Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

vendredi 6 septembre 2019

Normandelière : la plaisance va bien mais le littoral va mal

Ouest-France du 6 septembre 2019. Vent d'optimisme sur la plaisance française

La plaisance française va bien mais le littoral va mal et les ports de plaisance contribuent à la dégradation de notre littoral

Arrêtons de détruire le littoral pour encore plus de plaisance

Protégeons nos milieux naturels, c'est essentiel pour les générations futures

Mobilisons-nous et nous gagnerons

Ouest-France du 6 septembre 2019. Port Bretignolles : une mobilisation contre ce week-end

Ouest-France du 5 septembre 2019Chauvé. Deux jours de convergence des luttes
Le collectif Terres communes, à l’origine de l’événement, compte rassembler les forces autour de plusieurs projets locaux qu’ils qualifient de « destructeurs » : la création d’un bassin avec vague artificielle à Saint-Père-en-Retz, l’implantation d’Amazon au nord de Nantes ou encore le projet de port de plaisance à Bretignolles (Vendée)

Petits Suppléments

Le Reporter sablais du 7 septembre 2019. France Littoral Nautisme – Vers la démocratisation de la plaisance?
Mais, selon les nouvelles tendances dans de nombreux domaines, les Français privilégieraient désormais la location à l’achat/possession d’un produit ou d’un utilitaire.

Site Reporterre du 6 septembre 2019. Grands projets destructeurs : l’esbroufe de la « compensation écologique »
Ce que nous disons depuis le début pour le projet de Port Bretignolles
Lire le commentaire sur Facebook

Un site internet pour accès à des informations sur le milieu marin

A retenir :
Bruno Vincent, dans un commentaire sur Facebook, a dévoilé que le plus gros locataire de Port La Vie était le Groupe Beneteau avec 7 places de port à l'année. Le Groupe Beneteau n'aurait aucun intérêt à louer des places dans Port Bretignolles s'il se réalisait.
Bruno Vincent dit que 250 résidents des communes de Brétignolles et des communes voisines ont une place dans Port La Vie, tous ne viendraient pas au port de Bretignolles. Au niveau remplissage, on est loin du compte.
S'il se réalisait, Port Bretignolles mettrait du temps à se remplir, ce qui le mettrait très rapidement dans le rouge, financièrement parlant.

Petite interrogation :
Une enquête publique est encours sur la révision du zonage d'assainissement de la commune de Brétignolles-sur-Mer et la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie a déjà lancé l'appel à candidature pour l'élaboration du zonage d'assainissement des eaux usées sur l'ensemble du territoire de la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie !
C'est dire qu'ils ont déjà figé le zonage sur la commune de Bretignolles et qu'ils n'attendent rien de la commission d'enquête publique !
Une fois encore, on se demande à quoi sert une enquête publique si tout est déjà verrouillé avant. C'est le schéma "port de plaisance" qui se reproduit !

12 commentaires:

  1. Un homme en colère6 septembre 2019 à 08:24

    Le cyclone Dorian est une aubaine pour les fabricants de bateaux. Il suffit de voir les dégâts dans les ports des Bahamas et alentours. Il en est ainsi après chaque catastrophe, il faut remplacer ce qui à était détruit. Si le changement climatique est dû à la pollution et au non respect de la nature, alors à qui profite le crime ?

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour
    La filière nautique française se porte bien, mais plus de 3/4 de la production partent à l'étranger !
    On annonce un salon nautique "tourné vers ... la transition écologique de la filière" tout en donnant des chiffres qui montrent que "le marché des bateaux évolue vers des hors-bord de plus en plus gros" et que les ventes portent très majoritairement (82 %) sur des bateaux à moteur. C'est écologique, ça?
    Ces images de ports de plaisance montrant une multitude de voiliers sont malhonnêtes : la plaisance d'aujourd'hui est motorisée, bruyante et polluante !
    J

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et la plupart du temps deux gros moteurs hors bord totalisant une puissance de 300ch avec bien sûr la consommation d'essence ou de gasoil qui va avec... plusieurs centaines de litres par sortie...

      Supprimer
    2. Pour faire de la vitesse il n'y a pas de secret, même si les carènes de bateaux sont étudiées et les coques plus légères il faut quand même une grosse puissance propulsive...la pile hydrogène n'est pas prête chez les professionnels alors encore moins en plaisance où bien souvent les types sont des néophytes.

      Supprimer
  3. Sans oublier ensuite un copieux rinçage du bateau à l'eau douce!

    RépondreSupprimer
  4. Quand le gouvernement veut autoriser les épandages de pesticides à 5 ou 10 mètres des habitations, c'est qu' il n'y a plus rien à attendre de la Raison; Combattre le projet de ce port n'a plus de sens: polluons, détruisons la nature et regardons nos enfants mourir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voua avez raison, on ne peut pas faire confiance à ce gouvernement. Il dit écouter la population mais il ne l'entend pas, il prend des décisions autoritaires comme celle concernant le projet de port de plaisance de Bretignolles.
      Son comportement est anti-démocratique, il suffit de lire l'article dans le journal Ouest-France du 7 septembre concernant l'investiture de Claire Legrand aux Sables d'Olonne : "Du rififi autour de la candidature d'En Marche".
      Concernant le projet de port de Bretignolles, les décisions du préfet de Vendée sont scandaleuses car les lois et les règlements ne sont pas respectés. Quant au député Buchou, c'est un pantin.
      Il ne faut pas se laisser faire, c'est pourquoi nous utiliserons tous les moyens à notre disposition pour faire capoter ce projet, avec votre soutien.

      Supprimer
    2. A Normandelière: Il est trop tard!

      Supprimer
    3. Oui,c'est trop tard. Demain la Normandeliere sera détruite avec l'aval des politiques. C'est révoltant. C'est scandaleux. Nous, les moins que rien, avons perdu la bataille. Les politiques et les patrons se tiennent tous par la barbichette. Ils se protègent les uns les autres. C'est comme ça dans 95% des communes de France. Aujourd'hui, j'ai brûlé ma carte d'électeur.

      Supprimer
    4. Ne pas perdre espoir

      Supprimer
    5. Anonyme de 13h47 !

      C'est la connerie à ne pas faire ! car en brûlant votre seule arme, vous ouvrez ainsi encore plus large le terrain de jeux de ces malfras !

      Supprimer
  5. C'est vrai que quand on voit de telles magouilles on se demande pourquoi on vote.

    Personne dans la communauté de communes n'a voté pour un port puisqu'on avait en mémoire la déclaration du préfet de 2012 qui disait que la Normandelière n'était pas le site approprié. De toute façon dans la plupart des communes de la communauté on n'avait pratiquement jamais entendu parler du port de Brétignolles.

    Les Français ont élu Macron qui fait de belles déclarations sur l'urgence écologique, la biodiversité etc, il fait la leçon au Brésil... mais son préfet complice de Chabot signe toutes les autorisations pour le port de Brétignolles et cautionne donc toutes les magouilles...

    RépondreSupprimer