Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet. Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé - premier jugement vers le 15 février 2021. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve importante : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

mercredi 13 janvier 2021

Normandelière et Port Bretignolles : le risque "Beynac" à ne pas prendre !

Sud-Ouest du 12 janvier 2021Déviation de Beynac : pour le préfet de la Dordogne, la démolition doit commencer

Voir les articles sur le feuilleton de la déviation de Beynac

Voir les articles du blog du 9 avril 2019, du 10 décembre 2019 et du 30 juin 2020

Lire le dossier France 3 Nouvelle Aquitaine du 30 juin 2020 Déviation de Beynac, la guerre de trente ans de Dordogne

Le 29 janvier 2018, le président du Département de la Dordogne jubile : Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc vient de signer l'arrêté préfectoral N°DDT/SEER/2018/003. Le feu vert de l'État pour débuter les travaux assorti du soutien écrit d'Edouard Philippe et de celui oral d'Emmanuel Macron pour la bonne réalisation du chantier. L'arrêté préfectoral est un sésame qu'il estime suffisant pour lancer aussitôt les travaux. Il n'attendra pas, comme il est d'usage dans des chantiers délicats, que les recours soient épuisés.

Or il était prévisible que les opposants ne s'arrêteraient pas là. Ils saisissent le tribunal administratif de Bordeaux. Le 9 avril 2019, ce dernier annule l’arrêté de la préfecture de la Dordogne et ordonne au conseil départemental de remettre le site dans son état naturel. Le Tribunal estime que le projet « ne répond pas à une raison impérative d’intérêt public présentant un caractère majeur »

C'est le début de la dégringolade juridique du Conseil Départemental. Malgré de multiples tentatives, plus aucun de ses arguments ne sera entendu, jusqu'à ce 29 juin 2020, l'ultime recours devant le Conseil d'État ne modifiera pas la condamnation du Tribunal Administratif de Bordeaux. Pour la justice, le Département doit bel et bien remettre en état le site et reléguer son projet aux oubliettes.

Coût du passage en force du président du Conseil Départemental de la Dordogne sans attendre les décisions juridictionnelles : 30 millions d’euros déjà engagés + 16 millions d’euros pour la remise en état du site soit 46 millions d’euros dépensés à perte par des irresponsables !

Commentaires

Nous avons suivi le feuilleton de la déviation Beynac parce qu'il a de nombreuses similitudes avec celui du projet de port de plaisance de Bretignolles et parce que le dénouement pourrait être similaire si la collectivité du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie décidait de lancer le chantier de la Normandelière sans attendre, comme il est d'usage dans les chantiers délicats, que les recours soient épuisés.

Il est à noter que la bande à Frédéric Fouquet fait pression sur le président de la communauté de communes et sur les élus communautaires pour démarrer les travaux du port de plaisance au plus vite, des irresponsables ! Il faudra que la commission de médiation de la CDC, animée par Vincent Pipaud et Frédéric Fouquet, prenne en compte la jurisprudence administrative "Beynac"

Il est à noter que la collectivité aura à remettre à l'état initial la dune de la Normandelière si, comme nous le pensons, le Tribunal Administratif de Nantes se prononce contre le projet de port et ça coûtera à la collectivité

A LIRE : Il y a 1 an : un article essentiel (Port Bretignolles : des études d'impact bâclées par les promoteurs du projet) que doivent lire tous ceux qui vont participer à la commission de médiation sur le projet de port de plaisance de Bretignolles : un dossier aujourd'hui obsolète car études d'impact bâclées et insuffisantes sur la durée.

Lire la suite dans Plus d'Infos

Non, le Département ne traîne pas des pieds !!!

Dordogne : Germinal Peiro poursuit quatre opposants à la déviation de Beynac

"Je me battrai jusqu'au bout" déclare Peyro

Pro et anti-bassines : procès sous tension ce mercredi à La Rochelle

Projet de loi Climat : les mesures prévues pour lutter contre l’artificialisation

Conseil Municipal de Bretignolles le 20 janvier 2021

Aires protégées : une nouvelle stratégie nationale pour les 10 ans à venir

Audience de l'Affaire du siècle : un jugement qui pourrait faire date

Europacity est enterré mais les bétonneurs bougent encore


Sud-Ouest du 14 janvier 2021. Non, le Département ne traîne pas des pieds 

C'est fou d'entendre ça de la part du président du Conseil Départemental de Dordogne. La vérité :

NON, le Département n'a pas traîné des pieds pour lancer le chantier de la déviation de Beynac, sans attendre les décisions juridictionnelles, dès qu'il a obtenu les autorisations préfectorales

OUI, le Département a traîné des pieds pour la remise à l'état initial du site après le jugement du Conseil d'Etat de juin 2020, mais aujourd'hui il reconnaît l'échec. Il attendait un soutien de l'Etat qui n'est pas venu et désormais, acculé, il doit lancer en urgence les travaux de démolition.


Sud-Ouest du 11 janvier 2021. Dordogne : Germinal Peiro poursuit quatre opposants à la déviation de Beynac

Faut espérer qu'ils n'iront pas jusque là au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie ! Avec la bande à Fouquet, il faut s'attendre à tout même au pire !


Sud-Ouest du 15 janvier 2021"Je me battrai jusqu'au bout" déclare Peyro

Germinal Peyro, président du conseil départemental de la Dordogne, fait de la résistance, dit tout et son contraire, fera tout pour que la déviation de Beynac se fasse et prend son temps pour la remise en état du chantier !!!








Sud-Ouest du 13 janvier 2021Pro et anti-bassines : procès sous tension ce mercredi à La Rochelle. En 2019, le drame avait été évité de peu entre les militants anti-bassines et les irrigants. Un agriculteur est jugé ce mercredi pour « mise en danger d’autrui ».

Le jugement du tribunal correctionnel de La Rochelle a été mis en délibéré au 10 février 2021

Sur le site de la Normandelière, en avril 2020, il y a une bande de voyous qui a mis en danger la vie d'autrui, ceux-là ne seront pas inquiétés !


Le Moniteur du 12 janvier 2021Projet de loi Climat : les mesures prévues pour lutter contre l’artificialisation. Le projet de loi « portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets » devrait être présenté le mois prochain en Conseil des ministres, avant un examen au Parlement en mars dans le cadre d’une procédure accélérée. Parmi les 65 articles du texte, figurent les mesures censées permettre de freiner drastiquement la consommation d’espaces naturels et agricoles d’ici à 2030


Conseil Municipal de Bretignolles le 20 janvier 2021


Site Banque des Territoires du 13 janvier 2021. Aires protégées : une nouvelle stratégie nationale pour les 10 ans à venir. Le gouvernement a adopté ce 12 janvier sa nouvelle stratégie nationale pour les aires protégées d'ici à 2030. Celle-ci vise à concrétiser l’objectif fixé par le président de la République de protéger dès 2022 30% du territoire national et des espaces maritimes sous juridiction, dont un tiers "sous protection forte". Mais les associations environnementales restent prudentes sur les conditions de sa mise en œuvre.


Site France Nature Environnement du 14 janvier 2021Audience de l'Affaire du siècle : un jugement qui pourrait faire date

Et si on commençait l'année 2021 par un véritable virage écologique ... au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, ça commencerait par l'abandon immédiat du projet de port de plaisance sur le site de la Normandelière pour ne pas polluer les autres projets de développement durable de la communauté de communes, pour ne pas discréditer les élus communautaires et pour ne pas créer de nouveaux inévitables désordres


Charlie Hebdo du 14 janvier 2021. Europacity est enterré mais les bétonneurs bougent encore. Quelle plus belle façon pour la France de célébrer le Sommet pour la planète, qui a eu lieu lundi 11 janvier, que d'acter la bétonisation des dernières terres agricoles de la région parisienne ! Exemple avec le Triangle de Gonesse, quelque 280 hectares au cœur d'une bataille judiciaire entre écologistes et bétonneurs. Un rassemblement sur ces terres à défendre est prévu dimanche 17 janvier.


3 commentaires:

  1. Thalassa
    https://www.dailymotion.com/video/x8h3kb
    Merci Georges, vous aviez tout compris.
    Pâques, Trinité, ....Pâques, Trinité, ....Pâques, Trinité, ....Pâques, Trinité, ....Pâques, Trinité, ....Pâques, Trinité, ....Pâques, Trinité, ....

    RépondreSupprimer
  2. Germinal Peyro, depuis le début il aurait du tourner sa langue dans sa bouche avant de parler.

    RépondreSupprimer