer
  4. Ou Chabot passe l’environnement trépasse !

    RépondreSupprimer