Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet et il a décidé un moratoire sur le projet de port et la création d'une commission de médiation qui fera un bilan le 8 juillet 2021 avant vote des élus communautaires sur la poursuite ou non du projet le 22 juillet 2021. Jugement du Tribunal Administratif du 16 février 2021 : rejet du recours de La Vigie contre le SCoT du Pays de Saint-Gilles, l'association fait appel. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve importante : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . Le 12 janvier 2021, le Tribunal Judiciaire des Sables d'Olonne annule la vente des terrains de la ferme de la Normandelière à la commune. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

mercredi 5 mai 2021

Normandelière et canton de Saint-Hilaire-de-Riez : Port Bretignolles s'invite aux départementales !

Le Reporter Sablais du 5 mai 2021 - Canton de Saint-Hilaire-de-Riez. Elections départementales : Laurent Boudelier et Sophie Bourgouin candidats

Le Courrier Vendéen du 5 mai 2021. Saint-Hilaire-de-Riez : le conseiller départemental sortant Laurent Boudelier est candidat à sa succession

TV Vendée du 5 mai 2021. Elections départementales : L.Boudelier et S.Bourgouin candidats

Ouest-France du 5 mai 2021. Départementales. Laurent Boudelier et Sophie Bourgouin candidats à Saint-Hilaire-de-Riez. Au premier rang de leurs priorités se trouvent aussi le « renforcement du lien social », la « préservation des espaces naturels », la « maîtrise de l’urbanisation »

Le renforcement du lien social, la préservation des espaces naturels ... tout ce que véhicule le projet de port de plaisance de Bretignolles ! Ils nous prennent vraiment pour des cons !!!

Facebook de Agir pour notre territoire - canton de Saint-Hilaire-de-Riez : réactivé depuis le 4 mai 2021

Ce qui était annoncé comme un faux départ le 26 avril 2021 est désormais réalité

Pour les élections départementales sur le canton de Saint-Hilaire-de-Riez, Laurent Boudelier a fait alliance avec Christophe Chabot et s'est associé à des personnalités très estampillées pro-port et pro-Chabot (voir dans l'article du 26 avril 2021). Ces personnalités, probablement choisies en accord avec Christophe Chabot, sont des figures marquantes du collectif VRAI et de la nouvelle association "Pays de Saint-Gilles veut son 2e port" dont Christophe Chabot est le président. 






Lâché par Yannick Moreau lors des municipales de 2020, lâché désormais par Bruno Retailleau et Yves Auvinet, Laurent Boudelier se retrouve bien seul, il n'a trouvé du soutien que du côté de la bande à Christophe Chabot comprenant aussi des anciens élus qui n'ont plus aucun mandat aujourd'hui. 

Laurent Boudelier, c'est le "système Chabot" : on met en avant le développement économique (Agir pour notre territoire) pour, en réalité, servir des intérêts privés. Le littoral est pour eux une variable d'ajustement économique avec des retours financiers attendus toujours plus importants quelles que soient les conséquences sur l'environnement. On contourne les lois, la loi littoral en particulier, pour toujours plus d'artificialisation de nos côtes. Un port de plaisance sur le site de la Normandelière serait source de nouveaux profits pour eux. 

En choisissant des partenaires pro-port et pro-Chabot, Laurent Boudelier met le projet de port de plaisance de Bretignolles au coeur des enjeux du canton de Saint-Hilaire-de-Riez et, finalement, prend le risque d'entraîner dans sa chute tout le "système Chabot" en cas d'échec aux départementales. Les prochaines réunions de l'association "Pays de Saint-Gilles veut son 2e port" et la manifestation du 29 mai auront probablement pour objet de sauver le soldat Boudelier dont le cas semble désespéré tant il est sur une pente descendante depuis son échec aux municipales de 2020.

La chute de Boudelier et de ses partenaires aux départementales, tellement prévisible, pourrait précipiter la chute de tout un système, celui de Christophe Chabot, semant discorde au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie et division de la population.

11 commentaires:

  1. Il y en a marre de tous ces énergumènes,il serait temps que les gens comprennent qu'on ne veut pas de se port,ni de ces élus qui 'e pensent qu'à détruire 😡

    RépondreSupprimer
  2. Dilemme pour l'ex maire de Givrand qui va devoir choisir entre son ami d'enfance et Chabot.

    RépondreSupprimer
  3. Chabot a t'il toujours des amis d'enfance à la Chapelle Hermier et Coex.

    RépondreSupprimer
  4. Avoir la droite et la gauche contre moi, sans oublier les écolos.
    J'me disais bien qu'j'avais pas tout compris en lisant "la politique pour les nuls".

    RépondreSupprimer
  5. Je suis bien d'accord que "Boudelier c'est le système Chabot" Boudelier à fait se que Chabot disait, supprimer les poubelles, raser des bâtiments dans la précipitation, porte parole du projet de port et le tout avec arrogance...tout ce que les gens ne veulent pas!

    RépondreSupprimer
  6. Les gens ne comprennent rien si vous essayez de leur expliquer que ce projet de port est inutile on vous répond maintenant avec tout l'argent engagé il faut le faire et ils sont butés le bourrage de crane et Chabot est très fort pour ça face à tout ces anes comme ceux qui l'applaudissent sans rien comprendre mais maintenant il n'est plus rien pour certain ce n'est plus leur patron alors qu'ils réfléchissent bien avant de baver n'importe quoi.

    RépondreSupprimer
  7. Je ne peux me résoudre à choisir entre deux politiques politiciennes: Je n'irai dons pas voter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne pas voter, c'est laisser le choix aux autres. Même si malheureusement c'est blanc bonnet et bonnet blanc.

      Supprimer
  8. Ce projet a déjà englouti 6 millions d’€. Ce n’est pas une raison pour le poursuivre et dépenser 70 millions supplémentaires ( le budget prévu + tous les aléas rencontrés en cours de réalisation, comme dans tous ces genres de projet)

    RépondreSupprimer