Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet et il a décidé un moratoire sur le projet de port. Jugement du Tribunal Administratif du 16 février 2021 : rejet du recours de La Vigie contre le SCoT du Pays de Saint-Gilles, l'association fait appel. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve importante : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . Le 12 janvier 2021, le Tribunal Judiciaire des Sables d'Olonne annule la vente des terrains de la ferme de la Normandelière à la commune. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

mercredi 8 avril 2020

Normandelière et Port Bretignolles : l'esprit ZAD est toujours là !

Ils peuvent évacuer les zadistes
Ils peuvent mettre le feu au campement des zadistes
..........
Mais ils ne détruiront jamais le mouvement ZAD de la Dune qui a vu le jour le 6 octobre 2019, qui a bloqué les travaux de massacre de la Normandelière et qui a porté notre combat au niveau des médias nationaux

Ils n'auront pas notre détermination

Plus rien ne sera comme avant octobre 2019 pour les promoteurs du projet de port de plaisance de Bretignolles.
Le mouvement ZAD est peut-être momentanément stoppé mais il reviendrait beaucoup plus fort si les travaux de massacre de la Normandelière reprenaient ... avant le jugement de tous les recours juridiques

Nous n’accepterons jamais le passage en force

20 minutes du 9 avril 2020. Vendée : Installée, il y a 6 mois, la ZAD de Bretignolles-sur-Mer démantelée 

Le Journal des Sables du 8 avril 2020Vendée : la Zad de Brétignolles évacuée
Une intervention a eu lieu ce mercredi 8 avril au soir pour évacuer la Zad de Brétignolles, qui s'est implantée début octobre pour lutter contre un projet de port.

Le Journal des Sables du 9 avril 2020. VIDEO. Démantèlement de la Zad de Brétignolles-sur-Mer : le déroulement de la journée
Si l’évacuation n’était pas planifiée, l’opération constituait l’occasion idéale pour la municipalité de Brétignolles-sur-Mer de procéder au démantèlement de la Zad. Selon le maire de la commune, Christophe Chabot : On a lancé un appel vers 17 heures. On a réuni environ 70 bénévoles. Une fois les lieux évacués, ils se sont affairés pour aider les services techniques de la ville à démanteler les différentes installations. Une opération qui s’est déroulée tout au long de la soirée. Le site de la Normandelière devait être placé sous surveillance pour la nuit. Des travaux doivent être menés dès ce 9 avril pour empêcher une nouvelle installation
Voir la vidéo


Ouest-France du 8 avril 2020. Brétignolles-sur-Mer. Plusieurs personnes interpellées sur la ZAD de Brétignolles-sur-Mer
« Il s’agit d’une procédure judiciaire menée par le parquet, suite aux événements de la matinée. Les auteurs des faits ont été placés en garde à vue », indique Jérémy Prod’homme.
On peut se demander si l'incident du matin n'a pas été provoqué pour justifier l'évacuation de l'après-midi ! Avec Christophe Chabot, il faut s'attendre à tout même au pire !

Pas de confinement pour la "milice" de Christophe Chabot et de Frédéric Fouquet qui met le feu aux installations des zadistes ce mercredi 8 avril soir.

Surfrider Vendée demande des éclaircissements au préfet de Vendée sur les circonstances de ce démantèlement

sauf à Bretignolles !


Les services techniques de la commune brûlent les cabanes, pas notre détermination










France Bleu du 8 avril 2020Brétignolles-sur-Mer : la Zad évacuée sans incident
Le président de la Communauté de communes s'est déclaré "très ému et très heureux" suite à cette évacuation, il envisage le début du chantier après les grandes vacances, au mois de septembre. Le principal opposant au projet Jean-Baptiste Durand de l'association La Vigie estime que cette évacuation était "inéluctable" mais il accuse le préfet d'avoir "créé la zizanie" sur place, il appelle une nouvelle fois à l'arrêt de ce projet de port de plaisance.
Une nouvelle fois Christophe Chabot fait de la provocation et envisage une reprise du chantier en septembre 2020 ... sans attendre les décisions juridiques.
S'il en était ainsi tout recommencerait, il y aurait une ZAD saison 2

Lire la suite dans Plus d'Infos

Bretignolles-sur-Mer en Vendée : la ZAD évacuée par les gendarmes

La ZAD de la Dune expulsée et brûlée en plein confinement, ses habitants rejetés dehors sans protection sanitaire

La Zad de Brétignolles-sur-Mer évacuée en plein confinement

Brétignolles-sur-Mer. La ZAD de Brétignolles-sur-Mer démantelée

"Demain Bretignolles" interroge le préfet

Communiqué 9 avril 2020 - ZAD de la Dune


France 3 Pays de Loire du 9 avril 2020Bretignolles-sur-Mer en Vendée : la ZAD évacuée par les gendarmes

La Relève et la Peste du 9 avril 2020. La ZAD de la Dune expulsée et brûlée en plein confinement, ses habitants rejetés dehors sans protection sanitaire

Site Reporterre du 9 avril 2020. La Zad de Brétignolles-sur-Mer évacuée en plein confinement


Ouest-France du 9 avril 2020Brétignolles-sur-Mer. La ZAD de Brétignolles-sur-Mer démantelée
C’est un soulagement de pouvoir réinvestir ces lieux, admet Christophe Chabot, le maire de la commune. Les zadistes ont quitté la zone sans violence. On a été prévenu hier à 17 h et on a mobilisé tout le monde pour les nettoyer le site. Le plus important c’est de ramener la sérénité dans la commune et de nettoyer le site pour la saison estivale. » La mairie a également eu l’autorisation de finir de nettoyer le terrain privé, en grande partie vidé de ses cabanes il y a trois semaines.
L’ensemble du site sera sécurisé pour empêcher l’accès aux véhicules. Le chantier devrait s’achever demain vendredi.
Quant à la reprise des travaux du port : « Ce n’est pas le sujet pour le moment. Le but c’est de retrouver la sérénité et assurer des bonnes conditions à la saison estivale pour laquelle nous avons encore beaucoup d’inconnues à cause du confinement et du coronavirus


"Demain Bretignolles" interroge le préfet
Monsieur le préfet,
Je suis la présidente de l'association "Demain Bretignolles" et membre du conseil d'administration de l'association "La Vigie"
Hier soir , mercredi 8 avril 2020, après l'évacuation des occupants de la ZAD de Bretignolles , par les forces de gendarmerie, le Maire a convoqué environ 70 personnes civiles sur le lieu de la Normandelière. Celles ci ont procédé à l'incendie des cabanes construites par les zadistes, et au déménagement des lieux squattés . Je m'interroge sur ce rassemblement de personnes en plein confinement. Ont elles obtenues une dérogation spéciale ?
Des mesures drastiques ont été mises en place, sur les marchés , les commerces, et les déplacements , afin de lutter contre la propagation du coronavirus. Le gouvernement demande à la population de les respecter. Qu'en est il de cet appel d'un maire à contrevenir à ces mesures de confinements et aux mesures barrières ?
Merci de bien vouloir me renseigner
Recevez, monsieur le préfet, mes salutations respectueuses
Martine LUCÉ


𝗖𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗶𝗾𝘂𝗲́ 𝟵 𝗮𝘃𝗿𝗶𝗹 𝟮𝟬𝟮𝟬 - 𝗭𝗮𝗱 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗗𝘂𝗻𝗲
En plein confinement, la ZAD de la Dune a été expulsée ce mercredi 8 avril en début de soirée, à grand renfort de gendarmes, PSIG, hélicoptère et drones... La vingtaine de camarades présente sur place a été nassée dans les champs puis embarqués vers 18h30 pour contrôles d'identité. Iels ont été dispatchés dans des commissariats partout en Vendée, et certain.e.s sont sorti.e.s très tard dans des villes qu'iels ne connaissent pas, iels se sont donc retrouvé.e.s à la rue en pleine nuit et loin de tout soutien, à la merci du moindre contrôle et d'une amende puisqu'aucune attestation ne leur a été délivrée.
Alors que la priorité des autorités devrait être d'ordre sanitaire, l'état paye le prix, par nos impôts, d'une opération militaire au moment même où le manque si primordial de tests, de respirateurs, de masques de protection pour les soignant.e.s et la population est incompréhensible. (Pour rappel, une heure de vol d'un hélicoptère de gendarmerie peut coûter jusqu’à 4000€.)
C'est vers 20h que les services techniques aidés par des "bénévoles" (comprendre des Bretignollai.se.s) ont brûlé les cabanes des habitant.e.s, laissant certainement nos affaires personnelles à l'intérieur. Ravageant tout ce qui était sur place, même les camions aménagés. Les copaines les ont récupérés vandalisés à coup de pied de biche et les moteurs percés. Elizadeth, notre truie sauvée d'un élevage va surement être euthanasiée, comme les 20 poules et le canard qui vivaient avec nous.
En outre, et sans nécessairement la justifier, on peut expliquer la rage éprouvée par notre camarade au moment de cette fameuse "altercation" ayant eu lieu le matin même. "L'élément déclencheur", prétextant l'expulsion de la ZAD n'a non pas pour fondement l'action gratuite et inexplicable de nos camarades, mais la conséquence fâcheuse qu'un chiot ait été écrasé par une voiture sous leurs yeux !
Bref, pour les autorités, choisir durant le prolongement de la trêve hivernale, l'expulsion de zadien.e.s est un choix politique autoritariste qui prend tout son sens, et une mise en danger d'autrui. Les Zadien.ne.s laissé.e.s à la rue dès leur sortie des commissariats, sans aucune attestation officielle expliquant leur situation, sans aucune solution de relogement, continueront de subir la répression jusqu’à ce qu'ils et elles puissent trouver un endroit où passer la fin du confinement.
Notre expulsion met encore une fois à jour les disparités de notre société suivant si l'on est du coté des puissants ou non. Existerait il un confinement à géométrie variable? Dans tous les cas, profiter de l'impuissance des soutiens forcés de respecter les mesures de confinement est d'une bassesse autoritariste sans nom. Voilà donc le visage de l'état d'urgence sanitaire.
Nous voulons des réponses à nos questions, et invitons chaque personne, puisque nous sommes confinés, à appeler la gendarmerie de Bretignolles et la mairie : où est Elizadeth ? Où sont nos poules et notre canard ? Sous quel prétexte 70 personnes peuvent avoir le loisir de se regrouper pour admirer l'irresponsabilité de la force publique en cours, sans encourir une amende de plusieurs centaines d'euros ? Enfin pourquoi incendier les cabanes et ne pas les détruire comme à l'accoutumée ?
Puisque nous refusons la construction de ce port infâme et élitiste ainsi que tous les projets industriels, puisque nous refusons le coup d'état pandémique qui suivra la crise du coronavirus, puisque nous refusons le monde qu'ils veulent nous imprimer à coups de matraques, notre détermination ne sera jamais entamée par quelques cabanes brûlées. Nous continuerons a nous battre partout et toujours contre leur capitalisme imbécile, fantasmatique et violent.
Nous sommes la réalité d'un monde en perdition. Les mauvais jours finiront.
Ni oubli ni pardon
Pas de port pas de zad
Les Zadien.ne.s de la Dune, et de partout ailleurs.

103 commentaires:

  1. C'était inévitable, l'évacuation devait avoir lieu un jour ou l'autre malheureusement
    Le fait d'avoir évacuer la ZAD montre témoigne d'un raz le bol du prefet mais en rien d'un soutien de l'état au porteur de projet...
    Le dossier est toujours plus que jamais bancal...marchés non attribués...Nouvelle majorité de la ComCom encore inconnue...des recours toujours en attente de jugement

    Laissez les déboucher leur champagne, ils se rattachent à leurs petites victoires.
    Je n'envie pas pour autant leur situation...car le projet est perdu...tout n'est qu'une question de temps...la ZAD nous en aura fait gagner pour 6 mois, Félicitation à eux !

    RépondreSupprimer
  2. Le port ne se fera quoi qu'en penses chabot le blaireau et ses suiveurs

    RépondreSupprimer
  3. Merci à tous nos zadisamies honte à chabot. ...La Nature l'emportera.

    RépondreSupprimer
  4. Nous saurons nous mobiliser encore plus nombreux si les travaux devaient reprendre, quelque soit la date !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus nombreux, ca ne devrait pas etre difficile.

      Supprimer
  5. Où sont reunis tous ces bénévoles (miliciens) qui applaudissent pour fêter leur victoire?
    La police leur a-t-elle demandé leur attestation, et quelle case avaient-ils cocher? On en reconnaît, ils sont à plus d'un kilomètre de chez eux.
    Bizarre, ils ont tous un masque alors qu'il en manque pour les soignants. Chabot en a sans doute acheté pour sa maison de retraite et en a détourné quelques uns...

    Si tu vas sur le marché, c'est un élu zélé sans masque ni gants qui te pose la question. DE QUEL DROIT? Il n'est pas assermenté...
    Confinement, expulsion impossible avant le 31 mai, la loi n'est vraiment pas la même pour tous à Bretignolles... Il vaut mieux être de leur côté
    GARE A CEUX QUI NE PENSENT PAS COMME EUX
    Continuons à défendre la Normandeliere




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zut le PSIG a oublié de vérifier les attestations des "spectateurs". MDR!
      Les masques!!! Mais bien sûr. Pas ces modèles de masques qui manquent aux soignants. Tout le monde le sait .
      Le confinement maintenant? Presque drôle quand on sait que les zadistes n'en avaient rien à "foutre" , alors pas de démagogie .
      "Expulsion impossible avant le 31 mai" On a pourtant assez dit sur ce blog, que cette loi ne concernait justement plus les squatteurs , donc expulsables à tout moment !
      Mieux vaut se renseigner avant de faire ce genre de commentaire et continuez bien sûr à défendre la Normandeliere mais de façon plus crédible.

      Supprimer
    2. Anonyme de 00:11
      Le confinement s'adresse à tous les citoyens que je sache.
      QUE FAISAIENT LES OUI-OUI BENIS SUR LA ZAD? ÉTAIENT-ILS CONFINER AVEC LES ZADISTES?

      Supprimer
    3. Si vous allez sur le marché et que vous constatez des non respects des règles faut les dénoncer au préfet de vendée!

      Supprimer
  6. Le courage n'a pas de limite !

    On profite de l'absence des zadistes, de la tombée de la nuit et de la rigueur du confinement pour agir ! quel courage !!!
    Oui c'est vrai que c'est plus facile de se battre contre des morceaux de bois de récupération !
    Mais n'oubliez jamais messieurs les responsables du projet de port que :
    "A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire"!

    Vous allez certainement moins la ramener lorsque les zadistes reviendront en force, avant le début des travaux s'ils devaient avoir lieu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'y a t'il pas un problême dans le respect du confinement mr le maire mr le préfet ainuit que agent de police . Vous donnez l'ordre d'evacuer ce lieux avec 50 badauds sans la distanciation sociale et en mettant les agents municipaux en danger ( d'instance entre personneses ).
      Je rappel que le maire est l'employeur donc responsable de santé face au covid 19 il doit également faire respecter les distanciation. La treve hivernale est bien repousse au 31 mai ?? Nous sommes le 8 à avril !!

      Supprimer
    2. En force!!! C'est beau l'optimisme. Suivez le blog de Zad de la Dune. Ils n'ont jamais réussi à mobiliser malgré les nombreux appels sur leurs blogs et certains sont venus mais peu sont restés.. Ils n'ont même réussi à s'entendre entre eux.
      "Qui a foutu la merde encore? Et qui a cramé cette voitures? On est là pour la dune. Vos guéguerre perso dans vos poche" Je cite intégralement un commentaire sur le blog de la zad.
      Disons qu'ils ont provoqué leur expulsion, un peu plus tôt que ce que l'on pensait, avec leurs dernières dérives.. "On a pris le contrôle des routes" je cite encore. Ils ont pris à partie un couple, crevaisons des pneus, violences verbales. Ils ont tapé sur des voitures avec des barres de fer.
      Ne parlons pas de confinement, qu'ils ne respectaient pas, comme beaucoup de choses d'ailleurs. Ils se vantaient même que tout était confiné sur Bretignolles mais pas la zad.
      Alors plus de zad et c'est tant mieux. Quant à la suite, laissez la justice faire son travail.

      Supprimer
    3. Interdiction au rassemblement de 100 personnes !! Pour l'évacuation de la zad les commandeurs ont mis sur place un service technique avec environ 70 bénévoles une vingtaine de zadistes et une brigade de gendarmerie avec au moins 15 voitures ( au dire des instances ). Ce qui fait plus de 100 prs
      Bizard !!!!!
      En confinement et poutant 70 "bénevols a la demande de la mairie ,dehors ensemble sans distanciation sociale ( voir les photos ) . Mr le préfet, la loi est la même pour tout le monde et même en responsabilité sur ces salariés communaux !!!

      Supprimer
    4. quel courage contre 20 malheureux zadistes on ne parle plus de celui qui s'est fait foncé dessus par un chauffard!

      Supprimer
    5. Sans doute parce que cette histoire n'etait pas claire, pas plus que l'explication de la "victime " et d'un temoin, bien connu sur le blog de la zad... et sûrement impartial.
      Quant à l'intervention des forces de l'ordre, vous devriez plutôt vous interroger sur les raisons qui ont entraîné cette intervention.
      Quant à vos 20 "malheureux" zadistes, vous ne devez pas bien connaitre la situation ici, pour ecrire ça. Meme entre eux, il y a des "gueguerres" je cite .

      Supprimer
    6. La rue était interdite à la circulation par le maire que faisait cette voiture avec deux personnes à bord qui ont écrasé le chiot ? pourquoi une milice à percé les moteur des vehicules des zadistes ? vous voulez la guerre ? c'est ca le nouveau projet de brétignolles ? vous savez ce que vous risquez maintenant?

      Supprimer
    7. Personne ne veut la guerre, c'est idiot. Même si la route est fermée, ce n'est pas aux zadistes de bloquer kes gens et de les prendre à partie! Faudrait peut-être faire preuve d'un peu de bon sens.

      Supprimer
    8. 17:28
      Que la voiture soit là, pas normal! Que les zadistes y soient et prennent à partie le couple, normal!
      Que les zadistes crevent les pneus et tapent sur les voitures avec des barres de fer,(ca c'est prouvé) normal. Que les dégradations aient eu lieu sur les voitures de zadistes, pas normal!
      Faudra m'expliquer. Deux poids, deux mesures comme on le lit souvent.

      Supprimer
  7. Encore une foi Chabot et ses connards ont tous les droits pas de confinement pour applaudir les keufs eux ils portent des masques alors que certaines personnes dans leur boulot en contact avec des malades ne peuvent pas le changer tout les trois ou quatre heures mais tous les trois jours.Ces autorisations de sortie à plus d'1 km sont réservées aux proches de Chabot genre le gros Michon ou fils Cosson etc etc.

    RépondreSupprimer
  8. Chabot agit toujours ainsi, il n'est pas fin le type ! Effectivement, laissons-les célébrer cette petite victoire, non glorieuse car faite en période de confinement pendant laquelle logiquement personne ne doit sortir... Les pro-zadistes ne pouvaient donc pas aller aider ceux qui ont été déménagés, à la nuit tombée, avec l'appel par contre des aficionados de Christophe Chabot, qui eux pouvaient circuler. On reconnaît malgré son masque Marc Vrignon : il est a plus d'un kilomètre de chez lui !! Mais quand cela est ordonnée par le maire et que ses amis viennent à sa rescousse,la police ne dit rien ! Bien sûr, c'est Brétignolles ! Et à brétignolles, si on est dans le bon wagon, pas de problème, sinon on est aligné ! La loi n'est-elle pas la même pour tout le monde ? Belle mentalité ! Et franchement, en cette dramatique période de pandémie, n'y a-t-il pas autre chose de plus important à faire ?? La police ne pourrait-elle pas veiller à ce que les résidences secondaires ne s'ouvrent pas par leur propriétaires alors que les déplacements ne sont pas légaux ? J'en ai dans mon quartier arrivés 3 jours après les mesures prises par le gouvernement... Et pour ce qui est de la municipalité, croit-elle vraiment que ce port se fera : crise sanitaire, crise économique, modèle social à revoir, et j'en passe. Comment peut-on être aussi aveugle et faire passer des intérêts financiers avant l'humain, puisque c'est bien de cela dont il est question dans ce projet fou : à détruire la nature, on met en danger l'homme ! Mais qu'apporterait un port à Brétignolles ? Jusque là, le projet n'a fait que diviser et il continuera. " Mais il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir !"

    RépondreSupprimer
  9. Continuez à vous ridiculiser publiquement si vous le souhaiter
    L'action de la zad s'est terminée publiquement le 21 octobre 2019 avec le squat de la maison de l'adapei. Soit moins de quinze jours après.

    Sans commentaire inutile de publier

    RépondreSupprimer
  10. Ouest France jeudi 9 le préfet le relachement n'est pas possible sauf à brétignolles sur mer,si il y a un relachement à tel ou tel endroit je serais amené à prendre des décisions sauf à bréti,il y aura des controles adaptés sauf à bréti car le virus contourne cette commune comme les tempetes ne dégrade pas la cote BRETIGNOLLAISE un lieu de vacance ideal.

    RépondreSupprimer
  11. Christophe Chabot la bien profond, il n'y aura pas de port entre St gilles et les Sables. Caprices de petit orgueil n'est pas et ne sera plus.

    RépondreSupprimer
  12. Les zadistes reviendront......
    Ils mèneront des opérations coups de poing. Si les travaux reprennent en septembre, qui protégera le chantier ? Une société de sécurité ??? Impossible, car elle ne sont pas habilité au maintien de l ordre. Les forces de l'ordre ? Oui mais ponctuellement... Que fera le maître d'ouvrage le matin lorsqu'il constatera les éventuelles dégradations. Ce qu'il faut comprendre, c'est que cette évacuation, et destruction par le feu du camp, va renforcer la détermination des zadistes à Lutter encore plus contre un dicta. Ils vont rester à proximité, dans des fourgons vivant de bric et de broc, prêts à intervenir. C'est un mode de vie à part entière. Et cet état d'esprit, ne peut être vaincu de la sorte. En refusant de passer la main à la justice, et en jubilant de la sorte, cette municipalité continue à creuser le fossé. Non le port, n'est pas encore fait. Chabot and co doivent passablement agacer la préfecture.
    N'oublions pas que les zadistes sont venus après le début des travaux... Pour s'être empressé à remuer quelques mètres cubes de sable, il a créé une ZAD. A l approche de la saison estivale avec la crise sanitaire en plus, il y a de quoi être inquiet pour le tourisme.... Surtout que rien ne dit que les plages ouvriront d'ici là. Franchement, il n'y a pas de quoi applaudir quoi que soit devant quelques palettes en flamme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. histoire d' animer vos journées de confinement ... Vous devriez tous lire "LE GANG DE LA CLEF A MOLETTE" de Edward ABBEY . Ce classique subversif , vendu à des millions d'exemplaires depuis sa parution au milieu des années 70 , est devenu la bible d'une écologie militante et toujours pacifique ... ou presque . Un road movie à couper le souffle , aux éditions Gallmeister . TOUT a fait de circonstance !!!

      Supprimer
    2. Jeje
      Les gens ont applaudi l'expulsion des zadistes et vous le savez mais forcément ça vous énerve.. En situation inverse, soyez honnête, vous auriez fait pareil.
      Quant au retour des zadistes, j'ai de gros doutes... Vous oubliez que ce sont les Associations locales qui ont sollicite leur aide, début septembre au cours de rassemblement de WE de convergence des luttes. Facile à verifier sur le blog de Terres Communes - 8 septembre. Manquait l'élément déclencheur pour les décider, que Chabot leur a offert sur un plateau avec le début des travaux . S'il y avait du monde au départ, plus qu'une poignée depuis quelques semaines malgré leurs appels. Ils n'ont même pas réussi à mobiliser leurs troupes.. Alors le retour ?
      Certains d'entre eux n'en sont pas à leur première expulsion. Y sont-ils retournés? Alors les opérations coup de poing, je suis sceptique
      Et si les travaux reprennent en septembre, cela voudrait dire que la justice a tranché. Chabot, (ah pardon, la CdC ) tout le monde sait ça,
      ce qui ne veut pas dire que tout le monde l'acceptera, ce qui est compréhensible , mais ça, ce sera une autre histoire.
      Quant à la saison estivale, elle dépend de la fin du confinement mais on n"y peut rien. Un peu d'optimisme.

      Supprimer
    3. Non ça m énerve pas je vis pas là-bas, c'est votre vie locale... Le constat est une division profonde entre pro et anti. Les clivages vont être longs à dissiper. Quant aux décisions de justice, rien ne sera rendu avant septembre. Ce n'est pas un dossier prioritaire d'une part et qui nécessite du temps et des moyens. Donc si la CdC envisage de poursuivre les travaux se sera sans les décisions de justice. Le préfet demande du calme, mais comme les recours ne sont pas suspensifs la CdC peut très bien ne pas suivre les recommandations au risque de revoir de nouveau des incidents. Pas besoin de ZAD, juste des excités, avident du bien fondé de leur combat. Sans une mise à plat, sans unité autour de ce projet, l optimiste et pure fantaisie. En tout cas, ce qui c'est passé hier, c'est pas terrible et ça donne une piètre image du coin. Dommage que vos élus ne tirent aucune leçon car leur empressement est au départ de tout. Au final pour quel résultat ? Un chantier a l arrêt, une ZAD, une division entre habitants.....
      Allez faisons semblant d être optimiste.

      Supprimer
  13. POUR ou CONTRE le port....on s'en fout.....SCANDALEUX...HONTEUX....en ce temps de confinement et de peur que l'on vit tous les jours.....comment la gendarmerie laisse-t-elle faire...Marc Vrignon et ses acolytes sont vraiment IRRESPONSABLES....
    comme d'habitude....2 poids ...2 mesures.....le fossé se creuse encore un peu plus....
    J'espère qu'il y aura SANCTIONS pour tous ces " NON-RESPECT des lois aujourd'hui en vigueur " à cause de ce maudit virus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est evident que le Préfet avait donné son accord.

      Supprimer
  14. Beaucoup de personnes profitent du confinement pour faire le du rangement ou du jardin chez eux. Mais les déchetteries étant fermées ne peuvent évacuer leurs déchets. A Bretignolles, une solution s' ouvre à vous. Faites un brûlot au milieu du jardin, normalement s' est interdit mais depuis hier soir apparemment c'est à nouveau légal. Il est aussi autorisé de sortir de chez vous et de vous réunir avec vos amis surtout n'oubliez pas d'applaudir les gendarmes si vous en voyez. Pour les infirmières, auxiliaires de vie, aides à domicile et artisans qui font des dépannages qui interviennent chez des personnes âgées et qui ne trouvent pas de masques en pharmacie, adressez vous à la mairie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la déchetterie est ouverte uniquement aux professionnels ils pourraient faire quelques jours par semaines une ouverture exceptionnel pour les particulier les déchets verts j'en ai plein le jardin si le confinement dure comme c'est bien partie.

      Supprimer
    2. Circulaire du 29 novembre 2011.. Effectivement, on n'a pas le droit de bruler DECHETS VERTS, dans SON JARDIN. Comparer ce qui est comparable.

      Supprimer
  15. Le dictateur a mobilisé une cinquantaine de gendarmes (qui seraient plus utiles ailleurs en cette période), pour ennuyer les Zadistes, puis, il a foutu le feu à leur habitation provisoire.
    Pour ceux qui sont allés à l'école dans leur enfance, cela doit vous rappeler un certain Néron.
    Vous en déduisez la conclusion.

    RépondreSupprimer
  16. La conclusion,c'est qu'à avoir mis le feu aux poudres,ils vont le regretter !

    RépondreSupprimer
  17. Toujours les mêmes présents à la botte de Chabot, surement ceux qui ont écris les papiers contre Thierry Biron, remis en page et corrigés par Rabiniau parce que eux, sont bien trop sots pour le faire

    RépondreSupprimer
  18. Si je travaillais au service technique je ne serais pas fier ainsi que la police municipal mais encore une foi ça doit etre au chantage car Chabot est fort pour ça quel pauvre type ainsi que tout ceux qui lui bouffe le C.. et les CO..

    RépondreSupprimer
  19. 135€ multiplié par 70 personnes = pas loin de 10 000€ d'amendes qui auraient dû être infligés à ces inconscients. Qu'en pense le préfet qui devrait faire respecter la loi? Il est vrai qu'à Brétignolles c'est le Seigneur qui commande (et vues les élections il aurait tort de s'en priver devant cette majorité de moutons !). On se croirait au Moyen Age à Brétignolles : M'sieur not'maitre a dit....

    RépondreSupprimer
  20. Depuis hier soir, et par arrêté municipal, les brûlots sont desormais autorisés, même à plus de 1km de chez vous...
    Bretignollais, profitez en !

    RépondreSupprimer
  21. Il a le pouvoir de décision ! !
    Avec tout les emplois sous sa coupe , il a le pouvoir du chantage . Mais que chacun aprenne à ce regarder dans la glace !!!!!!!

    RépondreSupprimer
  22. Bien mal acquit ne profite jamais! il n'a fait que de remonter les zadistes contre lui son port il n'est pas près de se faire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La plupart des zadistes, ils s'en foutent, comme beaucoup d'entre eux qui sont venus et repartis. Ils vont de zad en zad suivant les cas et ce ne sont pas les occasions qui manquent. Ils l'avaient déjà dit eux-mêmes.

      Supprimer
  23. pas de panique, cette expulsion était inéluctable..je peux vous garantir que les zadistes et les opposants ne lâcheront pas l'affaire, oh que non !!! ce qui ne tue pas, rends plus fort...de sources sûr, c'était juste une petite mise en chauffe des zadistes cette occupation, Chabot et ses toutous vont halluciner quand les opérations d'opposition prendront une ampleur tellement + forte !!!

    à noter que Chabot et ses toutous ont profité du confinement afin de lancer leur coup de force, sachant très bien que les zadistes ne pouvaient pas recevoir des renforts..la lâcheté dans toute sa splendeur !

    des effets personnels et des véhicules appartenant aux zadistes ont été brûlé, saccagé, volé.

    Je peux vous garantir que ce n'est que le début du combat !! ahah !! :) :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maintenant tous les droits sont permis ils ont montrés leur nouveau programme à brétignolles : VOYOUS

      Supprimer
    2. Vous avez raison, c'est un scandale.Comment Chabot et sa bande, pendant le confinement, ont-ils osé "ennuyer les zadistes" qui ne faisaient rien de mal, à quelques détails près.. juste refuser le confinement, bloquer les routes et multiplier les actes de violence! Mais rien de répréhensible faut croire pour certains.

      Supprimer
  24. Ne vous inquiétez pas pour nous il n y a aucun chantage ....

    RépondreSupprimer
  25. Les zadistes étaient dans l'illégalité, et pouvaient être évacués par les gendarmes, d'accord.

    Mais faire appel à une milice de 70 personnes en pleine période de confinement alors que tout déplacement et tout rassemblement sont interdits, c'est proprement scandaleux. Quel est l'exemple donné par la municipalité de Brétignolles et par les gendarmes qui n'ont pas dispersé ces "volontaires", ni vérifié leur attestation ? Je serais curieux de savoir quelle case de leur attestation ont cochée ces sbires ? Aucune case n'est prévue pour la participation à une milice.

    Il ne sera pas surprenant ensuite que les gendarmes aient du mal à faire respecter le confinement sur Brétignolles : comment le pauvre gars qui se fait épingler à 2 km de chez lui peut-il accepter dans ces conditions de payer 135 € après avoir vu tous ces pingouins applaudir sur le rond-point devant les voitures de gendarmerie qui les ont laissé faire ?

    Je pense que le maire de Brétignolles et le préfet devront donner des explications s'il existe encore un état de droit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'état de droit existe dans les textes, mais sur le terrain avec cricri, nous sommes en république bananière.

      Supprimer
    2. Merci de ne pas oublier les 40 pour cent qui n'ont pas voté pour ce désastre écologique.

      Supprimer
    3. Peut-être mais c'est le résultat des votes qui compte. Ca a toujours ete le cas, Chabot ou pas, port ou pas. C'est ça la démocratie même si ça vous ne vous arrange pas.

      Supprimer
  26. Christophe Chabot ne pourra rien lancer sans un nouveau conseil communautaire et pour ça,il doit attendre le deuxième tour des municipales à St Hilaire où Laurent Boudelier est en ballotage défavorable
    et il doit aussi être réélu comme dictateur président.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on va pas le louper le boudelier!

      Supprimer
    2. En attendant le deuxième tour, c'est l équipe actuelle qui commande. Sauf si je me trompe. Voilà peut être pourquoi la CdC envisage une reprise en septembre. A suivre.....

      Supprimer
    3. C'est l'autre CDC (cours des comptes) qui devrait mettre son nez dans le projet!

      Supprimer
    4. En attendant le deuxième tour qui aura lieu ??? et la nouvelle liste qui sera élu à la CDC ???, et quand ??? et qui ??? et peut être l'abandon du projet de port ??? plus de sous !!! c'est le virus qui décidera et pas chabot !

      Supprimer
  27. Si vous vous ennuyez cet après midi je vous conseille le facebook de breti press..

    RépondreSupprimer
  28. Je vois que le confinement à Bretignolles est en option. Bretignollais, vous êtes une honte. Quand je vois cet attroupement en pleine pandémie. Bretignollais vous êtes à vomir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au jeu du qui laisse répandre la pandémie le premier prix pourrait bien être décerné au préfet de vendée.

      Supprimer
    2. Alors préfet! c'est un rassemblement non justifié qu'attendez vous pour prendre des sanctions !

      Supprimer
    3. S'il vous plaît,13h22,ne mettez pas tous les Brétignollais dans le même sac.Ceci dit,je suis d'accord avec vous,certains sont à vomir et me font avoir honte d'être Brétignollaise.Certains autres sont sympas et respectueux du confinement,eux...

      Supprimer
    4. Laisser repandre la pandémie, un peu excessif surtout ici non?

      Supprimer
  29. Pour enterrer nos morts nous n'avons pas le droit d'être plus de 20 personnes et surtout
    très éloignées les unes des autres.
    Expliquez-moi pourquoi pour la "CREMATION" de la ZAD une MILICE de 70 personnes est appelée
    par l'édile de notre commune sans aucunes remarques de notre Préfet, et de plus sur la voie publique.
    DEUX POIDS, DEUX MESURES...
    Mais rappelez-vous TOUT RENAIT DE SES CENDRES!

    RépondreSupprimer
  30. Les miliciens de Chabot et de sa marionnette ont fait hier un énorme bras d'honneur à l'ensemble des personnels soignants.
    Confinement non respecté, distance sociale non appliquée, port de masques alors que des soignants n'en n'ont pas, applaudissement les mêmes forces de l'ordre qui ont pendant des mois à toutes les manifs ont matraqué les hospitaliers, les pompiers sans parler des GJ!
    Ces gens n'ont aucune dignité, leur slogan est "tout pour ma gueule".
    Quand à Chabot c'est en grand irresponsable qu'il a encore une foi agit.
    A gerber une fois de plus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout pour ma gueule pas longtemps ! il est encore en ballotage à la CDC
      et son projet de port aussi et quand on voit le comportement de ses décisions et actes avec milice hier soir il s'est comporté comme un voyou
      on ne peut pas cautionner un voyou à la tête de la CDC POUR LES 6 PROCHAINES ANNEES !les élus doivent réagir en responsables!

      Supprimer
  31. La Guerre de Trop n'aura pas lieu ?
    Le préfet, qui doit connaître son Homère au moins autant que l'illettré de la Chapelle-Hermier l'ignore, aurait donc sonné la suspension des combats.
    Représentant des dieux, il sait bien que la suite reste à écrire. Il sait que l'Hubris qui habite l'UBU local ne le lâchera jamais. Il sait qu'Artémis va se manifester. Il lui obéira, comme il le doit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. DES SANCTIONS de dégradations sur les biens des zadistes en leurs absences par des miliciens sans courage de faire cela par derière doivent êtres prises !la honte à chabot! mais que fait le préfet ?

      Supprimer
    2. LA SUSPENSION DES COMBATS MAIS PAS LA FIN !

      Supprimer
    3. Et les dégradations sur la voiture du couple... et sur deux vehicules de la gendarmerie, on en parle ?

      Supprimer
    4. Anonyme de 19:27
      Et le procès du tagueur qui devait avoir lieu début avril, on en parle ?
      Justice 2 poids 2 mesures à Bretignolles...

      Supprimer
    5. Debut avril? Et le confinement? Un peu compliqué en ce moment quand même et pas la peine de revenir sur un taré qui a agi aini. Aucun intérêt ou alors toutes les anciennes polémiques vont ressortir..Pas très utile

      Supprimer
  32. Avant on disait pas de port = pas de zad , maintenant ce sera pas de zad = pas de port NON PLUS.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est plus un projet de port c'est de la dictature ce quatrième MANDAT ! UNE BANDE DE VOYOUS

      Supprimer
  33. Les miliciens de Chabot se comportent comme la waffen SS, il passe après l'armée régulière pour bruler et détruire sur leur passage en chiant sur le règlement du confinement au passage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pour compléter je vous rappelle que pour l'immatriculation des voitures, les SS sont INTERDITES. Il va peut-être falloir vous expliquer pourquoi.

      Supprimer
  34. Cette triste histoire d’incendie, cela rappelle un film datant de quelques dizaines d’années,
    PARIS BRÛLE T’IL?
    Mais qu’est ce qu’ils ont dans la tête ces dictateurs?
    Nous, nous continuons à faire de la résistance.

    RépondreSupprimer
  35. Hier : A l'appel du Maire, 70 citoyens endossent le costume de miliciens pour détruire les affaires des zadistes. Au nom de quoi, à quel titre, ces personnes étaient habilitées à le faire ?
    Hier : grand feu de joie publique, en plein confinement et malgré l'interdiction de brûler ses déchets (mise en décharge obligatoire) !
    Aujourd'hui : une personne seule avec son attestation de sortie en règle promène son chien à 3 km de chez lui par que c'est le seul endroit qu'il lui reste pour les faire courir : verbalisation immédiate !
    Quelle logique, quelle justice ?
    Monsieur le Préfet, où est la justice ?
    Brétignolles serait-elle devenue une république bananière où tout est permis à quelques uns ?

    RépondreSupprimer
  36. En cassant les véhicules des zadistes,Chabot et sa bande gueux n'ont pas fait preuve d'une grande clairvoyance de l'esprit. Ils ont tout simplement fait monté la tension d'un cran....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En agressant le couple et caillassant les gendarmes, c'est normal? La tension n'a aucune raison de monter d'un cran. Plus de zad. Et pour le projet, la justice. Chacun son boulot.

      Supprimer
  37. C'est qui le PINPIN en tee-shirt bleu, les mains sur les hanches devant la maison de l'Adapei à nettoyer? (photo vue sur votre compte Facebook) On le connaît?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ressemble à un conseiller municipal

      Supprimer
    2. Il est aussi employé de la CRC. Il ne doit pas être au boulot pour cause de covid mais joué le nettoyeur à la zad. qui profite du système comme ils disent si bien ?

      Supprimer
    3. Ce pinpin ne peut pas travailler mais il peut nettoyer la ZAD avec masque et gants s'il vous plait
      On nous prend vraiment pour des cons.
      LES GENS QUI ONT DU ENTERRE LEUR MORT SANS POUVOIR LES ACCOMPAGNER DIGNEMENT PARCE
      QU'ILS DEVAIENT RESPECTER LES RÈGLES DE CONFINEMENT, ET DES PINPINS SE DÉCHAÎNENT ET ET DÉVERSENT LEUR HAINE SANS VERGOGNE.
      IGNOBLE, INFÂME, INHUMAIN

      Supprimer
    4. Pas la peine de mettre des majuscules, ça ne rendra pas vos propos plus crédibles. Eh oui règles sanitaires, gants et masques, c'est possible.. Heureusement car cela permet aux chantiers de redémarrer et là vous ne trouverez rien à redire.
      Quand à comparer avec les enterrements, c'est consternant . La haine, c'est vous qui la déversait sur ce blog. PPP

      Supprimer
    5. Anonyme de 10:23
      Vous êtes grave atteint, vos propos sont IGNOBLES,INFÂMES ET INHUMAINS.
      Gants et masques, C'es possible" dites-vous
      Certaines infirmières ont travaillé combien de temps, d'après vous, sans masque?
      Et quand on vous donne 3 masques pour 3 semaines pour trier vos poubelles?
      Quand au deces vous n'y avez pas été confronté, donc vous ne savez rien et quand on ne sait rien, ON LA FERME.
      Ce n'est pas de la haine que j'ai contre des personnes de votre acabit, c'est du mépris parce que vous êtes méprisables.

      Supprimer
    6. sorry. Je rectifie...c'est vous qui la déversez.. oups

      Supprimer
    7. "IGNOBLES, INFAMES, INHUMAINS" Rien que ça. J'ai relu mon commentaire pour vérifier la pertinence de tels propos. Tellement excessifs que ca m'a fait rire. Qu'est-ce qui vous permet de dire que je dois la fermer, parce que je ne suis au courant de rien? Je suis de très près, ne vous en déplaise, toutes les informations sur la situation dramatique due au coronavirus, d'autant que j'ai un petit fils qui travaille dans le 93, Seine St Denis , en plein zone d' épidémie, dans un foyer pour ados en difficultés , SANS MASQUE et SANS GEL. On leur donnera que SI ... il y a un cas de coronavirus ! Alors vous êtes qui pour me juger ?
      Vous êtes tellement haineux que vous n'hésitez pas à m'insulter , ce dont je me moque éperdument d'ailleurs et DEFORMER mes propos. Faudrait prendre le temps de comprendre ce que vous lisez .
      Ça vous choque que le pinpin puisse nettoyer avec masque et gants et je vous ai juste répondu que cela correspondait aux gestes barrieres... sans extrapoler comme vous le faites en comparant le nettoyage de la zad, le confinement et la situation dramatique des enterrements. Tous les moyens sont bons pour attaquer bêtement, tous azimuts.
      Et dernière chose, je n'ai aucune haine et encore moins de mépris pour vous, juste de la consternation devant la violence très disproportionnée de vos propos.

      Supprimer
    8. Anonyme de 15:22
      Inutile de vous répondre
      Une nouvelle fois votre commentaire est consternant

      Supprimer
    9. Anonyme 16:17
      En quoi est-il consternant? Facile à dire mais sans explication, et pour cause.
      Que la vérité et ça m'étonnerait que beaucoup de personnes ici, cautionnent les propos odieux que vous tenez.
      Consternant de m'inquiéter pour mon petit-fils qui travaille dans ce foyer pour jeunes , dans le 93, en pleine zone de contagion et à qui on refuse les masques. Je pourrais ajouter, mais vous vous en foutez, qu'une de mes filles travaille dans l'usine Lemoine, près de Flers, qui vient de réserver une chaine de production pour les ecouvillons servant aux tests de dépistage, masques refusés également sauf sur la chaine de montage .
      Et c'est moi qui n'y connais rien et qui doit la fermer. Vous êtes ce qu'on appelle une GG, qui n'aime pas être contredit . Vous ne représentez en rien, les opposants sur ce blog et heureusement. Vous ne répondez rien non pas parce que c'est inutile mais parce que vous n'avez RIEN à redire.

      Supprimer
    10. Anonyme de 13:59
      Je vous parle de la réalité de ce qui se passe à Bretignolles ainsi que ce qui se passe dans la communauté de communes et plus largement en Vendée.
      Comment pouvez vous cautionner le fait qu'une centaine de personnes a eu le droit de sortir en plein confinement? A-t-on pris la temperature à tous ces "bénévoles" (plutôt des miliciens venus là pour casser du zadiste) qui se sont agglutines comme des vautours sur un cadavre? Intérêt général? Utilité publique? J'en doute...
      Les masques ne sont pas de fabrication maison il me semble (pourtant notre écrivaine locale et femme du soit disant vigneron en fabrique). Le directeur de la maison de retraite (à Chabot) de Notre Dame de Riez en reclamait au début de l'épidémie...
      Vous conviendrez que ces masques auraient été plus utile pour tous les soignants...et surtout au CHD de la Roche sur yon...
      La zad était démantelée. Où était l'urgence de nettoyer le site?
      Vous n'avez que faire de ces médecins qui ont payé de leur vie.
      Vous n'avez que faire de tous les soignants...
      Vous n'avez que faire de tous ces soignants qui ont repris du service...
      Inutile de sortir applaudir le personnel soignant si vous n'avez pas un minimum de respect pour lui








      Supprimer
  38. On peut aussi monter une équipe de mercenaires contre la milice du roi Chabot et organiser une rencontre en terrain neutre.(on peut meme prévoir un parking à déambulateurs).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une obssession chez vous les deambulateurs! La "milice" de Chabot, comme on le lit, n'a pas l'air d'avoir besoin de ça. Quant à votre rencontre sur terrain neutre, du grand n'importe quoi. Ce n'est pas à vous ni aux pro-ports de régler ce problème.

      Supprimer
  39. C'est bien beau toute cette agitation, comment se fait il que des gens qui sont organisés depuis des années pour promouvoir prétendument l'intérêt général se soient focalisés pendant autant de temps sur une impasse stratégique comme la zad.
    Et la maintenant c'est quoi la potion magique?
    il faut remettre la zad ?
    il faut étudier ce qui n'a pas marché dans la zad,
    il faut créer une zad super bien organisée.
    Il manquait quoi ? un cochon et deux poules ?
    oui C'est à cause des poules. etc...

    Il y a quelque jours parce qu'un type avait de la fièvre
    on a dit c'est la guerre.
    Soit et donc avec une guerre plus grosse , plus rapide , on aura quoi comme résultat?
    Pas évident, en tout cas à cause d'un type
    qui avait de la fièvre y a plus de zad.
    Sauf que le type qui avait de la fièvre hier, c'est plus le même qu'au début de la guerre.

    Alors vous savez quoi, écrivez un livre avec vos solutions et vendez le
    Mr Bourcereau , parce que si çà se vend pas vous aurez sûrement la réponse que vous chercher.

    Cultivez son propre jardin est plus important que surveiller celui de son voisin.

    ZAD Fin de partie.

    c'était quoi déjà la solution ? pas de zad pas de port.
    Donc tout est parfait n'est ce pas!

    Logiquement c'est la paix.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà un excellent résumé de la situation , concernant la zad. Beaucoup de justesse et sans agressivité, ça change.Ca pourrait rendre toute discussion plus positive, les insultes n'etant pas un signe d'intelligence.Et à part soulager certains, ça ne sert qu'à augmenter la tension.

      Supprimer
    2. Ma très chère de 22h 20... Vous parlez bien, vous pensez bien... mais j ai bien peur que vous ne
      compreniez pas grand chose...

      Supprimer
  40. Considérant que les Zadistes avaient quelques animaux, chien(s) et plusieurs animaux de basse cour, quelqu’un pourrait il me dire si le maire les a fait griller par la même occasion, ou s’il a eu la bonté de les épargner?
    Non seulement il promet le sud de Bretignolles à de futures inondations, mais il s’amuse à commencer à incendier la commune.
    Mesdames et Messieurs qui vénérez cet individu, ouvrez les yeux et virez le.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Democratie vous savez ce que ca veut dire? Apparemment uniquement quand ça vous arrange. Vous avez oublie Elizadeth, en évoquant les animaux.. vous ne saviez pas ?

      Supprimer
    2. Et Elizadeth, le porc?

      Supprimer
    3. Eh oui, vous avez oublié la mascotte de la zad! Quant à la democratie, relisez la definition.

      Supprimer
  41. Encore une foi les gens ne verront que Ouest
    France tout le monde ne s'intéresse pas au blog.

    RépondreSupprimer
  42. Et les explications sur le déroulement des faits seront plus proches de la réalité.

    RépondreSupprimer
  43. Je ne connaissais pas ce projet. Merci google actualités.
    Je suis surpris par le fait que la mairie mette le feu et que des gens soient venus pour soutenir cet acte en plein confinement. Quand la démocratie utilise des méthodes de voyous, tous les coups deviennent permis. Ce n'est que le début... des travaux qui vont reprendre en plein confinement. Stratégie de l etat de droit. Les forces de l'ordre seront à ce moment présentent pour faire respecter le confinement des opposants... vive la V Republique du 21ème siècle ;-)

    RépondreSupprimer
  44. Pas de quoi remercier google actualités maintenant ! Cela fait DES MOIS qu'ils en parlent, ainsi que les medias, journaux, télé ! Vous venez soi-disant de découvrir le projet, ce qui est surprenant .. Où habitez-vous alors? Vous attaquez la Mairie et vous affirmez que ce ne n'est que le début... des travaux qui vont reprendre.. Cherchez l'erreur !

    RépondreSupprimer