Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet et il a décidé un moratoire sur le projet de port et la création d'une commission de médiation qui fera un bilan le 8 juillet 2021 avant vote des élus communautaires sur la poursuite ou non du projet le 22 juillet 2021. Jugement du Tribunal Administratif du 16 février 2021 : rejet du recours de La Vigie contre le SCoT du Pays de Saint-Gilles, l'association fait appel. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve importante : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . Le 12 janvier 2021, le Tribunal Judiciaire des Sables d'Olonne annule la vente des terrains de la ferme de la Normandelière à la commune. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

lundi 18 mai 2020

Normandelière et Littoral Bretignollais : le bilan de Christophe Chabot est catastrophique

L'heure du bilan est venue

Christophe Chabot abandonne la mairie de Bretignolles-sur-Mer et laisse la place à Frédéric Fouquet, un disciple biberonné au "vin de messe", c'est le verdict incontestable des municipales 2020 et le "passage de chef de bande à lieutenant de la bande" devrait se faire d'ici fin mai 2020.



C'est le moment de faire le bilan du mandat 2014 - 2020 de Christophe Chabot. Pour ce qui me concerne, ce qui m'intéresse c'est le littoral, un bien commun.

Concernant le littoral Bretignollais, le bilan de Christophe Chabot est catastrophique entre 2014 et 2020

Deux destructions majeures qui ne s'imposaient pas, qui ne présentaient aucun caractère d'urgence, ont marqué le mandat de Christophe Chabot

1 - La destruction définitive du plan d'eau de la Normandelière en mai 2015, un lac de baignade apprécié par de nombreuses familles.
Cette destruction suite à des carottages, sans intérêt, décidés par la municipalité dans le cadre d'une opération préventive d'archéologie, a privé la population locale d'un lac de baignade pendant 5 ans !
Malgré les propositions de réparation du plan d'eau et de remise en service, faites par l'opposition, Christophe Chabot n'a pas donné suite.
Cette destruction a donné lieu à deux grosses manifestations ... sans résultat.
Une en mai 2015
Une en avril 2017

2 - La destruction de la dune de la Normandelière en septembre - octobre 2019 qui a indigné la population locale, qui a provoqué l'installation d'une ZAD à la Normandelière et qui a eu un retentissement national
Cette destruction a donné lieu à deux grosses manifestations ... sans résultat
Une le 6 octobre 2019 à la Normandelière
Une le 19 octobre 2019 à la Roche sur Yon

Une vidéo bilan

  

L'image de Christophe Chabot qui restera est celle d'un prédateur du littoral Bretignollais. 

Petits Suppléments

La Dépêche du 18 mai 2020. Lac de Caussade : des experts cette semaine, et un rapport fin juillet
À Pinel-Hauterive, trois experts  de plusieurs ministères sont à pied d'œuvre au sujet du lac de Caussade. depuis ce lundi et pour trois jours. Résultat attendu au cœur de l'été.

Sud-Ouest du 17 mai 2020. Déviation de Beynac : la Sepanso écrit au préfet de la Dordogne.
Dans un courrier daté du vendredi 15 mai, Michel André, président de l’association environnementaliste Sepanso 24, s’adresse au préfet du département de la Dordogne, Frédéric Perissat, pour obtenir des éclaircissements au sujet des opérations de démolition des ouvrages de contournement de Beynac.

9 commentaires:

  1. Sans papa schultz le sac à main va se sentir bien seul...

    RépondreSupprimer
  2. La vidéo serait plus agréable à regarder sans la bande son bien trop forte.
    Amicalement
    Jo

    RépondreSupprimer
  3. Les grands hommes marquent "l'histoire" par leurs constructions... Notre petit voyou, ne la marquera pas avec ses "destructions" !

    RépondreSupprimer
  4. Brétignolles saccagé ! Brétignolles défiguré ! Brétignolles en danger ! voilà le quatrième mandas d'un bande de voyous qui s'annonce avec un projet d'amateurs qui risque de couter très cher tant sur le plan catastrophe écologique que le plan financement pour les contribuables de la CDC !

    RépondreSupprimer
  5. Voilà qui est parfaitement résumé,anonyme de 15h59.Cela m'arrache le coeur de voir cette vidéo montrant les arbres qu'on arrache,la dune que les engins éventrent.Je ne comprends pas ceux qui disent aimer Brétignolles ,surtout les natifs de Brétignolles qui disent aimer leur commune et qui cautionnent ce massacre.Ils n'aiment pas Brétignolles,ce n'est pas possible,ils n'aiment que le bling-bling.Heureusement que certains anciens ne sont plus là,ils auraient honte de leur descendance et à juste titre !Tout cela est révoltant.

    RépondreSupprimer
  6. En parlant d'ancien si Auguste Guillonneau des trous voyait ça il dirait oh pas vrai croyeve bé que d'argent en parlant de se gaspillage et il passerait son doigt derriere son oreille.

    RépondreSupprimer
  7. Ça fait sourire quand on voit des personnes s’indigner pour l’abattage des arbres alors que cette personne qui commente à 3 reprises que c’est ignoble, cette même personne n’a pas une fleur, une plante chez elle, qu’un simple bouquet en plastique tout délavé sur sa table dehors. C’est beau défendre des valeurs encore faut-il être crédible pour défendre une cause qui est injustifiée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous devez vous tromper de maison cher anonyme ou vous utilisez le mensonge comme votre mentor !

      Supprimer
  8. C'est du grand n'importe quoi,anonyme de 10h26.Ce n'est pas la même personne qui a commenté à 3 reprises.Je suis l'auteur du commentaire de 18h09 et pas des autres.De plus, j'ai un jardin très arboré et fleuri et quand bien mêmej'habiterais un appartement,une grotte ou un bunker,il me resterait le droit d'être consternée en voyant la destruction d'un site comme celui de la Normandelière.Vous êtes complètement ridicule avec vos suppositions erronées;encore une fois,on voit le niveau,c'est consternant.

    RépondreSupprimer