Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet et il a décidé un moratoire sur le projet de port et la création d'une commission de médiation qui fera un bilan le 8 juillet 2021 avant vote des élus communautaires sur la poursuite ou non du projet le 22 juillet 2021. Jugement du Tribunal Administratif du 16 février 2021 : rejet du recours de La Vigie contre le SCoT du Pays de Saint-Gilles, l'association fait appel. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve importante : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . Le 12 janvier 2021, le Tribunal Judiciaire des Sables d'Olonne annule la vente des terrains de la ferme de la Normandelière à la commune. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

jeudi 26 septembre 2019

Normandelière et Port Bretignolles : une anticipation de travaux sans couverture légale !

France 3 Pays de Loire du 26 septembre 2019. Vendée : “Balance Ton Port”, c'est le mot d'ordre des opposants au projet du maire de Brétignolles
France 3 remet le couvert et c'est bon !
"Les opposants au projet de port voulu par la mairie de Brétignolles-sur-mer, appellent à un grand rassemblement le 6 octobre. Des associations de défense de l'environnement seront sur place pour dénoncer l'artificialisation de cette portion de littoral vendéen"
Nota important : de plusieurs sources différentes, nous avons confirmation que c'est le préfet de Vendée seul, probablement sous ordre de François de Rugy, contre les avis des services de l'Etat (contrôle de légalité), qui a pris la décision d'autoriser le projet de port de plaisance de Bretignolles. C'est dire la fragilité juridique du dossier. On comprend pourquoi Christophe Chabot s'empresse de débuter le chantier !

Il n'y a plus de doute possible, depuis le lundi 23 septembre 2019, ce sont les travaux de déboisage et de terrassement qui ont commencé, ceux qui étaient dans l'appel d'offres clos depuis le 10 septembre 2019

Voir les clauses techniques de l'appel d'offres :
Le présent marché intègre les prestations suivantes :
■ le débroussaillage/déboisage/abattage/dessouchage sur l’ensemble de la zone telle que définie aux plans du marché,
■ des travaux de fourniture et pose de clôtures de protection des zones sensibles,
■ En prestation supplémentaire éventuelle (PSE1) : travaux de terrassement consistant en la création de l'arrière dune de la Normandelière (9500m3), réensemencement et pose de clôture.
Les travaux interviennent en amont des travaux d’aménagement du port de plaisance

Problèmes
1 - Aucune attribution de ce marché n'est précisée, à la date du 26 septembre 2019,  sur le site de la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie
A la date du 26 septembre 2019, on ne sait pas si l'appel d'offres a été fructueux et, si oui, quelle entreprise a été retenue. Tout se passe comme si les travaux commencés depuis le lundi 23 septembre 2019 étaient réalisés par les employés municipaux !

2 - Aucun arrêté d'autorisation de travaux n'est affiché sur les lieux de travaux

3 - Mieux encore, c'est le conseil communautaire du 26 septembre 2019 qui devait autoriser la signature du marché de défrichage et de terrassement dans le cadre de la création du Port de Brétignolles sur Mer (voir point 20 de l'ordre du jour)

Les travaux réalisés du 23 septembre au 26 septembre 2019 l'ont été sans que le conseil communautaire n'ait autorisé la signature du marché, la délibération devant être votée ce soir.

L'anticipation de ces travaux est une nouvelle provocation : ce sont vraiment des méthodes de voyous.

Au regard de ces photos, vu le nombre d'engins sur la dune et à proximité, il n'y a plus beaucoup de doute : c'est la suppression de la dune à l'endroit du chenal qui est commencée en dégageant le sable par le haut.





13 commentaires:

  1. Mais qui dirige ces travaux?

    RépondreSupprimer
  2. Jean-Patrick Fillet26 septembre 2019 à 16:37

    Bretignolles sur Mer une république bananière?

    RépondreSupprimer
  3. La logique voudrait de faire en partie le trou du port avant une ouverture sur la mer! C'est de la provocation pour le moment et montrer sa détermination. Il ne manque pas d'air ce Chabot !!! A nous pomper l'air.

    RépondreSupprimer
  4. du coup, c'est interdit ce qu'ils font, il faut prévenir qui pour stopper ce début de massacre ?? la gendarmerie ??
    la zad, elle fait quoi ?? je sens qu'il n'y en aura pas..

    RépondreSupprimer
  5. j'ai l'impressionque dimanche 6 octobre nous allons aller à une kermesse, rien ne bouge, pas un signal....Jespère me tromper !

    RépondreSupprimer
  6. Je ne suis pas fier de moi,à me laisser penser qu'une bonne tempête hivernale serait la meilleure réponse à ces escrocs.
    Juste pour leur rappeler, ce qu'est la force d'un océan; face à leurs petites combines. Touches au cordon dunaire, et les éléments te rappelles que l'on est bien peu de choses.Comme une grande claque dans la gueule.

    RépondreSupprimer
  7. Un homme en colère26 septembre 2019 à 19:23

    Avec les coefficients de marée à venir, les barrières de chantier côté plage ne vont pas résister longtemps. Rien qu' aujourd'hui avec un petit coef, la mer n'était pas loin. Par contre aujourd'hui grosse pelleteuse. Donc messieurs du port, comme vous lisez ce blog, ça ne m'étonnerait pas que vous alliez ramasser vos barrières.

    RépondreSupprimer
  8. si c'est illégal ce qui se passe depuis plusieurs jours, qu'attends on pour aller bloquer ces travaux qu'ils finissent par percer la dune

    RépondreSupprimer
  9. alors c'est pour quand les zadistes ??? parce que là, ils détruisent la dune tranquillement, personne ne bouge le petit doigt..

    RépondreSupprimer
  10. on constate l’illégalité...oui,mais...!!
    Il y a 2/3 jours,a l'ONU,Macron a dit quelque chose comme : "je ne penses pas que porter plainte soit suffisant" ...

    RépondreSupprimer
  11. je ne comprends pas à quoi servent les avocats. Dès que les travaux devaient commencer un référé devait être déposé par le cabinet Huglo Lepage pour les bloquer. A-t-il été déposé? Sont-ils au courant?
    On dirait que nous assistons à la destruction avec tristesse, mais nous nous contentons de regarder et de pleurer. Nous allons attendre le 6. Mais dans 8 jours ils auront détruit toute la dune. Les réseaux sociaux sont ils alertés? L'article du Canard enchaîné n'a pas eu de suite. Il aurait fallu que le journal insiste sur le muselage de la presse par Akena et Bénéteau. Le correspondant local de Ouest France n' a le droit de faire d'article sur le port et les réunions de la Vigie. Ils ont tiré la leçon de l'histoire Fillon.
    Que c'est triste!
    Les vrais vendéens, ceux qui avaient arraché les piquets de bornage de la centrale nucléaire qui devait être construite entre La Sauzaie et Saint Gilles et les ont brulés devant le restaurant de la Parée où déjeunaient les édiles, doivent se retourner dans leur tombe.

    Je viens d'apprendre aujourd'hui qu'à La Tremblade, un port de plaisance va être construit près de la Gare, en détruisant une place. Le monde est fou. Il n'y a que le fric et les loisirs qui comptent.

    RépondreSupprimer
  12. Un homme en colère26 septembre 2019 à 21:50

    Anonymes de 19h28 et de 19h50 et d'autres commentaires avant qui ne voient pas d'actions actuelles, pourquoi attendez vous des "zadistes" et autres, rien ne vous empêche d'agir, d'y aller. Soyez kamikazes. Je pense que les associations, comme la résistance pendant la guerre ont besoin d'organisation. Beaucoup de gens ragent, moi le premier, mais sachez que le moindre geste, même que de déplacer une barrière sera considéré comme une dégradation et répréhensible et jugé en comparution immédiate, comme ce pauvre tagueur estival. Personnellement, je n'en ai pas les moyens actuellement. Quoi que sur un coup de nerf...

    RépondreSupprimer
  13. Vendéens (s'il en reste encore...) soulevez-vous avec vos faux et vos
    fourches ! En d'autres temps il y avait des chefs charismatiques pour ce
    faire. Lâchez les fauves ! Faites manger le sable à ceux qui ne pensent
    qu'à l'enlever ! Transformez-les en statues de sable dont la mer ne fera
    qu'une bouchée !
    Ils sont en train de violer la dune, de violer ses occupants, ce sont
    des fous-furieux. Arrêtez-les !

    RépondreSupprimer