Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

mardi 15 octobre 2019

Normandelière et Port Bretignolles : le projet ne respecte pas les orientations et préconisations du SDAGE Loire Bretagne

Joël Pélicot, ex président et toujours membre du Comité Bassin Loire Bretagne nous avait alerté, par ses dépositions lors des enquêtes publiques sur le projet de port de plaisance et sur le PLU de Bretignolles-sur-Mer, en affirmant : « La création d'un port ARTIFICIEL est une hérésie qui est non conforme aux intérêts environnementaux du secteur. Ce projet est surtout non conforme aux préconisations du SDAGE du BASSIN LOIRE BRETAGNE. M. Christophe Chassandre, DIREN de Bassin ,en est d'ailleurs informé »
Nota - SDAGE : Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux, c'est le SDAGE qui donne les orientations à appliquer au niveau local.

Nous savions que le bureau de la CLE du SAGE Auzance Vertonne, sous la pression des élus, avait donné un avis favorable au projet de port de plaisance sans se préoccuper des préconisations du SDAGE du Bassin Loire Bretagne. Lire l'article du 15 octobre 2018 - Sage Auzance Vertonne : il y a de la magouille dans l'Eau !
Nota :
SAGE : Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux. Le Sud de Bretignolles-sur-Mer est sur le Bassin Versant Auzance Vertonne.
CLE : Commission Locale de l'Eau, c'est le parlement du SAGE

Nous avons reçu récemment un document du SDAGE du Bassin Loire Bretagne qui tend à montrer que, compte tenu de ses caractéristiques, la zone humide BRT 26 du Marais-Girard ne peut être touchée par un projet d'aménagement.

Démonstration

1 - L'inventaire des zones humides du Marais-Girard a été réalisé en novembre 2010

2 - En mars 2016, la zone était classée ZNIEFF de type II (Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique)

A partir là, la zone humide BRT 26, inscrite dans la ZNIEFF de type II, devient "zone humide d'intérêt environnemental" 










3 - Si l'on regarde les préconisations du SDAGE Loire Bretagne et si les mots ont un sens : il est interdit de détruire une zone humide d'intérêt environnemental. Dans le cadre d'un projet d'aménagement, on ne peut détruire et compenser que des zones humides d'intérêt patrimonial ou des zones humides ordinaires.















Conclusion 

Jamais le préfet de Vendée n'aurait dû autoriser la création d'un port de plaisance s'inscrivant sur une zone humide d'intérêt environnemental.
C'est contraire aux orientations et préconisations du SDAGE Loire - Bretagne.
La pression exercée par les élus sur les responsables du SAGE Auzance-Vertonne pour obtenir un vote favorable pour le projet de port de Bretignolles est honteuse.
Si on en est là aujourd'hui, c'est parce que ce projet a été conduit par une bande organisée qui n'a pas lésiné sur les moyens pour obtenir les autorisations du préfet.
Comme le dit Christophe Chabot aujourd'hui :"ils sont dans la merde" et jusqu'au cou !

Petit Supplément

Une photo de 1968 : pour répondre à Christophe Chabot qui dit qu'il n'existait pas de dune à cet endroit avant 1992





6 commentaires:

  1. Oouuff, je comprends que sur la photo de groupe ces élus fassent tous grise mine!

    RépondreSupprimer
  2. La chute, au jeu des échecs on appelle ça"échec et mat"

    RépondreSupprimer
  3. C'est une honte ce port,ça ne va pas emmener de l'emploi en plus c'est pas un port de pêche et il faut arrêter de détruire la nature ,pour quelques bobos qui sortent leurs bateaux 2 fois par an et pourquoi ne pas faire un port a sec,on se le demande

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait mais laisse donc les bobos tranquilles:ils viennent t'aider à couler ce projet de port....

      Supprimer
  4. Il y a eu même tricherie de la part du Président du SAGE Auzance-Vertonne lors du vote favorable au projet.
    Je l'ai signalé lors de l'enquête publique, et au Préfet par lettre recommandée qui n'a pas daigné répondre à ce jour.

    En résumé il y a eu plus de votes que de présents lors de la réunion du bureau de la CLE du 25 juillet 2018.

    C'est un système mafieux bien huilé qui est présent en Vendée.

    RépondreSupprimer
  5. Que Mediapart enquête et tout cela sera révélé nationalement! Greepeace et Sea Shepard pourrait aussi peser dans la balance.

    RépondreSupprimer