Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet. Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

jeudi 15 octobre 2020

Normandelière et Port Bretignolles : les associations environnementales s'impliquent dans la médiation

Le Journal des Sables du 15 octobre 2020. Port de Brétignolles-sur-Mer : les associations environnementales s'impliquent dans la médiation

France Nature Environnement, Surfrider Fondation et la LPO appellent à maintenir l'écoute mutuelle et l'apaisement dans ce dossier

France Nature Environnement Vendée du 15 octobre 2020 - Brétignolles-sur-Mer. Un processus de médiation pour une réflexion partagé

Ouest-France du 16 octobre 2020. Port Bretignolles : les associations pour une médiation

Le CPNS relaie le communiqué de la LPO 85, Surfrider Vendée et  France Nature Environnement Vendée auquel il s’associe.





Il est évident qu'il y a divergence sur la méthode : il y a celle que je propose dans l'article du blog du 13 octobre 2020 et il y a celle que proposent les associations environnementales mais je comprends leur initiative, j'espère qu'elle aboutira et je ne la condamne pas !

L'objectif final, celui du blog : l'abandon définitif du projet de port de plaisance 

Ma position : Quand on a choisi la voix juridique pour atteindre cet objectif, avec de nombreux recours déposés (5) avec l'argent des adhérents (beaucoup d'argent), pourquoi revenir à une médiation, c'est à la justice de trancher définitivement, c'est la voie réglementaire classique. La médiation n'a aucun caractère légal, c'est une démarche entrant dans une stratégie politique, c'est pour occuper et faire durer le moratoire, c'est pour écouter, de nouveau, les arguments de chacun (un plagiat d'enquête publique) et c'est pour apaiser le climat, ce que disent les associations environnementales. 

Seul François Blanchet pourrait anticiper les décisions de justice (voir les conclusions dans l'article du 13 octobre 2020), c'est lui qu'il faudrait rencontrer. 

Comment peut-on espérer aboutir à un accord avec des personnes obstinées comme Frédéric Fouquet et ses soutiens ? Mais il semble, à lire de près le communiqué de presse des associations environnementales, que l'objectif de la médiation est aussi de ramener à la raison Frédéric Fouquet et ses soutiens

NOTA - manifestation

France Bleu du 17 octobre 2020. Nouveau rassemblement sur la plage de la Normandelière à Brétignolles-sur-Mer. Des opposants au projet de port à Brétignolles-sur-Mer ont prévu un nouveau rassemblement ce samedi matin. Ils s'inquiètent pour la dune de la Normandelière.

Lire la suite dans Plus d'Infos

La région est en train de se réchauffer à petits pas

Une solution se dessine enfin pour Le Signal

Johann Mougenot a pris ses fonctions de sous-préfet de l'arrondissement des Sables-d'Olonne

Les Sables-d'Olonne : l'association Armada dément être impliquée dans le projet de yacht club


Ouest-France du 16 octobre 2020. La région est en train de se réchauffer à petits pas ... et le niveau des océans monte





Sud-Ouest du 16 octobre 2020. Une solution se dessine enfin pour Le Signal












Voir le dossier du Journal des Sables : Projet de yacht club à Port-Olona : un projet qui ne fait pas l'unanimité . La Ville des Sables-d'Olonne souhaite développer l'attractivité de son port de plaisance. Avec le concours de l'investisseur, J-P Dubreuil. Un projet qui connait des controverses

Lire l'article du blog du 15 septembre 2018

Gilles Roger une sentinelle active aux Sables d'Olonne qui s'oppose à des projets d'intérêts privés où les citoyens n'ont pas eu leur mot à dire et où des associations, pourtant actives dans le domaine du nautisme et de la plaisance, n'ont pas été consultées. Aux Sables d'Olonne, le Vendée Globe emporte tout et Yannick Moreau, il le dit, veut, lui aussi, une clientèle de qualité avec l'appui d'investisseurs privés !!!

8 commentaires:

  1. Les associations environnementales s'impliquent dans un processus de médiation qui permettrait aux participants de faire émerger des réponses en phase avec les enjeux du territoire et avec les attentes sociétales dans un contexte apaisé où tous les participants partageraient cet objectif.
    Tout se passe comme si on était dans le monde d'après ... l'abandon du projet, dans le contexte de nouveau projet de territoire de François Blanchet
    Si cet objectif était partagé par tous les participants, personnellement j'applaudirais la médiation. Mais Frédéric Fouquet a-t-il vraiment changé, a-t-il accepté l'abandon du projet de port, est-il prêt à partager l'objectif des associations environnementales ?

    RépondreSupprimer
  2. La déposition de Christophe Chabot de la dernière enquête publique à été mis en ligne sur le blog des pro port.Cette déposition a aujourd'hui plus de 2ans et en la lisant maintenant on sent bien l'embrouille quand il écrit les Bretignollais ont décidés, les Bretignollais ont décidés
    mais les autres habitants du PSG on leur a rien demandés simplement de payer sans rien décider!
    Embrouilles aussi car maintenant aujourd'hui ils aboient que ce n'est plus juste les Bretignollais qui ont décidés mais aussi le développement du sud du pays des communes concernées ce qui était passé sous silence il a 2ans! Les élus qui ne marchent plus avec eux sont des traîtres pourtant il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.

    RépondreSupprimer
  3. Vous qui êtes alignés sur "Europe Ecologie Les Verts", qu'en pense leur direction départementale ? Qu'en pense Mr 13% Y. Jadot ? Le téléphone ne marche plus, la courroie de transmission à des ratées ? Votre politique de la chaise vide se retourne contre vous, vous êtes nombreux, mais seul . Et ça c'est triste !

    RépondreSupprimer
  4. 12 millions € pour remettre le port de plaisance de St Gilles au goût du jour,
    qui peut croire qu'avec seulement 30 millions € on peut construire un port complet et totalement artificiel et le chenal qui va avec!?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M. Chabot muni de sa pelle et Fouquet de son seau Titi et Grosminet......

      Supprimer
  5. Ça suffit. Le projet actuel est celui de la com com par la volonté de chabot . En tergiversant,Mr Blanchet entretient le pourrissement de la situation. La com com a le devoir de statuer sur ce projet, en tant que maître d’œuvre, rapidement: sortir le bilan des réponses aux appels d’offre de janvier et avril, et prendre une décision définitive sur ce projet, à savoir qu’il est trop coûteux et l’abandonner. Si F Fouquet envisage de bâtir un nouveau projet sous la seule responsabilité de la commune de bretignolles est une autre question qui n’a rien à voir avec le projet actuel. Pour mettre fin au désordre il est plus que temps d’arrêter tout.

    RépondreSupprimer
  6. Oui... Bien résumé ! Le vent s'est levé.

    RépondreSupprimer
  7. Salut fregoli,
    Comme tu dis la volonté de chabot uniquement...

    RépondreSupprimer