Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

samedi 26 octobre 2019

Normandelière et des appels à projets pour préserver l'eau sont lancés

Ouest-France du 26 octobre 2019. Des appels à projets lancés pour préserver l'eau

C'est un appel à la mobilisation pour préserver l'eau, principalement dans l'ouest 

L'agence de l'eau Loire Bretagne lance un appel à projets, adressé aux collectivités, associations ou exploitants agricoles, pour protéger les captages, faire des économies d'eau et préserver rivières et milieux humides.





Le projet de port de Bretignolles, c'est la destruction d'une zone humide d'intérêt environnemental. C'est inacceptable.

Le projet de port de Bretignolles, c'est la destruction d'une réserve d'eau brute de 340 000 m3 en lien avec la nappe phréatique : la carrière de Brethomé. C'est inacceptable.

Le projet de port de Bretignolles, c'est la destruction de la biodiversité des milieux littoraux et marins, sans compensation pour le milieu marin. C'est inacceptable

Se mobiliser contre le projet de port de plaisance de Bretignolles, c'est se mobiliser pour la préservation de l'eau et de la biodiversité.

Les associations devraient répondre à l'appel à projets de l'agence de l'eau Loire Bretagne en demandant l'arrêt du projet de port de Bretignolles et en proposant un projet alternatif sur le secteur de la Normandelière préservant la zone humide et la carrière de Brethomé. C'est ça l'intérêt général

Lire la suite dans Plus d'Infos

La LPO Vendée : contre le projet de Port de Brétignolles

Les ZAD n'ont pas fini de se faire entendre

Vendée : une ZAD contre un port de plaisance

Ces projets d'aménagements qui, une fois réalisés, nécessitent réparations au frais de la collectivité




25 octobre 2019. La LPO Vendée : contre le projet de Port de Brétignolles
Nous apportons notre soutien à La Vigie, l’APNO et CPNS pour leurs démarches et lors des rassemblement et autres manifs où bon nombre d’entre nous sont présents
... nous avons rencontré les porteurs du projet à l’occasion de réunion où nous avons présenté notre position et engager la discussion  sur l’importance de déplacer les curseurs entre économie et écologie. Nous avons redit l’importance écologique des milieux naturels concernés par le projet et redit, bien sûr, que l’heure était à l’évitement !
... le référé suspensif verra sa réponse arriver au courant de la semaine prochaine. Plusieurs recours administratifs sont en cours dont celui concernant les modifications du PLU. Même si les recours sont basés sur des éléments techniques, juridiques, environnementaux solides et que ces démarches ont des chances d’aboutir en la faveur de la nature, nous appelons le plus grand nombre à rassembler pour convaincre que ce projet est d’un autre temps et que devant la perte de biodiversité et le contexte climatique, il faut revoir la politique d’aménagement du territoire et de grands travaux.

La Nouvelle République du 26 octobre 2019. Les ZAD n'ont pas fini de se faire entendre
Les mouvements des Zad sont construits dans la durée. Comme à Notre-Dame-des-Landes, Sivens, Bure ou Brétignolles en Vendée aujourd'hui

Revue-Ballast.fr du 26 octobre 2019Vendée : une ZAD contre un port de plaisance
La ZAD de Brétignolles-sur-Mer — la « Bréti-ZAD », de son petit surnom — affiche deux ambitions : faire plier le pouvoir local et promouvoir la résistance non-violente à échelle nationale. Nous nous sommes rendus sur cette nouvelle « zone à défendre » et y avons passé la nuit. Par Roméo Bondon et Léon Mazas
Bel article sur la vie de la ZAD de Bretignolles.

Ces projets d'aménagements qui, une fois réalisés, nécessitent réparations au frais de la collectivité

Ouest-France du 26 octobre 2019 - Les Sables d'Olonne Agglomération - Maîtrise d'oeuvre pour la réparation et pérennisation de l'émissaire de rejet en mer

Il faut combler des désordres après-coup soit parce que des économies ont été réalisées au départ lors de la réalisation du projet soit parce que des évolutions techniques sont nécessaires pour renforcer les infrastructures

Ce serait le cas pour le projet de Port Bretignolles. Il suffit de lire l'avis de l'autorité environnementale de 2011 concernant la conception de l'avant-port (avant port 2011 = avant-port 2018) :
Les insuffisances du dossier laissent présager , si le projet était réalisé, l'apparition de problèmes de fonctionnement de l'infrastructure (insécurité de navigation, surcoût d'entretien du chenal, déséquilibre financier de l'opération, ...) et la mise en oeuvre ultérieure d'adaptations majeures (en particulier, le remplacement des récifs brise-lames par un avant-port de type jetée) qui ne manqueraient pas d'être encore plus dommageables pour l'environnement 
Signé : le préfet de Région d'alors, Jean D'Aubigny

Il est même un projet d'aménagement portuaire, le projet de Port de Morin, qui a reçu un avis favorable de la commission d'enquête publique et une autorisation préfectorale parce que, réalisé en plusieurs phases, le projet devait être rectifié en fonction des conséquences (environnementales en particulier) de la phase précédente.

Port de Morin a été mis en service en 2006

Aujourd'hui, le constat est édifiant, les conséquences de Port de Morin sur l'environnement local sont irréversibles et irréparables.

L'Etat ne tire vraiment pas les leçons du passé.











7 commentaires:

  1. A tous les pros port qui viennent s'informer sur ce site
    Nos dirigeants ne sont pas à une contradiction près. Ils votent 15 millions pour préserver l'eau, et dans le même temps Vendée eau condamne la carrière du Brethomé.
    On utilise 15 millions d'euros de nos impôts pour uniquement préserver l'eau, alors
    comment peut-on construire un port en partant de rien pour 30 millions d'euros?
    Tout ces millions c'est toujours l'argent des impôts de tous.
    Ouvrez les yeux

    RépondreSupprimer
  2. Opération "portes ouvertes" à la zad demain. C'est vrai qu'il faut essayer de gommer cette image desastreuse des événements de cette semaine, qui nuisent beaucoup aux efforts de ceux qui les soutiennent.. pourtant ils disent vivre des dons de ces gens , alors operation séduction.... , qui peut encore attirer des curieux..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'image désastreuse des évènements de cette semaine ne concerne en rien les défenseurs de la dune,même si certains aimeraient le faire croire...
      Vous pensez bien que s'ils s'étaient rendu "coupables"de quoi que ce soit,l'occasion aurait été trop belle pour la municipalité de les faire expulser par la police!
      Mais ils n'avaient rien à voir avec ces évènements, dommage pour les pro-ports!!!

      Supprimer
    2. Anonyme de 17h27
      Pour completer ma reponse, je viens de retrouver l'article: actu.fr. Pays de Loire LES SABLES.. 24 octobre 15.59
      Je cite: "Si plusieurs membres de la zad de la Dune reconnaissent avoir occupe le bâtiment "sans droit ni titre", ils précisent: "Nous avons libéré les lieux de plein gré en présence de la gendarmerie et du responsable de l'association. Nous avons tout remis en ordre lors de notre depart et n'avons rien subtilise".. etc. Comme quoi, il vaut mieux verifier avant de défendre "les defenseurs de la Dune" Ce ne sont pas tous des Bisounours....

      Supprimer
  3. Anonyme de 17:27
    Primo je NE SUIS PAS Pro Port !!! Les quelques zadistes, délogés par la police, ont reconnu eux-memes avoir squatté le bâtiment,jouxtant la zad (des noms avaient mm été mis sur la boite à lettres de la propriété) et ils ont mm precise avoir quitte le terrain "DE LEUR PLEIN GRE"..... devant les gendarmes...Ils ont juste ete contrôlés . Ils ont prevenu eux-mêmes la police des vols de machines dans le bâtiment, ont-ils dit. ..Ca ne s'invente pas! Faut juste lire les articles.
    Et pourquoi expulser les autres qui sont sur un terrain privé, sans avoir été impliqués dans cette histoire.Tout simplement!

    RépondreSupprimer
  4. Faire et faire des pétitions contre le port qui est un contre sens total

    RépondreSupprimer