Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

mardi 5 novembre 2019

Normandelière et le littoral : dans 30 ans, ça n'ira plus du tout !

Sud-Ouest du 5 novembre 2019. "Dans trente ans, ça n'ira plus du tout"

En 2030, il y aura une élévation assez importante du niveau de la mer avec un impact direct sur les populations

Il faut que les gens intègrent que pour nous ça va encore, mais que le danger est à nos portes. Pour nos enfants ou nos petits-enfants, dans trente ans, ça n'ira plus du tout. Les températures vont augmenter et le niveau de la mer également. L'océan viendra grignoter le trait de côte et les événements extrêmes vont se multiplier.



Proposer de faire entrer la mer dans les terres est aujourd'hui un NON-SENS. Christophe Chabot et les élus qui le soutiennent sont des irresponsables, il faut entendre l'appel des scientifiques.

Le temps n'est plus au bétonnage du littoral ayant un impact sur le trait de côte mais à la mise en place de systèmes de protection des populations en prévision d'une montée des océans dans les années à venir.
L'argent des collectivités doit être destiné, en priorité, à la protection des populations pas à leur mise en danger.
N'est-ce pas la mission nationale de Stéphane Buchou de donner aux collectivités les moyens juridiques et financiers pour se protéger de la montée des océans, du recul du trait de côte, dans les années à venir ?
Nous attendons toujours qu'il se positionne clairement sur le projet de port de plaisance de Bretignolles.

France Inter - La Terre au carré du 5 novembre 2019. La montée des eaux et l'érosion des côtes
Ecouter Audio (curseur 23')
Question posée : Est-il raisonnable de creuser des ports dans le littoral français, exemple à Bretignolles-sur-Mer .... ?
Réponse de Stéphane Costa, professeur à l’Université de Caen et président du conseil scientifique de la Stratégie Nationale de Gestion du Trait de Côte : Je ne connais pas précisément le projet, faut toujours s'interroger sur l'impact de ces ouvrages ... il est vrai quand on commence à taper dans une dune et à creuser des chenaux, on perturbe le transport sédimentaire longitudinal et ça peut renvoyer des problèmes d'érosion en aval des rives chez le voisin ... il y a toujours ces conséquences potentielles.
Voilà qui est clair
C'est ce que nous disons depuis longtemps mais nous ne sommes pas écoutés.
C'est ce que devrait dire Stéphane Buchou et il devrait demander l'application du principe de précaution : abandon du projet de port de plaisance sur le site de la Normandelière pour éviter la disparition des plages du Sud, les plages des Dunes, les plus belles plages de Bretignolles. Les conséquences désastreuses de la réalisation de Port de Morin sur les plages de proximité n'ont pas servi de leçon.

France 3 - Journal 12/13 du 5 novembre 2019 - curseur 14' : Face au risque de submersion
Site France Info du 5 novembre 2019. Hauts-de-France : le niveau de la mer monte irrémédiablement
Se protéger contre la mer va demander beaucoup de moyens aux communes du littoral.

Lire la suite dans Plus d'Infos

Balance ton port (par Gérard Lancien)

Article des Echos. Les projets contestés se multiplient en Pays-de-la-Loire, les ZAD aussi

Nouvelle vidéo des Vigies Pirates : Les sirènes de Bretignolles

L’éperon rocheux de la Pointe du Hoc dans le Bessin va-t-il disparaître d’ici deux ans ?

Guy Perrette et ses commentaires déplacés


L'Echo des Dunes s'adresse aux responsables du massacre de la Normandelière

Le bel article de Isabelle Autissier dans Libération du 6 novembre 2019

Le Journal de Yves Auvinet en soutien de Christophe Chabot

Voile Magazine de Novembre 2019 


Blog Mediapart du 6 novembre 2019. Balance ton port (par Gérard Lancien)
À propos de Brétignolles-sur-mer et de la « Zad de la dune ». Article paru dans CQFD N° 181 (novembre 2019)
.... le nouveau préfet avait décidé de trouver ce projet « d’intérêt public » et d’autoriser les travaux. L’objectif d’éventrer la côte, de détruire une dune classée, une zone humide classée, une zone verte naturelle agricole, pour creuser 40 hectares d’un port de 900 anneaux, ce rêve pharaonique, allait pouvoir se réaliser ...
Mais c’était sans compter avec une poignée de jeunes du coin, fortement soutenus par de nombreux habitants et vieux paysans, qui se proclamant « gardiens de la dune » s’installèrent sur un terrain privé au cœur de la zone dont la mairie n’avait pas réussi à circonvenir les propriétaires, ajoutant leur stratégie « désobéissante » (mais non violente) à celle plus classique des opposants « historiques » lancés dans de nombreux recours administratifs. La machinerie du saccage est donc, pour le moment, enrayée. Le projet de « Port Brétignolles » a désormais du plomb dans les voiles.

Les Echos du 6 novembre 2019. Les projets contestés se multiplient en Pays-de-la-Loire, les ZAD aussi
Imaginé depuis 15 ans par la mairie, le projet controversé de port de plaisance de Brétignolles-sur-Mer a finalement été autorisé cet été. L'arrivée des premiers bulldozers a remobilisé les opposants et une amorce d'occupation se fait jour. Entre les ex-opposants à Notre-Dame-des-Landes, et ceux d'un surf parc de Loire-Atlantique, les contestations se coalisent

Nouvelle vidéo des Vigies Pirates : Les sirènes de Bretignolles
Ne vous fiez pas à leurs belles moustaches et à leurs jolis cols blancs. Les sirènes de Bretignolles comme les autres sirènes sont animées d'intentions douteuses pour assouvir leurs besoins primaires.


Actu.fr du 4 novembre 2019L’éperon rocheux de la Pointe du Hoc dans le Bessin va-t-il disparaître d’ici deux ans ?
Le temps et la nature font leur œuvre.L'érosion est telle sur le site de la Pointe du Hoc qu'on ne donne pas plus de 2 ans à son éperon rocheux avant de disparaître.

Il y a des éperons rocheux sur la côte Bretignollaise vulnérables à l'érosion




Guy Perrette et ses commentaires déplacés
Pour savoir qui est Guy Perrette, il suffit de lire cet article du blog : Guy Perrette en soutien des pêcheurs plaisanciers
Guy Perrette fait de nouveau parler de lui en octobre 2019 en postant des commentaires sur le site du CPNS : Rien à foutre de l'environnement, rien à foutre du site de la Normandelière, ce qu'il veut c'est un port entre St Gilles et Les Sables !!!


L'Echo des Dunes s'adresse aux responsables du massacre de la Normandelière
Action citoyenne. 
Copie à Mr Macron Président de la République Française.
« Mr le Président, je vous fais une lettre que vous lirez peut être si vous prenez le temps… »
Adressée à Mr Le Préfet de Vendée Mr Brocart Benoît et à Mr Le maire de
Bretignolles Sur Mer Mr Chabot.

« L’ECHO DES DUNES »
Tout d’abord, je me présente : Je suis la NORMANDELIERE plage de Brétignolles sur Mer. Je suis
Vendéenne : Site Classé réserve naturelle en danger imminent où dans mes grains de sable pousse
une plante appelée immortelle…que l’on arrache au bulldozer sans état d’âme.
C’est en toute simplicité que je vous contacte pour vous demander : « Comment à l’heure de la
protection environnementale, à la protection du littoral en prévision de la montée des eaux
préconisée par le GIEC, la Vendée autorise un port complètement inadapté à la Normandelière à
Brétignolles Sur Mer?? Je ne comprends pas . Deux bassins dans les terres, ils déborderont lors
d’une prochaine tempête comme celle de Xynthia certainement plus grosse d’après le GIEC , par
submersion. Les lotissements neufs qui se font actuellement près de ces deux futurs bassins seront
inondés. Les 50 morts de l’Aiguillon sur Mer n’ont donc pas marquer la mémoire de ceux qui ont
pensé à ce projet architectural à haut risque, sans parler de la destruction sans scrupule d’un site
classé, réserve naturelle.
Quand j’étais enfant, les mairies demandaient aux écoles d’emmener les écoliers pour planter des
oyats pour retenir les dunes pour protéger le littoral. J’ai planté des oyats dans ces dunes. Vous et
Mr Chabot maire de Brétignolles Sur Mer, vous envoyez des bulldozers en toute puissance pour
éventrer ces mêmes dunes pour mieux inonder un peu plus rapidement le littoral ?
Quel exemple donner vous à nos enfants. Pas bien fière d’être Vendéenne.
Pourquoi n’écoutez-vous donc pas les scientifiques, les connaisseurs, qui vous ont écrit que ce
projet n’était pas prudent de plus très cher, 45M€ annoncés qui ne suffiront pas…, vous vous rendez
compte avec cet argent ce que l’on peut faire pour protéger les populations du littoral Vendéen. Je
vous invite à vous balader le long de la corniche de Brétignolles Sur Mer, à certains endroits la route
n’est qu’à 2 mètres du bord de la corniche qui s’effrite. Là il y a danger car des maisons sont
concernées avec leurs habitants. La route un jour va s’effondrer et ce ne sont pas les quelques
pierres mises qui vont ralentir le processus de grignotage des côtes. Vous préférez faire un port avec
une ambition qui ressemble à un jouet. On ne peut pas prendre une décision comme celle-ci à la
légère. Mettre les gens en danger en cassant l’équilibre solide existant.
La Normandelière a résisté à Xynthia. Pourquoi ?
-Fond rocheux ayant fait ses preuves où les vagues se brisent et perdent de leur ampleur et de leur
hauteur, barre naturelle de rocher encrée depuis des millénaires. Dunes riches en végétation
profonde en sous-sol.(Ceci est en train d’être ravagé au moment où je vous écris en toute conscience
de votre part, c’est grave).
Quel massacre Messieurs !!!! Comment pouvez -vous accepter et décider cela ?
Je vous demande avant qu’il ne soit trop tard de fermer les yeux et d’écouter les cris des gens pris au
piège dans leur maison qui se noyaient parce que là encore des décisions abusives avaient été prises
de construire là où il n’y aurait jamais dû y avoir de maisons à l’Aiguillon Sur Mer. Ces gens là vous
disent ne refaite pas les mêmes erreurs de grâce. Vous avez encore le choix Messieurs et vous êtes
les seuls à pouvoir stopper ça maintenant dans le calme. A vous de prendre conscience. Vous devez
prendre le temps à la réflexion.
Fermer les yeux au calme sur la plage de la Normandelière et vous y trouverez la réponse pertinente
et adaptée. Apprenez à regarder….
Beaucoup trop de gens et vous en faites partie, ont écouté « l’argent tomber dans leur bol » en
visualisant ce projet, en oubliant, le sacrifice d’une magnifique baie, joyau naturel que nous offre
gratuitement dame nature dont nous avons profité enfants, car les dirigeants de l’époque étaient à
l’écoute et savaient reconnaître la beauté et la sécurité du patrimoine Vendéen.
Pensez -vous que les enfants vont apprécier de se baigner dans une eau pleine d’hydrocarbures et les
gens de construire près des bassins meurtriers ? NON
Où vont se baigner les touristes ??Pas à Brétignolles… Depuis quand, les touristes se baignent dans
un port ?Donc il y aura une perte de fréquentation des familles .Tout ça pour quelques bateaux
accrochés tout l’hiver qui ne sortiront pas comme au Port de Bourgeonnais et à Jard sur Mer qui se
trouvent à quelques kilomètres de Bretignolles Sur Mer.
« La beauté est un ensemble d’éléments où rien ne doit être rajouté, ni supprimé ». Ce site classé
n’appartient ni à Mr Chabot maire de Brétignolles Sur Mer, ni à vous Monsieur le préfet, ni à moi , il
appartient à l’humanité, votre rôle en tant qu’élu préfet de Vendée est de le respecter , de le
protéger et de le sécurisé pour sa population et non de détruire le patrimoine Vendéen, ce qui se fait
actuellement.
« ARRETEZ LES TRAVAUX EN COURS»
LA NATURE REPRENDRA TOUJOURS SES DROITS C’EST JUSTE UNE QUESTION DE TEMPS.
Des innocents paieront pour cela. Ce projet est un drame écologique certain, une perte d’argent
c’est sûr car ces 45M€ sont mal utilisés, juste pour des caprices « d’enfants gâtés » qui veulent ce
jouet depuis 15 ans, sans penser aux conséquences désastreuses à venir qui sont à mon avis
beaucoup plus préoccupantes.
Je plantais des oyats quand j’étais enfant, campagne lancée par les mairies et la préfecture de
Vendée, pour retenir les dunes pour protéger le littoral, aujourd’hui ces mêmes institutions
éventrent ces mêmes dunes pour fabriquer un jouet dangereux….A méditer » Cordialement.
Je vous remercie Messieurs d’avoir pris le temps de me lire.
« L’ECHO DES DUNES . »

Merci l'Echo des Dunes



Libération du 6 novembre 2019. "Regardez la marée, elle est irrésistible" de Isabelle Autissier

Agir ensemble est, de plus, le parfait remède à la mélancolie.
Car ce n'est pas pour échapper à la catastrophe que nous agissons, c'est l'irrépressible désir d'inventer le monde de demain plutôt que de rabâcher celui d'aujourd'hui qui visiblement ne fait pas notre bonheur. A tous ceux qui désespèrent, je recommande la joie du combat, la gaîté du brassage d'idées, des inventions, des constructions, ...
Regardez la marée, elle ne monte que millimètre après millimètre, mais elle est irrésistible.
Rendons la transition écologique irrésistible non pas par peur mais par bonheur


Journal de la Vendée de novembre 2019

Ce n'est pas un journal d'informations, c'est un journal de propagande

Lettre de soutien de la conférence départementale des exécutifs dans cet article du blog












Voile Magazine de novembre 2019. Bretignolles-sur-Mer : balance ton port ?




53 commentaires:

  1. Pourquoi tant de silences...pourquoi tant de temps pour la justice de donner des réponses ( depuis 2017 pour le fond )...Alors que l'évidence est la,criante...Il y a forcement une pression "Beneteau" derrière tout ça ; aidée par son mercenaire chabot qui le protège bien ; c'est le fusible de sécurité dans la chaine de responsabilité...

    RépondreSupprimer
  2. Il n'y a que Christophe Chabot et ses serviteurs obnubilés par leurs port qui ne comprennent pas ça.

    RépondreSupprimer
  3. Christophe chabot a tellement mouillé, embrigadé de personnes et de services avec son port qu'il leur est difficile maintenant d'avouer d'être dans un profond cul de sac....

    RépondreSupprimer
  4. Imaginer le chiffre d’affaire de Beneteau sur le secteur de saint Gilles !!!
    Cents certainement des petits chiffres après la virgule!!
    Autrement dit ça ne représente rien ou pire moins que rien.
    Il faut modifier l’angle d’attaque

    RépondreSupprimer
  5. Lequel de chabot?
    car a present ils sont deux
    l un evident l autre bien moins mais bien place

    RépondreSupprimer
  6. T'es où Buchou? Ya des gens qui bossent à ta place là !! Ta plus qu'à faire la synthèse... si tu sais lire et si tu as les couilles pour faire ta mission.... Heu hein heu hein bla-bla

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le député Buchou c'est envolé comme une feuille morte lors d'une rafale de vent et il est pas prêt d'atterrir.

      Supprimer
  7. Je viens de lire l'article de France Nature Environnement.
    Quelles similitudes entre le combat qui a été mené à Sivens et celui que nous menons à Bretignolles.
    "Il est plus que temps de trouver les voies de la concertation plutôt que de tenter le passage en force". Chez nous le mercenaire Chabot ne connait que le passage en force. N'as-t-il pas dit "Je me nourris de la haine de mes ennemis".
    "Car au-delà du drame humain "Sivens"est l'illustration de l'échec total d'un processus LÉGAL respecté en FAÇADE mais en réalité VIDE de toute substance" Procédures bâclées dues uniquement à l'entêtement du mercenaire Chabot, démission de l'état et des responsables politiques (vous tous les élus de Vendée y compris les membres du conseil municipal qui soutenez mordicus le mercenaire CHabot pourrez être tenus pour responsables de toutes les dérives qui arrivent à Brétignolles), absence d'études des alternatives (rien sur les ports des Sables et celui de Saint-Gilles), soupçons de conflits d'intérêts (pour cela certaines personnes sont plus aptes que moi à juger), recours juridiques jugés TROP TARD et donc INEFFICACES.
    "TOUS LES INGRÉDIENTS POUR CONSTRUIRE LE SCÉNARIO DU PIRE,QUI TOURNE INÉVITABLEMENT A LA CONFRONTATION".
    TOUT EST DIT.

    RépondreSupprimer
  8. Pour moi un mercenaire c'est quelqu'un qui en a dans le froc capable de se servir d'une arme de faire des marches chargé comme une mule mais pas une poule mouillée comme chabot,mais si toute ses conneries continues il pourrait y avoir une équipe de mercenaires face à lui et sa bande qui ne valent pas mieux juste histoire de rire un peu et voir comment ils réagissent par rapport aux gentils de la ZAD SAUVONS LA NORMANDELIERE.

    RépondreSupprimer
  9. Plus un
    les travaux de dragage du poort des sables et de minimes reamenagements pontons a m et n sont en cours et sont prevus jusqu a debut mars 2020

    RépondreSupprimer
  10. Rcm se vante d etre implante des sables au crouesty photo du pdg avec lucas brancaleone et plaquette sur le net
    j ai pas reve

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normal, massif marine est un groupe comprenant plusieurs bases, dont les sables et le crouesty,(ex cadre de massif marine aujourd'hui retraite)

      Supprimer
  11. Il ne se passe pas une journée ou l'information diverse sur le climat ne démontre que se projet de port de plaisance artificiel est un non sens.
    Aujourd'hui, il serait plus sérieux de se projeter sur le recul inévitable de la côte.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour. A écouter en podcast, l'émission La Terre au carré d'aujourd'hui sur France Inter, largement consacrée à "La montée des eaux et l'érosion des côtes", avec l'intervention de Stéphane Costa, universitaire et président du conseil scientifique de la Stratégie Nationale de Gestion du Trait de Côte. Il a notamment été questionné par une auditrice sur le projet de port de Brétignolles. De ses réponses, je retiens que toute intervention sur le littoral a des conséquences bien au-delà du site du projet et le plus souvent imprévisibles. Malheureusement, ces experts ne sont que rarement consultés pour donner un avis sur les projets et les études d'impacts qui y sont associées. J

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme ce scientifique dit se que Christophe chabot ne veut pas entendre n'y comprendre....il dira de lui "moins que rien"

      Supprimer
    2. J ai failli m eetouffer ce qui en aurait satisfait quelques uns en entendant evoquer le terme d aber breton au sujet du dangereux et couteux pediluve chabotien d ailleurs c est de villiers en representation cheu nouzott qui a usurpe le terme
      amelie d apres un porsallais a innonde la route au fond du port et la maree semblait avoir une heure d avance sur l horaire
      les abers ne sont pas des sinecures la belle henriette en a fait les frais ainsi qu un vieux greement en septembre dernier a saint pabu
      par contre ils ne peuvent pas eux araser le granit au bull doser
      arretez le massacre s il vous plait
      la course au large ,les bateaux c est moins d actualite que ca ne fut
      d apres moitessier en france il y a plus de bateaux que de marins

      Supprimer
    3. Bien d'accord avec vous, utiliser le terme d'aber à Brétignolles est un non-sens absolu! Il n'y a pas d'aber et il n'y aura pas d'aber même en creusant.

      Supprimer
  13. Ce blog est une pure merveille qui nous alerte depuis des années (il en est à son deuxième titre) sur les aberrations et autres stupidités de ce port "exemplaire". Le promoteur de ce projet, réélu régulièrement par les Bretignollais naĩfs qui croient que la valeur de leur maison va grimper de 30 pour cent ( selon ses dires) se croit arrivé à la phase finale. Il se trompe et les zadistes puis les jugements de fond au tribunal le remettront à sa place.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une pure merveille? faut pas être difficile, moi je dirais un ramassis de gadoue.

      Supprimer
    2. Anonyme de 8:44
      Que venez-vous faire sur ce blog? La vérité vous dérangerait-elle?
      C'est vrai que vous n'avez aucune autre information à part ce blog

      Supprimer
    3. Par moment, il vaut mieux ne pas avoir d'informations que des ragots de personnes aigries et médisantes. Aller bon vent!

      Supprimer
    4. Vous venez faire de la provocation sur ce blog.
      C'est plutôt vous la personne aigrie et médisante.
      Prenez rapidement le large.

      Supprimer
  14. Perrette dit pourquoi pas une antenne SNSM à brétignolles qui qui debloquera les fonds pour le bateau quand ont voit que les grosses station ont du mal à avoir des canotes fiables,ce gars doit etre encore plus malin que les autres ,peut etre que que beneteau offrira un canot tout temps en remerciement de quelques anneaux .

    RépondreSupprimer
  15. La reactivite du systeme fait qu un canot neuf de 2017 sn002 a laquelle l equipage a eu quelques difficultes d adaptation et presentant des defauts structurels c est le second canot de la serie de chez sibiril
    a vu ses superstructuures gravement endommagees en fevrier dernier
    la 065 jack morisseau maintenue en reserve a pris le relais jusqu au tragique evenement ,je sais que les canotiers etaient consciennts des risques encourrus a cette occasion compte tenu des soucis electriques et moteurs du canot de reserve
    entre ttemps expertises contrexpertises palabres et tractations sibiril a repris le canot l a renforce
    re stratte la voute qui fut renforcee
    d apres mes renseignements le canot etait a pont aven en cours de transfer
    Depuis juin le canott de st nazaire amiral x j ai oublie le nom fut prete jusqu en sept au lieu du canot de sein
    et pendant ce temps nous disposons d un semi rigide de 8 m avec deux hors bords
    on ne donne aucuns moyens supplementaires a la snsm dont la reserve est a present quasi nulle
    la meme snsm vit en grande partie de dons
    pendant ce temps la royale reforme des unites inadaptees a la mission mais plus aptes qu un semi rigide
    C est un signe des temps nous n avons plus les moyens materiels indispensables au maintien de notre sacurite civile de base
    il n est donc plus temps de songer au cirque alors que nous allons manquer de pain
    la derniere tempete a grandement mine la dune mise a nu par l intervention irresponsable les ravinements sont visibles et l erosion eolienne est patente
    les plus values s effritent et le chenal se creuse de lui meme quel gachis nous allons leguer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord avec anonyme de 22h48... Super mal ecrit et difficile de suivre le fil de ses idees.. AUCUN intérêt ici cette longue tirade sur les canots, mais J.J aime bien "epaterla galerie" avec ses connaissances, mais pas toujours une reussite..Lui qui aime bien les citations devrait appliquer celle de Boileau. "Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément..."

      Supprimer
    2. Comme disait Coluche" le savoir c'est comme la confiture moins on en plus on l'étale.

      Supprimer
  16. Vérole ! C'est super mal écrit... A rien y comprendre !

    RépondreSupprimer
  17. Dans l'émission La Terre au Carré de ce jour Stéphane Costa a également
    dit qu'il fallait cesser de bétonner sur les côtes.

    RépondreSupprimer
  18. La culture maritime des bretignollais a part de trop rares exceptions c est les patates dans les mottets

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel mépris et quelle arrogance envers les pêcheurs bretignollais, qui n'ont pas besoin de fréquenter les pontons des Sables, pour connaître la mer..mais c'est vrai, J.J La science , il est toujours prêt à donner des leçons.. J'en connais qui ne vont pas aimer du tout...

      Supprimer
    2. C est vrai qque la forme est nulle a chier
      par contre le fond chez moi ne manque pas
      le dernier pro que j ai cotoye a envoye son farmall et sa pinasse a la casse ya belle lurette
      et depuis le temps que ca traine yen a queelques uns qui ont pris une place au port
      perso je suis bien aux sables j en bougerai pas pour retourner a breti et
      je ne fais pas de speculation je navigue sur mes deniers
      j ai rien demande z etes venu me chercher sans rien demander
      ,je paye mes impots et j ouvre grand ma gueule
      maintenant j ai bien precise qu il y avait des bretignollais qui savaient ,yen a trop peu et quelques uns me conaissent et je respecte leurs choix ,ca ne m empeche nullement de les saluer ,je persiste neanmoins ce projet est une aber ration ecologique
      quand aux precisions dont vous n avez rien a foutre la 002 est a mont labbe depuis le 2 nov
      eton a emprunte l amiral de la graviere a saint nazaire
      ya un avis de grand frais ce soir et le chenal de bourgenay est au 0 des cartes
      la gestion d une station a notre epoque ressemble a une partie de chaisees musicales sans fin



      Supprimer
    3. J ajouterai que mystifier les plaisanciers en leur faisant croire qu ils sont des pros
      ca c est ignoble respectez donc le metier

      Supprimer
    4. Le cout d un ctt de 15.50 est de 835000 euros
      Un 17.50 850000euros

      Supprimer
    5. Reponse de chez sibiril a l instant pour 17.50 le prix precedemment donne est de 2015 pour le canott nu
      selon equipement et motorisation les prix s etalent de 1.3 millions a 1.5 millions d euros dixit sibiril
      Faites un don consequent
      sibiril ajoute la vie d un seul homme vaut bien moins mais c est un prix reel

      Supprimer
    6. Et en Français, ça donne quoi?

      Supprimer
    7. Anonyme 20:44
      Je me posais la même question.... Grave!.. A quoi riment tous ces commentaires confus?

      Supprimer
  19. Par rapport à l'article du collectif des maires Vendéens,c'est incroyable qu'une une fois élu un maire peut se permettre des travaux insensés, coûteux et dangereux dans un proche avenir pour sa commune. Moi je suis de St Gilles et ce projet de port a été imposé par la municipalité de St Gilles sous la pression de chabot, jamais on n'a demandé l'avis aux Gillocruciens au dernière municipalite et là ces maires Vendéens veulent nous faire une leçon de citoyenneté !!!
    Qu'ils se renseignent correctement sur le sujet et qu'ils lèvent les yeux.


    RépondreSupprimer
  20. Tous ces élus vendéens, qui parce ce qu'ils ont été élus, se donnent le droit de faire n'importe quoi, sont-ils seulement venus voir le lieu où ce port doit être construit?
    Connaissent-ils seulement la Normandelière? Le lieu ne s'y prête pas
    La démocratie quel grand mot...pour ne pas dire de bien grands maux
    On nous fait croire que nous pouvons nous exprimer,ce que nous avons fait lors des enquêtes publiques, mais il n'en est rien puisque tout était fait d'avance.
    Chabot a été élu certes, sur un projet vieux de 15 ans plus du tout adapté à la situation actuelle.
    Où est-elle-la démocratie, quand on oblige des jeunes gens inquiets pour leur avenir et celui de leurs enfants, à vivre dans la rue? Parce qu'ils refusent ce monde pourri par l'argent, on va envoyer les forces de l'ordre contre eux et employer la force.
    Ouvrez les yeux les élus de tous poils, vous serez tenus pour responsables de la suite des événements si la situation dégénère à Bretignolles.
    Arrêtez de soutenir le fou du puits. Un jour vous aurez des comptes à rendre à vos électeurs.

    RépondreSupprimer
  21. Tous les maires de la C.D.C , qui soutiennent le Maire de Brétignolles , et qui vont faire subir à leurs administrés une forte hausse de leurs impôts, n'ont-ils pas peur pour leur réelection de 2020 ? ou bien , ils abandonnent le navire!!!!!! et laissent à d'autres l'énorme trou dans les finances ......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je répète, les dès ont étés lancés depuis quelques années sur le partage des projets en CDD. Salle des fêtes et piscine à St hilaire, lycée à St Gilles et tout le monde poussent dans le même sens pour le port de Brétignolles...et tout ça sans rien demander aux habitants du pays! C'est pas un scandale ça !
      sur qu'ils y a des gros bernés dans l'histoire.Donne moi ta montre et je te donnerai l'heure.

      Supprimer
    2. Faux et archi faux!!! Tout le monde a eu son avis à donner lors de l'enquête publique. Si vous n'avez pas bougé à ce moment là, ne venez pas brailler maintenant!!

      Supprimer
    3. Anonyme de 17h42
      Aux dernières municipales, les maires du canton ont passé ce sujet sous silence, à part Chabot, pas un en a parlé dans son programme. L'enquête publique c'est autre chose et la encore elle est passée très très largement sous silence radio...

      Supprimer
    4. Anonyme de 17h42
      Les habitants de la comcom n'ont eu aucune information digne de ce nom au moment de l'enquête publique.Ils n'ont pas pu s'exprimer.
      ALLEZ BRAILLER AILLEURS VOUS MÊME

      Supprimer
  22. Chabot tient tous les maires en laisse soit ils sont cons ou il leur promet monts et merveilles,dans le lot ils y en a qui en profitent plus que d'autres et les autres n'auront que des crottes malgré que leur commune cautionne ce projet fou qui ne rapportera rien et qui fait plus de mal que de bien dans la population.C'est vrai il faut que les élus ouvrent les yeux et qu'ils virent le fou du trou avant qu'il ne soit trop tard et qu'il continu à tout saccager et dépenser l'argent de la com com,pour reconstruire il faudra du blé et ou le trouver comme toujours chez les contribuables.

    RépondreSupprimer
  23. L'arme absolue : le bulletin de vote !

    RépondreSupprimer
  24. Sam'fait rire... Monsieur ou messieurs ou camarades de lutte allias l'écho des dunes.
    Cela me fait terriblement peur une submersion des nouveaux lotissements fief des plantes à 2 pas du port en effet. Car étant à environ 16 m côte marine cela signifie que ce sera 7 ou 8 m au dessus de Xynthia et que par exemple tout le bourg de st gilles sera sous 6m d'eau !! Revoyer votre topographie avant de vouloir faire peur. Etudiez le dossier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ano de 17h54,
      L'altitude est pris au zéro des cartes marines au coefficient de 120 à marée basse, ça change beaucoup de choses...

      Supprimer
  25. De vieux brétignollais,disent que la dune existante en certains endroits avait réalisée et mise en place par un ancien maire....en un temps....personne n'en parle!!! Si quelqu'un pouvait nous dire ce qu'il en sait, ce serait super intéressant!

    RépondreSupprimer
  26. Un petit point sur les commentaires, je commence à être débordé.
    J'ai laissé passer beaucoup de commentaires mais je vais devoir de nouveau filtrer un peu plus :
    1 inonder le blog de commentaires confus comme le fait j.j.w, ça ne sert à rien. Je ne sais pas très bien ce qu'il recherche, à lui de le préciser clairement et de mieux cibler ses messages.
    2 - certains partisans de Christophe Chabot veulent polluer ce blog avec des commentaires injurieux, ils ne seront pas diffusés.
    3 - Sur facebook, il y a eu une tentative d'usurpation d'identité, réalisée par une personne de la bande à Christophe Chabot, qui a été sanctionnée.
    Ils osent tout parce qu'ils sentent que la partie leur échappe !

    RépondreSupprimer
  27. Merci cc est note j e tente de fournir des chiffres precis a des qquestions precises
    Jee vous prie donc de bien vouloir me pardonner si mon propos est confus vous m en voyez navre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème, personne ne vous a posé de questions precises impliquant votre avalanche de chiffres , surtout concernant ce blog.

      Supprimer
  28. Réponse à Anonyme du 6 novembre 2019 à 18:40

    Concernant l'existence de la dune par le passé il y a déjà eu photos et commentaires sur ce sujet. Oui la dune a toujours existé depuis des siècles sinon le village de Brétignolles n'existerait sans doute pas....

    RépondreSupprimer