Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

mercredi 25 septembre 2019

Normandelière et Port Bretignolles : Véolia Eau va pomper la carrière !

Dans le cadre de ses attributions, Christophe Chabot, président de la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie a attribué le marché de pompage de la carrière de Brethomé à Véolia Eau - Compagnie Générale des Eaux pour un montant de 72 470, 97 euros HT

L'annonce officielle est faite avant le conseil communautaire du 26 septembre 2019

Véolia Eau est partenaire de Vendée Eau dont le slogan est :
De l'eau pour tous, aujourd'hui et pour demain
Vendée Eau a déclaré la carrière de Bréthomé sans intérêt

Dans un contexte de changement climatique, avec des périodes de sécheresse de plus en plus fréquentes, Véolia Eau va détruire une réserve d'eau brute de plus de 340 000 m3 pouvant être utilisée comme eau d'arrosage pour une agriculture BIO de proximité et pouvant être une solution de secours, après traitement, pour une alimentation en eau potable de proximité. C'est Véolia Eau Destruction !

Pourquoi Véolia Eau a accepté ce marché ?
Probablement sous la pression de Christophe Chabot et de Vendée Eau, c'était une condition pour continuer à avoir les marchés de l'eau au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

Le massacre de la dune de la Normandelière est en marche

Le maire voyou (homme public qui mène des opérations hors-la-loi) détruit la dune de la Normandelière. C'est une opération de chef de bande !

Le chantier est interdit au public mais il faut y aller, prendre des photos et les partager sur les réseaux sociaux

Quand il y a des travaux sur un secteur, en général il y a une pancarte précisant l'arrêté d'autorisation et indiquant les travaux.
Là rien, comme une zone de non-droit !

Voir la vidéo de Demain Bretignolles des travaux du 25 septembre 2019 : Le massacre de la dune a commencé et le maire voyou fait surveiller le chantier par un vigile.
Quelle provocation avant la manifestation du 6 octobre 2019 : le maire voyou veut créer les conditions d'une insurrection locale pour discréditer l'opposition ! C'est pitoyable et honteux.

Lire les posts et les commentaires de Guillaume Hauser et de Loïc Le Moël sur Facebook
Guillaume Hauser : "Oui, c'est assez paradoxal pour un plaisancier de s'opposer à un projet de port . Mais très franchement, les ports ne sont pas nés n'importe où par hasard . A une époque où la pelleteuse n'existait pas, l'homme a observé et utilisé le terrain naturel pour amarrer ses bateaux . Port Olona n'a finalement investi qu'un bassin de chasse où l'eau était déjà présente . Cette idée d'aller éventrer une dune , assécher une ancienne carrière pleine d'eau douce et pourrir la nappe phréatique est assez révoltante de nos jours . Ce qui était malheureusement possible il y a 50 ans ne l'est plus aujourd'hui . L'homme prend enfin conscience qu'il faut penser à l'avenir de ses héritiers" .
Loîc Le Moël ; "J'ai été requis il y a au moins 10 ans pour étudier le volet maritime du projet.
J'ai pu alors me rendre compte de l'idiotie d'un tel projet vu du point de vue maritime.... Projet pharaonique d'un mégalomane"

Sur les réseaux sociaux, le nombre de partages du post de Mélanie Bahuon (la colère est immense ce soir) est considérable. Bravo

Concernant le blog, le nombre de vues, le 25 septembre, est de plus de 4000. Un record

Lire la suite dans Plus d'Infos

Le plus gros chantier en cours sur un port de plaisance en France : Port Haliguen

Décision du bureau communautaire du 17 septembre 2019

De nombreux articles sur l'urbanisme du littoral : ça devient une préoccupation majeure

Dragage du port de pêche de Saint-Gilles-Croix-de-Vie


Le Télégramme du 25 septembre 2019. Port-Haliguen. Un quartier renaît en enlaçant la mer [Vidéo]
C’est tout simplement le plus gros chantier en cours sur un port de plaisance en France : Port-Haliguen,
Des espaces ingénieusement conçus, afin de résoudre un problème qui concerne tous les ports : le dragage des sédiments. « Les sédiments étaient auparavant clapés en mer mais, même si les boues de Port-Haliguen étaient propres, la législation l’interdit désormais »

Décision du bureau communautaire du 17 septembre 2019. Avis sur le projet de PLU révisé de la commune de Saint-Hilaire-de-Riez
L'avis est favorable avec réserves dont une mérite d'être citée : assurer une meilleure articulation entre les modalités d'application de la Loi Littoral telles qu'elles ont été définies au SCot exécutoire

Dans la révision du PLU de Saint-Hilaire-de-Riez soumis à enquête publique, il y a 4 coupures d'urbanisation supplémentaires identifiées !
Il est donc logique que la commission d'enquête publique sur le PLU de Bretignolles demande, au titre de la Loi Littoral, d'inscrire une coupure d'urbanisation supplémentaire, non inscrite dans le SCoT du Pays de Saint-Gilles, soit le rétablissement d'une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière.

Dans le PLU exécutoire de Brem-sur-Mer, il y a aussi une coupure d'urbanisation qui n'est pas dans le SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

Ce qui est juridiquement clair : c'est que les communes doivent obligatoirement inscrire dans leur PLU les dispositions particulières de la Loi Littoral préconisées dans le SCoT en exécution mais qu'elles peuvent ajouter des dispositions supplémentaires, en particulier concernant la coupure d'urbanisation, si nécessaire et demandées par une commission d'enquête par exemple.


Sud-Ouest du 25 septembre 2019. Comment sera le Bassin d'Arcachon à l'horizon 2040 ?
Trois réunions publiques ont lieu jusqu'à jeudi sur le Bassin pour présenter les enjeux de la rédaction du Schéma de cohérence territoriale, le premier ayant été annulé.

Voilà ce qui va se passer au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie quand le SCoT sera annulé : une remise à plat de l'urbanisme sur le littoral.











Sud-Ouest du 25 septembre 2019. Comment mettre l'océan à l'agenda politique

L'océan devient une préoccupation ... sauf au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie







Midi Libre du 25 septembre 2019. Salon du Littoral : concilier l'économie "bleue" et l'environnement marin










Ouest-France du 25 septembre 2019. SEM des Ports du Pays de Saint-Gilles. Travaux de dragage du port de pêche de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

On croyait que la SEM avait une drague aspiratrice pour ces travaux ?













19 commentaires:

  1. C'est déjà arrivé à plusieurs reprises que des sociétés extérieures draguent les bassins du port de pêche de St Gilles. La drague du port est limité.... depuis qu'elle a été construite ( presque 40ans) la surface à draguer a été multiplié par deux.
    Elle est aussi sur Grandville un hivers sur trois....

    RépondreSupprimer
  2. y'aura t- il du monde sur zone, pour empêcher Veolia d'installer son matériel
    Chamot va tout faire pour détruire ce qui peut l’être du moment que c'est sur le domaine public.Là,rien ne le bloque,si ce n'est la justice,qui a la fâcheuse habitude de se hâter lentement....donc tout va bien pour le voyou!!!

    RépondreSupprimer
  3. Si "porter plainte n'est pas la voie la plus efficace" selon notre
    Président de la République, il n'y a que PASSER A L'ACTION pour parer au
    plus pressé... et ça on le sait déjà.

    RépondreSupprimer
  4. Tous les éléments ne sont pas réunis pour faire place nette localement avant le démarrage des grands travaux puisque tous les terrains sont loin d'être acquis par la ComCom... C'est vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tuer que de jeter à l'eau 200 000 € (sans doute plus encore car ce montant semble bien "léger" pour le vidage de la carrière !) sans savoir ce qu'il adviendra des suites de ce dossier, et ceci mérite tout de même que tous les contribuables réclament des comptes pour une simple question de moralité publique. Trop c'est trop M. Chabot ! On en a ras la casquette de vos procédés qui dépassent l'entendement.

    RépondreSupprimer
  5. Le politiquement correct c'est fini.
    A méthode de hors la loi, méthodes de hors la loi

    RépondreSupprimer
  6. Pompe à eau , pompe à fric, en attendant la pompe à merde quand il faudra vidanger la fosse d'aisance de la clientèle aisée , la fameuse clientèle de qualité visée.

    RépondreSupprimer
  7. Un homme en colère25 septembre 2019 à 14:26

    Je pense que les travaux sur la dune de la Normandeliere par les employés communaux ne sont que de l'esbrouffe pour justifier les "premiers coups de pelle au mois de septembre". Je ne vois pas l'intérêt technique pour ouvrir la dune, d'utiliser une mini pelle et des petites remorques de tracteurs. A cette vitesse là, pas prêt d'être fini les travaux. Peut être est ce pour faire des économies pour ne pas dépasser le budget ? Par contre quelle était la tâche de ces employés avant, ils ne devaient pas avoir beaucoup de boulot avant pour pouvoir les libérer autant. Je ne leur en veut surtout pas et certains doivent avoir mal au coeur de faire ce qu' ils font en ce moment, car travailler à la commune n'implique pas forcément être pour le port, mais faut pas trop la ramener...

    RépondreSupprimer
  8. Qui sur place dirige ces travaux: la ville de Brétignolles sur Mer ou la Communauté des communes?

    RépondreSupprimer
  9. Sur le site de Vendée Eau se sont des rigolos:

    http://www.vendee-eau.fr/module-pagesetter-viewpub-tid-2-pid-14.html

    L'autorisation de vidage de la carrière en total contradiction avec leur programme. Cherchez l'erreur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vider une carrière d'eau douce en mer, alimentée par une nappe phréatique, n'est-ce pas un crime qui doit être dénoncée par la presse nationale, puisque la presse régionale n'en a cure?
      Le comble est que Vendée-Eau s'intéresse au déssalage de l'eau de mer. Peut-être pour la réinjecter dans le trou du port.
      Etude de faisabilité d'une usine de dessalement de l'eau de mer, parait-il. La commune de Brétignolles a dû poser sa candidature comme site pilote.

      Supprimer
    2. Il faut s'occuper de leur publicité!

      Supprimer
  10. Un homme en colère25 septembre 2019 à 18:38

    Plus facile de détruire la dune que d'entretenir les pistes cyclables. Car ce qui était prévisibles (sauf bien sûr pour nos élus qui savent tout) notamment sur celle descendant à la Parée, les racines ont soulevé l'enrobé, ce qui devient dangereux. Plusieurs chutes à pied cet été de personnes âgées sur le trottoir du boulevard du Sud. Tout ceci pour dire que pour la création de la nouvelle piste cyclable des Morinnières, le camping de la Motine aurait été obligé d'arracher sa haie afin d'éviter que les racines des cyprès ne déforment l'enrobé. Espérons qu'il y a compensation. Alors avant de faire des conneries avec le port aux conséquences bien plus dramatiques, il serait peut être sage d'écouter les avis des opposants et autres experts. Mais les racines du mal, elles sont profondes.

    RépondreSupprimer
  11. L'énorme"chasse d'eau" annoncée, ne suffira pas a évacuer le colombin puant qu'ils veulent nous imposer. Les gros trous du cul,aussi sûr d'eux,qu'ils puissent l'être,sont bien loin d'avoir tout digéré.

    RépondreSupprimer
  12. Un homme en colère25 septembre 2019 à 20:32

    Tu as raison bernik 5, mais le tout à l'égout est géré par Veolia eau, ça n'a pas fini de sentir la merde comme souvent à la Parée.

    RépondreSupprimer
  13. Le 6 octobre, jour de la manif à Bretignolles contre le port se déroulera une course à pied dans la carrière des Clouzeaux, course qui sera unique car celle ci sera ensuite mise en eau par Vendée eau pour subvenir au besoin du Nord Ouest vendéen. Remplir une carrière vide loin de la côte, vider une carrière remplie ! Je pense, non je suis sûr qu' on nous prend pour des cons. Mais pour qui, pour quoi ? "Je suis dégouté de la vie" comme on dit. Qui à raison ? Mais si ces dirigeants peuvent se regarder sûr de leurs idées dans la glace en se rasant, bien bravo. Il est vrai que la barbe est à la mode en ce moment.

    RépondreSupprimer
  14. Pourquoi ne pas encourager le maximum de monde a faire Personnellement le maximum possible dans notre vie pour ne plus aller sur les autoroutes Veolia

    RépondreSupprimer
  15. comme tous les gens de ce blog je me mets anonyme c'est plus facile pour eux de vomir des inepties et des insultes sans réfléchir a l'avenir de la commune !
    arrétez de regarder devant chez vous et pensez a la globalité de tous les travaux effectués sur la communes et aux avantages d'un port, j'imagine qu'il n'y a pas beaucoup de brétignollais dans cette bandes de rigolos !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après les moins que rien, nous sommes maintenant une bande de rigolos. Il n'a rien de drôle dans ce qui se passe à Bretignolles. Et tout ça nous le devons à beaucoup de gens comme vous qui ne pensez qu'à votre petite personne.

      Supprimer
    2. Justement étant de bretignolles, j aime sa côte encore à peu près sauvage et naturelle. En 2020, il faut arrêter de penser à des projets que lucratifs...

      Supprimer