Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet et il a décidé un moratoire sur le projet de port. Jugement du Tribunal Administratif du 16 février 2021 : rejet du recours de La Vigie contre le SCoT du Pays de Saint-Gilles, l'association fait appel. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve importante : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . Le 12 janvier 2021, le Tribunal Judiciaire des Sables d'Olonne annule la vente des terrains de la ferme de la Normandelière à la commune. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

dimanche 2 mai 2021

Normandelière et l'effet moutonnier : une technique de propagande bien connue

Le Journal des Sables du 29 avril 2021. L'association "Brétignolles veut son port" devient "Le Pays de Saint Gilles veut son 2e port"



Ouest-France du 3 mai 2021Port à Bretignolles-sur-Mer. L’association « Bretignolles veut son port » (BVSP) change de nomAfin « d’amplifier et étendre ses actions », l’association « Bretignolles veut son port » a annoncé, mardi 27 avril, qu’elle changeait de nom pour devenir : « Le Pays de Saint-Gilles veut son 2e port. »




Effet moutonnier : cet appel tente de persuader l'auditoire d'adopter une idée en insinuant qu'un mouvement de masse irrésistible est déjà engagé ailleurs pour cette idée. 

Quelle prétention de la part de Christophe Chabot et de sa bande de mafieux !

Depuis 20 ans ils tentent de persuader les Brétignollais en répétant sans cesse que 85% des Bretignollais soutiennent l'idée d'un port de plaisance à la Normandelière et, aujourd'hui, ils franchissent une nouvelle étape dans la communication de propagande en insinuant qu'un mouvement de masse irrésistible est engagé au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie pour demander un 2ème port de plaisance à Bretignolles ! 

Jusqu'à maintenant leur communication de propagande a échoué : ils vont droit dans le mur.

Chacun jugera la méthode. Chacun pourrait aussi se livrer au petit jeu à la Chabot en complétant : "Le Pays de Saint-Gilles veut .... "

Lire la suite dans Plus d'Infos

Sans-Culotte 85 de mai 2021 dans les kiosques .... sauf à Breti Presse

La plage des Sables d'Olonne à la Une du Parisien

Inquiètude : le littoral s'effondre

Un projet de réaménagement de port de plaisance à Pornic

Canton de Saint-Hilaire-de-Riez : Laurent Boudelier candidat

Un film sur une drôle de guerre

Les Sables : une marche pour le climat prévue dimanche

L'inquiétude grandit au port de plaisance


Sans-Culotte 85 de mai 2021 dans les kiosques .... sauf à Breti Presse

Un article sur Christophe Chabot l'entêté !

Port de Brétignolles : Chabot, plus que lui pour y croire ?

Tous les signaux virent au rouge pour Christophe Chabot, l’ancien maire de Brétignolles qui défend bec et ongles son projet de port de plaisance depuis vingt ans  : entre une récente décision de justice défavorable et un probable désaveu des élus communautaires en juillet, ça ne sent pas bon… Mais « Capitaine Chabot », qui n’a plus aucun mandat d’élu, entend bien jouer les trouble-fêtes jusqu’au bout. Avec d’autres anciens maires du secteur, il vient de lancer un collectif pour faire pression sur les élus actuels, et de distribuer 23.000 exemplaires d’un magazine de « propagande »… outre l’organisation d’une manif fin mai. Bref, alors que pour tout le monde, le projet est déjà enterré, lui, s’agite dans tous les sens !


La plage des Sables d'Olonne à la une du Parisien Dimanche du 2 mai 2021 - une photo de Mélanie Bahuon


Euronews du 2 mai 2021. Inquiétude au Royaume-Uni : le littoral s'effondre. Inquiétude aussi pour le littoral chinois


Le Courrier du Pays de Retz du 3 mai 2021. Vers un réaménagement du port de plaisance de Pornic : « Tout reste à construire »Le réaménagement des ports de plaisance pour prendre en compte les nouvelles demandes est en marche : Port de Pornic, Port Olona, ...


Ouest-France du 3 mai 2021. Saint-Hilaire-de-Riez : Laurent Boudelier candidat

Après un faux départ, la candidature de Laurent Boudelier, l'autre revanchard, est officialisée. La bande à Chabot sera bien présente aux départementales 2021 et en fera un enjeu pour son projet de port de plaisance à Bretignolles

Les réunions publiques organisées par le collectif VRAI et la manifestation du 29 mai, en pleine campagne électorale pour les départementales 2021, mettront probablement en avant cette candidature de Laurent Boudelier.

La bande à Christophe Chabot prend un gros risque. La défaite de Laurent Boudelier et de ses partenaires (binôme et suppléants) pro-Chabot et pro-port, après la déroute de Christophe Chabot en juillet 2020, sonnerait comme la fin des projets de la bande à Chabot (Thalasso, port Bretignolles) au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Faut-il rappeler que Laurent Boudelier est lâché par Yves Auvinet, il sera intéressant de noter quel responsable politique osera le soutenir dans le contexte d'aujourd'hui, peut-être Annick Billon !!!!

Il faut noter que dans l'article de Ouest-France, on ne parle que de Boudelier candidat, les noms du binôme et des suppléants ne sont pas mentionnés. Quelle goujaterie de présenter sa candidature sans celle de son binôme féminin !

Laurent Boudelier a les dents longues !




OcéanS3 - La voix des invisibles - La drôle de guerre - A VOIR


Ouest-France du 4 mai 2021 : Les Sables : une marche pour le climat prévue dimanche

9 mai 2021 : une marche pour la préservation des océans et du littoral aux Sables d'Olonne
29 mai 2021 : une marche pour la destruction du littoral à Saint-Gilles-Croix-de-Vie

Il est urgent de se mobiliser contre cette mafia, principalement Bretignollaise, qui veut utiliser le littoral à des fins privées.

Le Journal des Sables du 4 mai 2021. Une marche pour le climat aux Sables d'Olonne le 9 mai


Ouest-France du 4 mai 2021 - PornichetL'inquiétude grandit au port de plaisance

36 commentaires:

  1. Il y a eu : "BVSP" puis ensuite le "collectif vrai" juste avant "le pays de St Gilles uni" pour finir avec "le pays de St Gilles veut son deuxième port",le tout en 3 semaines! Chabot peut donner tout les noms qu'il souhaite, son projet les gens du pays n'en veulent pas.

    RépondreSupprimer
  2. Un représentant de chaque commune serait dans cette nouvelle association, qui en connait les noms?

    RépondreSupprimer
  3. 20 ans! pour réussir à endoctriner un habitant dans chaque des 13 autres communes du PSG!

    RépondreSupprimer
  4. Le pays de St Gilles veut un passeport pour envoyer C.Chabot au Tréport ou aux Comores ou par dessus bord ou...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. au Pôle Nord

      Supprimer
    2. Les ours polaires ont déjà assez d'emmerdes sur le peu de banquise qui reste. Je le verrai bien Sur un iceberg, il y en a un gros à la dérive dans l'hémisphère sud... Avec un peu de chance il s'echouera à St Hélène. Il y a là bas une vieille demeure libre depuis deux siècles..... Il pourra tranquillement y écrire ses mémoires......

      Supprimer
  5. Encore un gros mensonge de plus ,
    Et il y aurait encore des bredins pour gober ces couloeuvres ?
    Le pays de saint gilles a surtout besoin qu on lui foute enfin LA PAIX
    Z etes hors des clous ,la plaisance n a plus le vent en poupe , loin s en faut ,le site particulierement inapproprie
    Et vos donnees sont ou obsoletes ou pour le moins fantaisistes

    RépondreSupprimer
  6. Il continue dans son délire !!!Plus dure sera la chute

    RépondreSupprimer
  7. Treize ca porte malheur

    RépondreSupprimer
  8. Chabot et Denéchaud !

    Arrêtez de vous ridiculiser !

    - Vous n'avez pas obtenu ou très peu de partisans pour soutenir votre projet de port de Bretignolles sous le sigle BVSP !

    - Pas plus sous l'appelation : "Le collectif vrai" !

    - Encore moins sous le vocable : "Le pays de St Gilles uni" !

    - Avant le vide complet de partisan qui s'annonce sous la ringarde expression :
    "le pays de St Gilles veut son deuxième port"

    Vous essayez comme ces vieux chalands "briseurs d'assiettes" sur les foires autrefois, d'effacer de vos slogans, tous les mots usés qui fâchent ou qui représentent l'échec de vos précédentes tentatives : ( Bretignolles - projet exemplaire - projet à environnement positif - et que sais-je encore ? )

    Mais tout est usé dans votre fantaisiste et fumeux projet, y compris vous-mêmes et personne ne veut plus entendre parler de votre projet, ni de vous d'ailleurs, alors à la niche tous les deux avec les quelques grognards qui vous restent !

    RépondreSupprimer
  9. Il y a quelques semaines la commune de bréti voulait reprendre le port sous son aile et maintenant c'est le pays de st Gilles qui veut son deuxième port.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, comprenne qui pourra. Pareil pour les travaux : de vrais-faux travaux commencés ? Et encore pareil pour l'annulation de vente de la ferme de la Normandeliere : on déclare qu'elle appartient bien à la commune, mais pendant ce temps le tribunal annule la vente ; la décision du tribunal était prévue et n'est pas gênante, mais la commune fait appel...

      Supprimer
  10. En agissant ainsi Chabot se venge et attise le feu dans les familles les communes les maires ou il y a des pros port et anti et il agira ainsi tant qu'il sera soutenu par ses larbins qui dépensent toute leur énergie pour son projet fou et quand tout sera terminé le Chabot sera loin il aura bien semé sa merde et ses vieux grognards seront la risée de bréti.

    RépondreSupprimer
  11. Napoléon Bonaparte3 mai 2021 à 10:19

    à l'adresse de celui qui se prend toujours pour le "grand homme" de Brétignolles-sur-mer :
    "Le sot a un grand avantage sur l'homme d'esprit : il est toujours content de lui-même"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. François Blanchet a la preuve par neuf de l'attitude malsaine de Christophe Chabot qui s'emploie à détruire le pays.

      Supprimer
  12. Le pays de Saint Gilles ne veut pas payer pour un port à bretignolles. Chabot le sait mais il insiste.

    RépondreSupprimer
  13. Vous connaissez la différence entre un voleur et un con?????
    De temps en temps, un voleur ça s'repose...... Michel Audiard.

    RépondreSupprimer
  14. De quel droit ce petit monsieur qui n’est plus rien ni à la municipalité de bretignolles, ni à la communauté de communes du pays de saint Gilles après ses démissions courageuses ( !... ), se permet de parler au nom des habitants du pays de saint Gilles ... Bientôt il parlera au nom des vendéens, des habitants du pays de Loire, voire de tous les français ... Cela ressemble fort aux derniers soubresauts du poisson agonisant sur l’étal du poissonnier.
    Bloup, bloup, bloup...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OK avec vous Fregoli, sauf que :
      N'oubliez jamais que Chabot n'a pas démissionné de ses fonctions de président de la com.com. il a été viré à coups de pompe au cul ! Ce qui est différent !
      Et de fait, cet individu au projet fumeux et fantaisiste, dit "projet exemplaire" n'a plus qu'à la fermer !

      Supprimer
    2. Il était toujours conseiller de la com com et a démissionné ...

      Supprimer
    3. Fregoli de 9h19 O.K. !
      Oui mais çà c'est que dalle ! Il n'était déjà plus rien !
      Quel est le pouvoir d'un simple conseiller communautaire ou municipal ?
      Que dalle !
      La démission a quelque chose de trop noble pour Chabot !
      Il a eu la seule sanction avenante à sa personne, qui convenait :
      Le coup de pied au cul ! et çà c'est infamant pour lui, voire humiliant !

      Bref ! on est d'accord il n'est plus rien, si tant est qu'il ait été quelque chose !

      Supprimer
  15. Il insiste car c'est sa façon de mettre le pays de St Gilles à feu et à sang en montant les gens les uns contre les autres comme il fait depuis le début de son projet à la c.. et si un jour ça tourne mal comme d'habitude il dira ce n'est pas de ma faute et Basta.

    RépondreSupprimer
  16. Anonyme le pays de saint Gilles veut son deuxième port à saint maixent sur vie !!!

    RépondreSupprimer
  17. Le PSG veut ses 14 ports!
    C'est nouveau, çà vient d'sortir!

    RépondreSupprimer
  18. Ils n'arrivent pas à faire fonctionner le seul port du PSG. La pompe à essence est toujours en panne, la barrière du parking pour les usagées est cassée depuis l'été dernier et 1/3 des bateaux sont des CHABOT poubelle. Toujours au top le président de la SEM...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et sur l'ère de carénage vous n'avez pas poussé le portail où l'on dépose les huiles usagées, vieux filtres ect ect!!! et aussi le système au sol de l'ère de carénage qui devrait récupérer les solvants divers, eau de javel, particules de peinture pour ne pas qu'ils soient rejetés dans la rivière, ce système est hors service depuis bien longtemps....du blablabla.

      Supprimer
  19. Le pays de St Gilles veut son deuxième port vient de se doter de 13 nouveaux abrutis si c'est pas malheureux de voir que des gens continuent de se faire baratiner par ce fourbe de Chabot surtout qu'il n'est plus rien que peut il promettre en échange.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y en a qui lui sont toujours redevables,par ex Cosson.

      Supprimer
  20. Ca me rappelle sa manifestation "Balancetazad" annulée par le prefet
    "Les Vendéens ne peuvent pas accepter cette situation"
    "J'en appelle à la Vendée, aux Vendéens"

    Ce monsieur n'a plus aucune légitimité pour parler au nom des autres
    Ni des brétignollais (démissionnaire)
    Ni du Pays de Saint Gilles (battu et démissionnaire)
    Encore moins des Vendéens...

    Qu'il parle au nom de ses adhérents s'il le souhaite mais qu'il arrête de s'auto proclamé porte parole d'un territoire qui l'a écarté démocratiquement lors des dernières élections

    RépondreSupprimer
  21. Pierre Perret4 mai 2021 à 10:00

    Sait-on pourquoi, un matin,
    Cette bête s'est réveillée
    Au milieu de pantins
    Qu'elle a tous émerveillés
    En proclamant partout, haut et fort
    "Le Pays de Saint Gilles veut son 2e port"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chabot,
      C'est en tout genre le niveau Zéro
      Menteur, Tricheur, Hâbleur et flambeur
      C'est une pierre à la place du coeur
      Même pour ses bourrins
      C'est devenu un moins que rien
      Et pourtant il s'accroche encore politiquement
      Rêvant au "grand soir" et ses émerveillements
      Mais la confiance et le port l'ont quitté
      Il n'a plus qu'à méditer !

      Supprimer
  22. Le Pay de Saint Gilles VEUT : SE DEBARRASSER DE CHABOT ET SA BANDE !

    " CHABOT TRICARD - CHABOT TRICARD - CHABOT !....
    CHABOT TRICARD - CHABOT TRICARD - CHABOT ! "

    RépondreSupprimer
  23. Quelqu'un peut-il se dévouer pour signaler au nouveau président de cette association locale qu'il n'est plus président de la comcom. Peut être qu'il ne le sait pas ? Il n'a pas le droit de s'approprier le nom de Pays de St Gilles, il n'est pas dans le VRAI !!!

    RépondreSupprimer
  24. Boudlaille et surtout bé mal dentaille le fré pas mal de refaire son ratlère.

    RépondreSupprimer
  25. Le blog de BVSP est-il mort ?

    Pas un seul commentaire depuis le 30 avril ( 6 jours ) sur cet "illustre" blog ! C'est inquiétant !
    1/ - Ou alors est-ce que Denéchaud aurait compris qu'il faut qu'il la boucle,
    depuis le temps que nous l'invitons à la fermer !
    2/ - Plus sûrement, c'est qu'il est plutôt à court d'argument.
    Il n'en a jamais eu beaucoup et le peu qu'il développait étaient des arguments
    récurrents, purement politiques et complètement en dehors de la cause qu'il
    était supposé défendre ( le projet du port de Bretignolles ) .
    Mais quand même on peut s'interroger sur son long silence !

    RépondreSupprimer