Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

jeudi 7 novembre 2019

Normandelière et Port Bretignolles : après 1 mois de ZAD, le préfet de Vendée s'exprime et charge le maître d'ouvrage

Ouest-France du 7 novembre 2019. Port-Bretignolles : ce que dit le préfet

Quelques commentaires :

1 - Le dossier de port (2018) n'a plus grand chose à voir avec celui qui avait été rejeté (2011)
FAUX : le site impacté, le site remarquable de la Normandelière, est toujours le même, il n'est pas "substantiellement" différent comme l'avaient demandé les préfets précédents.

2 - L'important, c'est que le juge puisse dire le droit. Le préfet ne peut pas décider d'un moratoire
Il renvoie la balle au maître d'ouvrage afin que celui-ci ne lance pas de travaux avant la décision du juge

3 - La mise en oeuvre des autorisations et la réalisation du projet s'inscrivent dans le temps long. Dans le cadre de la loi, il n'est pas possible d'envisager une expulsion publique.
Le préfet de Vendée prévoit un temps long pour la réalisation (ou non) d'un port de plaisance, contrairement au maître d'ouvrage qui veut précipiter les travaux et passer en force. Le maître d'ouvrage devra faire avec la présence de la ZAD.

4 - C'est au maître d'ouvrage d'instaurer le dialogue, c'est lui le responsable du projet. C'est au maître d'ouvrage de décider de la reprise des travaux
Le maître d'ouvrage devra négocier la reprise des travaux avec les Zadistes !

5 - S'il n'y a pas de trouble à l'ordre public, toutes les opinions peuvent s'exprimer
Comme si le préfet de Vendée demandait au public de manifester pour se sortir d'une mauvaise passe !

6 - Les décisions ont été prises au terme d'un jeu de consultations, d'enquêtes nombreuses et variées ..
Mais les nombreuses observations des opposants n'ont pas été prises en compte. C'est uniquement la parole du maître d'ouvrage qui a compté. Ce qui explique la situation actuelle.

7 - Il y a un projet que l'Etat a autorisé, que le maître d'ouvrage est légitime à mettre en oeuvre sous le regard attentif de l'Etat
C'est au maître d'ouvrage de décider maintenant sous contrôle de l'Etat !

Ma conclusion

Le préfet de Vendée est dans la merde. Il donne l'impression d'avoir pris les décisions d'autorisations du projet SEUL sans l'aval du ministre de l'écologie actuel, Elisabeth Borme et il tente, par tous les moyens, de se justifier en faisant porter la responsabilité de la situation actuelle au maître d'ouvrage.
Benoît Brocart est préfet de Vendée depuis mi 2017, il devrait bientôt être muté.
Voir l'article du 14 octobre 2019. Port Bretignolles : des faits et des interrogations

Le maître d'ouvrage, Christophe Chabot, est dans la merde. Il porterait l'entière responsabilité de la dégradation de la situation à Bretignolles s'il venait à lancer de nouveaux travaux sur le site de la Normandelière sans attendre les décisions de justice et sans médiation avec les opposants, les associations environnementales et les Zadistes.








Supplément anniversaire

France 3 Pays de Loire du 6 novembre 2019. Brétignolles-sur-Mer : déjà un mois d'occupation pour les opposants au nouveau port de plaisance
Installés aux abords du chantier, plusieurs dizaines de personnes se relayent jour et nuit depuis un mois pour empêcher la reprise des travaux du nouveau port de Brétignolle-sur-Mer.
Voir la VIDEO

 "Quelle folie d’ouvrir la dune pour faire rentrer la mer dans le continent. Les dunes sont des remparts vivants contre l’invasion marine. Pour moi c’est un projet du XXe siècle, c’est dépassé", explique Anne-Marie Grimaud de France nature environnement Vendée.

Le maire défend son projet et l'adhésion de ses administrés. "Mes équipes et moi-même avons été élus trois fois sur la base de ce projet. Il y a eu une consultation citoyenne qui l’a validé. Le port est le reflet d’une démocratie qui fonctionne bien, qui ne sera pas remis en cause", explique-t-il, agacé par la résonnance médiatique autour de ce dossier. 
commentaire : le maire ne manque pas de culot, la consultation citoyenne, avec les nombreuses observations des opposants, n'a pas validé son projet bien au contraire. La démocratie n'a pas fonctionné.

Christophe Chabot confirme que le projet suit son cours. "Nous attendons dans les prochaines semaines les résultats de l’appel d’offre, qui devra être conforme à nos engagements financiers. Ensuite on va démarrer les travaux, au mieux en janvier, au pire en mai", précisant que l'expropriation de la zone où sont installés les zadistes sera effectuée entre janvier et mai, avant le démarrage du chantier.
commentaire : Christophe Chabot n'a pas l'air de vouloir engager une médiation avec les opposants, les associations environnementales, les zadistes, pour la reprise des travaux. Il est toujours dans le passage en force.

Lire la suite dans Plus d'Infos

Brétignolles, futur Saint-Trop' Vendéen ?

En Vendée, une ZAD contre un projet de nouveau port, imposé contre vents et marées : un article remarquable

De "Klaus" à "Amélie"

Le recours des opposants rejeté par le juge des référés

EuropaCity : le projet de mégacomplexe définitivement abandonné



Humanité Dimanche du 7 novembre 2019Brétignolles, futur Saint-Trop' Vendéen ?

6 pages de l'Humanité Dimanche consacrées au projet de port de plaisance de Bretignolles.
Il faut l'acheter






Bastamag.net du 7 novembre 2019En Vendée, une ZAD contre un projet de nouveau port, imposé contre vents et marées (article de Eliane Patriarca et Mélanie Bahuon)
« Ce qui se passe à Brétignolles renvoie à un dysfonctionnement global de l’État, et de la décision publique, analyse Yves Le Quellec. Le maire gère la collectivité comme sa boîte, pratique la fuite en avant, comme dans beaucoup de collectivités locales, mais si on en est arrivé là dans ce dossier d’un autre temps, ce n’est pas de son seul fait. L’État a délégué au fil des vagues de décentralisation beaucoup de compétences aux collectivités locales. Aucun de ses services n’est plus fondé à se prononcer sur l’opportunité même du projet soumis par l’une d’elles. Par exemple, l’autorité environnementale n’apprécie que l’étude d’impact. L’État se cantonne désormais à une fonction d’instruction administrative. Le port de Brétignolles, c’est l’exemple type d’un dossier très technique, très contesté dans lequel il n’y a ni arbitre ni garde-fou ! »


Journal des Sables du 7 novembre 2019 (extrait) : Amélie, heureusement moins violente que Klaus, Petra ou Xynthia

Le site de la Normandelière plus vulnérable aujourd'hui qu'hier après le massacre de la Dune par la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

Les travaux du port de plaisance ne reprendront pas cet hiver. Il pourrait y avoir de nouvelles tempêtes destructrices pendant cette période. Pour des raisons de sécurité, dans le cadre du PPRL, la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie ne devrait-elle pas renforcer la Dune, réparer ce qu'ils ont détruit ? Ne serait-ce pas au préfet de Vendée de l'exiger ?









Journal des Sables du 7 novembre 2019 (extrait) : Le recours des opposants rejeté par le juge des référés

Du réchauffé !



Le Monde du 7 novembre 2019. EuropaCity : le projet de mégacomplexe définitivement abandonné
Acte II du quinquennat de Emmanuel Macron : aurait-il pris conscience de l'urgence écologique et changerait-il de braquet ?
"Comme l’arrêt du projet minier Montagne d’or en Guyane au printemps, cette décision spectaculaire se veut le reflet de la priorité à l’environnement revendiquée par le chef de l’Etat, Emmanuel Macron"
Encore un petit effort, il y a un autre projet, emblématique de ce qu'il ne faut plus faire sur le littoral français, qu'il faut arrêter : c'est le projet de port de plaisance de Bretignolles.
C'est le moment de l'arrêter pour marquer la priorité donnée à l'environnement sur tout le territoire français.

47 commentaires:

  1. Et si au prochaine municipale, le poulin de Christophe Chabot n'est pas élu et je ne vois pas le futur président de la CDD (quel qu'il soit) s'acharner autant que Chabot sur ce projet vu que ce port c'est Chabot???

    RépondreSupprimer
  2. Ce matin la pétition "non au port" est à 12400 signatures, celle des "port oui" à 3900. ya pas photo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas d'accord si on parle de la même petition. sauf si vous condiderez que la petition ANTI-ZAD, est une petition anti-port, auquel cas je ne l'aurais jamais signée..Pour moi, le financement de ce projet est particulièrement difficile à défendre, sans parler des dégâts. Etre contre la zad n'implique pas forcément être pour le port.... EN PRINCIPE!!!..Seulement voilà !

      Supprimer
    2. Vous pourrez peut-être m'eclairer sur cette petition contre le port, avec 12400 signatures car je ne la trouve pas. Par contre sur "Mes Opinions.com" , il y a bien une petition "NON AU PORT DE BRETIGNOLLES SUR MER", dont l'auteur est La Vigie, avec 1324 signatures. Y aurait-il 2 petitions en ligne? Sans vouloir polémiquer, j'aimerais bien comprendre....

      Supprimer
    3. Merci de votre solidarité pour les personnes qui ont pris des risques devant les engins et qui se mouillent !!! Avant de juger, il est bon d aller a la rencontre, non?

      Supprimer
    4. Anonymz 10.47
      Ne me prêtez pas des idées que je n'ai pas. Je me suis expliquée avec Veronique, Breti-zad, qui a compris que des ecrits peuvent être mal interpretes et m'a proposé d'en discuter.. Mon soutien je le réserve aux vrais Bretignollais qui se battent pour sauver la Dune.. Je ne les melange pas avec ces zadistes, venus d'ailleurs et qui vivent des dons des gens. Des pros de ce genre d'action! Quels risques ont -ils pris? Aucun et ils le savent tres bien….Une pelleteuse, un huissier comme par hasard.. et les flics... Et depuis?. Ils discutent et ils mouillent….Ils VEULENT.. et un très bon point,ils ont degage la piste cyclable. Pour rester positif sur ce sujet, il est vrai qu' ils ont réussi, sans trop de mal, à bloquer les travaux.. grâce à l'énorme erreur de Chabot...

      Supprimer
    5. pour "perplexe" ; la véritable pétition de la Vigie est ici : https://www.change.org/p/yannick-jadot-et-d%C3%A9put%C3%A9s-europ%C3%A9ens-eelv-stop-au-massacre-programm%C3%A9-de-la-plage-de-la-normandeli%C3%A8re-%C3%A0-bretignolles-sur-mer

      Supprimer
    6. (a)brutignolles
      Vous n'avez pas dû lire le message de La Vigie du 7 novembre à 17.31.Je cite:"Plusieurs petitions visent les mêmes raisons, pour le même objectif.La Vigie demande à chacun de diffuser en priorite l'invitation à signer en ligne sur le site officiel de la Vigie: www.la-vigie.org C'est clair non?

      Supprimer
  3. Si on demandait au préfet de vendre des allumettes , des stylos ou des confettis il utiliserait les mêmes arguments juridiques nébuleux, avec des mots choisis,une réthorique aboutie, formaté qu'il a été par l'ENA. Au travers cette déclaration, nous avons là une caricature de la langue de bois utilisé pour faire passer un projet décidé au château.

    RépondreSupprimer
  4. le maire de Givrand quitte le navire avant qu'il coule!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout comme celui de Commequiers.Et ce n'est pas fini!

      Supprimer
    2. Bonjour,
      Pourquoi dites-vous que les maires de Givrand et de Commequiers quittent le navire?
      c'est une bonne nouvelle, y-a-t-il des informations?

      Supprimer
    3. Parce qu'ils ne se représentent pas aux prochaines municipales et il y aura d'autres maires de la com com à faire de même .

      Supprimer
    4. Arretez de speculer sur la non-representaion des maires en 2020 et de l'associer obligatoirement au "Port" ..
      Des novembre 2018, des medias comme LCI, l'Express annonçaient que 50% des maires ne se representeraient pas.(plusieurs mandats?... trop diffile maintenant) ... "COURRIER DES MAIRES": du 30 janvier 2019: 15% des maires sont certains de se representer...

      Supprimer
  5. Dans le dernier bulletin trimestriel de la municipalité de St Gilles, pas un mot du maire sur la contestation actuelle! Incroyable!! Les maires non pas leurs mots à dire, pourtant "en off" certains y sont opposés.

    RépondreSupprimer
  6. Pour le fun allez dans google maps et tapez "zad de la dune" dans rechercher
    même pas besoin de donner le département

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normal... des zads, ce n'est pas ça qui manquent et elles ont chacune leur dénomination.... Pour le fun tapez Mauz'Zad! Ou Zad du Moulin! Pas besoin de donner le departement et alors?

      Supprimer
  7. Les propos du préfet m'inspirent les deux réflexions suivantes :

    1) Effectivement, comme le dit Jean-Yves, et il faut le souligner, le projet de 2018 n'est pas substantiellement différent de celui de 2011. Le maître d'ouvrage, les commissaires-enquêteurs et le préfet le savent très bien, ils font seulement semblant de croire que le projet est différent. Car en 2018 les lobbies sont passés par là et ont profité de l'alignement des planètes de Rugy - Dutour - Bocart pour faire passer le projet.

    2) M le préfet dit que la mise en oeuvre des autorisations et la réalisation s'inscrivent dans un temps long. Mais pourquoi lui-même a t-il donné toutes les autorisations dans un délai aussi court au mois de juillet, de plus à la veille d'un changement de ministre ? On ne peut pas s'empêcher de penser que le préfet était complice du maître d'ouvrage pour commencer les travaux le plus rapidement possible pour jouer la montre contre la justice.

    RépondreSupprimer
  8. Vous avez une lecture très dirigée en votre faveur ! Les propos du préfet sont pourtant parfaitement clairs :
    La contestation est admise mais ne pourra en aucun cas venir remettre en cause les autorisations gouvernementales données par Mr le préfet.
    Seules les décisions de justice liées aux différents recours peuvent prendre le dessus...
    C'est une affaire de justice et la zad n'apportera rien, si ce n'est que de permettre de gagner du temps afin que les recours en justice soient statués.
    Cependant, il ne faut surtout pas oublier qu'il y a des actions en justice qui sont lancées des deux parties ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous même, " Vous avez une lecture très dirigée ". Les propos du préfet sont de la "non-com ".Tout est dit par 'anonyme de 10h20', résumé à l'essentiel, mais parfaitement exact...

      Supprimer
    2. C'est pourtant simple ! Il suffit de lire les propos du préfet avec un minimum de hauteur et d'impartialité....

      Supprimer
  9. Petâtions non au massacre programmé de la plage de la normandeliere
    Sur change.Org

    RépondreSupprimer
  10. Que le préfet fasse fi des observations des gens comme moi je veux bien,mais qu'il occulte toutes les dépositions faites par les spécialistes et les scientifiques NON. Il a préféré suivre le porteur du projet obnubilé par sa haine envers les opposants et son désir de laisser sa trace indélébile à Bretignolles.
    C'est bien là que l'on voit que tout était fait d'avance.
    Il est vraiment dans de sales draps (pour ne pas dire dans la m... jusqu'au cou). Même s'il campe pour l'instant sur ses positions, il défend encore du bout des lèvres le maître d'ouvrage.

    RépondreSupprimer
  11. Les propos du préfet sont un peu déroutants et sont biaisés par le bourrage de crane de Chabot et par le fait que la commission d’enquête n’a pas été très impartiale et a du masquer au préfet certains problèmes.

    Si je reprends, de façon exagérée, les arguments du préfet :
    1/ Le port a changé, tout a été étudié dans les moindres détails
    2/ Les études réalisées par des experts confirment que tout est parfait.

    Si le point 1 est vrai c’est le point 2 est faux car TOUTES les études sont antérieures à 2011. Donc il ne faut pas autoriser le port car toutes les études sont fausses (ne concernent pas le nouveau port) et doivent être refaites.

    Si le point 1 est faux (ce qui est impossible car un préfet ne ment jamais), alors il y a un problème car le projet n’a pas été autorisé en 2011 par le préfet précédent.
    Quels sont donc les motivations pour donner l’autorisation aujourd’hui ?
    De nouvelles études ? Aucune nouvelle étude n’a été réalisée.

    JFL

    RépondreSupprimer
  12. "Les maires n'ont pas leur mot à dire" Quand on écrit vite, on fait souvent des fautes d'inattention.

    RépondreSupprimer
  13. La Vigie
    Plusieurs pétitions visent les mêmes raisons pour le même objectif. La Vigie demande chacun de diffuser en priorité l'invitation à signer la pétition en ligne sur le site officiel de La Vigie : www.la-vigie.org les signatures posées sur ce site permettent à La Vigie d'informer les signataires et leur garanti la non diffusion des adresses e mail.
    Lien pétition : https://cms.e.jimdo.com/app/scf4ec57379cc854a/pfd66f81132c22ef4?safemode=0&cmsEdit=1

    RépondreSupprimer
  14. Quelqu'un pourrait-il envoyer au préfet le projet de port qui a été retoqué en 2011? Il ne semble pas le connaitre. Sinon comment pourrait-il affirmer que "le nouveau dossier n'a plus grand-chose à voir avec celui qui avait été rejeté"
    Le lieu n'est-il pas le même?
    La destruction de la dune n'est-elle pas la même?
    La destruction des plages n'est-elle pas la même?
    La disparition de la Mouine et de la Grand'Roche sous le béton n'est-elle pas la même?
    Bref, la destruction de la nature n'est-elle pas la même?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et le vidage de la carrière du bréthomé n'est telle pas la même!
      Et la pollution de la nappe phréatique n'est telle pas la même!

      Supprimer
    2. Il paraît aussi que le maire du Fenouiller aussi ne se presente pas.

      Supprimer
    3. Ce serait plus juste de se recentrer sur une seule petition, en effet, celle de La Vigie, plus ciblée et plus représentative du combat contre le Port et Jean Baptiste fait du beau boulot." Non au Port" très simple et tres clair.. "Non aux massacres des deux plages"... apparemment ça ratisse plus large.. Toutes ces signatures, ca veut surtout dire que, partout, les gens sont de plus en plus sensibilisés aux problèmes de l'écologie en général et il est temps … mais 13000 signatures … et 156 participants à la cagnotte associée , pour aider à payer les frais de justice???
      Chercher l'erreur!

      Supprimer
    4. Si on joue sur les mots comme le préfet...
      Le Dossier n'est plus le même : effectivement, le dossier est bien différent, plus étoffé mais toujours aussi partiel, partial et orienté, mais le dossier n'est plus le même, c'est indiscutable.
      Le Projet, par contre, est toujours similaire à l'ancien à part quelques petits arrangements et le volet "compensation" qui n'est que du green washing vite et mal torché.
      Le préfet s'appuie sur cette petite imprécision sémantique; ça ne pourra pas tenir très longtemps !

      Supprimer
    5. Il n'y a pas que les 156 participants à la cagnotte associée : il y a les dons directs à la Vigie. Et si le montant de la cotisation est faible (5€), la majorité des adhérents fait un don en plus. L'année 2020 ne va pas tarder à arriver, avec l'arrivée des cotisations et des dons qui viennent avec.

      Supprimer
  15. Vous n'avez qu'une vision "écologique" de l'ensemble ...ce qui compte est de l'ordre administratif et judiciaire.
    Vous êtes loin du compte ...!

    RépondreSupprimer
  16. Il n'y a que le préfet qui ne soit pas le même et c' est bien dommage!

    RépondreSupprimer
  17. L'ECHO DES DUNES vous parle sur ce blog.

    TOUT D'ABORD BONJOUR Mr le Maire,


    1) Vivez vous sur la commune de Brétignolles Sur Mer dont vous êtes le Maire? Je dirais .. NON

    2) Vivez vous dans l'une des 14 communes qui composent la communauté des communes de St Gilles CROIX DE VIE dont vous êtes président? Je dirais ... NON

    3) Etes vous à l'origine du projet du port ? Je dirais... OUI

    4) Ce port est il nécessaire comme vous le sous entendez? Je dirais .. NON

    5) Est il faisable à la Normandelière sans danger? Je dirais ...NON

    6) Sera t il générateur de profits pour certains industriels que vous avez entraîner avec vous dans ce projet dont vous même? Je dirais...OUI

    7) Sera t il générateur de conflits, de catastrophes écologiques et sanitaires? Je dirais...OUI

    4) Serez vous impacté financièrement personnellement en tant que contribuable dans ce projet dont vous êtes à l'origine? Je dirais....NON

    5) Les gens qui sont CONTRE le projet du port résidents à Bretignolles sur MER et sur les communes de la communauté des communes de ST Gilles Croix De Vie , seront ils contraints et forcés à payer en tant que contribuables ce projet? Je dirais... OUI

    6) Le profil d'un maire n'est il pas de répondre et de communiquer avec tous les citoyens de sa commune, de les rassurer , de les considérer, de les protéger et de faire en sorte qu'un climat de confiance où il fait bon vivre soit entretenu dans sa commune? Je dirais.... OUI

    7) AVEZ VOUS CE PROFIL? AUJOURD'HUI Je dirais... NON

    8) Laisserez vous une belle pagaille à Brétignolles Sur Mer après votre passage ? Je dirais....OUI


    9) LE PORT DE BRETIGNOLLES SUR MER SE FERA T IL? JE DIRAIS ....NON


    10) LA MARÉE MONTE D'UN CRAN TOUS LES JOURS ? JE DIRAIS ....OUI


    11) CE PORT N'EST PAS RÉALISABLE ET VOUS LE SAVEZ TRÈS BIEN ... JE DIRAIS OUI.

    12) AIMEZ VOUS BRETIGNOLLES SUR MER ET SES PLAGES? JE DIRAIS ...NON


    DE KHALIL GIBRAN : A méditer.


    " Votre raison et votre passion sont le gouvernail et les voiles de votre âme qui navigue de port en port.Si votre gouvernail ou vos voiles se brisent, vous ne pouvez qu'être ballottés et aller à la dérive, ou rester ancrés au milieu de la mer. Car la raison, régnant seule, est une force qui brise tout élan;et la passion, livrée à elle-même, est une flamme qui se consume jusqu'à sa propre extinction"


    13) POUVEZ VOUS PRENDRE ,en tant que maître d'oeuvre de ce projet, UNE DECISION RAISONNABLE d'annuler ce projet dans

    les jours à venir ? JE DIRAIS ... PEUT ÊTRE.... Si vous savez méditer en pleine conscience...


    Cordialement .
    L'ECHO DES DUNES.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'écho des dunes
      Votre message est trop subtil pour notre édile, lui ne sait que montrer les muscles.

      Supprimer
    2. Légère rectification au n° 13,
      M. Le maire n'est pas le maître d'œuvre mais le MAÎTRE D'OUVRAGE.
      C'est lui qui veut commander.

      Supprimer
  18. Le problème c'est que Mr Chabot n'a pas de consience!

    RépondreSupprimer
  19. N'importe quoi ! Texte Puéril très mal écrit et surtout : STUPIDE.
    Avec ça, c'est sûr, vous avez des arguments en béton pour votre cause ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord, anonyme de 9h13.De la bave ce texte.

      Supprimer
  20. Biographie du Préfet :
    Benoit BROCART
    Né le 24/08/1964 à Bergerac (Dordogne)

    Chevalier de la Légion d’Honneur
    Chevalier de l’Ordre National du Mérite

    Licence en droit
    I.E.P. Paris
    CSET III

    01/02/1987 : Elève de l’E.N.A. (Promotion "Liberté, Egalité, Fraternité")
    01/02/1989 : Administrateur civil de 2ème classe au ministère de l’intérieur
    24/03/1989 : Sous-préfet de 2ème classe, directeur du cabinet du préfet de la Charente-Maritime
    20/08/1990 : Sous-préfet de Nantua
    22/06/1992 : Secrétaire général de la préfecture de la Haute-Loire
    25/05/1993 : Chef de cabinet du ministre du logement
    01/06/1993 : Affecté au ministère de l’Equipement, des Transports et du Tourisme
    01/12/1993 : Chargé de mission auprès du directeur de la Sécurité Civile
    01/01/1994 : Administrateur civil de 1ère classe, directeur du cabinet du directeur de la Sécurité Civile (mobilité)
    01/03/1996 : Chef du bureau des personnels de l’administration centrale (DPFAS)
    01/01/1997 : Administrateur civil hors classe
    30/12/1998 : Sous-directeur de l’administration et de l’édition à la direction de la documentation française (secrétariat général du Gouvernement)
    22/01/2002 : Sous-directeur de l’administration au secrétariat général du Gouvernement (direction de la Documentation française)
    28/04/2002 : Reclassé administrateur civil hors classe
    20/12/2002 : Sous-directeur du budget et de la comptabilité à la direction générale du personnel, du budget, du matériel et du contentieux à la préfecture de police
    22/11/2004 : Sous-directeur des affaires financières à la direction des finances, de la commande publique et de la performance au secrétariat général pour l’administration de la préfecture de police
    27/02/2006 : Sous-préfet hors classe, secrétaire général de la préfecture des Alpes-Maritimes (1ère catégorie)
    05/07/2010 : Préfet du Territoire-de-Belfort
    27/08/2012 : Préfet de l’Allier
    28/04/2014 : Préfet, directeur de l’immigration à la direction générale des étrangers en France
    12/07/2017 : Préfet de la Vendée
    31/12/2019 : inscription à Pole Emploi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur un CV, cela ne fait pas sérieux.
      Caractère instable.

      Supprimer
    2. Mille métiers, mille misères

      Supprimer
    3. Et alors..Que cherchez-vous à demontrer?Personnellement ça prouve ses capacites, notamment en differents domaines et une belle evolution de carriere..( je précise que je n'ai aucun parti pris, ni d'un côté, ni de l'autre.) D'autres y voient un caractere instable... Tout le monde a le droit de donner son avis!

      Supprimer
    4. On y voit surtout ses périodes de placard ...

      Supprimer
  21. On ne doit pas avoir la même lecture, sachant qu'un poste peut peut être occupe plusieurs mois, ou plusieurs années..Et quel intérêt de débattre de sa carrière ? Aucun.

    RépondreSupprimer