Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet et il a décidé un moratoire sur le projet de port. Jugement du Tribunal Administratif du 16 février 2021 : rejet du recours de La Vigie contre le SCoT du Pays de Saint-Gilles, l'association fait appel. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve importante : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . Le 12 janvier 2021, le Tribunal Judiciaire des Sables d'Olonne annule la vente des terrains de la ferme de la Normandelière à la commune. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

mercredi 14 avril 2021

Normandelière et Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie : les anciens maires "attentifs et mobilisés" font peur !

Ouest-France du 14 avril 2021 - Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Le collectif VRAI restera "attentif et mobilisé"

7 anciens maires : 7 mercenaires, 7 salopards, ... !! C'est du cinéma 

Ce collectif n'aurait pas été créé pour influencer le conseil communautaire sur le projet de Port de Bretignolles ! 

Des anciens maires "toujours engagés au service de leurs collectivités" et pas au service de Christophe Chabot !

Ce sont des marrants, il suffit d'aller voir sur les réseaux sociaux pour se faire une idée. 

Muppet Show : ça leur va bien 

Ils gueulent, ils ronchonnent mais finalement c'est pour nous faire rire !

Les Vieux Responsables AIgris, ne sont que des agitateurs farceurs, sans intention de déstabiliser la collectivité et sans intention de forcer la décision sur le projet de port de plaisance. Finalement, ils sont là pour amuser la galerie, pour créer de l'animation dans les rues de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, ... !

Le Journal des Sables vise juste

Journal des Sables du 15 avril 2021. Création collectif VRAI. La stupéfaction des élus du Pays de Saint-Gilles

Un bon résumé du Journal des Sables qui pointe aussi, avec humour :
- Laurent Boudelier, le "facteur" 
- Christophe Chabot le "pas initiateur"

Petite question : tout ce cirque des anciens maires existerait-il s'il n'y avait pas Christophe Chabot à l'intiative ? A l'évidence NON.

Christophe Chabot se défile comme à son habitude quand il se rend compte que son opération tourne au vinaigre

A lire absolument 

Le bel exemple méditerranéen, celui que Serge Pallarès voudrait exporter sur les côtes vendéennes, chez son élève Christophe Chabot !

Lire la suite dans Plus d'Infos

Pour une urbanisation maîtrisée et une nature préservée

Une pensée pour Eugène Riguidel

Les élus renoncent au projet de thalasso

Des extraits du Journal des Sables

Places dans les deux ports de plaisance à Pornichet : les réservations sont ouvertes

Journal des Sables du 13 avril 2021. Les Sables-d'Olonne Agglomération : pour une urbanisation raisonnée et une nature préservée. L’agglomération a communiqué sur le futur Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi). Ce dernier doit effectivement ralentir l’urbanisation en préservant les espaces naturels.

C'est probablement le prochain challenge du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie Agglomération avec la mise en place d'un PLUi et d'un nouveau projet de territoire mettant au placard le SCoT et les PLU communaux existants et ayant pour objectif de préserver nos espaces terrestres et marins naturels. Il n'y a plus la place aujourd'hui pour des projets d'aménagement destructeurs d'environnement terrestre et marin.


Une pensée pour Eugène Riguidel qui nous montre jusqu'où un homme de conviction peut aller pour défendre ses idées - Voir France 3 Bretagne du 13 avril 2021. Morbihan : Eugène Riguidel en grève de la faim contre un projet d’antenne...  Jimmy Pahun « s’inquiète » pour Eugène Riguidel

Eugène Riguidel et Jimmy Pahun : 2 hommes qui ont pris des positions claires et nettes contre le projet de port de plaisance sur la site de la Normandelière


Ouest-France du 13 avril 2021. Saint-Hilaire-de-Riez. Les élus renoncent au projet de thalassoLundi 12 avril, la majorité a voté la renonciation au compromis de vente de l’îlot Jeanne d’Arc, immobilisé depuis de nombreuses années

Les élus de Saint-Hilaire-de-Riez renoncent au projet de Thalasso et Laurent Boudelier n'a pas créé de collectif : Saint-Hilaire-de-Riez Veut sa Thalasso ! A méditer


Des extraits du Journal des Sables




















Si le Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie mettait en vente tous les anneaux du projet de port de Bretignolles en garantie d'usage sur 35 ans, comme à Pornichet, il ne récolterait pas suffisamment d'argent pour financer la réalisation du projet de port, compte tenu des coûts proposés par les entreprises, et il n'aurait plus les moyens de financer l'exploitation du port !
150 anneaux prévus en amodiation pour 9 267 000 euros soit de l'ordre de 55 millions d'euros pour 915 anneaux

Il y a un autre paramètre qui interpelle, à Bretignolles le coût est beaucoup plus important qu'à Pornichet : 9 267 000 euros pour 150 anneaux, c'est 61 780 euros par anneaux. A Pornichet, c'est 2 fois moins !

26 commentaires:

  1. Du Chabot dans le texte...
    Même quand il se prend une raclée, il tente toujours de tourner ça dans son sens
    Ses coups de téléphones, ses communiqués pour alerter (je cite "les dérives de la nouvelle gouvernance")

    Ce collectif a déjà obtenu bien plus d'audience qu'il n'aurait fallu. Il est composé de citoyens lambda qui ne sont plus des élus, et ne mérite à ce titre pas plus de considération médiatique et politique que tout autre collectif ou association de citoyens...

    RépondreSupprimer
  2. Ils veulent jouer aux sages sans
    la légitimité, c'est un comportement mal veillant plutôt que bien veillant et ça sent l'urine, c'est ben vlai ça!

    RépondreSupprimer
  3. Ah ces anciens maires, ça leur manque cette indemnité de "PETIT VICE PRESIDENT" de la
    C.D.C.!...

    RépondreSupprimer
  4. A l'image de la soupe aux choux ......
    Des cacahuètes aux vieux cons parqués dans leur vieux monde.. Qu'elle sera la denrée qui viendra les expatrier sur une autre planète.. Cricri l'bombé emmène tes "glaudes" et laissent gérer ceux qui ont été élus.

    RépondreSupprimer
  5. non non non non les aigris n'sont pas morts
    non non non non les aigris n'sont pas morts
    ...........

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. car ils bavent encore
      car ils bavent encore

      Supprimer
  6. Des personnes ont été élues pour gérée, d autres ont choisi de laisser leurs places alors "bon vent" et laisser les élus faire leur travail. Allez ailleurs faire vos lois. Les citoyens sont assez intelligent pour dire si ils ne sont pas d'accord pas besoin de groupe "de m a tu vu ! (se retirer des mandats de maire veut dire :plus le droit de dirigé qui ou quoi que ce soit en mairie.)

    RépondreSupprimer
  7. bernard l'hermite14 avril 2021 à 13:59

    Ils disent tout et son contraire, de vraies girouettes et rien dans la caboche. Qu'on leur fasse bouffer du sable pour ne plus les entendre !
    Ils veulent (traduire : il (Chabot) veut) "donner leur avis sur un certain nombre de comportements"... culottés tout de même quand on sait comment l'ex-président de la Com-com et maire de Brétignolles-sur-Mer s'est comporté précédemment dans ses différentes fonctions, pas exemplaire comme on a pu le voir à l'oeuvre... Cela ne fait que confirmer que Chabot n'a aucun sens critique quant à ses propres agissements... atteint de sénilité je vous répète !... et embrumé par l'alcool maintenant qu'il a le temps de siroter plus que de besoin...

    RépondreSupprimer
  8. Nous tous aussi ,sur ce site ,demeurons mobilises et attentifs ,n en doutez pas ,point n est besoin de nous lier au mat de misaine pour nous contraindre a resister au chant des sirenes ,aussi attrayantes soient elles

    RépondreSupprimer
  9. On peut souhaiter que ces anciens élus ne ferons pas la faute d'arborer l'écharpe tricolore.
    Le port de celle ci, réservé aux élus est très règlementé.
    <<Le fait de porter un insigne réservé à une autorité publique, sans en avoir l'autorité lors d'une manifestation publique est sanctionné par le code pénal(article 433-14)qui prévoit des peines principales d'emprisonnement et d'amende de 15 000 €.

    RépondreSupprimer
  10. A toutes ces vieilles ruines, Chabot a dû promettre une récompense, peut-êTre un anneau gratuit dans son imaginaire port de Bretignolles ?
    Ben oui ! Ils sont forcément motivés par quelques chose ces vieux grognards ?
    Alors pour bien les comprendre, comme ils ne balanceront pas, à nous de trouver leur motivation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "L'Empereur récompensait ses grognards les plus valeureux par des gestes particuliers : en leur tirant les oreilles,"(Wikipédia).

      Supprimer
  11. DES MENACES, RIEN QUE DES MENACES, TOUJOURS DES MENACES !

    Les menaces pleuvent sur le blog des mistigris et des défaits des pro-port !
    On peut y lire notamment, et celle-là elle est bonne :

    "Blanchet n'a pas 36 choix. Il fait le moratoire ou il donne le port à Brétignolles !
    C'est sa tranquillité qui est en jeu et il n'a aucun droit d'enlever ce que l'état nous a accordé.
    On portera plainte contre lui, on ira jusqu'à l'Elysée donner nos cartes d'électeur etc... !".
    Ben voyons ! ...........

    -Mr Retailleau est mis en accusation et est suspecté de soutenir Mr Blanchet !
    La rigolade ! Mais que croyez-vous bande d'ignards ?
    Vous ne pensez tout de même pas que Bruno Retailleau va soutenir Chabot et Merceron !
    Cessez de déprimer bande de marioles, vos commentaires vous décrédibilisent complètement, si tant est que vous ayez eu un jour une once de crédit !

    RépondreSupprimer
  12. erich von stroheim15 avril 2021 à 08:43

    Port chabot ,la grande illusion

    RépondreSupprimer
  13. un simple citoyen15 avril 2021 à 11:22

    Tout va pour le mieux au beau pays de Monsieur Serge PALLARES, Conseiller technique national auprès du ministère de l'Écologie et Président de la Fédération des ports de Plaisance. On comprend mieux comment les 2 représentantes du ministère de l'écologie ont été empapaoutées à Brétignolles sur mer lors de la dernière enquête publique.
    Mais ....
    https://www.nouvelobs.com/topnews/20210415.AFP7596/la-mediterranee-ronge-le-refuge-d-amalia-nostalgique-d-un-paradis-perdu.html

    Et que penset-il aujourd'hui de son cher (très cher) port de Banyuls qui coûtent plus chers en frais de réfection, protection qu'en coût de construction initiale.
    Et à Brétignolles sur mer, on diminuerait encore un peu plus les devis initiaux , pour ensuite .... faire s'envoler les frais de défense contre la mer, etc, etc...? ...
    Espérons que les élus du PSG libérés du joug chabotesque vont enfin ouvrir les yeux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petite précision . Lors de l'enquête publique de 2011, ce monsieur n'était pas encore à ce poste au Ministère de l'Ecologie.
      A chacun de conclure.

      Supprimer
    2. Anonyme de 14h21 SVP ?
      Je ne comprends pas ? Et alors, ce Serge PALLARES aurait eu un rôle dans l'enquête de 2018, par rapport à celle de 2011, je suppose ?
      En 2011, je peux vous dire que PALLARES ou pas, ce pingouin n'aurait changé en rien la nature des conclusions de l'enquête ?
      Où alors voulez-dire, qu'en raison de ses fonctions en 2018, il serait directement intervenu au ministère de l'Ecologie pour influencer sur l'avis de l'autorité environnementale, préalablement à l'ouverture de l'enquête ?
      Merci de bien vouloir me répondre SVP, cela m'intéresse.

      Supprimer
    3. https://veillenormandeliere.blogspot.com/2017/09/normandeliere-et-serge-pallares-murmure.html

      https://veillenormandeliere.blogspot.com/2017/09/normandeliere-et-serge-pallares-un.html

      Supprimer
    4. Merci Jean-Yves,
      Auteur du commentaire de 15h43, je suis maintenant complètement éclairé !
      Je n'avais plus le souvenir de cette anecdote !

      Mais combien a-t-il été payé cet individu de PALLARES, président d'une association FFP, de type commission "théodule", pour défendre ainsi le projet de Chabot ?

      "Une bonne bouffe dans la guieule" n'aura pas été suffisante ?
      D'autant que dans la vidéo, la seule motivation qu'il trouve au projet de réalisation du port Chabot : C'est celle de créer de l'emploi !

      C'est du délire ! Jamais un avis favorable de commission d'enquête n'a contenu une motivation pareille ! Tout au plus à titre accessoire, il peut être noté un projet créateur d'emplois, mais pas à titre principal.

      Je crois que cet individu a bien fait de ne pas se pointer devant la commission d'enquête de 2011 !
      Il ne comprend sans doute rien au fait qu'un projet d'envergure, doit faire l'objet d'une enquête publique, puis d'une autorisation de réalisation par le Préfet, afin que les lois protectrices de l'environnement soient respectées.

      De toute façon sa prétentieuse ambition d'appuyer le projet auprès du 1er Ministre, en 2017, dont il se vante dans la vidéo, a tourné en "eau de boudin", puisque, malgré son intervention, si tant est qu'elle ait existé, le projet de port Brétignolles n'a pas été retenu au Concours National des ports de plaisance exemplaires !

      Le 1er Ministre de l'époque, s'il l'a rencontré ? a sans doute été rapidement éclairé sur le niveau intellectuel de cet individu !
      A quoi sert-il au fait ?
      Quel est son rôle social ?
      Mon grand-père disait de ces gens là :
      "Un mange-pain perdu" !
      Quoique, je le verrais bien dans la magouille et l'interventionnisme, dans son rôle de façade et de composition !
      Encore Merci Jean-Yves et au "simple citoyen" de 11h22.

      Supprimer
  14. Anonyme de 22h58 !

    Oui vous avez raison, mais c'est qu'en plus le commentaire de Denéchaud sur son blog comporte un contre-sens. Il est dit :

    "Blanchet n'a aucun droit d'enlever ce que l'état nous a accordé"

    L'honnêteté aurait commandé d'ajouter, "sous réserve que le montant des travaux du port soit contenu dans une enveloppe de 30 millions d'euros" !

    Dans ces conditions l'Etat n'a rien accordé ! à ne pas confondre, bande de menteurs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'avant run compris et l'comprendront jamais run.

      Supprimer
  15. Je dois admettre que le commun des habitants de la comcom ne sont pas au fait de la realite ,ayant ete entretenus par une communication partisanne defaillante et orientee dans l ignorance de l existance de clauses suspensives
    Certains de mes recents interlocuteurs persistant a croire en l existance d un decret d utilite publique valide et acquis ,justifiant le debut des travaux alors qu il s agissait en fait d un passage en force

    RépondreSupprimer
  16. Le journal des Sables a écrit Chabot n’est pas "l’initiateur" du collectif vrai.
    Il nous prend vraiment pour des nuls.
    Qui a le plus d’intérêts dans l’histoire?

    RépondreSupprimer
  17. Pauvre tache Denéchaud !

    Vous avez une autorisation pour le port, mais suspendue par la réserve qui n'est pas levée ! archi-menteur et dissimulateur de vérité !
    Par ailleurs, si pour vous les travaux du port ont déjà commencé, pourquoi ne se poursuivent-ils pas ? Mariole et ignard ! (moi j'aime bien ignard avec un "D" à la fin, comme Duc.. )!

    RépondreSupprimer
  18. Ca me rappelle l un de mes pires bides, port chabot c est phantasia chez les ploucs, du a Pires

    RépondreSupprimer