Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

samedi 15 février 2020

Normandelière et Port Bretignolles : Le vent a tourné, c'est une mise au placard !

Nouvelle lettre reçue par un adhérent de La Vigie le 11 février 2020 (ce soit être la troisième), c'est la confirmation que le vent a tourné et que l'Etat veut mettre au placard le projet de port de plaisance le plus longtemps possible .... pour qu'il soit naturellement abandonné par les promoteurs du projet.

Le Reporter Sablais du 15 février 2020Brétignolles-sur-Mer Vendée – Port-Brétignolles: les précisions de la Préfecture de Vendée

Voir aussi le Facebook de Surfrider Vendée du 15 février 2020

Un petit rappel

Le préfet de Vendée, Benoît Brocart, a signé les autorisations ouvrant la porte au démarrage du projet, le 16 juillet 2019, le jour de la démission de François de Rugy (lire l'article du 14 octobre 2019Port Bretignolles : des faits et des interrogations).
Il est clair aujourd'hui que le préfet de Vendée a agi sur ordre express de François de Rugy.

Sur ordre de Elisabeth Borne, la nouvelle ministre de l'écologie, le préfet de Vendée a nettement infléchi sa position et l'a fait savoir dans une première lettre adressée à un sympathisant le 20 novembre 2019 (voir l'article du 26 novembre 2019Port Bretignolles, une confirmation préfectorale : pas en mai. Jamais !).
Cette nouvelle position de l'Etat avait été annoncée par le député de la Vendée, Stéphane Buchou, le 14 novembre 2019 (voir l'article du 21 novembre 2019le Journal des Sables : des dossiers qui interpellent !).

Conclusion

Aujourd'hui, c'est une confirmation du préfet de Vendée : "il m'apparaît opportun d'attendre ces décisions juridictionnelles"
L'Etat, qui ne peut pas revenir sur les autorisations signées le 16 juillet 2019, met la pression sur les promoteurs du projet pour qu'ils le mettent au placard en attendant les décisions juridictionnelles. Face à un tel avertissement, il est difficile d'imaginer un passage en force de Christophe Chabot sans retour de bâton préfectoral.

Compte tenu des délais de justice, de l'ordre de 3 à 4 ans pour juger tous les recours déposés, cette mise au placard, c'est la mort naturelle du projet. C'est, d'après nos informations, le souhait actuel de Elisabeth Borne afin de ne pas polluer les nouvelles orientations du gouvernement concernant le trait de côte et la biodiversité.

7 commentaires:

  1. De Rugy a eu du homard alors que pour madame Chabot,ce sont des langoustines...

    RépondreSupprimer
  2. "Si tu m'as invitée au restaurant pour me dire que tu veux te présenter aux élections municipales, je te lance mon assiette de langoustines". Quelle violence (rires) Mesdames et Messieurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Discours voeux du maire de janvier 2020

      Supprimer
    2. ces paroles de Chabot me font marrer..rappelez vous quand il voulait acheter le club de foot du FC Nantes
      Kita le Président du FC Nantes à Chabot : ""quand on a pas les moyens de se payer un resto, on va au Mc Do""

      Supprimer
  3. J'attends toujours ma réponse....

    JFL

    RépondreSupprimer
  4. Ok mais ne baissons la garde.
    Chabot a donné un aspect référendaire aux élections municipales du mois prochain donc si nous ne voulons pas de surprise faisons le nécessaire pour l'empêcher d'être à nouveau Président de la Com Com

    RépondreSupprimer