Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

jeudi 9 janvier 2020

Normandelière et Port Bretignolles : quid du port de plaisance ?

Journal des Sables du 9 janvier 2020. Quid du port de plaisance ?

L’opposant se veut affirmatif : « Le port ne se fera pas, bien plus maintenant qu’il y a eu l’existence de la ZAD. C’est devenu une mission nationale, un enjeu environnemental républicain... Il n’y a plus de sujet port, il ne se fera pas, il n’y a pas les moyens financiers nécessaires pour le réaliser »

Qui est le plus crédible : l’opposant ou le maire ?

Aucun groupement d’entreprises sérieux ne s’engagera sur un coût de réalisation du port contenu dans une enveloppe de 30 000 000 d’euros. Lire l’article du 16 décembre 2019 : l’abandon du projet est inévitable.

D’autres articles dans le Journal des Sables du 9 janvier 2020 : des extraits













































35 commentaires:

  1. C'est un peu simpliste de dire que le port se fera , d'autant plus qu'il y a la zad. On peut juste constater que la zad divise les opposants et les Bretignollais, mais pas sur le projet du port.

    RépondreSupprimer
  2. A propos des tags sur des véhicules appartenant aux opposants du projet de port, puisque le rigolo fautif a été pris sur le fait et conduit au poste, qu’en est il aujourd’hui?
    Il doit être vigoureusement défendu par M. le maire, mais rien ne filtre? Ou quoi?
    On peut espérer que M. le maire ne va pas en profiter pour retourner la situation en sa faveur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si les opposants au port avaient commis le dixième des infractions faites par les partisans,ils seraient déjà tous en prison.Il y a deux poids,deux mesures à Brétignolles,selon de quel côté on se place! C'est la république selon C.Chabot:anti-égalité,anti-liberté,anti-fraternité.

      Supprimer
    2. Toujours des suppositions ! Je ne vois pas Chabot defendre vigoureusement une action aussi débile, même si ça vous ferait plaisir de le faire croire..Laissez le temps à la justice

      Supprimer
    3. Il ne défend peut-être pas,encore que...Mais en tous les cas,il ne condamne pas alors que si ces dégradations avaient été le fait des opposants,ils auraient été cloués au pilori et ce ne sont pas des suppositions,mais bien la réalité de ce qui se passe dans une république bananière.

      Supprimer
    4. je suis une victime du taggeur . J'ai déposé plainte le lendemain matin . Il sagit d'un flagrant délit , puisque pris sur le fait , bombe verte retrouvée dans son coffre de voiture , il a tout reconnu auprès de la gendarmerie . J'ai fait faire le devis des travaux , déposé en double au près de la gendarmerie . J'attend l'audience ou ce monsieur , bien propre sur lui , sera dans l'obligation de regler les frais encourus .
      Ah ! il n'y a pas que du beau monde rue du marais girard ! n'est ce pas cher monsieur taggeur ..

      Supprimer
    5. Le taggeur n'habite pas rue du marais girard , mais plutôt : rue du goutail à brétignolles

      Supprimer
  3. Un Bretignollais perplexe9 janvier 2020 à 09:43

    Madame Luce, présidente de Demain Bretignolles dit ne plus faire de politique mais :
    Demain Bretignolles n’est-il pas un slogan politique et l’association n’a-t-elle pas été créée pour soutenir la liste Réunir Bretignolles de Thierry Biron ?
    Si Demain Bretignolles a changé de statut et devient une association environnementale sur Bretignolles, quelle est alors la différence entre La Vigie et Demain Bretignolles ?
    Pourquoi Demain Bretignolles ne fusionne-t-elle pas avec La Vigie ?
    Beaucoup de questions !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je suis perplexe. Je voudrais qu'on m'explique alors ce que faisaient Demain Bretignolles et La Vigie, au WE de convergence des luttes, début septembre, à St Père en Retz? Au cours de ce WE, il a été décidé de venir en aide aux associations locales d'opposition au port, Demain Bretignolles et La Vigie. présentes. Manquait l'élément déclencheur pour qu'ils arrivent, (terrain préparé avant la manif par 4 personnes).. et Chabot leur a offert ca sur un plateau avec la destruction de la dune.




      Supprimer
    2. Demain Brétignolles a le mérite d'exister. Pourquoi faudrait-il qu'elle fusionne avec La Vigie ? Rien n'empêche l'existence d'associations diverses d'opposition au port, et plus il y en aura mieux cela vaudra. Demain Brétignolles est courageusement sur le front, merci à elle pour ses multiples actions "terrain".

      Supprimer
    3. Quand on s’oppose à un projet inutile, ça me parait normal qu’on aille chercher des soutiens d’associations extérieurs. Je comprends que ça dérange les partisans du port mais qu'espèrent ils ?

      Supprimer
    4. Anonyme 12:17
      Je ne suis PAS PRO-PORT...Toujours la même regaine! Moi aussi je comprends tout à fait qu'on aille chercher des soutiens d'associations extérieures, mais pourquoi ne pas l' assumer. Je comprends tout à fait que c'était l'opération de la dernière chance pour bloquer Chabot, après la décision du Prefet, sauf qu'il faut peut-être penser aux consequences quant à l'installation
      d'une zad. C'est un gros risque car c' est difficilement gerable.. Et là plus moyen de la mettre en veille comme ON leur a demandé . Au contraire!

      Supprimer
  4. La présidente de DEMAIN BRETIGNOLLES est sur un nuage. Est-ce un cumulonimbus ou un cirrostratus? On a besoin de savoir , nous les opposants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si elle est sur un cumulonimbus alors Chabot est sur un tapis volant!

      Supprimer
  5. chacun essaye de mettre une casquette apolitique ou apartisane
    alors qu'il n'y a que des impostures idéologiques
    la seule chose qui pousse sur la zone humide c'est le melon
    après si certains prennent la grosse tête rien d'étonnant

    c'est vraiment un plaisir de voir ce blog évoluer au fil des semaines

    Demain brétignolles est le second site ami à droite de l'écran , des amis de trente ans de lutte électorale sans doute

    le premier janvier demain bretignolles poste sur les inscriptions sur les listes électorales !!! Quel intérêt !

    çà c'est un changement de sujet mal compris

    mais bon dans un collectif il peut y avoir plusieurs avis à défaut d'être plusieurs personnes

    RépondreSupprimer
  6. Les gens aux voitures taguées doivent connaitre le coupable ils pourraient donner son nom que tout le monde en profite,c'est sur si c'était un anti port son nom serait connu de tous.

    RépondreSupprimer
  7. je reprends ici la citation de Mr Ducos

    "Si les deux autres associations brétignollaises avaient relayé le message et réuni le même nombre de personnes nous aurions été suffisamment nombreux pour bloquer durablement le chantier."

    Effectivement c'est le bon sens s'opposer de manière pertinente est plus important que de s'agiter les bras en tout sens devant une caméra sur un air stupide (on fait d'une pierre deux coups )

    résultat on a une zad bidon qui va enquiller les déboires juridiques et faire des surenchères médiatiques.

    le projet de port était simple a enterrer il suffisait de présenter une vrai liste d'opposition constructive et de se faire élire à la tête de la commune

    en principe çà "marche" assez bien ce type de tactique

    mais encore faut il en avoir la capacité

    la réalité c'est que les deux autres ....
    constat cruel et réaliste

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Monsieur Ducos avait réuni 6 personnes sur la plage.Même en multipliant par 3,ça n'aurait pas fait beaucoup!

      Supprimer
  8. Si on pousse un peu l'argumentaire: "C'est parce qu'une Zone A Défendre s'est installée, qu'il faut à tout prix construire un port". Il s'agit d'une mission "nationale, républicaine", planétaire, voir divine.... Dans la logique querelle de bac à sable/"moi plus que toi": moi, je suis plus investi que toi! moi je suis plus déterminé que toi! moi, j'en ai plus que toi.....Que voici, une belle "élévation" du niveau des arguments.

    RépondreSupprimer
  9. Si Monsieur Chabot affirme que le port se fera "avec les moyens nécessaires", cela inclut je suppose les moyens financiers. Or, il semble que l'on s'oriente vers une augmentation du coût du port : le montant de 75 M indiqué par une chaîne de télévision nationale n'ayant jamais été démenti. Monsieur Chabot montre donc qu'il n'a pas de parole puisque dans le communiqué du préfet, il était fait mention de l'ENGAGEMENT du maître d'ouvrage à ne pas dépasser le montant initialement prévu. Monsieur Chabot roule le préfet dans la farine, puisque les autorisations sont déjà données alors que visiblement l'engagement ne sera pas respecté.

    En même temps, il se moque des contribuables de la communauté de communes. Le port met en danger les finances de la cc pour les années à venir, puisque s'il faut emprunter plus, il faudra rembourser plus même si c'est étalé dans le temps. Ces remboursements se feront au détriment d'autres dépenses. Est-ce que cela vaut le coup de s'entêter même pour une "enjeu républicain" ? Je me mets à la place d'un habitant de la cc même s'il ne s'intéresse pas au site de la Normandelière.

    RépondreSupprimer
  10. Une belle démonstration qui souligne une nouvelle fois que Chabot se fiche pas mal du coût des travaux.Pourtant juré la main sur le coeur qui n'y aurait pas de dépassement!Le premier hors la loi de la commune.

    RépondreSupprimer
  11. Pour répondre à la perplexité et aux propos malveillants de certains commentaires, j'invite leurs auteurs à s'instruire des explications postées sur le Facebook de Demain Bretignolles, cela les aidera à comprendre pourquoi l'asso doit être apolitique. Pour mémoire, à sa création par Nicolas Ducos , l'asso s’appelait "réunir Bretignolles" Son président,comme chacun sait, a efficacement réunifié l'opposition ! Un changement de nom et d'orientation a ensuite été effectué à son départ. Le fait de publier des morceaux choisis d'un article de presse, est un procédé connu et fallacieux. Il vaut mieux mettre le titre et laisser le lecteur en analyser le contenu dans son intégralité, cela me semble plus honnête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si le changement de nom de votre association est bien pour vous demarquer de Mr Ducos, vous ne vous desolidarisez toujours pas de l'équipe de Reunir Bretignolles de Mr. Biron ! Madame Lucé votre mari ancien DGS n'était-il point sur la liste de Biron? Ainsi que Mottais ... pour ce qui est de ne faire référence qu'à des bribes d'articles, dites à Mr Bourcereau de se l'appliquer à lui même pour être honnête. C'est ça spécialité de retirer les passages qui sont gênants.

      Supprimer
    2. Laurence Paupion10 janvier 2020 à 18:00

      Réponse à Martine Lucé

      Vos publications sur la page Facebook de Demain Brétignolles sont pour moi toutes sauf a-politiques avec des articles comme : « Macron : terre ou béton », des invitations à la population pour s’inscrire sur les listes électorales etc…C’est comme dire aussi que votre association n’est pas responsable de la venue des Zadistes alors qu’elle est allée à leur rencontre avec la Vigie pour discuter avec eux du projet de port. Ça n’a pas de sens. Il faut au moins avoir le courage de ses opinions…
      Selon vous, Nicolas Ducos ne réussit pas à réunir. Je vous rappelle qu’il était l’instigateur à la création de la liste d’opposition en 2014 et qu’il a ensuite crée l’association dont vous êtes aujourd’hui la présidente.
      Je vous rappelle également :
      > Que lorsque que le plan d’eau de la Normandelière a été détruit. Nicolas Ducos avait proposé d’organiser une manifestation. La majorité des membres de l’association était frileux sur la question du temps pour rassembler un nombre suffisant de personnes et organiser ce rassemblement …Cette manifestation avait pourtant, eu un réel succès…
      > que lorsque le projet de port a été transféré à la Communauté de Communes, nous avions émis l’idée, avec Nicolas, de prévenir les élus communautaires dans le but de les alerter sur le non-sens de ce projet. La majorité de l’association, qui s’appelle aujourd’hui Demain Brétignolles, ainsi que les 4 autres élus de l’opposition, étaient plutôt tièdes voir contre cette méthode. Nous avons donc pris le parti de diffuser cette information aux élus communautaires à nos deux noms propres afin de ne pas engager les réticents. Suite à cela, l’association nous a convié à démissionner pour cause de « trahison », « coups de poignard dans le dos » et j’en passe…Effectivement, nous avions déjà des divergences sur les procédures contre ce projet et cela se confirme encore aujourd’hui…

      Supprimer
  12. C'est effectivement la déconfiture chez les opposants historiques obligés de déplorer publiquement l'organisation nébuleuse de samedi et ironiquement souligner que c'est une période électorale.
    Et oui on appelle çà de la récupération politique. Les optimistes diront que la fin justifie les moyens. Les réalistes observeront que les routes de l'activisme politicien sont pavées de bonnes intentions. Et si sous les pavés il y a la plage des dunes ... Alors tout est presque parfait.
    N'est ce pas ?

    RépondreSupprimer
  13. Mme LUcet, vous avez évincé Nicolas Ducot et vous n'avez pas trouvé d'autre moyens que de faire venir les Zadistes, je trouve ça un peu "juste" et naïf, mais il est vrai que c'était de" bons zadistes". je rappelle également que les 2500 personnes présentent a la manifestation à la normandeliere ne sont pas de votre fait mais bien de Chabot qui a tout détruit.

    RépondreSupprimer
  14. Bah ! voyons , il suffit d'y croire... les roquets aboient mais la caravane est toujours en marche, vous pouvez pensez et dire ce que vous voulez , je m'en moque complètement, vous ne m’intéressez absolument pas. Défoulez vous comme vous pouvez si ça peut vous faire du bien, je m'en tape !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors que faites vous a la tête de cette association à part faire beaucoup de torts à Thierry Biron dommage !...

      Supprimer
    2. Par le petit bout de la lorgnette11 janvier 2020 à 05:53

      C’est ainsi que je regarde ce qui se passe ici.
      Madame Luce, il semble que votre association ait viré celui qui avait réussi à la mettre debout, parce qu’il était trop pugnace, pour enfin vous installer à sa place. C’était bien vu car depuis les actions que vous avez engagées ont fait la preuve de leur efficacité. La rancœur que vous semblez nourrir à l’égard de Monsieur Ducos ne serait-elle pas due au fait que si lui a remporté une victoire par ko sur le porteur du projet, vous vous êtes plutôt ramassé une gamelle. Quand on veut devenir calife à la place du calife, il faut en avoir la force politique. Mais, vous ne faites pas de politique… Une association créée pour soutenir les élus de l’opposition s’est transformée en une innocente association de soutien aux jardiniers tout en finassant avec les gens de la ZAD ; je t’aime, moi non plus. Il est vrai que dans le même temps, La Vigie qui se voulait apolitique et a évincé le même Ducos parce qu’il n’était pas compatible, fait maintenant de la politique sans le savoir comme Monsieur Jourdain faisait de la prose, avec le même art vis-à-vis de la ZAD, du je t’aime moi non plus. Sûr que lorsqu’on est pris avec les doigts dans la confiture, ça colle et ce n’est pas facile. Alors, comme les élections approchent, comme ceux que vous considérez comme les opposants ont perdu toute crédibilité auprès de la population, retrouver calme et lucidité et tournez vous vers celui qui n’a jamais varié dans sa façon d’agir. Mais, où ai-je la tête, vous ne faites pas de politique…

      Supprimer
  15. STOP STOP STOP... allez débattre ailleurs des municipales , le combat se situe contre le projet de port de Brétignolles .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le projet de port et les élections ne sont pas liés ? si vous voyez ça comme ça !!!!!

      Supprimer
  16. STOP reconcentrons-nous sur notre lutte contre le projet de port.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'anonyme très mécontent,

      Assez ! Assez ! Assez !

      Martine, Laurence, Nicolas, Thierry et les autres, cessez de vous engueuler et de vous faire des reproches mutuels sur ce site ! Un seul combat, l'abandon du projet de port par Chabot ! Merde !

      Avez-vous perdu de vue cet objectif à atteindre ? Vous déconnez complètement ! Chabot et les pro-port doivent bien rigoler, alors qu'il est à terre et que vous avez toute les cartes d'un jeu gagnant en mains !

      Vous n'êtes pas dans une cour de récréation ! Pensez à ceux qui vous lisent, dont les services préfectoraux, c'est désastreux !

      Vous devez tous, c'est une obligation, retrouver l'unité de combat contre le projet et rien d'autre.
      Mettez vos égo de côté et faites un effort d'unité !

      Si tu permets Jean-Yves, je crois qu'il faut que tu censures tous les commentaires qui divisent et en premier lieu ceux des pro-port qui sont beaucoup trop nombreux sur ce site et qui foutent la zinanie !

      La ZAD est là et c'est tant mieux. Elle est utile et Martine et les autres, il faut l'admettre. Vous n'avez pas le choix.

      Pour l'observateur c'est une véritable cacophonie dans tous ces commentaires.

      Alors Jean-Yves beaucoup de personnes comptent sur toi pour remettre de l'ordre dans tout cela.

      Merci d'avance.

      Supprimer
    2. ENTIEREMENT D'ACCORD AVEC VOUS 23:34 !

      Supprimer
    3. Je viens de lire un commentaire de l'anonyme mécontent. Je suis tout à fait d'accord avec lui. Si je me retrouve toujours dans vos propos et je vous remercie pour tout ce que vous faites, je dois dire que je ne comprends plus rien à ce qui se passe.
      Les élections approchent...et la politique reprend ses droits. Monsieur Ducos se targue de suivre le droit, rien que le droit, monsieur Biron ne veut pas entendre dire qu'il a pu être soulagé un moment de voir cette ZAD s'installer même si, bien sûr, il n'en est pas à l'origine. Madame Luce que j'ai rencontrée plusieurs fois sur la ZAD s'en détourne, la Vigie clame qu'elle ne veut pas de manifestations pendant la période préélectorale par souci de " neutralité politique". Je crois rêver.
      Au moment où, enfin, il y avait un espoir, tout d'un coup , j'ai l'impression que c'est " courage, fuyons !".
      La seule chose qui aurait été positive, - mais je sais que c'est utopique-, c'est que tous ces gens qui aspirent à des fonctions municipales assument et s'allient sur une liste commune. Pendant 6 ans. Pour battre la liste du maire sortant et en finir une bonne fois pour toutes. Mais cela est au delà du rêve. Chassez le naturel, il revient au galop. Quelle déception !
      Heureusement de fait que cette ZAD s'est installée, mais c'est tout de même dommage qu'ils se retrouvent seuls aujourd'hui pour tenter d'empêcher la poursuite du projet.
      Les succès des deux manifestations d'octobre, les nombreux articles dans les journaux, m'avaient redonné de l'espoir.. Aujourd'hui, je suis totalement déconcertée , heureusement qu'il reste votre blog, mais je suis de l'avis de la personne qui a écrit ce matin, les commentaires qui paraissent depuis quelques jours font que cela devient confus. BVSP a un blog, que les gens y laissent leurs commentaires.
      Aujourd'hui il n'y avait personne à la Normandelière... Normal... Tout était flou... Mais il y en a un qui doit bien rire.

      Supprimer