Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

samedi 30 novembre 2019

Normandelière et Port Bretignolles : une médiation pour quoi faire ?

Ouest-France du 30 novembre 2019. Port-Bretignolles : une médiation face aux tensions

Ouest-France du 29 novembre 2019Port-Brétignolles. Une réunion de médiation dans un contexte tendu
"Une réunion de médiation
Dans ce contexte, une réunion de médiation s’est tenue ce vendredi 29 novembre à Saint-Jean-de-Monts à l’initiative du député Stéphane Buchou. Autour de la table : trois associations environnementales, la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), France nature environnement (FNE) Vendée, le Comité pour la protection de la nature et des sites (CPNS), Nicolas Ducos élu d’opposition du groupe Agir pour Brétignolles et Christophe Chabot.
C’est une première réunion qui s’est bien passée et qui a permis à tous les participants de s’exprimer librement , s’est félicité Stéphane Buchou"

Médiation Entremise, intervention destinée à amener un accord : Offrir sa médiation pour résoudre un conflit

Stéphane Buchou, porte-parole de l'Etat dans le cadre de l'adaptation des littoraux au changement climatique, organise des réunions de médiation destinées à aboutir un accord sur le projet de port de plaisance de Bretignolles en choisissant ses interlocuteurs et en écartant les opposants les plus impliqués dans le combat contre le projet. Ce n'est pas sérieux ! C'est une manoeuvre pour affaiblir l'opposition au projet de port de Bretignolles.
L'association la Vigie, la plus active et celle ayant déposé la majorité des recours administratifs : exclue de la médiation. On pourrait y ajouter l'association Demain Bretignolles.
L'association Surfrider Foundation, très impliquée dans le combat contre le projet de Port Bretignolles avec de nombreuses associations de surfeurs associées : exclue de la médiation
Thierry Biron, l'opposant le plus crédible et le plus écouté au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie et représentant une grande partie de la population Bretignollaise : exclu de la médiation. Il est étonnant de constater que l'opposant préféré de Christophe Chabot, qui ne représente que lui-même, est invité.
La ficelle est un peu grosse, nous ne sommes pas dupes, cette médiation est organisée pour tuer l'opposition au projet.
Cette médiation ne serait-elle pas, aussi, une manoeuvre politique pour affaiblir la seule opposition politique crédible à Bretignolles avant les élections municipales de 2020, Nicolas Ducos ne présentant aucun danger pour Christophe Chabot ?
Cette médiation, concoctée par Stéphane Buchou et Christophe Chabot, est inacceptable en période électorale.

Faut-il rappeler certaines paroles
Paroles de Stéphane Buchou du 14 novembre 2019, dans le Courrier Vendéen : "les travaux sont arrêtés, c'est une bonne chose qu'ils le soient en attendant que les deux recours soient jugés"
Paroles du préfet de Vendée dans au moins 2 courriers adressés à des personnes de la Vigie : "Dès lors que ces autorisations font l'objet de recours contentieux qui conduiront la juridiction administrative à apprécier leur régularité juridique, il m'apparaît opportun d'attendre ces décisions juridiques"

Pour respecter ces engagements, ce n'est pas une médiation que Stéphane Buchou, porte-parole de l'Etat, doit mener mais une négociation exclusive avec Christophe Chabot pour lui demander d'abandonner son projet de port de plaisance sur le site de la Normandelière sachant que :
- "Adapter les littoraux au changement climatique" c'est aussi éviter de bétonner le littoral et ne pas faire entrer la mer dans les terres
- Demander l'arrêt des travaux en attente des recours juridiques, donc pendant une longue période, c'est condamner le projet.

Nota supplémentaire
S'il y avait une médiation prioritaire à mener en ce moment, ce serait celle avec les Gardiens de la Dune implantés sur la Zone A Défendre de la Normandelière et impliqués dans le conflit.
Jusqu'aux élections municipales de 2020, il ne se passera rien sur le secteur de la Normandelière, la ZAD de la Dune devrait se mettre en mode veille.
Il faudrait que les Gardiens de la Dune limitent le nombre de personnes sur la ZAD, n'acceptent que les personnes adeptes de la non-violence, gardent la confiance de la population locale, ne perturbent pas la vie des Bretignollais et la campagne électorale des municipales, ... Sinon ils perdraient le soutien de la population locale.

Nous sommes reconnaissants aux Gardiens de la Dune pour les résultats obtenus par des actions non-violentes mais nous condamnerions toutes dérives violentes.

Pour éviter toutes dérives, une seule solution : l'arrêt du projet de port de plaisance. C'est Christophe Chabot qui a la clé pour que le calme et la sérénité reviennent à Bretignolles.

Petits Suppléments

Ouest-France du 29 novembre 2019.  Pays de Vie. Ce qu’il faut retenir du budget 2020 du Pays de Saint-Gilles
26 millions pour le port de Brétignolles-sur-Mer
Enfin, le budget annexe Ports prévoit un investissement de 34 millions d’euros : 26 millions pour le port de Bretignolles (sur 43 millions d’euros prévus sur toute la durée des travaux) et 8 millions d’euros pour la modernisation du port de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, qui a besoin de nouveaux pieux et d’une réorganisation de ses pontons pour l’accueil de bateaux plus grands
Petite provocation
Christophe Chabot nous répète sans arrêt : ce projet ne coûtera rien aux contribuables, ce qui est une fanfaronnade parce qu'il a déjà prévu une subvention départementale mais supposons et posons la question :
Pourquoi la collectivité du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie prévoit-elle un budget "port de Bretignolles" dans ses orientations budgétaires ?
Pourquoi Christophe Chabot et ses élus béni-oui-oui ne créent-ils pas une société indépendante pour gérer le projet de Port Bretignolles autorisé par le préfet de Vendée, en s'engageant comme actionnaires, puisque c'est un projet qui ne doit pas mobiliser pas de fonds de la collectivité ? Cette société indépendante devrait rembourser les opérations déjà financées par les collectivités, faire les emprunts pour financer la réalisation du projet, assurer l'équilibre financier au niveau de la réalisation et l'exploitation, payer les taxes locales à la collectivité, ...
Au moins les choses seraient claires : la collectivité serait désengagée financièrement et les actionnaires du projet (Christophe Chabot et sa bande) prendraient les risques financiers.

La Voix du Nord du 29 novembre 2019Le gouvernement oublie le littoral, le sénateur LR Jean-François Rapin s’indigne

Actu-Environnement du 29 novembre 2019. Érosion du littoral : la mission pour l'adaptation des territoires propose des outils pour l'action
« Nous n'avons pas les moyens d'agir aujourd'hui, car nous ne disposons pas des outils, a indiqué Stéphane Buchou, député La République en marche de Vendée. Il nous faut collectivement inventer une nouvelle urbanité côtière capable de répondre aux enjeux qui s'imposent à nous : ceux du changement climatique et du recul du trait de côte »
Voir aussi l'article de Sud-Ouest 

Ouest-France du 30 novembre 2019. Océans : les grands pays au pied du mur

Il faut donner l'exemple à Bretignolles : ne pas défier la nature.



35 commentaires:

  1. Ce qu'on ne comprend pas bien, c'est l'objectif de cette médiation. S'il s'agit d'apaiser les tensions pourquoi pas ? Mais l'objectif pour tous les opposants, qu'ils soient élus, associations, gardiens de la Dune ou simple citoyens, doit rester l'abandon du projet.

    RépondreSupprimer
  2. Un port de plaisance qui fait plaisir à personne au pays de St Gilles sauf à ceux qui ont un intérêt majeur qu'il se fasse.

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Mr Ducos il fait quoi?

    RépondreSupprimer
  5. "Attendre les décisions juridiques" pour redémarrer les travaux? ou pour que le préfet intervienne?

    RépondreSupprimer
  6. "Jusqu'aux élections municipales de 2020, il ne se passera rien sur le secteur de la Normandelière, la ZAD de la Dune doit se mettre en mode veille." ou "Jusqu'aux élections municipales de 2020, il ne se passera rien sur le secteur de la Normandelière" parce que la ZAD est là?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi la Zad doit-elle se mettre en mode veille?

      Supprimer
    2. Tout simplement parce que Christophe Chabot s'est engagé à ce que les travaux ne reprendraient pas avant mai 2020 et qu'il suffit donc de veiller à ce que les engagements soient respectés jusqu'à cette date.
      S'ils ne l'étaient pas , il faudrait que la ZAD soit réactivée, qu'elle engage alors des actions non-violentes pour stopper les travaux.
      Le mode veille c'est une ZAD qui surveille en permanence ce qui se passe sur le secteur de la Normandelière et qui crée des animations pour sensibiliser le public sur la préservation du littoral Bretignollais.

      Supprimer
  7. En prenant les moins efficaces des antibiotiques on cree des resistances monsieur buchou
    ce n est pas une mediation c est une sedation
    prenez donc vos responsabilites quand il faut inciser il ne faut pas trembler

    RépondreSupprimer
  8. Visiblement les gens qui soutiennent les zadistes non pas du tous compris à qui ils avaient affaires. Certes leurs installations à permis de stopper le pire pour notre commune mais dites vous bien que même si demain le projet du port était abandonné définitivement ils ne partirais pas. L'occupation illégale d'un bâtiment appartenant à une association s'occupant d'adultes handicapés ne choquent personnes???
    Essayer de prendre possession de quelque chose qui ne vous appartient pas, cela ne s'apparente il pas à du vol.
    Et pour la saison prochaine pensez-vous vous que les touristes vont venir passer leurs vacances dans une ville où une ZAD est installé?
    Êtes vous prêt à prendre la responsabilité de la fragilisation de l'Economie locale pour un groupe de personnes qui est contre notre mode de vie mais qui profite quand même des avantages qu'elle génère ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y aurait pas eu de zadistes à Bretignolles s'il n'y avait pas eu de massacre de la Dune de la Normandelière et c'est grâce à eux que les travaux ont été arrêtés et ne peuvent pas reprendre. C'est un fait.
      C'est bien Chabot qui est responsable de leur arrivée.
      Nous condamnons les dérives mais il fallait y penser avant. Christophe Chabot qui dit maîtriser totalement son projet de port n'a pas mesuré les conséquences de ses actes au niveau social et leurs répercussions sur l'économie locale. La fragilisation de l'économie locale, c'est aussi sa responsabilité, il ne faut pas inverser les rôles.
      Bonne journée

      Supprimer
    2. C'est l'occupation ou la destruction de cette maison par les bulldozers envoyés par Christophe Chabot.Les personnes handicapées retrouveront les lieux quand ce projet sera abandonné, une bonne raison de plus d'arrêter la destruction
      d'un site remarquable d'intérêts majeurs.

      Supprimer
    3. Donc si tout est stoppé demain plus de zad?
      Pour en avoir côtoyé pendant longtemps et même vécu avec eux je peut vous assurer que vous n'avez même pas idée de ce qui va ce passé.

      Supprimer
    4. Dans l etat ou elle se trouvait avant son investissement je doute que l on aurait ose y heberger des handicapes sans un tolle de la presse elle meme et desborganismes de tutelle
      ce batiment etant inoccupe et en voie d expropriation il me semble
      rangez vos muchoirs
      ps il y a des handicapes qui frequentent la zad et leurs fauteuils sont intacts

      Supprimer
    5. Le grignotage du littoral par la mer est inexorable alors cessons
      d'ajouter de la complication à la complication en arrêtant tout
      projet à proximité du littoral.
      Les élus ne pourront pas dire qu'ils ne pensaient pas ect ect
      aux prochaines catastrophes côtières.

      Supprimer
    6. En aidant la zad nous serions responsables d'après vous de la fragilisation de l'économie locale, elle a déjà été mise à mal avec la fermeture du plan d'eau. Ne le serait-elle pas avec la construction du port sur 3 ou 4 années?
      Le seul responsable de la situation actuelle est bien Mr le maire.

      Supprimer
    7. Anonyme 10h57
      Cela faisait des semaines qu'ils essayaient de faire venir les zadistes, trop occupés ailleurs. Alors disons que le massacre de la dune a été l'élément catalyseur et ça a marché ! Quelle destruction de maison d'ailleurs? Les handicapés ne retrouveront pas cette maison puisqu'elle va être achetée par la Mairie...Faut se renseigner un peu.

      Supprimer
  9. Tiens....tiens ....Mr le Maire a besoin de M.Ducos.......après tout ce qu'il lui a fait voir!!!!! et M.Ducos de quel bord est-il ? Je me pose quelques questions ....

    RépondreSupprimer
  10. J'ai fait écouter le délire à Chabot à ma femme qui traitait Mr Biron de menteur et l'accusait d'etre le patron des Zadistes et elle ma dit qu'il se sentait fort car il était avec sa bande car seul il en ferait beaucoup moins,moi je pense qu'il devait avoir les narines ouvertes comme une jument en furie.Quand on a une place comme la sienne il faut savoir respecter les autres comme sur un terrain de foot la aussi ça ne devait pas etre sont point le plus fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez besoin de donner l'avis de votre femme, pour vous exprimer ici ? Et le vôtre? Que vient faire le foot en plus ? Pas tout compris.

      Supprimer
  11. Il est du bord qui le mettra en avant,c'est là tout le problème!

    RépondreSupprimer
  12. En résumé:
    Un FOU, après avoir "asséché" un trou, a décidé de faire un TROU plus grand ! Suite à cela, un certain nombre de gens "normaux", empèchent le FOU de poursuivre son oeuvre destructrice. Ou est le vrai problème ? Regardons seulement le "fait générateur" !...

    RépondreSupprimer
  13. Vous mettez deux ou trois maires de ce type sur le littoral vendéen et vous n'avez plus rien de naturel en quelques années.

    RépondreSupprimer
  14. CRHISTOPHE CHABHOT est entièrement responsable de cette ZAD ! Il a juste fait semblant de ne pas y croire, les Bretignollais ne vous laissez pas borner ! maintenant je crains que ces Zadistes soient incontrolables et que malheureusement ils en arrivent tous les jours
    c'est ce que m'avait expliqué une de mes proches qui habite près de la ZAD de Notre Dame des Landes.
    D'autre part je voudrais apporter mon soutien total a Thierry BIRON. Je trouve lamentable les insultes portées envers lui par CHABOT ET CHAILLOT de Landevieille
    -1er - CHABOT est il si irréprochable que ça dans ses affaires, même en mairie ? et partout ou il est passé d'ailleurs.
    -2eme-CHAILLOT de Landevieille,est intervenu pourquoi ? on lui a demandé sans doute?
    pour quelqu'un qui assiste à la messe tous les dimanches (et à la communion) il ne doit pas comprendre ce qu'est la médisance et d'être charitable envers son prochain, d'autant que ça ne le regarde pas ce qui se passe dans la commune de Bretignolles. J'ai HONTE POUR EUX;
    Thierry garde la tête haute et ton sang froid fasse à ces individus qui ne cherche qu'a te nuire
    .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas plus malhonnête qu'un calotin malhonnête.

      Supprimer
  15. Il n'y a plus de colonie pour handicapés depuis longtemps, la comcom vient de la racheter pour 350 000 euros, elle va pouvoir faire expulser les zadistes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La France connaît enfin Chabolsonaro (selon L'OBS, merci Mélanie).
      Demain, l'effondrement?
      Les Français ne pourront pas dire :"On ne savait pas".

      Supprimer
    2. C'est on ne peut plus clair.... quoique..

      Supprimer
  16. je n'acepte pas ces échanges virulants sur l'entreprise Biron "dans le passé". alors que les soutiens de Chabot sont SATOV MERCERON TESSON ect....
    TESSON en grande relation avec CHABOT en ce moment. Pour un achat de dune a la Sauzaie, (route de ST gilles probablement) en écchange de quoi CHABOT lui donnerait le droit de construire autour des brisants.mais voyons, pourquoi pas tu auras peut être une petite com CHABOT pour tout ça ? Alors lorsque on a le nez sale on ferme sa gueule sur les autres qui on certainement été plus rigoureux que toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les dunes de la Sauzaie sont protégées, puis il existe une coupure d'urbanisation en vigueur, pas possible de construire quoi que ce soit

      Supprimer
    2. VOUS n'avez pas compris. je n'ai pas dit que c'était pour construite, mais surement ppour une compensation par rapport à ce qu'il casse a la normandelière, par compte pour remercier il donnera le droit de construire dans les terrains qui sont effectivement bloqués autour des brisants. Il a eu vite fait de la coupure d'urbanisation route des sables là ou il va faire le port ? de toute façon c'est un des héritiers de Tesson qui le dit.

      Supprimer
    3. Bien sûr la famille Tesson constructions cède un terrain de toute façon inconstructible à la sauzaie, mais indispensable aux mesures compensatoires du projet de port. Avec une mise en construction des terrains voisins des Brisants, c'est la bonne affaire. M l'anonyme de 16 h 07, mieux qu'une commission, mais un terrain vue sur mer (de plus en plus difficile à trouver) pourrait bien être cédé à M le Maire, lui qui aime les bons restaurants sera au première loge. Le deal ne devrait pas relever de la science fiction.

      Supprimer
  17. Le rachat de la maison Adapei pour se débarrasser des Zadistes: un remake du rachat de la ferme pour se débarrasser des chèvres; et toujours avec l'argent des contribuables (1800000 euros + 350000 euros). Quand on aime, on ne compte pas.

    RépondreSupprimer
  18. https://www.nouvelobs.com/

    RépondreSupprimer
  19. Anonyme de 18h30 j'ai fait écouter les mensonges de Chabot à ma femme pas pour avoir son avis,le mien je vais vous le donner il est fourbe faux cul et il a la folie des grandeur et avec ma femme il y a longtemps que nous le connaissons et il a bien changer et nous sommes pas les seules à le penser bien reçu monsieur béni oui oui.

    RépondreSupprimer