Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

dimanche 1 décembre 2019

Normandelière et semaine du 25 novembre au 1er décembre 2019 : Résumé


Petit Extra : Editorial de Gwendal Jaffry, rédacteur en chef du Chasse-Marée

Après "le Canard Enchaîné" après "Charlie Hebdo" et tous les autres, voici l'éditorial de l'excellente revue "Chasse-Marée", consacré aux folies de l'entêté de Bretignolles

Il faut acheter le "Chasse-Marée" de décembre 2019 pour en savoir plus

Petit nota : lire le commentaire de Patrick Launay du 2 décembre 2019 sur Facebook, sa position sur le projet de port de Bretignolles a bien évolué : " C'est l'avenir des usages du bateau et les modes d'accueil des ports de plaisance sur lesquels on travaille actuellement pour éviter des situations type Bretignolles : ports à sec, déconstruction , gestion numérisée des places, boat-clubs etc.".

Lundi 25 novembre 2019Port Bretignolles : Christophe Chabot croît au Père Noël !
Les 2 scénarios possibles :
1 - Christophe Chabot perd les élections municipales de mars 2020.
Le projet de port de plaisance sera définitivement abandonné et un projet alternatif éco-responsable verra le jour sur le secteur de la Normandelière. C'est évidemment le scénario idéal
2 - Christophe Chabot gagne les élections municipales de mars 2020.
Il devra attendre le résultat des recours juridiques sur le fond des dossiers (SCoT, PLU, port) pour décider de la suite à donner à son projet de port s'il veut que la situation à Bretignolles ne dégénère pas
Nous savons aujourd'hui la position de l'Etat, le secrétaire général de la préfecture de Vendée et Stéphane Buchou se sont exprimés et s'accordent pour demander un arrêt des travaux en attente des jugements des recours.

Mardi 26 novembre 2019Port Bretignolles, une confirmation préfectorale : pas en mai. Jamais !
Le préfet de Vendée, représentant de l'Etat, donne officiellement sa position, confirme ce que nous savions déjà et conseille : "Dès lors que ces autorisations font l'objet de recours contentieux qui conduiront la juridiction administrative à apprécier leur régularité juridique, il m'apparaît opportun d'attendre ces décisions juridiques"

Jeudi 28 novembre 2019. Bretignolles-sur-Mer : Peur sur la Dune !
Voir site internet du Nouvel Observateur du 30 novembre 2019 : A Brétignolles-sur-Mer, peur sur la dune
A voir aussi dans Plus d'Infos

Vendredi 29 novembre 2019. Les accusations publiques du Tribunal communautaire !
En conseil communautaire du 28 novembre 2019, Christophe Chabot a mis sa casquette de procureur et, avec la participation de Lionel Chaillot, a porté de graves accusations contre Thierry Biron, allant jusqu'à l'insulter.

Samedi 30 novembre 2019Port Bretignolles : une médiation pour quoi faire ?
Stéphane Buchou, porte-parole de l'Etat dans le cadre de l'adaptation des littoraux au changement climatique, organise des réunions de médiation destinées à aboutir un accord sur le projet de port de plaisance de Bretignolles en choisissant ses interlocuteurs et en écartant les opposants les plus impliqués dans le combat contre le projet. Ce n'est pas sérieux ! C'est une manoeuvre pour tuer l'opposition au projet de port de Bretignolles, nous ne sommes pas dupes.
Cette médiation ne serait-elle pas, aussi, une manoeuvre politique, concoctée par Stéphane Buchou et Christophe Chabot, pour affaiblir la seule opposition politique crédible à Bretignolles avant les élections municipales de 2020 ? En pleine campagne électorale, cette médiation, invitant l'opposant politique préféré de Christophe Chabot, pose problème.

Lire la suite dans Plus d'Infos

Le reportage du Nouvel Observateur

Des opposants au port de Brétignolles-sur-Mer au ministère de la transition écologique

Quels sont les défis pour le changement climatique ?

La submersion du littoral est-elle déjà actée ?

La planète dévastée, et ce n'est que le début

Pont de Noirmoutier. Les travaux vont coûter plus cher que prévu

La Vendée, tête de proue du nautisme



Le reportage du Nouvel Observateur






























France 3 Pays de Loire du 1er décembre 2019. Des opposants au port de Brétignolles-sur-Mer au ministère de la transition écologique
"Plutôt que d'attaquer directement en justice, l'association Agir pour Brétignolle a d'abord tenté un recours gracieux auprès de la préfecture, qui avait jusqu'au 16 novembre pour expliquer, entre autres, pourquoi les autorisations ont été accordées malgré de nombreuses questions demeurées sans réponses"
Les recours gracieux ne mènent à rien, pourquoi Nicolas Ducos ne dépose-il pas des recours contentieux au Tribunal Administratif ? Qu'il ait le courage de le dire. Dans le journal Ouest-France du 9 août 2019, il était dit : "L’une des premières actions de l’association sera de porter un recours contre la décision de l’État devant le tribunal administratif de Nantes. « Nous serons assistés d’un nouvel avocat, spécialisé dans l’environnement qui, en attaquant sous un angle différent, nous apportera une chance de plus de gagner »
Les actions auprès des politiques ne mènent à rien, ils vous écoutent, vous disent qu'ils sont d'accord avec vous et il n'y a jamais de résultat.
Les seuls résultats obtenus sur le court terme sont à mettre au crédit de la ZAD : arrêt des travaux, intérêt de la presse nationale à notre combat. Il ne faut jamais l'oublier.
Concernant l'abandon définitif du projet, c'est la Justice Administrative qui tranchera suite aux nombreux recours contentieux déposés par le cabinet Huglo-Lepage au nom de la Vigie. C'est grâce à vous et à vos dons que La Vigie a pu porter en justice tous ces recours.
Autre article : Ouest-France du 2 décembre 2019Port-Brétignolles. Deux élus d’opposition au ministère de la Transition écologique


Ouest-France Dimanche du 1er décembre 2019. Quels sont les défis pour le changement climatique ?

A Bretignolles-sur-Mer, la préservation du littoral, c'est un beau défi !
Nous invitons le plus grand nombre à nous rejoindre pour combattre le projet insensé de Christophe Chabot
Il reste peu de temps pour participer à la cagnotte solidaire




Ouest-France du 2 décembre 2019. La submersion du littoral est-elle déjà actée ?











Sciences et Avenir du 2 décembre 2019La planète dévastée, et ce n'est que le début
Records de chaleur, multiplication des catastrophes météo, fonte des glaces, déclin de la nature: les preuves de l'impact dévastateur des activités humaines sur la planète s'accumulent, attestant de l'urgence à agir, en particulier contre le dérèglement climatique.

Ouest-France du 2 décembre 2019. Pont de Noirmoutier. Les travaux vont coûter plus cher que prévu
Initialement chiffrés à 9,5 millions d’euros, ils devraient finalement en coûter 12 millions, a-t-on appris vendredi 29 novembre lors de la dernière session du conseil départemental.
Comme d'hab ! Un projet d'aménagement qui coûtera plus cher que prévu.
Pour tous ceux qui croient encore les fariboles de l'élu voyou de Bretignolles : avec son projet de Port Bretignolles, il pomperait nos finances locales. Le projet de Port Bretignolles serait bien plus complexe  à réaliser que le projet de consolidation du Pont de Noirmoutier, le dépassement serait plus important.
Un élu voyou à dégager au plus vite lors des prochaines élections municipales dans l'intérêt de la collectivité.


Journal de la Vendée de décembre 2019. La Vendée, tête de proue du nautisme

Il y a un sujet qui fâche, devenu national, qui sera sur toutes les lèvres au salon nautique de Paris : le projet de port de plaisance de Bretignolles

C'est un sujet qui va faire tâche pour le nautisme en Vendée !

Le département de Vendée pourrait bien être la risée du prochain salon nautique de Paris !






15 commentaires:

  1. Le préfet a dans un premier temps été complaisant aux chants des sirènes de Christophe Chabot puis suite à la levée de boucliers et à l'énorme contestation qui résonne dans la France entière monsieur le préfet c'est enfin rendu compte que l'autre lui avait fait à l'envers...Un projet embourbé depuis vingt ans est forcément un mauvais projet de société.

    RépondreSupprimer
  2. Monsieur Bourcereaau arrêtez donc vous aussi vos commentaires toujours critiques et négatifs, certaines personnes ne vont plus sur votre site pour ces raisons, vous n'arrangez rien au contraire, trop de polémiques....
    passez aux choses sérieuses et graves, ex.sur ouest france cette semaine il publie que Noirmoutier dans 40 ans sera sous l'eau .....un autre article je crois au printemps avait affirmé qu'il n'y aurait que des ports à sec d'autoriser en vendée etc....
    Je suis allé sur le site de Bretignolles veut son port,et j'ai remarqué que depuis 3 ANS
    au moins a leur assemblée générale il n' avait pas moins de 360 pouvoirs??ce sont des choses à creuser pour les prochaines élections ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à l'anonyme de 9h55,
      Bonjour,le commentaire de 9h04 est le miens, habitant de St Gilles croix de Vie je suis pour une réorganisation, un agrandissement,un aménagement du port dr St Gilles mais pas d'un port supplémentaire artificiel à
      Brétignolles.Bon dimanche.

      Supprimer
    2. Chapeau,anonyme de 10h22, vous êtes la voix de la sagesse !...

      Supprimer
    3. A l evidence la reorganisation du port de saint gilles sera le moins couteux ,le moins destructeur
      et certainement generera a l evidence le meil,eur retour sur investissement

      Supprimer
    4. Parce que vous croyez que défendre le littoral n'est pas une "chose sérieuse et grave" ? Comment voulez vous que Jean-Yves soit conciliant et positif (pour prendre le contrepied de vos remarques) devant les agissements et les insultes de Chabot et de sa clique ? Continue, Jean-Yves, en ce qui concerne les polémiques, insultes et autres, tu n'arriveras jamais à la cheville de Chabot (question d'éducation et de savoir vivre sans doute !)

      Supprimer
    5. Anonyme de 9h55,

      1/ - Tout d'abord Monsieur, allez chi.. vos élucubrations ailleurs, ce site n'est pas fait pour vous. C'est ici le site des gens respectueux des lois, ce n'est pas un site de voyous !

      2/ - Cessez de jouer les moralisateurs et d'offrir votre cours d'instruction civique à Jean-Yves BOURCEREAU, il n'en a pas besoin ! Lui il est net sur le plan de la morale !

      3/- Plutôt que de comptabiliser ( je ne vois d'ailleurs pas comment vous faites ? ), les gens qui fréquentent ce site regardez plutôt le dynamisme du site de BSVP, et là il y a vraiment de quoi se taper sur le ventre et s'exclamer ! depuis l'époque où celui qui le dirigeait, dit aussi "l'homme de l'Atlantique ", y répandait son intellect !
      Lui au moins ne sera jamais mis en examen pour "intelligence avec l'ennemi" !!!! C'est réconfortant de ce point de vue !

      4/ - Là, ou involontairement vous faites de l'humour, c'est quand vous écrivez :"il n'y avait pas moins de 360 pouvoirs à l'assemblée générale de "Brétignolles veut son port" !
      C'est le gag ! mieux, un aveu ! Voilà au moins 360 personnes qui n'osent plus se montrer à ce type d'A.G.
      Auraient-elles honte ! J'en suis à peu près certain !
      C'est vrai qu'on risque d'y rencontrer de grands penseurs : Rabiniaux - Le Brocheton et quelques autres pointures du même tonneau !

      Et enfin vous concluez tout aussi sottement en disant :" Ce sont des chiffres à creuser pour les prochaines élections ...."
      C'est de la rigolade ! je ne suis pas certain qu'il faudra compter sur le courage de ces 360 personnes là !!!

      Conclusion : Allez vous réfugiez SVP et jouer avec les gens de votre catégorie, sans vergogne, destructeurs de l'environnement et sans le moindre respect pour les dispositions qui s'imposent afin de léguer à nos successeurs un monde meilleur, au lieu de travailler à édifier un champ de ruine !

      Supprimer
    6. à Anonyme du 1/12 à 22H39
      1er vous ne devez pas avoir appris la politesse mais comme le dit si bien l'Anonyme de 17H22 c'est une question d'éducation et de savoir vivre
      2eme je suis contre le port depuis le début et complètement pour Thierry Biron
      3eme Je crois que vous n'avez pas compris que les 360 pouvoirs de l'AG de "Brétignolles veut son port" doivent surement voter aux élections municipales?...
      ceci représente presque 10% des votants de Bretignolles c'est tout . je suis peut être sot mais vous vous ne devez, pas tout comprendre.De plus ces personnes ne sont surement des résidents de Bretignolles à l'année.

      Supprimer
  3. Horse power..la voix de la sagesse! Chacun voit midi à sa porte et vous êtes à St Gilles!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je suis de St Gilles donc un contribuable parmis les 38000 autres du pays de St Gilles qui se feront rouler dans la farine et payer les 75millions€

      Supprimer
    2. Vous faites a present partie d u ne commûnaute ne voyez donc pas votre propre interet par pur egoisme

      Supprimer
  4. Monsieur Bourcereau, je vous félicite pour l'excellente tenue de votre blog et vous encourage à continuer tant que ce projet de port contre nature, créé uniquement pour donner plus d'argent à ceux qui en ont déjà trop, serait susceptible d'entrer en phase de réalisation.

    RépondreSupprimer
  5. Dans 50ans il n'y aura plus besoin de ce pont car la partie de cette pointe de l'île (la fosse) est condamnée par le réchauffement climatique, à méditer.

    RépondreSupprimer
  6. Je ne sais pas si c'est déjà passé sur le blog:

    https://www.lepoint.fr/environnement/a-saint-malo-un-projet-immobilier-mis-a-l-arret-pour-proteger-la-biodiversite-18-11-2019-2348087_1927.php

    RépondreSupprimer
  7. On entend plus les pro-ports. Peut- être qu'ils aident les sinistrés dans le sud de la France? Ils sont si bienveillants envers leur prochain...

    RépondreSupprimer