Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

mercredi 4 septembre 2019

Normandelière et Port Bretignolles : L'Agence de l'Eau Loire Bretagne fuit ses responsabilités

Lettre de l'Agence de l'Eau Loire Bretagne du 29 août 2019

C'est sidérant

Point 1 - A ce jour, les aides de l'Agence de l'Eau, ainsi que son avis sur le projet, n'ont pas été sollicités

FAUX : L'Agence de l'Eau Loire Bretagne fait partie du bureau de la CLE (Commission Locale de l'Eau) du SAGE Auzance Vertonne, a été sollicitée mais n'a pas participé au vote déterminant du 25 juillet 2018 sur le projet de Port Bretignolles

Lire l'article du 15 octobre 2018SAGE Auzance Vertonne : il y a de la magouille dans l'Eau !

Point 2 - Toutefois, pour formuler leur avis, les services de l'Etat intègrent les dispositions du SDAGE Loire Bretagne et du SAGE Auzance Vertonne. La Commission Locale de l'Eau (CLE) a d'ailleurs été sollicitée afin d'émettre un avis sur le dossier d'autorisation au titre de la Loi sur l'Eau. Cet avis a été rendu favorable

NON, les services de l'Etat n'ont pas intégré les dispositions du SDAGE Loire Bretagne.
Lire les avis formulés par Joël Pelicot, membre et ancien président du Comité Bassin Loire Bretagne, aux enquêtes publiques sur le projet de port de plaisance et sur le projet de PLU de Bretignolles-sur-Mer
"La création d'un port ARTIFICIEL est une hérésie qui est non conforme aux intérêts environnementaux du secteur .Ce projet est surtout non conforme aux préconisations du SDAGE du BASSIN LOIRE BRETAGNE. M. Christophe Chassandre, DIREN de Bassin ,en est d'ailleurs informé"
"Quel besoin d'un nouveau PLU si ce n'est pour cacher un projet pharaonique portuaire en désaccord total avec le SDAGE du Bassin Loire Bretagne. Au mépris des prescriptions de ce SDAGE et pouvant modifier totalement les paramètres maritimes locaux.En désaccord également avec les:S.M.M. ; S.N.M.L. voir le S.R.D.A.M. .
Il serait d'ailleurs opportun de saisir la Commission Littoral du Comité de Bassin ad-oc
Par ailleurs certaines modifications sont totalement préjudiciables à une grande partie de la population locale"

OUI, les services de l'Etat ont intégré l'avis du SAGE Auzance Vertonne qui a fait l'objet de magouilles entre élus
Il est à noter que le vote du SAGE Auzance Vertonne du 25 juillet 2018 est entaché d'irrégularités, celles-ci ont été communiquées au préfet de Vendée et aux commissions d'enquêtes publiques sans suite.
Lire la lettre adressée au préfet de Vendée par Olivier Richard le 16 octobre 2018 et restée sans réponse.

Pour connaître les méthodes de nos élus et de Edouard de la Bassetière, président du SAGE Auzance Vertonne, il suffit de lire cet édifiant article de CACO du 9 juin 2017 : un mauvais exemple. Quand un élu joue un jeu trouble et pollueur alors qu'il siège voire préside des structures départementales et locales qui luttent contre la pollution.

Ce projet de port de plaisance de Bretignolles est un projet de mafieux

Petits Suppléments

France Info du 3 septembre 2019. Surf park : un projet qui fait des vagues
En Loire-Atlantique, un surf park pourrait être construit à 10 km des côtes. Le projet ne fait pas l’unanimité entre investisseurs, habitants et collectifs écologistes.
"A dix kilomètres des côtes, on trouve un spot de surf prisé. On interdit aux gens et aux agriculteurs, en plein été, d’arroser leurs plantes ou leurs légumes, et on se lancerait dans ce projet, qui consommerait des dizaines de millions d’eau potable par an?”, s’étonne Yoann Morice, du collectif Terres communes."
Ce qui est incroyable, c'est qu'on fasse des reportages au niveau national sur le projet de Surf Park et qu'on n'en fasse pas sur le projet de Port Bretignolles tout aussi destructeur d'environnement.
Mais ça ne va pas durer.

Ouest-France du 3 septembre 2019Brétignolles-sur-Mer. Christophe Chabot en route pour les municipales
20 ans de Chabot, ça devrait suffire !
Peut-être qu'il veut terminer à la case prison pour atteinte irréversible à l'environnement local et détournement des lois. Ce chef de bande le mériterait vraiment.

Ouest-France du 3 septembre 2019Municipales. Le patron du Rassemblement national en Vendée sera tête de liste
ça va être dur pour Laurent Boudelier et, par ricochet, pour les élus de la bande à Chabot, une bande de mafieux.


10 commentaires:

  1. O Bonne Mère....Et à la Chaize-Giraud certains de vouloir faire une liste pour la sécurité et la propreté de leur commune ( bon courage à eux car il sera difficile de trouver des candidats souhaitant aller contre le maire sortant!) Mais cela semble bouger de partout...

    RépondreSupprimer
  2. Chabot a toutes les chances de repasser au prochaines élections. Les personnes âgées n'ont d'yeux que pour lui. Et comme il n'y a que ça à Bretignolles.......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les vieux sont séniles ils ne pensent pas a la génération future des égoïstes a 🤮

      Supprimer
  3. il y aura au moins un vieux qui ne donnera pas sa voix au sieur Chabot.

    RépondreSupprimer
  4. Ce projet de port à Brétignolles-sur-Mer navigue en eaux troubles depuis le début parce que M. Chabot ne sait pas faire autrement que dans le trouble et le glauque.
    « Le mensonge, c'est la fleur de la perversité ».

    Côté port et à titre de comparaison, le port de Jard-sur-Mer, à quelques encablures de Brétignolles, réalisé sur la mer (et non pas dans les terres) et protégé par des digues, ne fait pas le plein, ne vit (ou vivotte) qu’en période estivale, n’a pas généré d’emplois, est soumis en permanence à un ensablement et encombrement de boues qui implique de fréquents travaux de curage.
    Quant à port Bourgenay à proximité il ne s’anime qu’en été, hors saison c’est ville morte. Le golf en bord de mer y est un peu plus porteur à l’année que la navigation…
    Tout ça pour ça !... On veut se donner des airs de… Mais ça fait pschittttttttttttttttttttttttttt……… parce que les élus ne font aucunement preuve de créativité nouvelle, et ne sont que des moutons de panurges qui veulent tous faire la même chose en copier son voisin. Ils sont bouchés !

    RépondreSupprimer
  5. Effectivement et malheureusement, Chabot risque de passer de nouveau aux prochaines élections. C'est un fin manipulateur et un homme qui sait museler ceux qui autour de lui, à la cdc, voudraient parler. Il use d'une autorité qui n'est pas à son honneur. Il faut en face, une liste, et une seule (les scissions de listes aux élections précédentes ont prouvé que ce n'était pas bon), une liste solide, mêlant jeunes et moins jeunes, avec des idées justes et aux valeurs responsables, ce que ne représente pas Chabot. Il faut à tout prix que la liste qu'il présentera, faite de gentils et naïfs suiveurs, n'ait pas de majorité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour éviter cette catastrophe, il faut que tous les résidents secondaires qui le peuvent s'inscrive sur les listes électorales de Brétignolles, c'est extrêmement simple et toutes les voix comptent..

      Supprimer
    2. en tant que tête de liste, il sera donc réélu et delà re-président de la CDC. A moins qu'il ait beaucoup de changement dans les communes avoisinantes

      Supprimer
    3. En politique rien n'est moins sûr...les petits ruisseaux font les grandes rivières...

      Supprimer
  6. Il faut virer ces véreux de Boudelier et de Chabot...

    RépondreSupprimer