Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet et il a décidé un moratoire sur le projet de port et la création d'une commission de médiation qui fera un bilan le 8 juillet 2021 avant vote des élus communautaires sur la poursuite ou non du projet le 22 juillet 2021. Jugement du Tribunal Administratif du 16 février 2021 : rejet du recours de La Vigie contre le SCoT du Pays de Saint-Gilles, l'association fait appel. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve importante : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . Le 12 janvier 2021, le Tribunal Judiciaire des Sables d'Olonne annule la vente des terrains de la ferme de la Normandelière à la commune. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

mardi 5 septembre 2017

Normandelière et Serge Pallarès, un "gourou" pour Christophe Chabot !

Ouest-France du 5 septembre 2017La fédération des ports de plaisance soutient Port-Brétignolles

La Fédération française des ports de plaisance a tenu son conseil d'administration dans les locaux de la mairie de Brétignolles-sur-mer ce mardi matin. Une façon de montrer son implication dans l'aboutissement du projet de port à la Normandelière porté par le maire Christophe Chabot et son équipe.

L'Indépendant du 20 février 2015Procès Bouille : l'ex-directeur général des services 'balance' des noms
Francis Montor, l'ancien directeur général des services de la commune de Saint-Cyprien, parle de Serge Pallarès et l'identifie comme "Gourou" dans l'article du journal
" ... je suis obligé de reparler de Serge Pallares (directeur du port de Saint-Cyprien et président national des ports de plaisance, NDLR). On doit à ce garçon 30 % de la dette de la commune. Avec la réfection du port, le dragage du port, le remplacement du pont tournant... Par exemple, pour le bâtiment à la marée, sur le port, le maire a lâché et ça a donné quelque chose de surdimensionné qui était pour les pêcheurs et qui sert aujourd'hui au stockage. A sa demande toujours, on a aussi créé une équipe de rugby à XIII pendant 3 ans avec un budget de 150 000 euros par an. A la fois, Serge Pallares avait des ambitions politiques ..."
Lire aussi le commentaire de Sam Agace 
"Alors pourquoi, à Saint-Cyprien, on traite des affaires d'urbanisme avec le directeur du port qui n'a aucune compétence administrative" !
Serge Pallarès est un homme d'influence peu recommandable qui mêle intérêts privés et intérêt général et qui, comme Christophe Chabot, sait profiter de l'argent public pour développer ses projets de développement économique.

Trois ans plus tard, Serge Pallarès, président de la Fédération Française des Ports de Plaisance, revient à Brétignolles-sur-Mer, une ville méditerranéenne (!), pour tenir un conseil d'administration et pour soutenir son nouvel ami Christophe Chabot, administrateur de la FFPP ! C'est donc que le projet de port de Brétignolles est bien malade !
Serge Pallarès et Christophe Chabot auraient-ils oublié que le projet de port n'est plus porté par la commune de Brétignolles-sur-Mer, le conseil d'administration de la FFPP aurait dû avoir lieu au siège de la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie !

Depuis septembre 2014, le projet de port de plaisance de Brétignolles a été rejeté au Concours National des Ports de Plaisance Exemplaires malgré la présence et de soutien de la FFPP qui faisait partie du comité de pilotage. C'est dire l'importance du soutien de Serge Pallarès !

Un autre point mérite d'être signalé
S'il se faisait, Port Brétignolles serait mutualisé avec Port La Vie pour ne faire qu'un, c'est le nouveau credo de Christophe Chabot.
Port la Vie est affilié à l'Association des Ports de Plaisance de l'Atlantique qui ne fait pas partie de la Fédération Française des Ports de Plaisance, c'est une situation ubuesque qui mériterait éclaircissement
Christophe Chabot, président de la CDC du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie qui a en charge Port La Vie affilié à l'association APPA est administrateur de la FFPP qui n'a pas parmi ses adhérents l'association APPA, c'est étonnant non ! Double jeu

Conclusion
Comme le dit l'association La Vigie, tout ça n'est que de la communication !

5 commentaires:

  1. http://www.shom.fr/fileadmin/data-www/04-LES_ACTIVITES/01-CONSEILS_ET_COMITES/02-LES_COMMISSIONS_NAUTIQUES/PV-GCN_Banyuls-sur-Mer_05_07_2016_conclusions_annexe_balisage.pdf

    Le port artificiel de Banyuls , cher à un certain responsable de la plaisance, est aujourd'hui en triste état: 9 millions de travaux en cours pour le sécuriser.
    Les tempêtes de ces dernières années ont submergé les digues. La capitainerie avait été ravagée; plusieurs pontons sont désertés actuellement.

    RépondreSupprimer
  2. Tu as raison jean Yves,
    Il y a de quoi se poser quelques questions avec cette intervention de Mr Pallarès dans le dossier de Brétignolles.
    L'affaire "Bouille" donne un éclairage très particulier...
    A Saint-Cyprien c'est Mr Pallarès, directeur du port, qui traitait les affaires...... d'urbanisme de la comunne.
    Ce procès a permis de découvrir les modes de fonctionnement, méthodes d'un Maire ainsi que l'intervention de ses cercles d'influence.
    Pas très beau et et pas très propre tout ça!

    S/A

    RépondreSupprimer
  3. Pour compléter mon commentaire quelques extraits des auditions du tribunal sur cette affaire "Bouille" et le comportement de Mr Pallares:

    "M. Pallarès a jeté la suspicion sur notre projet. On a senti une pression de la capitainerie. Un jour il a fait enlever nos rails de mise au port ». Les terrains préemptés iront à Pierre Ferrer un entrepreneur qui achètera un tableau pour Jacques Bouille.

    «Alors pourquoi, à Saint-Cyprien, on traite des affaires d'urbanisme avec le directeur du port qui n'a aucune compétence administrative » , demandera le président du tribunal à Pierre Ferrer, sans obtenir de réponse de l'entrepreneur.

    «L'urbanisme, je n'y connais rien » explique à la barre du tribunal Jean-Louis Izard, pourtant adjoint chargé de l'Urbanisme pendant 13 ans. Le même expliquera que les gros dossiers d'aménagement étaient confiés à Serge Pallarès."

    Un VIP à surveiller de très près!

    S/A

    RépondreSupprimer
  4. Sur la photo C. Chabot ressemble à Don Quichotte ! Mais oui, bien sûr, qui est obsédé par des visions et part combattre des moulins à vent !...
    Que CC continue à s'afficher avec M. Pallarès ! C'est loin d'être une référence et donc l'enfonce en le desservant.

    RépondreSupprimer