Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

samedi 11 janvier 2020

Normandelière et Port Bretignolles : le préfet de Vendée lance le processus d’expropriation

Arrêté N°20 - DCRTAJ/1 - L du 7 janvier 2020 déclarant la cessibilité des immeubles dont l’acquisition est nécessaire à la création d’un port de plaisance sur le territoire de Bretignolles-sur-Mer

L’arrêté est disponible à partir de la page 21 du document de la préfecture.

La liste de tous les propriétaires concernés par les expropriations est donnée à partir de la page 23 du document de la préfecture 

La totalité de l'arrêté est disponible sur SERVEUR

QUE FAIRE EN CAS D'EXPROPRIATION ?


C’est le moment d’agir pour les propriétaires qui refusent l’expropriation - voir l’article 3 de l’arrêté - page 22 du document de la préfecture  

Il serait opportun (comme l’on dit le préfet de Vendée et le député Stéphane Buchou) que la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie attende que les recours soient jugés avant de lancer le processus d’expropriation.
Y aura-t-il une nouvelle tentative de passage en force ?
Si la justice administrative met fin à ce projet de massacre de la Normandeliere, comme nous le pensons, la CDC n’a aucun intérêt à devenir propriétaire de ces terrains et les propriétaires n’ont aucun intérêt à les céder à la CDC.

Lire aussi l’article du 3 avril 2019. Acquisitions foncières : la référence Chabot, c’est 10 euros le m2


Petits Suppléments


Ouest-France du 11 janvier 2020 - Port-Bretignolles. 200 personnes rassemblées contre le projet de port à Bretignolles 

Tout le week-end, des petits rassemblements festifs et conviviaux auront lieu sur la plage de la Normandeliere pour échanger et consolider nos liens contre le projet de Port Bretignolles. Demain le rassemblement aura aussi pour objet de consolider la Dune avec les sapins de Noël.



Ouest-France du 10 janvier 2020. Vendée, ce qu’il faut retenir des vœux du département 
Un mot du projet de port à Brétignolles (intervention sur YouTube)
Sujet éminemment polémique, le port de Brétignolles-sur-Mer, a fait l’objet d’un rappel à l’ordre de la part d’Yves Auvinet, dont la majorité a soutenu le projet : « Que nous soyons pour ou contre, nous sommes dans un État de droit et il a été autorisé par l’État dans le respect des procédures. Saisir la justice est un droit pour tous mais ceux qui s’opposent physiquement aux travaux commettent un délit, qui est illégal. C’est insupportable. »
Ceux qui tentent de passer en force sans attendre les décisions de justice, ils n’ont pas de rappel à l’ordre de la part de Yves Auvinet !!! 
L’opposition physique aux travaux est malheureusement la seule solution efficace quand on a affaire à des passages en force. Cette opposition physique, non violente, est d’intérêt général pour ne pas être confronté à des situations scandaleuses telles que celle de la déviation de Beynac.

22 commentaires:

  1. Honte à Auvinet le dagnon qui c'est qui cherche l'opposition physique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant que l'on parle de Monsieur Auvinet, je dis surtout honte au Conseil Général de la Vendée d'attribuer une subvention au port de Brétignolles qui selon Monsieur Chabot "ne coûte rien au contribuable". Car le rôle du département est de financer d'autres dépenses, et notamment les dépenses sociales où les besoins sont criants.

      Supprimer
    2. Lors des vœux du département, Yves Auvinet à juste raison dit que le projet du port est porté par les élus, mais ces élus(a part Brétignolles)n'ont pas consulté leurs concitoyens qui contestent de plus en plus ouvertement le projet du port .
      Les investissements importants réalisés pour la piscine et la salle de spectacles sont acceptés par les contribuables des communes rétro littorales car ils peuvent profiter personnellement de ces structures , mais pour l'investissement du port ils ne veulent pas payer pendant plusieurs dizaines d'années pour avantager que Brétignolles au niveau activités commerciales, emplois et surtout valorisation de l'immobilier .

      Supprimer
    3. Avantager Brétignolles, ce n'est pas dit du tout : disparition des plages et de "la mer à la campagne", des années de travaux ... en attendant la clientèle "de qualité" qui viendra remplacer la clientèle "congés payés" des campings.

      Les emplois ? En supposant que les emplois gagnés compensent les emplois perdus, de toute façon les salariés seront probablement obligés de se loger ailleurs.

      Supprimer
  2. Je me demande si tout est bien légal dans cet arrêté du 7 janvier.
    On ne parle que des communes de Bretignolles, de Brem, de Saint Gilles, le préfet n’aurait il pas oublié de faire apposer cet arrêté dans TOUTES les communes concernées par la com com.?
    Ça serait légal et évident puisque M. le maire les fait participer.
    Qu’elles soient, au moins, au courant de ce qui va leur tomber sur la tête quand il faudra payer.

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme 10 janvier 2020 à 23:34

    L'anonyme très mécontent,

    Assez ! Assez ! Assez !

    Martine, Laurence, Nicolas, Thierry et les autres, cessez de vous engueuler et de vous faire des reproches mutuels sur ce site ! Un seul combat, l'abandon du projet de port par Chabot ! Merde !

    Avez-vous perdu de vue cet objectif à atteindre ? Vous déconnez complètement ! Chabot et les pro-port doivent bien rigoler, alors qu'il est à terre et que vous avez toute les cartes d'un jeu gagnant en mains !

    Vous n'êtes pas dans une cour de récréation ! Pensez à ceux qui vous lisent, dont les services préfectoraux, c'est désastreux !

    Vous devez tous, c'est une obligation, retrouver l'unité de combat contre le projet et rien d'autre.
    Mettez vos égo de côté et faites un effort d'unité !

    Si tu permets Jean-Yves, je crois qu'il faut que tu censures tous les commentaires qui divisent et en premier lieu ceux des pro-port qui sont beaucoup trop nombreux sur ce site et qui foutent la zinanie !

    La ZAD est là et c'est tant mieux. Elle est utile et Martine et les autres, il faut l'admettre. Vous n'avez pas le choix.

    Pour l'observateur c'est une véritable cacophonie dans tous ces commentaires.

    Alors Jean-Yves beaucoup de personnes comptent sur toi pour remettre de l'ordre dans tout cela.

    Merci d'avance.

    Anonyme 11 janvier 2020 à 07:53

    ENTIEREMENT D'ACCORD AVEC VOUS 23:34 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin une voix constructive.
      Depuis quelques jours, je trouve que le rejet du port passe après la Zad et les élections. Si ça continue Chabot aura gagné.
      Donc si les Bretignollais ne sont pzs capables de se défendre et d'éjecter Chabot il faut que l'ensemble des habitants de la CAC s'occupe de leur Maire pour lui faire barrage pour la Présidence. Toute faiblesse de notre part engendrera des décisions comme ce nouvel arrêté préfectoral

      Supprimer
    2. Bravo. Très bien! Cessez ces enfantillages !

      Supprimer
    3. Effectivement, c'est important pour tous les opposants de rester focalisés sur l'objectif initial : l'abandon définitif du projet de port ! De nos différences, faisons une richesse et restons unis dans ce combat. J

      Supprimer
  4. Il faut passer les messages sur le blogue, il n y a pas que vous

    RépondreSupprimer
  5. Effectivement, c'est lamentable que l'on puisse avoir l'impression que des opposants fassent passer leur ambition personnelle avant la lutte contre le port.

    On a le droit d'être pour ou contre une ZAD, de toute façon il était quasiment certain qu'un tel projet aboutirait tôt ou tard à la création d'une ZAD. (Et entre parenthèses, tout le monde, y compris et surtout Monsieur Chabot, sait bien que ce ne sont pas les opposants historiques, et certainement pas Monsieur Biron qui sont à l'origine de la ZAD, mais voilà, les élections municipales arrivent.)

    La ZAD est là, donc faisons avec et n'oublions pas notre objectif : NON AU PORT.

    Cela ne me dérange pas qu'il y ait des propos en faveur du port sur ce blog : cela montre que la liberté d'expression est de ce côté-ci, et non pas sur le blog de Brétignolles veut son port. Par contre, ce qui est dérangeant, c'est les propos haineux, qu'ils viennent d'un côté ou de l'autre. Aussi, ce que je suggérerais à Jean-Yves, ce serait de censurer simplement les propos violents qui se rapprochent des insultes. Mais je comprends que c'est difficile pour lui de décider de censurer ou non, et je le remercie de tout coeur pour son bon travail.

    RépondreSupprimer
  6. Il va falloir mobiliser plus car nous n etions vraiment pas nombreux hier en plus les renforts zadistes etaient à Nantes !!

    RépondreSupprimer
  7. Mr Auvinet "nous sommes dans un état de droit" oui mais "CET ETAT DE DROIT DOIT RÉSULTER DU RESPECT DES LOIS DE LA RÉPUBLIQUE".
    Votre discours pour les vœux, nous prouve une nouvelle fois que vous avez une totale méconnaissance du projet de port Bretignolles. Vous soutenez mordicus le porteur du projet Christophe Chabot (éventuellement Christophe Chabot président de la comcom).
    Le porteur du projet dit "le port ne coûtera rien au "con-tribuable". Les 3 millions promis à Chabot sortent peut-être de votre réticule? NON C'EST BIEN L'ARGENT DU CON-TRIBUABLE.
    Un maire qui tolère que l'un de ses adjoints s'acharne sur un élu de l'opposition à plusieurs reprises lors de conseils municipaux, on appelle cela comment? Un maire qui tolère les tracts diffamatoires, les tags sur les maisons et sur les voitures on appelle cela comment? Un maire qui à grands coups de communiqués de presse, installe un climat anxiogène à Bretignolles (à propos de la zad), on appelle cela comment?
    Moi je dis "TOUT, SAUF UN MAIRE RESPONSABLE".
    En l’occurrence les hors-la-loi ne sont pas toujours du côté que l'on croit...
    Pas de port=pas de ZAD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà qui est bien parlé, anonyme de 9h33.Quant aux Bretignollais qui ont mis des tracts calomnieux, honte à eux.Certains ont été reconnus, même un commerçant bien connu,quelle lâcheté!

      Supprimer
  8. "Pas de port pas de zad", ce slogan appartient à Thierry Biron, phrase dite à la communauté de communes devant un public nombreux, mais phrase très
    maladroite ressentie comme une forme de chantage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n’est pas du chantage, c’est du réalisme devant la situation actuelle et ça met l’Etat et les promoteurs du projet devant leurs responsabilités
      Ce slogan est parfaitement adapté à la situation Bretignollaise.

      Supprimer
  9. Pas de PORT, plus de ZAD, PLUS DE CHABOT et la sérénité reviendra rapidement a Bretignolles. Et nous avons vraiment besoin de ça !!

    RépondreSupprimer
  10. Je viens de lire "le maire alerte sur une maladie du chien"
    Voila du travail pour notre aimable vétérinaire Rabiniaux.
    Il va pouvoir recontrer les "affreux zadistes".
    Pendant cette occupation, il n'aura pas le temps pour concocter son petit laïus sur Mr Thierry Biron, en vue du prochain conseil municipal.
    Pas de port Pas de ZAD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petit laïus aimablement distribué dans les boites aux lettres par de courageux Brétignollais dont les noms sont bien connus.

      Supprimer
    2. Il suffit de dire: Pas de port, plus de zad.

      Supprimer
  11. Si vous les connaissez on veut leurs noms à ces courageux juste pour rire un peu et voir ce qu'ils ont vraiment dans le pantalon.

    RépondreSupprimer