Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

vendredi 29 novembre 2019

Normandelière et les accusations publiques du Tribunal communautaire !

Lors du conseil communautaire du 28 novembre 2019, Christophe Chabot est devenu procureur et a proféré de graves accusations publiques qui ne devraient pas être sans conséquences.






Des extraits du conseil communautaire

1 - Echanges lors du débat d'orientations budgétaires 2020 - point 5 de l'ordre du jour


Thierry Biron a posé une question sur les prévisions budgétaires concernant le projet de port de plaisance en rappelant les prévisions 2019 faites au conseil communautaire du 29 novembre 2018 (voir article du 30 novembre 2018)
Puis les échanges ont dérivé sur la carrière de Brethomé.
C'était une entrée en matière.

2 - Point 16 : Acquisition de la parcelle cadastrée section BO n°267 à Brétignolles sur Mer


Christophe Chabot a disjoncté gravement quand il a pris la parole pour parler de la ZAD
curseur 1'20" : Christophe Chabot, le procureur communautaire, accuse gravement les "zadistes" de semer la terreur à Bretignolles
curseur 5' : Christophe Chabot, le procureur communautaire, accuse gravement Thierry Biron d'être à l'origine de la venue des "zadistes" et l'organisateur de la ZAD à Bretignolles. Il prend même à témoin Nicolas Ducos !
Faut-il rappeler que lors de la conférence de presse du 10 octobre 2019, c'était le président de la Vigie et la présidente de Demain Bretignolles qui étaient accusés.
Thierry Biron a répondu calmement, avec dignité, à un Christophe Chabot énervé, perdant son sang-froid.

Le 25 novembre 2019, Christophe Chabot disait, dans Ouest-France : "Dans le but d’apaiser les tensions, notamment pendant la période électorale" ... " Et en même temps, je le fais avec une forme de sérénité, j’ai décidé de changer de ton." ..
Chez Christophe Chabot, le naturel revient toujours au galop !

Ce qui est grave, ce sont les termes utilisés contre un élu Bretignollais, Thierry Biron, représentant 43,5% de la population aux dernières élections municipales : "vous êtes un menteur et un lâche" ! Ce sont des propos diffamatoires contre un élu de la République. 

A la fin des échanges, Lionel Chaillot (curseur 11') intervient gravement pour accuser l'entreprise Biron de l'achat de terrains sur le littoral dans le passé.
Revenir sur le passé et sur le bétonnage du littoral, c'est un sujet risqué. Jean-Claude Merceron, SATOV, Groupe Tesson, ... il y aurait beaucoup à dire concernant ces soutiens inconditionnels de Christophe Chabot. Eux, ils veulent continuer à bétonner le littoral alors que Thierry Biron sait qu'il faut désormais le protéger et gère son entreprise en conséquence.

3 - Questions diverses


En guise de dessert, Thierry Biron demande à Christophe Chabot s'il a des informations sur les résultats de l'Appel d'Offres pour la création du port de plaisance clos le 14 novembre 2019
Christophe Chabot voudrait nous faire croire qu'il ne sait pas et qu'il laisse ses services faire ! On a du mal à y croire sachant que les résultats de cet Appel d'Offres sont importants pour la levée de la réserve de la commission d'enquête publique sur le coût du projet.

Lire la suite dans Plus d'Infos

Quel littoral pour demain ? : Remise de mon rapport parlementaire à la Ministre Elisabeth Borne

Les ports de plaisance de la façade ouest se rapprochent

"En colère" la passe de Capbreton et un bon "test"

Des photos spectaculaires de la dernière tempête

Demain Bretignolles a aussi reçu une lettre du préfet de Vendée

Brest. Centrale à gaz de Landivisiau : les « lanceurs d’alerte » au tribunal


Stéphane Buchou le 28 novembre 2019. Quel littoral pour demain ? : Remise de mon rapport parlementaire à la Ministre Elisabeth Borne
La remise du rapport de Stéphane Buchou s'est faite dans la plus grande discrétion ... comme si il allait partir directement à la poubelle !


Le Marin du 28 novembre 2019. Les ports de plaisance de la façade ouest se rapprochent


Vidéo du 8 novembre 2019. "EN COLÈRE" LA PASSE DE CAPBRETON ET UN BON "BEST OFF"...
Une avant-première : essais dans la passe du futur port à Bretignolles !
Voir les commentaires sur Facebook


Des photos spectaculaires de la dernière tempête
27 novembre - marée haute à 17H - coefficient 98
Les dunes sévèrement attaquées et fragilisées à la base










Demain Bretignolles a aussi reçu une lettre du préfet de Vendée
Demain Bretignolles avait écrit au préfet, pour dénoncer les propos sur les ondes, du président de la comcom et demander "de laisser le temps à la justice de se prononcer sur les recours déposés auprès du TA de Nantes"
La réponse du sous préfet est sans ambiguïté et correspond à notre attente.
C'est la même réponse qui a été faite à un adhérent de la Vigie.
Mr le président de la comcom, contrairement à ses dires, ne change pas le ton, donne de la voix en hurlant des propos injurieux, en public, à un élu de l'opposition, relayé par son vice président , maire de Landevieille. Quel bel exemple !!

Ils sont incapables de garder leur sang froid dès qu'ils sont contrariés. Signe d'impuissance d'arguments parait-il ?


Ouest-France du 28 novembre 2019Brest. Centrale à gaz de Landivisiau : les « lanceurs d’alerte » au tribunal
À la suite des manifestations contre la construction d’une centrale à gaz, à Landivisiau (Finistère) les 23 février et 28 mars 2019, 23 personnes ont été interpellées. Ils comparaissaient, jeudi 28 novembre 2019, devant le tribunal correctionnel de Brest



29 commentaires:

  1. Jamais Christophe Chabot aura autant mérité ce qualificatif du néologisme <>.Etre président d'une COM COM requiert un minimum de dignité.Or, durant cette séance communautaire , il s'est comporté en voyou.Autant de mensonges , calomnies et d'insultes est révoltant.Il a sorti la batterie complète et larmoyante de Brétignollais menacés de mort par les zadistes, accusant au passage un élu brétignollais d'en être leur chef.
    Qui peut vous croire , Monsieur le Président?La cause défendue par nos associations et les zadistes est bien plus importante que vos élucubrations .Vous êtes dans le déni et aigri de sentir les choses vous échapper.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant il y a quelques jours dans un interview, il avait décidé de changer de ton!

      Supprimer
    2. Oui, ça c'était devant la presse...

      Supprimer
  2. Quand on vend son âme au diable, assécher la carrière ce qui est très risqué pour le territoire, il ne faut plus venir pleurer ensuite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et j'ajoute, creuser un trou à 15m de profondeur qui risque d'amorcer un drainage irrémédiable des nappes phréatiques vers la mer! Quel beau projet ce port!

      Supprimer
    2. a 7h21 le néologisme "CHABOLSONARO"

      Supprimer
  3. Chabot était au collège avec moi et déjà il se comportait comme un voyou et un arriviste ,je vois qu il n a pas changé.il est même pire...il faut dégager toute cette clique en mars.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MFL...Pitoyable cette reflexion qui releve plus du reglement de compte que d'un avis responsable sur le port. PPP (Pas Pour le Port)

      Supprimer
  4. Je regarde les photos de la mer du 27 novembre.
    Et ce n'est qu'une marée de 98.
    Lorsque, plusieurs fois par siècle, elle sera au maximum 120, quels seraient les dégâts dans le trou Bretignollais?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coeff 117 le 11 mars et le 9 avril prochain !

      Supprimer
  5. Monsieur le maire
    Nous avons eu la décence d'applaudir Thierry Biron EN DEHORS du conseil communautaire hier soir encore, mais vous vous avez laissez faire EN PLEINE SÉANCE du conseil municipal du 13 novembre.
    On voit bien là tout le respect que vous avez pour les élus de l'opposition.
    POUR ETRE RESPECTE IL FAUT SOI-MÊME ETRE RESPECTABLE.

    RépondreSupprimer
  6. Pauvre Chabot il est tomber bien bas pour lancer des insultes contre monsieur Biron et les Zadistes les mensonges ne lui écorchent pas la gueule,je vous jure que sans voir sa tronche juste à l'entendre parler ça me prenait les tripes c'est un fou il est capable de tout de faire casser des choses pour monter les gens contre la ZAD .Autre chose un coup il parle du pays de st Gilles et des fois des brétignollais mais tout le monde est dans la meme merde à cause de sa folie des grandeur,pour ma part je suis allé à la ZAD et ont ma bien reçu.MERCI LES GENTILS ZADISTES.

    RépondreSupprimer
  7. Fin de règne?

    De plus en plus fébrile, Chabot perd ses nerfs. Aurait-il compris qu'il avait perdu la partie?

    Nous savions que ses paroles et ses actes déshonoraient sa fonction de premier édile municipale depuis longtemps, il en est de même pour sa fonction de président de la ComCom.
    Comment les autres maires et élus peuvent-ils le laisser avoir un tel comportement?

    Incapable de concevoir la moindre opposition, c'est Chabot qui sème la terreur depuis qu'il est élu.
    Et dire qu'il voudrait donner des leçons de démocratie!

    Chabot ferait bien de passer le "passeport civisme" que le département souhaite mettre en place!

    Que ce soit lors de son dernier interview dans O-F ou à la ComCom Chabot est toujours fidèle à sa méthode Coué.
    Il n'est pas prêt de voir ses expropriations se réaliser dans le calendrier qu'il annonce d'autant que l'utilité publique sur laquelle elles reposent est contestée devant les tribunaux.

    Chabot n'est plus maître de rien et surtout pas du temps.
    Ceci explique son comportement d'un voyou chef de bande et non celui d'un élu responsable.

    Avec Chabot tout est possible, surtout le pire.

    RépondreSupprimer
  8. Honte à vous Mesdames et Messieurs les élus communautaires pour votre prestation d'hier soir.
    Votre silence en dit long.

    RépondreSupprimer
  9. On ne pactise pas avec le diable et ses démons. Le chef de bande de
    Brétignolles-sur-Mer et de la ComCom est bien une ...... IRREMEDIABLE !

    A regarder la passe de Cap Breton ça fait froid dans le dos ! Alors
    comment peut-on être aussi aveugle et irresponsable lorsque l'on créé un
    projet de port à un endroit qui peut être dangereux ? Quant aux
    navigateurs qui s'y aventurent ce sont des inconscients qui appelleront
    ensuite au secours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des navigateurs! laissez moi rire. Des navigateurs qui ont besoin d'un port entre Les Sables et St Gilles des fois que!? et pour ça il faudrait leur construire un port à 75 million€! Ces gens la non rien à faire en mer sur un bateau car c'est certains ils sont dangereux pour les autres.

      Supprimer
    2. Je propose aux tenants de ce projet delirant un voyage initiatique passant par la barre d etel les passes d arcachon et surtout un stage pratique a la barre de l un des 19 canots professionnels de cap breton
      car eux sont obliges d y aller pour vivre, je recommande le petit prince ou l accalmie pour le fun
      amusez vvous bien

      Supprimer
    3. La j avoue que l histoire du port indispensable a bretignolles pour aller de st gilles aux sables j ai pas compris
      z ont qu a passer le permis adequat et equiper leur canott en consequence
      on ne va pas sur une quatre voies avec un bsr

      Supprimer
  10. Un président d'une communauté de commune avec des connaissances en droits aussi pauvres ça me ferais sourire si ce n'était pas de l'argent publique qui était gaspillé.

    RépondreSupprimer
  11. Le pauvre, il ne va pas avoir son petit cadeau de Noel et pourtant il y croyait dur comme fer.
    Il trépigne comme un enfant que l'on a contrarié. Pourtant les échecs il en a eu bien d'autres mais il ne comprend toujours pas qu'il ne suffit pas de dire "je le veux"

    RépondreSupprimer
  12. Je viens de recevoir par courrier de la préfecture la même lettre conventionnelle (au mot près) que l'anonyme du 26 novembre

    RépondreSupprimer
  13. Je suis écoeurée par les comportements de nos élus quels qu'ils soient !Conseillers municipaux ou communautaires .ILS SE TAISENT ! ILS LAISSENT INSULTER UN DES LEURS...Ils ne méritent pas nos suffrages…..
    Un président qui a un tel comportement ne mérite pas d'être à ce poste !!!
    L'opposition grandit à
    Brétignolles et c'est une bonne chose !
    Il ne se remet pas des deux manifs et de l'installation de la ZAD.
    Il a cherché ce qui lui arrive et c'est une bonne leçon §
    Le boomerang!!!!!
    La ZAD le gêne !il ne peut plus saccager !
    Elle protège la dune….

    RépondreSupprimer
  14. Les conseils communautaires devraient se faire à Bretignolles, en fait ça ne concerne principalement que cette commune, un président contre un opposant. Messieurs les autres maires, vous servez à quoi ? Certains ne doivent quand même plus avaler toutes ces couleuvres. Faites attention, car si il y a un port, il y aura plus de vipères, plus de grenouilles, etc... alors attention à l'indigestion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De fait servent a rien
      ne voient rien n entendent rien ne disent rien
      donc ne sont rien malheureusement
      comme je regrette d avoir participe a l election de l un d entre eux

      Supprimer
  15. Hé bien, dites donc mr chabot, je ne vous trouve pas très serein, pour un gars qui voulait racheter les canaries.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, nous sommes, je l'espère, tout prêt du dénouement si le "chef" de la partie adverse commence à "pèter les plombs". Ce fut un ploutocrate brillant, mais là, son jouet lui échappe, il glisse sur une pente savonneuse. Qu'il fasse attention, car ses crises d'enfant gâté pourraient lui revenir en pleine figure, ce que je souhaite d'ailleurs ardemment car il faisait peur à Bretignolles, pendant sa période de gloire.

      Supprimer
    2. Les canaris, je suppose que vous voulez parler du club de foot de Nantes.

      Supprimer
  16. Si je comprends, le préfet à passé le dossier au sous préfet!??

    RépondreSupprimer
  17. Mr Chaillot d'après ce que j'ai compris joue de l'orgue à l'église,comment un homme qui doit etre croyant peut il faire un pacte avec le diable comme on dit la croix d'une main le poignard dans l'autre,normalement ce genre de personne doit etre honnete droit et surtout pas menteur donc en soutenant son chef de bande il est en contradiction avec ses convictions il aurait du calmer le jeu plutot que de renchérir.Je pense que ce week end ils devraient se donner rendez vous pour voir comment sont les plages c'est de la de la folie de casser la dune(ce qu'il en reste) pour faire un port pour le plaisir de quelques rupins et qui ne donnera pas de travail comme Chabot le dit,les plages et les campings attirent plus de touristes qu'un port de plaisance car bien souvent ces gens vont aussi visiter l'arrière pays et font vivre les autres communes.

    RépondreSupprimer