Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet. Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

mardi 13 octobre 2020

Normandelière et octobre 2019 : un mois de lutte et des souvenirs inoubliables !

Les Gardiens de la Dune appellent à un rassemblement citoyen le samedi 17 octobre 2020 sur le site de la Normandelière en respectant les gestes barrières.

Ce rassemblement est organisé principalement par la ZAD de la Dune et par l'association Pleine Mer. Petit rappel de la journée festive que les Gardiens de la Dune avaient organisée en octobre 2019 

C'est important de se souvenir, de ne rien lâcher et de rester éveillé car, à ce jour, le projet de port de plaisance, sur le site de la Normandelière, n'est toujours pas abandonné et il y a un nouveau fou furieux, chef d'une bande d'agités, probablement sa milice, qui fait pression sur les élus communautaires, qui agit, en particulier au niveau du bureau communautaire, là où tout se décide, pour tenter de relancer le projet de massacre de la Normandelière. Ce nouveau fou furieux et sa bande d'agités tentent aussi de déstabiliser la nouvelle direction de la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie allant jusqu'à dénigrer certaines personnalités et jusqu'à demander leur démission !


Ouest-France du 15 octobre 2020. Un rassemblement samedi à Bretignolles.

Le collectif des Gardiens de la dune, un collectif d’opposants au port de plaisance, veut sensibiliser à la protection de la dune

Les Gardiens de la dune appellent à un rassemblement citoyen, samedi 17 octobre, à partir de 10 h, sur la plage de la Normandelière, à Brétignolles-sur-Mer. Ce collectif regroupe des opposants au projet de port de plaisance, qui s’est mobilisé l’hiver dernier pour stopper les travaux préparatoires engagés en octobre 2019.


Lire la suite dans Plus d'Infos

Natura 2000 : les projets d'énergies marines renouvelables compromis ?

Plan de relance : le ministère de la Mer annonce 650 millions d’euros pour le secteur maritime

Bassin d’Arcachon : il y a de l’argent pour lutter contre l’érosion

Journées Nationales d'Etudes de l'ANEL des 15 et 16 octobre 2020

Association du village et des marais de la Chaboissière (AVMC)


Site Mediapart - Laurent Bordereaux du 14 octobre 2020. Natura 2000 : les projets d'énergies marines renouvelables compromis ?
La Cour administrative d’appel de Nantes vient de rendre un arrêt déjà très remarqué sur les contraintes environnementales des projets d’énergie marine renouvelable (EMR) en France (CAA Nantes, 6 octobre 2020, Association Nature et Citoyenneté Crau Camargue Alpilles, n° 19NT02389), permettant de recentrer les débats sur un sujet essentiel, au-delà des conditions de passation des appels d’offres et des multiples procédures de participation du public.
De manière assez inédite, elle juge en effet, en substance, qu’un projet d’éoliennes flottantes en Méditerranée est, en l’espèce, incompatible avec la législation gouvernant les sites Natura 2000 (issue des célèbres directives européennes « oiseaux » et « habitats »).....


"Le ministère de la Mer animera également le plan France relance dans les domaines suivants :
La préservation de l’environnement marin et du cadre de vie sur les littoraux : Le plan de relance permettra d’accroître les moyens de la politique des aires marines protégées, d’améliorer le cadre de vie et celui des activités économiques sur le littoral en agissant sur la qualité des eaux, la restauration de milieux naturels et la résilience des zones côtières face au changement climatique"
Dans le cadre du plan de relance, les collectivités locales (CDC, commune de Bretignolles) pourraient proposer un ambitieux projet (social, économique, environnemental) sur le site de la Normandelière comprenant la protection définitive du secteur et de sa biodiversité, comprenant une amélioration du cadre de vie et des activités économiques, touristiques en particulier, avec la restauration de la Dune, de la zone humide, du plan de baignade détruit en 2015, avec une exploitation des terres agricoles, autour de la carrière, pour un circuit-court, avec l'amélioration des activités nautiques sur le secteur et, en particulier, l'accès des bateaux dans l'Anse du Repos, avec de nouveaux sentiers pédestres, un circuit pédagogique, une ferme pédagogique, ... Il y a vraiment de quoi faire pour des architectes paysagistes et, avec le plan de relance, c'est le moment !


La députée du Bassin incite les collectivités à déposer des projets pour protéger le littoral en lutte contre l’érosion, et profiter ainsi d’une petite partie des milliards du plan de relance.




Pour rire un peu dans cette période morose : Christophe Chabot, celui qui n'a plus aucune responsabilité décisionnaire au sein des collectivités locales, est toujours cité comme administrateur sur le site internet de la FFPP (Fédération Française des Ports de Plaisance) !!!!


Association du village et des marais de la Chaboissière (AVMC) - création le 26 septembre 2020

ça va devenir difficile pour La Cabane et pour le maire de Brem-sur-Mer !

9 commentaires:

  1. Mr Blanchet, Président de la ComCom en charge du dossier du projet de port à Brétignolles-sur-Mer, joue grandement avec le feu et avec les nerfs de ceux qui sont directement concernés, sur le terrain, par ce sujet. Les pro-ports sont pour une grande majorité non impactés géographiquement par un tel projet, ce sont des tyrans qui n'ont toujours pas compris ni intégré ce que sa réalisation impliquait de MONSTRUEUX ne serait-ce que par son percement. C'est de la folie. Il n'est pas question ici de la construction d'une maquette en carton !!! De toute façon il n'est qu'à voir le peu d'empressement des entreprises pour s'en occuper. Mais peut-être Fouquet et consort ont-ils prévu de s'en charger : une pelle, une pioche et aux tranchées ?... Faut par rêver ! Je leur conseillerais plutôt de se construire une Arche de Noë avant que ne jaillissent toutes les sources du grand abîme et que ne s'ouvrent toutes les écluses du ciel.

    RépondreSupprimer
  2. Evacuation de Roybon :
    Par ailleurs, relève la préfecture, cette occupation depuis plusieurs années a généré "l'apport de détritus, de carcasses de véhicules, ainsi que l'édification de campements". Tous ces déchets seront évacués vers des filières de retraitement.

    RépondreSupprimer
  3. Avoir un si joli nom "l'anse du repos"
    que les fous furieux voudraient transformer en activités intensives bruyants, polluantes dans un projet destructeur et hors la loi et économiquement suicidaire! Foux Furieux et bêtes en plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est de la délinquance d'esprits malades

      Supprimer
  4. Les pro-ports à Brétignolles-sur-Mer sont du même topo que les agriculteurs FNSEA pour la retenue d’eau de Sivens. Aussi bornés, aussi butés, des bœufs ! Depuis des années ils restent dressés sur leurs ergots, incapables de changer de paradigme. Depuis tant d’années la Terre a tourné, le monde se transforme rapidement, les conditions de vie humaine doivent y être impérativement repensées… mais non, rien n’y fait, ils sont EUX, enfermés dans leur unique vision de leurs besoins et de leurs préoccupations nombrilistes immédiates. Qu’importe pour les uns de noyer des gens, ou pour les autres d’assécher les terres des voisins, détruisant l’environnement et la biodiversité dont ils n’ont rien à cirer ! Plus cons qu’eux tu meurs !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et effet, ils peuvent se moquer des oeillères des chevaux de Vincent Pipaud, ils en ont des belles aussi et en plus ils ne voient pas plus loin que leur bout du nez. Mais bientôt ils partiront avec une main devant et une main derrière.

      Supprimer
  5. Si les conditions de vie doivent être repensées, que penser de l'uniformisation du bâti contemporain, de la courte palette des couleurs utilisées ( gris ou noir) laissant croire que tout est funérarium, et des jardins de façade dont la nature est bien plus minérale que végétalisée: où sont les belles maisons et les jardinets d'autrefois?

    RépondreSupprimer
  6. Il faut juste que les opposants fassent le même travail de pression auprès des élus. Le dossier des opposants est suffisamment solide pour être entendu par les nouveaux élus. Il ne faut pas laisser le terrain libre aux autres!

    RépondreSupprimer
  7. La Cabane, parlons-en... Pas très ragoutant en plus d'être braillard. Point trop n'en faut !
    Bien vu la création de l'Association du village et des marais de la Chaboissière !

    RépondreSupprimer