Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

jeudi 26 mars 2020

Normandelière et Port Bretignolles : La décision de justice et la mise au point de l'Etat

Le 31 octobre 2019, le juge des référés du Tribunal Administratif de Nantes rejetait le recours présenté par l'association La Vigie et plusieurs habitants de la commune qui demandaient la suspension , dans l'attente du jugement sur le fond, de l'exécution de l'autorisation environnementale délivrée, le 16 juillet 2019, par le préfet de Vendée, de création d'un port de plaisance à Bretignolles-sur-Mer, au lieu-dit La Normandelière.

Bien que ce ne soit qu'une péripétie, ce jugement rapide nous avait étonné

Il semble que l'Etat ait aussi été surpris, qu'il attendait une réponse favorable du juge des référés car depuis la date de jugement, le préfet de Vendée répète de façon insistante :"il m'apparaît opportun d'attendre ces décisions juridictionnelles" - courriers du 20 novembre 2019, du 11 février 2020, du 16 mars 2020

Tout se passe comme si la justice n’avait pas cerné le degré d’urgence dans la demande de l’association La Vigie et que, probablement à cause de la ZAD, l’Etat avait demandé au préfet de Vendée de réagir rapidement, après le jugement, pour que tout soit mis en sommeil.

Lire la suite dans Plus d'Infos

Coravinus et port de plaisance, ça va très bien ensemble !!!

Brétignolles-sur-Mer. De nouvelles chicanes près de la ZAD

Coronavirus : la sortie de crise pour les nouveaux élus de Bretignolles-sur-Mer

Faut-il croire ceux qui nous gouvernent, pleins de certitudes ?

Coronavirus. La préfecture autorise la tenue de 16 marchés en Vendée

Le sociologue Jean Viard prévoit un « new deal vert » après la crise du coronavirus


Le Figaro nautisme du 26 mars 2020. Coronavirus et confinement : comment s'organisent les ports de plaisance français ?
Depuis l'annonce du confinement il y a 10 jours, l'ensemble des ports de plaisance français sont fermés et les activités nautiques totalement interdites
Coravinus et port de plaisance, ça va très bien ensemble !!!
Un port de plaisance c'est vraiment d'utilité publique en période de confinement !!!
Un port de plaisance c'est vraiment d'intérêt public majeur en pleine crise sanitaire !!!
Le préfet de Vendée devra rendre des comptes après la crise sanitaire, il n'aurait jamais dû autoriser un projet de port de plaisance à Bretignolles en le déclarant d'Utilité Publique et d'Intérêt Public Majeur (pour la dérogation espèces protégés)



Ouest-France du 26 mars 2020. Brétignolles-sur-Mer. De nouvelles chicanes près de la ZAD
Mercredi 25 mars, les zadistes de Brétignolles-sur-Mer ont édifié de nouvelles chicanes, cette fois rue de la Normandelière. La mairie a décidé d’y interdire la circulation.
Voir sur le site internet de la mairie : "Suite à la mise en place, le 25 mars, de nouvelles chicanes rue de la Normandelière par les zadistes et de nombreuses inscriptions constitutives de menaces de mort à l’attention des forces de l’ordre, le Maire a interpellé le Préfet sur cette situation inacceptable au moment même où il est demandé à tous nos concitoyens des efforts pour lutter contre le Covid-19."
Christophe Chabot est vraiment dans la merde, en plein Conoravirus, Frédéric Fouquet ne peut même pas envoyer sa milice pour nettoyer la zone ! Quant au préfet de Vendée, il a d'autres priorités.


Coronavirus : la sortie de crise pour les nouveaux élus de Bretignolles-sur-Mer

Pour bien comprendre le programme d'investissement proposé par Frédéric Fouquet et Christophe Chabot (voir image du programme) dans les mois à venir, il faut voir ou revoir la vidéo suivante :
Financement du port


Si le projet portuaire présenté à l'enquête publique de 2018 se réalisait, il serait porté :
- par une Société Publique Locale (SPL) créée par la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie pour la gestion de la partie portuaire
- par la commune de Brétignolles-sur-Mer pour le bassin de baignade, le bassin de voile légère, le bar-restaurant, l'aire de jeux, les parkings ... tout ce qui n'est pas port de plaisance

Si le projet portuaire présenté à l'enquête publique de 2018 se réalisait, c'est :
- la SPL, pour le compte de la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, qui assurerait le financement de la partie portuaire (avec une subvention du Conseil Départemental de 3 000 000 d'euros)
- la commune de Bretignolles-sur-Mer qui assurerait le financement de tout ce qui n'est pas port de plaisance.

La stratégie de la bande à Christophe Chabot, pour faire passer la pilule financière :
- Laisser croire que la réserve de la commission d'enquête sur le coût (30 000 000 d'euros) ne concernerait que la partie portuaire du projet, une fois retirée la subvention du Conseil Départemental. Ce n'est pas le cas. 
- Dire que le financement de tout ce qui n'est pas port de plaisance ne coûterait rien aux contribuables Bretignollais parce que la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie transférerait 4 285 000 euros à la commune de Bretignolles-sur-Mer.


A la date d'aujourd'hui, les négociations avec les entreprises sur le coût de création du projet de port de plaisance sont au point mort et loin des objectifs fixés par la commission d'enquête (voir article du 6 mars 2020)

C'est le coronavirus qui va tuer le projet de port de plaisance et qui va anéantir la stratégie élaborée par la bande à Christophe Chabot.
Les prochains investissements des collectivités devront être orientés uniquement vers les besoins essentiels de la population : se nourrir, se loger, se soigner, se déplacer, s'éduquer, ... dans un environnement durable.
Toute autre opération d'investissement serait déplacée et provoquerait une réaction citoyenne.



Faut-il croire ceux qui nous gouvernent, pleins de certitudes ?




En fait tout se passe comme si le préfet de Vendée considérait que Christophe Chabot n'est pas capable de sécuriser sa commune sur le plan sanitaire donc ne serait pas capable de sécuriser un marché. Plus de port, plus de ZAD et tout redeviendra dans l'ordre, la balle est dans le camp de Christophe Chabot et de Frédéric Fouquet. En décidant aujourd'hui d'abandonner le projet, ils ne feraient qu'anticiper ce qui sera décidé par l'Etat en final. L'après Coronavirus ne laissera plus la place à des projets ne répondant pas à des besoins essentiels de la population et détournant l'argent public vers des intérêts privés. C'est quand même pas difficile à comprendre !


On se situe désormais dans un nouvel enjeu : nous faisons la guerre à la crise de la nature qui est devant nous. Il va y avoir une poussée de la lutte contre le réchauffement climatique, pour consommer moins d’énergie et pour mettre moins d’intrants chimiques dans l’ensemble des productions. Ça va ouvrir la voie à une remise en question des politiques publiques, à un nouveau contrat entre l’agriculture et la société, un new deal vert


30 commentaires:

  1. Tout autre projet d'investissement ne serait pas seulement "déplacé" mais relèverait de "sadisme"...

    RépondreSupprimer
  2. le juge des référés avait les moyens d'officialisé la non reprise des travaux jusqu'à ce que les jugements sur le fond soient expurgés. Au lieu de ça, par sa décision il a fait se maintenir la ZAD sur place qui, dans le doute du statu co établi depuis, reste pour veiller à une éventuelle reprise du chantier.Ce qui manque, c'est une déclaration officielle pour lever le doute que le respect de la priorité des jugements avant travaux soit garanti.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je me demande si le juge prend le temps de regarder le dossier sa décision est celle de l'avis de la commission .

      Supprimer
    2. N'inversez pas les rôles.. VOUS avez maintenu la zad, après avoir essayé en vain de la mettre en veille d'ailleurs, en lui donnant des pouvoirs qu'elle n'a pas.
      Et on a vu le resultat!

      Supprimer
  3. Tout à fait d'accord Jean-Yves et anonyme de 10h22 !

    Je dirais même mieux : tout autre investissement que ceux cités par Jean-Yves, relèverait du sadisme, mais aussi du cynisme.
    Dommage qu'il va falloir les effets du COVID 19 pour leur faire entendre raison à cette bande d'inconscients et d'irresponsables !
    Et tout cela pour tenter ( mais seulement tenter, car réussir est une autre chose ! ), d'obtenir un siège au parlement ( pour chabot ) et un strapontin au conseil de Brétignolles ( pour les "m'as-tu vu" et assoiffés de pouvoir que sont les Rabiniaux, Brochet et autres ! )!
    LE COVID 19 disparaitra, mais pas la mentalité de ces individus , Hélas !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf si le COVID les fait disparaître. Merde !!! on devient aussi pourri qu'eux. Désolé !!

      Supprimer
    2. Vous le devenez .. ou vous l'etes déjà dans vos commentaires, comme souvent ici. Enfin je suppose que vous avez essayé d'être drôle, c'est tout dire!

      Supprimer
  4. Tout se passe comme si la justice faisait trainer le dossier de façon à bien faire comprendre à l'état qu'elle manque de moyen...

    RépondreSupprimer
  5. je pense qu’il y a autre chose de plus important en ce moment que de parler de votre principal soucis !
    Désolé de vous dire que les citoyens s’occupent beaucoup moins du port actuellement.
    Si vous vous ennuyez proposez donc votre aide aux personnes réellement ds le besoin actuellement
    Ça sera plus utile !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme de 12:36
      Profitez du soleil, ne restez pas devant votre ordi si le contenu de ce blog ne vous convient pas.

      Supprimer
  6. La justice a très bien évalué le degré d'urgence et
    le niveau de préjudice subit par le demandeur.
    Car le demandeur ne subit en réalité aucun préjudice ni passé ni présent dans l'immédiat.
    Il faut peut être considérer le choix d'un expert juridique avant d'aller en référé. Sauf si c'est pour l'effet buzz, bien entendu.

    Non, ce n'était pas le radeau
    De la Méduse, ce bateau
    Qu'on se le dise au fond des ports

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dise au fond des ports,
      Coronaviré de bord, navi ré de bord
      Dans l'attente du naufra
      Ge du projet en dérailla
      Ge du projet en déraillage,
      En plain cafouillage

      Supprimer
  7. On se retrouve dans le même contexte que Notre dame des landes maintenant les zadistes occupent la dune le terrain concerné par les travaux du port et comme protéger la dune c'est leur objectif ils ne cèderont rien le préfet le sait il est pour lui d'en avertir le gouvernement avant d'être obliger d'en arriver à des moyens plus durs, quand il aura l'ordre de les faire évacuer, le juge ne veut pas prendre la décision d'annuler les travaux ,le gouvernement doit prendre la décision d'abandonner le projet de port en plus c'est le moment il n'y aura pas les moyens pour le financer (coronavirus)et port inutile il faut remonter la pression (lettres, presse, manifs) voir écrire au 1er ministre et Mr MACRON au plus hautes instances parce-que les autres ne sont pas capables de prendre la décision.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle villa est squattée ?
      Etes vous vraiment sûr qu'il y a encore quelqu'un?
      oui on est un peu dans le mythe de la zad électronique
      Sortez de chez vous un peu, oh zut pardon, 1km max
      les vosges c'est un peu loin non même en vélo !

      Supprimer
    2. "Ils ne céderont rien"..??? Vous donnez beaucoup d'importance à une poignée de zadistes qui n'arrivent même pas à convaincre leurs potes de les rejoindre de rester à la zad ou de repondre presents à leurs animations, ces dernières semaines, qui n'ont aucun rapport avec Bretignolles. Combien sont-ils ces gardiens de "je ne sais quoi", qui prétendent pouvoir jouer un rôle mais faut bien s'agiter un peu pour que les gens n'oublient pas de les nourrir..surtout avec les problèmesdu coronavirus.. On refait le coup des barricades, alors qu'on ne peut pas circuler. MDR. Ils savent tres bien qu'ils peuvent se faire expulses , comme à Kolbshein, et qu'ils n'y pourront rien.
      Mais il y a des choses plus graves à s'occuper ...

      Supprimer
  8. Écrire à E Macron, c’est fait depuis 4 ou 5 mois.
    Copie aux Zadistes.
    Et j’ai reçu un courrier (bateau) qui ne vèut rien dire.
    Consternant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toute facon si chabot veut reprendre les travaux les zadistes l'en empêcheront alors il va demander au préfet d'intervenir puisque le jugement ne lui empêche pas de le faire mais ca risque tellement de foutre le bordel qui vont devoir réfléchir aux conséquences avant d'agir surtout que tous répondent dans leurs lettres qu'il faut attendre les décisions de la justice, c'est pas le juge qui va payer l'intervention des CRS et des hélicos et pour rien , les zadistes reviendrons quand même.

      Supprimer
    2. Les zadistes peuvent se faire virer et ca m'etonnerait beaucoup que ca foute le bordel... Et ils se sont déjà faits vires de plusieurs zads sans pouvoir revenir... faut pas raconter n'importe quoi..
      D'autant que la seule chose à faire maintenant c'est attendre les decisions de justice..Et de toute façon avec le coronavirus tout est bloqué.
      Alors pas la peine de tirer des plans sur la comète..Chaque chose en son temps, que la zad soit là.. ou pas!

      Supprimer
  9. Reaction articleOF (marchés de Vendée):Pour rassurer Mr Raffeneau: la population du bassin de vie arrive à se nourrir ailleurs que sur le marché de Bretignolles.
    La population du bassin de vie a compris aussi l'ordre des priorités en ce moment
    SVP: écrivez en votre propre nom...

    RépondreSupprimer
  10. Ce n'est même plus un secret de polichinelle. L'hurluberlUBU s'est fait remonter les bretelles par les autorités administratives.
    Son projet n'est plus d'actualités.
    Espérons que les Kato-sociaux actuellement à la tête du département sauront se recentrer sur les seules missions de leur mandat, le social.
    L'examen de conscience, n'est-ce pas une pratique courante dans leur mœurs.

    RépondreSupprimer
  11. Et bien voilà çà c'est de la vidéo percutante ...
    "on se souviendra de ceux qui n'ont pas été à la hauteur"

    en fait çà marche pas en vrai alors ?


    RépondreSupprimer
  12. C'est la France démasquée !

    RépondreSupprimer
  13. Comme disait coluche, quand un journaliste ne sais pas plus que ça il ferait mieux de fermer son clapet!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus grave nous avons à faire à des personnes qui nous gouvernent.

      Supprimer
  14. Crime de lèse-majesté ! Le poutine des bacs à sable n'est pas retenu dans le club des 16!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUI Privé de marché et privé de port pour l'enfant gâté de brétignolles!

      Supprimer
    2. Privé de marché temporairement et privé de port définitivement!

      Supprimer
  15. https://www.nouvelobs.com/photo/20191130.OBS21765/a-bretignolles-sur-mer-peur-sur-la-dune.html

    RépondreSupprimer
  16. C'est le ministre qui a délégué l'autre ministre de commander les masques depuis 15 jours que cela dure ils vont peut être arrivés, les routiers en ont raz le bol de ne pas être entendus un bon conseil a tous : Si tu veux pas le corps on a virus ne va pas dehors c'est très déconseillé !

    RépondreSupprimer
  17. Y a la mer qu'a lavé la plage endimanchée
    Y a la ville de travers et les grues déhanchées
    Y a les mecs dans la rue qui jouent au jeu des flics
    Y a des cons dans leur jeu qu'ont du jeu dans leur slip

    Salut, beatnik !

    RépondreSupprimer