Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet. Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

mardi 17 septembre 2019

Normandelière et Port Bretignolles : la Gazette des Communes très critique

La Gazette des communes du 16 septembre 2019. Port de plaisance en Vendée : un projet explosif autorisé par l'Etat
Brétignolles-sur-mer en Vendée sera-t-elle la future ZAD ? L’ambiance sur place est en tout cas déjà explosive. Le projet de port de plaisance autorisé prévoit carrément d’ouvrir une dune en deux pour creuser un chenal d’accès et créer un port de plaisance à flot, sur un site classé en majeure partie ZNIEFF de type 2.


La Gazette des Communes est le magazine des métiers de la fonction publique territoriale. Elle est devenue au fil des années le journal des employés territoriaux quels que soient leur grade ou leur fonction.

La Gazette des Communes critique sévèrement le projet de Port Bretignolles et donc les décisions du préfet de Vendée
1 - Un projet très contesté et déjà retoqué
Le CNPN (Conseil National de la Protection de la Nature) a donné un avis défavorable et souligné : "une grosse insuffisance de prise en compte des impacts sur le milieu marin : aucune mesure de compensation pour les 2,7 hectares de substrat meubles et 1,88 hectare d'habitats rocheux détruits de manière permanente par ces aménagements"
Voir le reportage de France 3 Pays de Loire du 15 septembre 2019 : Le petit monde de l'estran
2 - Grande fragilité juridique
3 - Destruction de zones humides et prise de risques multiples

Petits suppléments

Sud-Ouest du 17 septembre 2019. Le poids de l'économie nautique en Nouvelle-Aquitaine

Petit Nota :
Une des justifications du projet de port sur le secteur de la Normandelière était d'assurer la continuité du cabotage entre Port La Vie et Port Olona .

Heureusement que les élus de la Nouvelle Aquitaine n'ont pas les mêmes exigences sinon ça coûterait très cher à la collectivité !











Sud-Ouest du 17 septembre 2019. La vague de fond du bateau partagé

Une confirmation

Centre Presse du 17 septembre 2019. Nautisme : filière florissante


Indépendant du 17 septembre 2019. Top de départ pour le réaménagement du port

Aujourd'hui, dans un contexte d'urgence climatique et de transition écologique, on réaménage les ports existants pour les rendre conformes aux nouvelles exigences mais on n'en crée pas de nouveau .... sauf au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie !






Port Bretignolles serait dans le rouge comme Port Médoc
Pour comprendre ce qui se passerait si Port Bretignolles voyait le jour, il faut lire les articles concernant Port Médoc, probablement le dernier port de plaisance réalisé sur la côte atlantique et mis en service en 2004
article du 5 juillet 2011 : La preuve par l'exemple Port Médoc
article du 8 novembre 2012 : Port Médoc toujours à la peine
article du 23 mars 2013 : Port Médoc toujours dans la tourmente
article du 13 novembre 2017Un port de plaisance, c'est un désert hors saison estivale
Port Bretignolles n'est pas Port Médoc, sa conception est plus compliquée.
Comme Port Médoc, Port Bretignolles serait dans le rouge :
- Il faudrait combler les inévitables surcoûts de réalisation et les déficits d'exploitation liés aux remplissages des premières années
- il faudrait réaliser d'indispensables travaux pour répondre aux besoins des usagers, ce qui alourdirait les dépenses
etc ....

Une autre référence : Le projet d'extension du Port des Minimes à la Rochelle
Maître d'oeuvre : Le groupement Arcadis-Urbicus, ces deux entreprises sont dans le Goupement maître d'oeuvre du projet de Port Bretignolles (BRL-Arcadis-Urbicus)
Coût initial du chantier : 28,5 millions d'euros
Investissement final : près de 55 millions d'euros
Une chose évidente, qui devrait entrer dans la tête de tous les contribuables du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, le coût de réalisation du projet de port de plaisance ne sera pas contenu dans une enveloppe financière de 30 000 000 euros comme le demande la commission d'enquête publique. 
En final, nous l'avons dit et le confirmons, le coût serait proche de 60 000 000 euros.

Nota : il serait intéressant de connaître le nombre de plaisanciers qui ont confirmé, à la date d'aujourd'hui, leur réservation
Question à poser lors du prochain conseil communautaire du 26 septembre 2019 !


14 commentaires:

  1. Je dirai même, sa construction (du port de Bretignolles) est mille fois plus compliquée que celle de Port Médoc, et énormément plus couteuse. D'ailleurs je ne vois guère d'engagement ferme et clair sur son coût définitif;j'attends cet engagement, je doute fort que quiconque le connaisse. Pas grave, le gentil contribuable paiera, il ne peut pas s'y soustraire,

    RépondreSupprimer
  2. Ce port serait la continuité du cabotage entre les ports de St Gilles et des sables!? C'est des caprices d'enfants gâtés et la planète ne peut plus supporter ça.
    Ces soit disant marins feraient mieux de passer leur permis hauturier pour faire la route d'un coup! ça coûterait moins cher à la collectivité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela coûterait trop cher à leur porte-monnaie, il vaut mieux mutualiser la dépense au détriment du contribuable;

      Supprimer
    2. Des petits joueurs quoi!

      Supprimer
    3. Il n'est pas acceptable qu'un tel saccage de l'écosystème profite à une poignée de pollueurs des mers qui font en moyenne 3 pauvres jours de sortie par an. Qu'ils jouent avec une maquette dans leur baignoire ça sera plus respectueux pour la nature. Ces gens n'ont pas compris qu'ils vivent grâce à la nature, il.la consomme et la méprise. Ce n'est pus acceptable pour les générations futures et pour la planète

      Supprimer
  3. entendu aux infos de Hit west l'annonce de la manifestation du 6 octobre à la Normandelière contre le port. BIEN. à quand la même chose sur les radios ou télés nationales ?

    RépondreSupprimer
  4. Tiens, une radio qui n'as pas eu avoir droit à "une bonne bouffe dans la gueule" !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Où elle n'a pas la reconnaissance de la fourchette.

      Supprimer
  5. Et plus que d'autres domaines,le coût des travaux portuaires explosent à la première occasion, c'est un domaine bien particulier où les difficultés ne sont résolu qu'à grand coup de surcoût....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et aucune étude, rien sur l'ensablement inexorablement du chenal d'entrée, première étape
      de la sécurité d'un port.

      Supprimer
    2. A ce jour, l'épaisseur de sable à l'endroit d'un éventuel chenal,a progressé de plus d' 1 m depuis le début de l'année ! Il y a quelques années, on s'en servait pour ré-engraisser la plage du Marais-Girard chaque printemps...

      Supprimer
  6. Sept degrés de plus en 2100, même si elles ne sont pas avérées, ces nouvelles prévisions sur le réchauffement climatique font peur; Alors, si j'étais Brétignollais, j'oublierais le port et je dégagerais au plus vite du littoral....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une belle plus value des maisons
      qu'ils disent... argent argent après moi le déluge.

      Supprimer
    2. Toutes ces maisons vont être bien fissurées... si elles tiennent encore debout

      Supprimer