Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

jeudi 24 octobre 2019

Normandelière et Port Bretignolles : Stéphane Buchou, c'est brouillon !

Le littoral français en danger
Débat du 22 octobre 2019 avec :
Morad AIT-ABBOUCHE, journaliste, réalisateur de la série doculentaire "Sale temps pour la planète ; Nicolas ROCLE, sociologue à l'IRSTEA ; Stéphane BUCHOU, député (LREM) de la Vendée.

Un extrait intéressant
Stéphane Buchou dit bien connaître le dossier de Port Bretignolles et dit qu'il est hors sujet. Il ne mettrait donc pas le littoral en danger !!!
Il ne veut surtout pas se mettre à dos Christophe Chabot connaissant son pouvoir de nuisance.

Quelle confusion dans les propos pour un député supposé nous représenter.
On a du mal à suivre son raisonnement, s'il en a un !

En final, il reconnaît que c'est l'homme qui est responsable et qu'il faut changer de modèle .... mais pas tout de suite, après la réalisation du port de Bretignolles sans doute !!

C'est affligeant.



Lire la suite dans Plus d'Infos

Une nouvelle ZAD et une “Zone à protéger” se développent autour de Nantes

Dimanche en Politique : peut-on aménager le territoire sans conflit ? Emission dimanche 27 octobre à 11 heures sur France 3 Pays de Loire

L'érosion, principal enjeu pour les communes littorales réunies à Bordeaux

Bretignolles-sur-Mer : Le projet de port de plaisance vire à la ZAD

Chronique des résistances – Brétignolles sur mer, un projet de port de plaisance inutile, imposé et contesté

Les articles des journaux satiriques

En Loire-Atlantique, vague de colère contre le Surf-Park


Les Inrockuptibles du 25 octobre 2019Une nouvelle ZAD et une “Zone à protéger” se développent autour de Nantes
Ce port sera creusé dans une roche à onze mètres au-dessus du niveau de la mer”, tente de déminer Christophe Chabot, maire de Brétignolles
L'édile (sans étiquette) affirme ceci : “Le préfet nous a dit que le projet ne peut être remis en cause, seuls le Premier ministre ou le président de la République peuvent le faire”. Christophe Chabot, qui se présente comme “un petit gars de gauche portant un projet exemplaire, fils du président d'honneur du comité de soutien de François Mitterrand, en 1981”,
On a beaucoup à apprendre en com' de ces gens-là, ironise Christophe Chabot. Je les envie beaucoup car, à l'inverse de nous, ils ont pignon sur rue. Mais ils ne nous empêcheront pas de faire le port. Pour l'instant, le chantier est bloqué. Soit le préfet suspend les travaux, soit nous les reprendrons lorsque nous aurons le résultat des appels d’offres, en février ou mars. Nous ne sommes pas à un mois près. Entre-temps, nous serons devenus propriétaires du terrain que les zadistes occupent et ils seront expulsés.”

Dimanche en Politique : peut-on aménager le territoire sans conflit ? Emission dimanche 27 octobre à 11 heures sur France 3 Pays de Loire
Voir la vidéo des interviews de Christophe Chabot et de Françoise Verchère
Port Bretignolles : Christophe Chabot signe et persiste
Le projet est passé à la CDC du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie et il nous parle que des Bretignollais, en fanfaronnant toujours sur les 80 %;
Aux dernières élections municipales de 2014, sa liste l'a emporté avec 56% des suffrages !

France Bleu du 24 octobre 2019. L'érosion, principal enjeu pour les communes littorales réunies à Bordeaux
L'association Nationale des Elus du Littoral a décidé de mettre l'érosion au coeur des débats pour son congrès annuel qui a lieu depuis mercredi et jusqu'à vendredi à Bordeaux. Le Premier Ministre a demandé un état des lieux qui devrait servir de base à une loi très attendue par les élus locaux.

Le Moniteur du 25 octobre 2019Bretignolles-sur-Mer : Le projet de port de plaisance vire à la ZAD

Radio Pays d'Hérault du 24 octobre 2019Chronique des résistances – Brétignolles sur mer, un projet de port de plaisance inutile, imposé et contesté
Reportage audio de Robert Martin avec des interventions de Jean-Baptiste Durand et de Martine Lucé.
A noter, l'audio de l'intervention de Jean-Baptiste Durand lors de la manifestation du 19 octobre 2019 à La Roche-sur-Yon

Page de Charlie Hebdo du 23 octobre 2019 déjà en circulation sur Facebook

















Page de Sans-Culotte 85 de octobre 2019

















Libération du 25 octobre 2019. En Loire-Atlantique, vague de colère contre le Surf-Park

On attend que Libération titre : En Vendée, vague de colère contre le port de Bretignolles.

Nous soutenons le combat des opposants au Surf-Park

28 commentaires:

  1. Est ce que quelqu'un peut m'expliquer ce que peut bien signifier cette logorrhée bredouille ne qui a l'air d'ennuyer profondément les journalistes présents ? On lui parle de Brétignolles et il répond n'importe quoi en bafouillant. Triste spectacle ! Et çà, c'est député chargé du développement du littoral. .....Pauvre littoral!!!

    RépondreSupprimer
  2. "Il ne mettrait donc pas le littoral en danger !!!"
    => J'ai eu une conversation avec un pro-port et il avait aussi cet argument:
    les digues construites vont protéger le littoral, la dune, ... et de ce fait résoudre le problème du trait de côte, donc le port ne met pas en danger le littoral au contraire il le protège.

    Que répondre à ça?


    JFL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que c'est faux, archi faux. Si ce port se faisait, il créerait une profonde inversion dans les courants actuels et viderait complètement le sable des plages au sud. Vous n'avez qu'à aller au port du golf des Sables pour le constater vous même.

      Supprimer
    2. création des digues : modification des courant et donc diminution des apports en sédiments et sables sur la plage. L'érosion de la plage et de la dune vont se poursuivre mais il n'y aura plus cet apport même minime.Les digues ne limiteront évidement pas la montée des eaux et donc l'érosion de la dune.
      création du chenal: ensablement inévitable du chenal avec des sables venus de la plage et de la dune qui s'érode. Dragage des sables et rejet au large donc érosion accentué.
      ouverture de la dune: érosion éolienne des sables des flans de dune blanche et embryonnaire au niveau du chenal. Que deviendront ces sables? Soit ils engraisseront l'éventuelle dune reconstituée derrière si la végétation arrive à les capter, soit ils finiront dans le port ou au pied des bâtiments et diverses obstacles.

      Supprimer
    3. et la Com Com réalise justement une étude sur les accès plages (ouverture dans la dune perpendiculaire au trait de côte) afin de mener la réflexion pour lutter contre l'érosion des dunes... accès plages=érosion mais pas le chenal à priori...

      Supprimer
    4. Il faut bien avoir en tete que la zone humide actuelle permet de tamponner les crues lors des grandes marées et que sans celle-ci le bourg serait sous l eau.chrichri sa bande oubli de le dire volontairement mais il faut y penser

      Supprimer
  3. ".... euh .... j'suis pas entrain de dire qu'il faut ... euh qu'il faut ...qu'il faut faire ce ...ce port-là ...."

    De plus , il ne le nomme pas , ce projet. Il n'ose pas . Hors sujet.
    Si Chabot n'a pas compris qu'il peut faire une croix sur son soutien .
    Il est plus convaincant ensuite quand il dit qu'il faut changer de paradigme , qu'il faut aller vite.
    Plus à l'aise quand il revient aux généralités : on ne lutte pas contre l'inéluctable. Dont acte.
    Passez aux travaux pratiques , Monsieur Buchou, ici et maintenant, chez vous. Vous en sortiriez grandi. Vous êtes jeune. Il est important et urgent pour votre avenir de vous démarquer de ces caciques vendéens dépassés et de leur dernier avatar : l'ubuesque brétignollais avec ses recettes d'un autre âge.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas sûr qu'il se comprends lui même !!!

      Supprimer
  4. Comme vous dîtes, AFFLIGEANT! de la provocation envers les habitants du pays et des Français.

    RépondreSupprimer
  5. Il y a quand même une petite phrase " je ne dis pas que ce port doit se faire".
    Un premier recul?

    RépondreSupprimer
  6. Qui a fait courir le bruit que nos zadistes "pacifistes" , à la suite d'une occupation illégale d'une maison, auraient été délogés par la force publique pour libérer les lieux!!! Pourquoi n'avoir pas pensé d'inviter un ou deux zadistes chez chacun d'entre nous pour qu'ils puissent au moins se réchauffer, prendre un bain? Qu'en pensent les laeders du mouvement les plus proches de la zone concernée?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme de 17h25: Ben ça c'est une très bonne idée... surtout de ce temps-la les pauvres!!!

      Supprimer
  7. Infos de F2 vers 20h30:
    La montée des eaux est telle que la ville de Jakarta doit être déménagée.
    Évidemment, c'est en Indonésie, en Vendee, on ne craint pas la montée de l'océan
    De plus, à Jarkarta, la population a fait baisser le niveau de la nappe phréatique.
    A Bretignolles, non non, pas de risques. M. Le maire veille.
    De façon écologique, avec tous ses soutiens.

    RépondreSupprimer
  8. C'est un charabia incompréhensible, sauf peut être la fin où il affirme, à raison, que l'une des principales causes de l'érosion côtière est l'urbanisation. Si il est un minimum cohérent avec lui même (et honnête), il ne devrait donc pas soutenir ce projet de bétonisation du littoral. Un peu de courage Monsieur le Député!

    RépondreSupprimer
  9. Projet affligeant,avec un peu de bon sens je ne vois pas qui pourrait être pour, à moins d'un gros intérêt financier. Vous tout mon soutien.
    Pierrick Le Galles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous venez de résumer l'affaire du port en une petite ligne:
      "Gros intérêts financiers"

      Supprimer
  10. Je viens d'écouter le député : Je n'ai rien compris : il est pour ou il est contre le port ? En tout cas on sent bien qu'il est en marche vers un champ de mines !

    RépondreSupprimer
  11. Auriez vous une photo aerienne du port du morin sur noirmoutier en 1990 en 2000 2010 et aujourd hui
    et les dates de dragages du dit port ?
    en septembre 2010 j y ai convoye un voilier vers les sables
    en 2018 j y suis alle pour verrifier l etat d un autre canott et le paysage y a malheureusement bien change
    quand au developpement industriel et commercial neant pour y avitailler c est tres dur
    en sortir aussi d ailleurs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas de photos aériennes.
      La photo aérienne d'aujourd'hui peut être captée sur Google Earth.
      Port de Morin est l'exemple de ce qu'il ne faut plus faire aujourd'hui si on veut protéger nos plages et lutter contre le recul du trait de côte. C'est un exemple que nous avons mis en avant lors de l'enquête publique sur le projet de Port Bretignolles sans succès.
      J'ai pris des photos en 2010 : https://sosnormandeliere.blogspot.com/2010/03/normandeliere-et-la-realite-de-port.html

      Bonne journée

      Supprimer
  12. Je voudrais un petit éclaicissement s.v.p.
    La ferme de la Normandelière appartient-elle toujours à l'ADAPEÏ de Vendée ?
    D'après le journal , il y a eu vol et squate . Pourquoi y a-t-il encore du mobilier ? Je croyais que la Commune ou la CDC l'avait achetée?
    merci d'éclaircir cette affaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bâtiment de l'ADAPEI est à côté de la ferme de la Normandelière et, il me semble que l'ADAPEi va le céder à la CDC dans le cas de la transaction amiable en cours

      Supprimer
  13. Tristesse devant une telle pauvreté du langage politique !

    Je viens enfin de prendre le temps d'écouter Buchou.
    J'ai pourtant un Q.I. normal, mais y'a un truc, je ne suis pas arrivé à comprendre ce que disait Buchou. C'est peut-être que je vieilli ? çà m'attriste ? ou qu'il a parlé dans une langue que je ne connais pas ?

    Je n'ai entendu que des mots mélangés dans le désordre au bout des uns et des autres. Une sorte de "machouillage", de bouillie verbale :
    Après - avant - rapidement, mais prendre le temps. Absence totale de courage !

    Bref ! pour tout vous dire, j'ai même réécouté, mais çà a été pire au second passage.
    Vous ne pensez pas qu'il faudrait lui retirer son écharpe et la rente qui va avec ? Moi si !

    Quelqu'un aurait la générosité de me traduire en Français ce qu'il a dit SVP ?
    Merci d'avance et bonne nuit !

    RépondreSupprimer
  14. Information qui m'a été transmise à vérifier :
    Des arbres n’auraient jamais dû être abattus lors des premiers travaux. Ils n’étaient pas sur sur le périmètre de destruction.

    Autre information :
    Christophe Chabot, fait le le forcing pour que la salle intercommunale soit terminée dans les les temps pour y faire ses vœux.Les délais seront respectés mais si les cadences sont doublées avec le même personnel car le retard est considérable

    RépondreSupprimer
  15. Pour des photos aériennes, anciennes à aujourd'hui, vous pouvez consulter "remonter le temps" .

    RépondreSupprimer
  16. Anonyme de 18h45.. Deux batiments differents....La ferme appartient à la Commune. Le batiment squatté par les zadistes appartient à l'ADAPEI.. Il heberge des handicapés l'été..

    RépondreSupprimer
  17. Le bâtiment n'est pas squatté par les défenseurs de la dune ou zadistes comme vous les appelez,mais par des SDF qui squattaient rue de la Normandeliere dans une"maison"qui a brûlé de par leur imprudence et leur état d'ébriété! Tout est fait pour que l'on accuse les défenseurs de la dune,notamment l'article d'Ouest-France,mais ils n'ont rien à voir là dedans,même si la municipalité aimerait le faire croire!

    RépondreSupprimer
  18. Anonyme de 15.07
    Faudrait verifier vos sources!

    Actu.fr >Pays de Loire> LES SABLES
    + Rubriques
    Publie le 24 oct a 15.59

    Je cite:"Si plusieurs membres de la Zad de la Dune reconnaissent avoir occupé le bâtiment "sans droit ni titre", ils precisent:"Nous avons libéré les lieux de plein gré en presence de la gendarmerie et du responsable de l'association. Nous avons tout remis en ordre lors de notre départ et n'avons rien subtilisé "....etc.

    RépondreSupprimer
  19. Vu l activite bienveillante d une fourgonette claire qui passe et repasse dans le silence total des ediles je pense qu il y a un coup de vice qui devrait pas tarder
    je me ferais un cinema que ca me surprendrait beaucoup

    RépondreSupprimer