Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

mercredi 30 octobre 2019

Normandelière et Port Bretignolles : Recours en suspension rejeté, rien qu'une péripétie.

Actu.fr du 30 octobre 2019Brétignolles-sur-Mer : la justice rejette le premier recours des opposants au port de plaisance

Le juge des référés du tribunal administratif de Nantes a rejeté mercredi 30 octobre la requête de La Vigie et de vingt-et-un particuliers opposés au port artificiel de plaisance de Brétignolles-sur-Mer. Ils lui avaient demandé la veille de suspendre les autorisations administratives qui avaient été octroyées au projet par le préfet de Vendée
Voir aussi Actu.fr du 31 octobre 2019 - Les réactions

Commentaires

Le juge des référés a jugé très rapidement, son jugement est sur la forme pas sur le fond des dossiers. Il semble avoir décidé en partant du principe qu'il n'y avait rien d'illégal à lancer des travaux autorisés par le préfet de Vendée et qu'il n'y avait pas de caractère d'urgence.
S'il n'y a pas de caractère d'urgence, c'est aussi parce que les travaux sont en sommeil actuellement et pour longtemps. Ceci a été rendu possible grâce à l'implantation d'une Zone A Défendre sur le secteur de la Normandelière, merci aux Gardiens de la Dune.
Compte tenu des risques d'escalade si les travaux venaient à reprendre, le préfet de Vendée pourrait très bien déclarer un moratoire sur la réalisation du projet en attente du jugement des dossiers sur le fond. Ce moratoire est demandé par les associations environnementales.

Il semble bien que le juge des référés ait pris sa décision avant l'audience du mardi 29 octobre 2019, celle-ci n'ayant servi à rien. C'est au cours des audiences programmées dans le cadre du jugement des dossiers sur le fond que les arguments des uns et des autres seront particulièrement écoutés par les juges.

Christophe Chabot a plusieurs cabinets d'avocats (1 pour la CDC, 1 pour la commune de Bretignolles) pour répondre aux recours des opposants et ils sont financés par les collectivités, par nous. Il espère toujours nous assécher financièrement.
Nous comptons vraiment sur vous pour nous aider financièrement sur le site LEETCHI. Merci

Autres articles de presse

Ouest-France du 30 octobre 2019. Port-Brétignolles. Le juge rejette le recours des opposants
Le juge estime qu’il n’y a rien d’illégal sur les travaux commencés et qu’il n’y a pas de caractère d’urgence, a indiqué Jean-Baptiste Durand, président de la Vigie. Nous allons étudier les moyens que le droit nous donne pour contester cette décision du juge, comme un recours au Conseil d’État.
La reprise des travaux serait prise comme une provocation de plus, ont déclaré les zadistes, solidaires des actions en justice de la Vigie.  Nous sommes ouverts à la médiation. Nous invitons la communauté de communes à rentrer en négociations avec nous pour éviter les conflits.

France Bleu du 30 octobre 2019. Brétignolles-sur-Mer : la justice rejette le recours en urgence des opposants au projet de port
Mais selon Jean-Baptiste Durand, le président de l'association opposée au port La Vigie, le juge ne se prononce "aucunement sur le fond du dossier. Sur le fond, rien n'est réglé, mais cette décision ne va pas vers l'apaisement de la situation", affirme Jean-Baptiste Durand.

Le Reporter Sablais du 31 octobre 2019. Port-Brétignolles Vendée – Tribunal administratif: La première requête a été rejetée par le juge des référés
Reste désormais à savoir si les travaux sur la dune vont reprendre après cette première décision judiciaire et si oui, quand et dans quelles conditions car rien ne pourra se faire sans l’aval du Préfet de la Vendée et le soutien des forces de l’ordre

20 minutes du 31 octobre 2019. Projet de port à Brétignolles : Le recours des opposants rejeté par la justice

Notre détermination

Nos amis de Notre-Dame-des-Landes nous avaient prévenus : votre combat est juste et légitime mais il sera long avec des hauts et des bas, vous aurez des décisions de justice contre vous, il ne faudra rien céder, votre détermination doit être sans faille.
Nous sommes toujours déterminés et plus que jamais dans le combat car nous savons désormais que la justice administrative peut être contre nous, nous connaissons les lois et nous confirmons qu'elles ne sont pas toujours respectées par des représentants de l'Etat quand il s'agit de faire plaisir à un maire, président de communauté de communes, entrepreneur.
Nous entrons dans une nouvelle phase où les promoteurs du projet vont se vanter des décisions prises en leur faveur. Nous ne leur céderons rien et ils prendraient un grand risque s'il décidaient de profiter de la situation pour relancer les travaux.
Ils ont le soutien de l'Etat et, aujourd'hui, de la justice administrative, nous avons le soutien des Gardiens de la Dune pour empêcher toutes reprises des travaux et nous serons avec eux. S'il le faut nous aiderons la Zone A Défendre à se renforcer.
La mobilisation doit s'amplifier puisque les messages transmis lors des manifestations du 6 et 19 octobre n'ont pas été entendus.

Lire la suite dans Plus d'Infos

Blog Mediapart : Désobéissance Ecolo Paris du 30 octobre 2019

Article dans Vive la Commune de Novembre 2019

Tribunal Administratif de Nantes du 31 octobre 2019 : Le texte intégral du jugement

Le communiqué de presse de la communauté de communes du 30 octobre 2019

L'archéologie revient sur le devant de la scène



Blog Mediapart : Désobéissance Ecolo Paris du 30 octobre 2019Zad de Bretignolles (Vendée): derrière la dune, la résistance
Occuper pour arrêter la destruction du littoral
On ne s’étendra pas sur les innombrables raisons qui existent pour s’opposer à ce port. D'une part parce que, pour ce qui est de ces grands (ou petits) projets inutiles et imposés, les mêmes traits caractéristiques ressortent toujours : intérêts de quelques notables locaux (souvent dans la plus-value réalisée autour de la vente de parcelles immobilières) ; formalités administratives effectuées dans l’opacité ; chantage à l’emploi ; étrange acharnement des élus locaux à vouloir laisser une trace (en béton, de préférence) de leur mandat
D'autre part, parce qu’on ne voit pas pourquoi on devrait développer des argumentaires si prolixes et experts (au risque, d’ailleurs, de nous transformer en expert.e.s à notre tour, et donc de participer à un jeu dont les règles sont, elles aussi, inutiles et imposées) quand les promoteurs se contentent toujours des mêmes piètres argumentaires. On en vient presque à se demander si ces personnes ne font pas exprès, dans leurs accès de folie gargantuesco-prométhéens, de promouvoir des aménagements toujours plus stupides et aberrants – les promoteurs d’Europacity ont longtemps défendu leur piste de ski en lieu et place des terres les plus fertiles d’Europe.
Ce qui se passe à Bréti depuis trois semaines vaut le détour ......

Article dans Vive la Commune de Novembre 2019
14 /15 / Actu Une Zad dans les dunes s’inspire de Notre-Dame des-Landes / Grrr-ondes l’anses change de ton/ économistes atterrés

Tribunal Administratif de Nantes du 31 octobre 2019 : Le texte intégral du jugement
A l’issue de l’audience qui s’est tenue le 29 octobre 2019, le juge des référés du Tribunal administratif de Nantes a rejeté le recours présenté pour l’Association de veille citoyenne et écologique de Bretignolles-sur-Mer (La Vigie) et plusieurs habitants de la commune, qui demandaient la suspension, dans l’attente du jugement sur le fond, de l’exécution de l’autorisation environnementale, délivrée le 16 juillet 2019 par le préfet de la Vendée, de création d’un port de plaisance à Bretignolles-sur-Mer, au lieu-dit La Normandelière.
Sans se prononcer sur la condition d’urgence, le juge a estimé qu’en l’état de l’instruction, aucun des moyens invoqués n’était de nature à faire naître un doute sérieux quant à la légalité de la décision attaquée.

Le communiqué de presse de la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie du 30 octobre 2019
Le tribunal administratif de Nantes a récemment été saisi d'une demande de suspension de l'autorisation environnementale délivrée le 16 juillet 2019 par le préfet de la Vendée pour les travaux de construction du port de plaisance de Brétignolles sur Mer.
A cette fin, l'association la Vigie et plusieurs particuliers ont tenté de démontrer l'illégalité de cet arrêté préfectoral, en développant leurs arguments habituels, tenant aux prétendus impacts du port de plaisance sur l'environnement, sur les risques de submersion ainsi que sur la disparition d'une coupure d'urbanisation et d'un espace remarquable.
La Ville de Brétignolles sur Mer et la Communauté de Communes du Pays de Saint Gilles Croix de Vie ont fermement défendu cet arrêté devant le tribunal, en soulignant les qualités techniques et environnementales du projet, reconnues par les nombreuses autorités indépendantes consultées dans le cadre de l'enquête publique.
Statuant en référé, le tribunal administratif a rendu sa décision le 30 octobre 2019. Après un examen minutieux du dossier, il a rejeté les arguments des opposants, les estimant non fondés.
La Communauté de Communes du Pays de Saint Gilles Croix de Vie se félicite de cette première décision de justice qui reconnaît le sérieux des études réalisées. Elle confirme la parfaite intégration du projet dans son environnement et écarte sans réserve les objections des opposants.
Bien évidemment, cette décision de justice ne préjuge pas de l'issue des autres recours déposés contre le projet, qui seront examinés par le tribunal administratif dans les prochains mois et qui seront abordés par les collectivités territoriales concernées avec la même détermination.
Par principe, cette décision permet la reprise des travaux. Le calendrier des étapes à venir sera présenté dans les prochains jours, après concertation avec les services de l'Etat.
Commentaire
A voir le paysage actuel, il n'y a pas d'impact sur l'environnement !!!!
S'ils osaient reprendre les travaux, ce serait l'escalade.
Un bruit insistant court sur la ZAD aujourd'hui, 31 octobre 2019, je vous la transmets et vous demande d'être prêts au cas où.
La rumeur : "En direct de la zad : la mairie voulait exproprier le propriétaire du terrain occupé par les gardiens et gardiennes de la dune hier pour pouvoir faire évacuer la zad. Heureusement ils n'ont pas pu.
Mais ! La communauté de communes prévoit "de faire le nécessaire pour que les travaux puissent reprendre lundi". Les gardiens et gardiennes appellent donc à les rejoindre pour dimanche ou lundi. Ils demandent de faire fonctionner nos réseaux sociaux pour recruter un maximum de gens"

L'archéologie revient sur le devant de la scène : Brétignolles-sur-Mer : Le Marais Girard (Vendée) du 4 avril 2016
ça s'agite sur les réseaux sociaux concernant l'intérêt archéologique du secteur concerné par le projet de port, ça vaut le coup qu'on s'y intéresse de nouveau.
Deux éléments sont à prendre en considération
1 - Article du blog du 13 novembre 2015 
2 - Document de la DRAC de juillet 2018, au moment du lancement de l'enquête publique sur le projet de port
On notera :
1 - que le diagnostic archéologique initial est nettement insuffisant et que de nombreux compléments sont demandés en plus des fouilles en cours de chantier.
2 - que le début de démantèlement de la dune aurait dû être suivi par un archéologue
2 - que le début de démantèlement de la dune n'aurait jamais dû commencer avant que la société chargée de l'archéologie ne soit choisie. L'Appel d'Offres a été sans suite, il n'y a donc pas de suivi archéologique pour les travaux qui ont débuté !!!!
Il semble bien que les instructions de la DRAC ne soient pas suivies.

57 commentaires:

  1. Mais qui paie les frais de justice, de dossiers, d'avocat, c'est gratuit? Désolé je n'y connais rien!!!

    RépondreSupprimer
  2. Non ce n'est pas gratuit, il y a une cagnotte à l'adresse de la vigie où vous pouvez envoyer un chèque ou une cagnotte sur le site "Leetchi"

    RépondreSupprimer
  3. Le juge a t'il été acheté par le fou du trou,ça commence à bien faire toutes ces histoires ça finira mal .Dans certaine famille les gens ne se parlent plus entre copains ont devient méfiant ,si ça continu ont va se le faire à la Corse son fichu port.Chabot se sent menacé encore un mensonge et meme si c'était vrai il le cherche avec ces magouilles,je ne comprend pas que la fierté l'argent puisse rendre ce genre de type aussi con,il y a assez de malheur sur la terre (gens malades,pauvres ,les guerres etc)et ce mec divise la commune.Il doit penser que rien ne peut lui arriver autant pour copains du trou ,la vie est pleine de surprises pas toujours que des bonnes et la marmite est grande VIVE LA ZAD

    RépondreSupprimer
  4. Encore un grand merci à la ZAD et ses occupants, qui va être de plus en plus indispensable pour arrêter les tous furieux

    RépondreSupprimer
  5. Vive la vigie, vive les gardiens des Dunes.

    RépondreSupprimer
  6. Mais vous n'en n'avez pas mare de Corine Lepage, elle gagne des procès parfois, c'est pour ça qu'on en est là, si elle était si douée que ça, il y a longtemps qu'elle aurait mis fin à tout ça, mais là, elle vous prend du poignon et elle n'avance à rien.
    Pas de résultat, pas de blé, ouvrez les yeux, elle n'est pas à la hauteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On en reparlera au coup de sifflet final.

      Supprimer
    2. Anonyme de 00:08
      Je croyais qu'il fallait au moins 36000 €, pour l'avoir comme avocate..d'où la cagnotte en ligne pour la payer et on est loin du compte mais il n'y a pas que la cagnotte j'espère! Alors je ne vois pas comment elle pourrait être l'avocate de la Vigie et être accusee d'incompétence, mais je me trompe peut-être!

      Supprimer
  7. le christophe qui dit merci c'est cri cri veut son port si c'est lui il est poli

    RépondreSupprimer
  8. Ce juge des référés n'a, jamais, du aller se baigner à la Normandeliere, ni lire une ou deux pages des registres d'enquêtes, mais seulement écouter les élucubrations de M. Le maire et de ses sbires.

    RépondreSupprimer
  9. HOMMAGE AUX DUNISTES /ZADISTES
    Sœurs et frères zadistes merci.
    Je me sens très proche de vous, vous pourriez être mes sœurs et frères, mes enfants pour la plupart et mes petits enfants pour certains.
    Je suis adhérente à la Vigie depuis pratiquement sa création, une quinzaine d’années, nous étions plus ou moins impliqués. Dans l’indignation, nous avions toujours eu l’appui de l’administration et étions rentrés pour la plupart dans un ronronnement vigilant. Puis cette bombe lâchée par Mr Brocard, le Préfet de Vendée au mois de juillet de cette année 2019, nous a réveillés dans la sueur de l’angoisse, plongés dans un cauchemar qui n’en est pas un. Certains d’entre nous pensent à une zad, mais voue êtes déjà là. Vous vous organisez en un weekend, vous avez un terrain, du matériel en tout genre : outils, bois, tentes, tables chaises, fauteuils couvertures,…La Zad prend forme aussi vite qu’un champignon.
    Je salue votre ferveur, votre enthousiasme, vos compétences, votre efficacité. Merci d’être là.
    Depuis des années nous pratiquons nous les locaux la manifestation mais la dernière n’a pas arrêté l’arasement et la déforestation dunaire du Marais Girard par Mr Chabot et la Com Com. Votre première intervention a tout stoppé.En deux matinées les bulls sont rentrés chez eux.
    Vous avez été héroïques.
    Incivils aujourd’hui, vous serez les justes de demain
    Free spirit (Dom la tueuse)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dan le pacifique31 octobre 2019 à 15:38

      Dom la tueuse!!!!!
      Quel discours surprenant, cette apologie des zadistes! Pas sûr que vous connaissiez bien les differentes mouvances des zadistes et leur ideologie... "La zad prend forme comme un champignon!" Rien de suprenant, ce sont des pros , qui vont de zad en zad et qui reconnaissent vivre des dons des gens qui les soutiennent.. Effectivement, ils ont reussi à arreter les travaux mais sans avoir à faire preuve d'héroïsme, tres pacifiquement, tout comme certains d'entre eux ont évacué pacifiquement le bâtiment de l'ADAPEI , qu'ils avaient squatté... et remis en ordre.. Héroïques ???..Pacifiques, je préfère.... et j'espere... DOM LA TUEUSE.!!!

      Supprimer
    2. Dan le pacifique, pour contrer Chabot il nous faut une armée de pacifistes et nous l'avons.
      Si tout partait en couilles, ce ne serait pas à cause des zadistes

      Supprimer
    3. Dan le pacifique31 octobre 2019 à 16:00

      Anonyme 15:45
      Tout baigne alors si vous avez une "armée " de "pacifiques"... un peu contradictoire mais bon... Ils etaient où dimanche dernier pour soutenir les freres zadistes.. ah non c'est vrai "les gardiens de la dune".. Pour moi ces gens ne sont absolument pas représentatifs et si tout part en couilles , comme vous dites, ils seront en première ligne.. Chacun son opinion, pour moi je respecte celle des autres mm si je ne suis pas d'accord.

      Supprimer
  10. Je suis passee ce marin a la sauzaie
    la route menant a la centrale nucleaire y est toujours
    dieu merci elle ne fut pas construite mais les travaux d implantation etaient bien plus avances que le projet de port avec manifs forces de l ordre pros et anti grenades et galets bref la totale
    elle ne fut pas realisee dieu merci pas plus que l usine de retraitement stockage prevue a brem
    donc pas d affolage tout baigne dans la sereinite la plus totale
    tiens une reminiscence a l epoque jacques etait pour et philippe a fait machine arriere
    qu il en soit remercie
    ils font quoi a present?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sidéré. Non pas par la décision d'hier, le coup de sifflet de fin de partie n'est pas donné.

      Mais je viens juste de voir la vidéo du maire-président-de-cc qui dit que si le budget est dépassé, cela n'a aucune d'importance... On empruntera plus, pour plus longtemps. Et tant pis pour les générations futures qui devront rembourser. Tant pis pour les rapports de la Cour des Comptes qui s'alarmeront de voir tous les indicateurs au rouge. Tant pis si de nombreuses dépenses de la communauté de communes devront être compressées dans le futur pour rembourser les emprunts.

      Monsieur Chabot, pourtant classé si je ne me trompe, divers droite, devrait pourtant être partisan de plus de rigueur dans la gestion de l'argent public.

      Mais le plus sidérant, ce n'est pas les propos de Monsieur Chabot. C'est de voir que tous les élus de droite et de la République en Marche du département de Vendée ne disent rien face à de tels propos. Et si mon information est bonne, les élus socialistes de Saint-Hilaire-de-Riez sont aussi derrière Monsieur Chabot.

      Et par la même occasion, Monsieur Chabot roule allègrement dans la farine le préfet, qui avait accordé toutes les autorisations en donnant pour motivation l'engagement du maître d'ouvrage à respecter un montant global de 30 millions d'euros.

      Pourquoi tous ces élus de la communauté de communes trahissent-ils leurs électeurs qui n'ont jamais voté pour des candidats déclarant vouloir ce port ? Pourquoi certains brétignollais (dont 56% et non 80% ont voté Chabot) n'osent-ils pas dire qu'ils sont contre le port ? Pourquoi tous ont-ils peur de Monsieur Chabot ?

      Je dois avouer que Mr Buchoux a un peu modifié sa position en déclarant à peu près qu'il ne disait pas qu'il était pour "ce" port. Allons, Monsieur Buchoux, un peu de courage et causez un Français que les ventre-à-choux y comprenassent. Dites "Je suis pour le port de Brétignolles car avant tout je soutiens Monsieur Chabot" ou dites "Je suis contre le port de Brétignolles car je suis contre tout ce qui endommagerait le trait de côte". Comme le soulignait quelqu'un dans ce blog, vous êtes jeune et pour votre carrière politique à long terme il vaudrait mieux choisir la deuxième phrase. Car vous savez que ce projet de port est un projet du passé, et que s'il se réalise, tous les responsables seront très rapidement critiqués.

      Je ne pense pas cependant qu'il faille déchirer sa carte d'électeur. Mais il faudrait au contraire l'utiliser pour donner un bon coup de balai.

      Supprimer
  11. Anonyme 11:17
    Vous etes de Bretignolles? Il n'y a jamais eu de route menant à une centrale nucleaire qui n'est restee qu'à l'etat de PROJET...Pas d'implantation en cours donc. La route dont vous parlez, devait mener à un projet immobilier par l'entreprise Tesson, à l'epoque , projet stoppé par le conservatoire du litoral...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et vous croyez les tessons assez peu avises pour construire et empierrer en pleine dune une route qui ne sert a rien!

      Supprimer
  12. De souvenir d'ado il n'y avait qu'un chemin de sables au moment de l'implantation de la centrale nucléaire et c'était plus tranquille.Certaines personnes ont dit que le projet a été abandonné car le terrain n''était pas au top pour ce genre de chantier.A la Normandeliere le site n'est pas fait pour un port mais il faut croire que ceux qui sont au dessus nous maintenant ne pensent pas comme les anciens et ne voient pas le danger,eux c'est dépenser l'argent du contribuable et remplir leurs comptes.

    RépondreSupprimer
  13. Je suis bien de bretignolles et il y a bien une route empierree creee en 1971
    avec piquets de delimitation de l emprise de la future centrale peints en rouge d ailleurs a l epoque la route passait au pied de la bouee a present sur le parking
    la route menant a la paree n etait alors que juste empierree

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j.j.w la route a bien ete empierree pour un PROJET IMMOBILIER, mené par Camille Tesson, mais travaux arrêtés par le Conservatoire du Littoral..Suite à ça la dune a ete classée jusqu'à St Gilles... La route qui part du parking de la Sauzaie!
      Quant au site envisage pour la Centrale, ... au niveau de la Roche à Biron.. 1.5km de là... Parole d'un vieux Bretignollais. (1942)

      Supprimer
  14. Le 26 fevrier 1975 manif a la roche le 27 affrontements a la sauzaie les balises et reperes furent arraches par les manifestants 300 d apres ouest france de l epoque au cours des affrontements
    mon pere ayant garde les coupures de presse de l epoque et les bulletins du pouet d ailleurs burgaud soutenait le perojet ainsi que louis tinguy du pouet de pouzauges et un certain jacques de villiers

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez les articles de journaux de l'époque .... et moi, pas besoin j'avais 33 ans à l'époque... Et alors?

      Supprimer
  15. L'implantation de la centrale se trouvait au niveau du petit pont derriere chez la mére Madeleine et au niveau de la pointe de l'anse il reste encore une borne sur une dune une rescapée un souvenir ,je me souviens de cette après midi j'avais 16 ans et après le tribunal des Sables ,mais la dune à été sauvée .Grace à ce mouvement mes enfants et maintenant mes petits enfants profitent des joies de la dune comme moi quand j'étais petit.Donc pour les enfants du coté de la Normandeliere s'il faut remettre ça ont remet ça ,car Chabot veut passer en force en achetant ceux qui veulent bien marcher dans ses magouilles et se moque de la nature nos dunes nos plages pour lui c'est le fric le pouvoir et laisser une trace de son passage peut etre un trou ensablé avec deux ou trois rafiots dans le fond triste spectacle pour les générations à venir,il ne faut pas baisser les bras et lui montrer qu'il nous fait pas peur et que l'argent ne fait pas tout SAUVONS LA NORMANDELIERE .

    RépondreSupprimer
  16. Restons vigilants et réactifs, aux côtés des Gardiens de la dune, en cas de tentative d'expulsion ou de reprise des travaux.

    RépondreSupprimer
  17. Chabot pretend recommencer les travaux dés lundi prochain !

    RépondreSupprimer
  18. On est là, on est là et même si chabot veut pas,nous on est là.On lâche rien.

    RépondreSupprimer
  19. Tout cela pour affirmer que tant que la partie n est pas jouee il ne faut pas baisser les bras
    le site de la roche biron etait bien celui retenu et il etait bien balise avec des plots betonnes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore! Ca tourne à l'obssession ce projet de Centrale.. Vaudrait mieux argumenter sur le fait que la dune a ete sauvée à cette époque... ce qui est bien plus efficace.

      Supprimer
  20. alors soit Chabot a des supers avocats, soit les juges font partis de la magouille, ou alors soit la Vigie a un avocat de merde et/ou des portes paroles qui n'ont pas su défendre correctement le dossier, mais ça me permet uburlesque cette décision des juges du Tribunal !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sachez cher anonyme que si les portes paroles défendant notre cause avaient été que des incompétents devant le tribunal administratif ... notre combat ne durerait pas depuis 16 ans !

      Supprimer
    2. Anonyme 22:14 Facile de critiquer et de traiter d'incompetents ceux qui defendent la cause...Bonne remise en place par anonyme de 09:52, et dans un style très correct... Ca change..

      Supprimer
  21. Je vous donne en mille l endroit ou devaient etre stockes les dechets nucleaires
    c est pas grave en fait le site ne contenait que de l eau de pluie impropre a la consommation
    a part de s nuages d ou croyez vous que notre eau peut bien provenir ?

    RépondreSupprimer
  22. Christophe Chabot (pas les Vendéens)
    sera débouté au tribunal et bouté hors du territoire lors des prochaines élections.Ne rien lâcher.

    RépondreSupprimer
  23. Quel genres de travaux veut il reprendre je ne voit plus grand chose à SACCAGER ,il veut peut etre mettre la plage et la dune au meme niveau et profiter des engins pour évacuer la ZAD avec l'aide de la maréchaussée pour monter encore une fois que les lois ne sont pas faites pour lui et sa bande d'adorateurs.je ne comprend pas que les autres maires ne réagissent pas eux aussi ils doivent passer à la caisse ou bien au chantage pour certains ,mais un jour le vent tournera et il se feront hué parles gens de leur commune qui paieront des impots pour un port qui ne leur rapporte rien .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans le deal, piscine et salle des fêtes à St hilaire, lycée à St Gilles et tous (les maires) devaient pousser pour son port.Il a réussi à obtenir du maire de St Gilles que le port de St Gilles passe à la CDC. Blanchet c'est bien fait rouler et les communes éloignées du littoral aussi! Voilà la politique de chabot " donne moi ta montre et je te donnerai l'heure !"

      Supprimer
  24. mister Chabot, to push over side.

    RépondreSupprimer
  25. L'un de mes proches, 25 ans, amateur de surf à Bretignolles et abonné au Monde diplomatique, m'a conseillé de lire les pages 18 et 19 de ce mois ci.
    Attention, c'est plus difficile à lire que la BD La fille de Vercingetorix, néanmoins, dans les 2 cas, on fait de la résistance et pas que passive.
    Bonne lecture et prônons la rébellion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Citoyen contribuable
      Je ne doute pas de l'intérêt et de la pertinence des articles de ce journal , "qui veut essayer de comprendre le monde ... et le changer".. mais franchement, qui ,ici, va aller lire ça....pas grand'monde!

      Supprimer
    2. D'accord avec Anonyme de 09:44...
      Je préfèrerais effectivement lire la BD La Fille de Vercingetorix! Et pas que moi puisque bien que sortie il y a une semaine, elle fait un carton!!!!

      Supprimer
  26. Beaucoup ne sont pas d'accord a la com com de ce projet de port, mais ils se la ferme, d'abord Thierry tu devrais exiger des votes a bulletins secrets. Je ne serais pas étonné qu'il recommence dès lundi les travaux. Je voudrais dire aussi aux élus qui le soutienne, que certes Chabot a un poids économique en Vendée, mais que ce n'est pas une raison pour détruire notre côte notre plus belle plage avec tous les dangers que cela impliquent. les vacanciers qui fréquentent Bréti viennent pour notre différence entre St Gilles et les Sables. nous n'avons nullement besoin d'un port !

    RépondreSupprimer
  27. Meme aux États Unis, Jane Fonda, 81 ans, se bat pour le respect de la planète.
    Dans la lignée de Greta Thumbert.
    Elle se fait arrêter et sait qu'elle va aller en prison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui pour la 4eme fois ce mois-ci, pour manifestation PACIFIQUE... Et elle sait qu'elle va être relâchée... Ceci-dit, j'admire cette femme qui va jusqu'au bout de ses idées mais toujours pacifiquement..

      Supprimer
  28. dès lundi, Chabot va vouloir reprendre le massacre..à surveiller et surtout à défendre !!!

    RépondreSupprimer
  29. Grâce à l'ignorance ambitieuse de nos chers elus, nous récupérons enfin notre réputation vendéenne d'attardés!
    Vivement une déclaration de guerre pour relancer le commerce de fourches, faux et autres armes adaptées à notre niveau intellectuel. Voilà une source d'emplois et une force de dissuasion contre l'urbanisation !

    RépondreSupprimer
  30. Mauvais temps annonce Chabot et sa bande doivent rire en pensant aux gardiens de la dune qui sont les pieds dans l'eau et que l'intervention des flics ne sera peut etre pas nécessaire pour les déloger mais il se trompe car ses jeunes sont plus fort que lui avec moins de moyens (argent,mensonge,chantage,etc).Mais si son port se fait que le mauvais temps soit aussi de la partie que les travaux prennent du retard avec de la casse mais sans blesses .Les tempetes seront de plus en plus fréquentes et ce n'est pas ses brises lames qui protégeront son trou de l'assaut des vagues.Ce week end il aurait du inviter le préfet et le juge pour une balade sur la cote bretignollaise en particulier a la Normandeliere pour les faire réfléchir si ils savent car avec les dossiers qu'ils ont ont se posent des questions,car c'est sur place que le danger se voit mais pas dans un bureau loin du site.COURAGE il faut garder la tete haute face à ces destructeurs.

    RépondreSupprimer
  31. Combien d entre nous ont ils le sentiment confus d etre trahis par ceux la meme qu ils ont charge de gerer les ressources du territooire pour le bien de leurs administres
    ils exploitent en fait pour leur compte larggent qu on leur confie afiin de favoriser leurs entreprises privees
    le plus surprenant etant qu ils ne s en cachent meme pas
    qu ils se compromettent pour des biens d equipements publics pour le bien de la communaute certes
    mais des infrastructures ludiquues aux fins de loisirs ca me depasse
    et n oubliez pas compromis chose due
    pour ma part je n ai que faire d un port dangereux de surcroit

    RépondreSupprimer
  32. Morit Christophe2 novembre 2019 à 14:31

    Economistes contre scientifiques, c'est de notre temps, et les choses vont très vite. Le sujet de port Brétignolles, est un exemple remarquable d'un moment "sur le fil du rasoir", ôu les économistes, souvent avec un parti pris, s'obstinent à défendre un modèle à bout de souffle.
    Les scientifiques ,eux, de plus en plus unanimes, "tirent la sonnette d'alarme".
    On retrouve ces modèles chez les citoyens lambdas, certains sont près à investir dans un projet de place de port, et sont allergique au principe de décroissance. D'autres réfléchissent à une autre société, dans laquelle on mets un peu "le pied sur le frein" pour se recentrer sur l'essentiel.
    La période est charnière, et on sent bien nos politiques complètement perdus.
    La vrai question est: Sommes nous prêt à un autre modèle de société. Si le doute nous habite, sommes nous prêt à consommer moins, à nous déplacer différemment ,à céder un peu de confort, à léguer à nos enfants autre chose que du pognon..? Il est sûr, que dès les premières strates démocratiques, dans nos Mairies, ce sont souvent des chefs d'entreprises qui sont élus. Si l'on a les élus que l'on mérite, je pense qu'il est temps de laisser la place à la sagesse. Des élus dégagés de tous intérêts personnels, devraient êtres nos futurs dirigeants. Mais pour l'heure, c'est bien le tout économique qui prône.
    L'important reste le parcours , autant que le but.
    Défendons la Normandelière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour à tous, bonjour Christophe,
      Je souhaite rebondir sur ton commentaire et principalement sur la partie soit disant "Economique" de ce projet.
      Le montage économique du projet ne teint tout simplement pas.
      Et pour reprendre la suite de ton commentaire au delà de la destruction d'un secteur que j'affectionne tout particulièrement, ce projet n'est qu'une bulle "spéculative".
      Il n'apportera pas grand chose sur le plan économique contrairement à ce qu'affirme le promoteur et il va surtout permettre de mettre la main sur les terres agricoles pour faire tout simplement de la spéculation immobilière.
      Vous savez la fameuse zone de transition urbaine, c'est ce que certains appellent une sanctuarisation du secteur.
      Franchement de qui se moque t'on.
      Comme toutes les bulles elle va exploser et c'est le contribuable qui réglera la facture pendant que certains aurons fait de belles opérations.

      Supprimer
    2. Les économistes ne défendent pas tous ce projet de port.

      Car c'est risible que de voir que l'un des arguments des pro-ports est de renforcer l'attractivité touristique de la région. Mais les touristes viennent déjà par milliers sur nos côtes l'été pour profiter des plages qui vont être abîmées ! De plus, la fréquentation de la station hors saison s'est largement améliorée ces vingt dernières années, il n'y a qu'à venir à Super U n'importe quel jour de l'année, il y a toujours de l'animation. Les milliers de touristes vont-ils être remplacés par quelques centaines de propriétaires de bateau qui viendront les sortir seulement deux jours par an ?

      Et l'étalement de l'activité à la saison d'hiver ? Mais tout le monde sait bien que les ports sont déserts l'hiver.

      Il ne faut pas oublier que qui dit création d'emploi quelque part dit destruction d'emplois ailleurs. Par exemple quand Amazon crée des emplois, nombre d'emplois sont supprimés pendant ce temps dans les commerces traditionnels. Si j'ai bien compris, les destructions d'emploi à Brétignolles à la suite du port commencent déjà dans le secteur du surf. Il faudra aussi prévoir des suppressions d'emplois dans les campings (où ce sont les étudiants brétignollais qui viennent travailler l'été pour se financer leurs études) etc...
      Dès le début des travaux, les commerçants attendront la venue de la nouvelle clientèle "de qualité" : Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir à l'horizon ?

      Non, ce ne sont pas des économistes dignes de ce nom qui défendent le port mais des menteurs qui travaillent pour notre grand constructeur naval, pour les entreprises du BTP et pour quelques personnes qui espèrent des plus-values sur leurs propriétés.

      Supprimer
  33. Chapeau les Dunards ! Quel exemple vous nous donnez !
    Comme Greta, à Davos, qui dormait sous la tente avec -18°.
    C'est vous qui êtes dans le vrai.
    Le futur, c'est vous, et non les tenants d'un projet destructeur et d'un autre temps.
    Le monde vous regarde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ont-ils le choix? Pas sûr qu'ils ne préféreraient pas être un peu plus au sec, ce qui est normal, puisqu'ils reclament des bottes de paille... "Le monde vous regarde" !!! Et les comparer à l'action de Greta, un peu too much en ce qui concernent les dunards... mais il y a un début à tout.

      Supprimer
  34. Pas sûr d'avoir tout compris! Il n'y a pas que "nos politiques" à être complètement perdus! Un peu plus de simplicite pour eclairer le debat!

    RépondreSupprimer
  35. Pour moi ce projet est un exemple de gestion des deniers publics en bon pere de famille de type ugolin
    je ne puis m y resoudre sans le combattre

    RépondreSupprimer
  36. Salut christophe d apres chabot tu serais pas de bretignolles
    et a mon age le doute ne m habite plus lol
    mes respects aux tiens
    sauvons notre patrimoine

    RépondreSupprimer