Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . QUESTIONNAIRE envoyé à tous les candidats aux municipales de 2020. Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

lundi 27 juin 2016

Normandelière et Ports de Morgat et de Morin : même combat !

Le Télégramme du 26 mars 2016 - Morgat. L'ensablement du port refait encore surface
Serpent de mer s'il en est, le dossier d'ensablement du port de Morgat refait surface. Encore. Comme tous les mois ou presque. Entre le collectif pour la défense du port et de l'anse de Morgat et la mairie, c'est un vrai dialogue de sourds.

Historique de l'ensablement du port de plaisance de Morgat. Collectif de défense du Port de Morgat - juillet 2015
page 14 - le coût annuel estimé des opérations de dragage du port à compter de 2016 : 750 000 euros pour évacuer 50 000 m3 de sable à l'entrée du port, si rien n'est fait.
page 19 - la solution retenue devrait être celle d'un épi rocheux , comme le cabinet ARCADIS l'a réalisé à Noirmoutier, en Vendée. C'est en tout cas ce que le maire Daniel Moyan appelle de ses voeux "On a là une solution pérenne qu'on n'avait pas avant". 

Les ports de plaisance posent de plus en plus de problèmes aux élus gestionnaires.
Une fois réalisés, les ports de plaisance doivent être opérationnels coûte que coûte et les opérations de dragage peuvent s'avérer très coûteuses pour les collectivités.
C'est le cas du port de plaisance de Morgat, dans la presqu'île de Crozon;












Pour réduire l'ensablement à l'entrée du port, les élus gestionnaires du port de Morgat veulent prendre exemple sur ce qui a été fait à Noirmoutier : des épis rocheux ont été disposés au Nord du port de Morin. Le collectif pour la défense du port de Morgat ne semble pas convaincu par la solution proposée par la mairie compte tenu que la configuration des deux ports n'est pas la même, mais existe-t-il des alternatives ?

Il est bon de rappeler ce qui a été fait à Noirmoutier après la réalisation de Port de Morin (voir le schéma ci-dessous) :
¤ pour réduire l'ensablement à l'entrée du port de plaisance, des épis ont été disposés au Nord bloquant le transit sédimentaire Nord/Sud
¤ le transit sédimentaire Nord/Sud étant bloqué par les épis au Nord et les ouvrages du port, les plages du Sud étaient en danger d'érosion. Pour éviter leur disparition complète, des épis ont été disposés au Sud pour limiter le déplacement du sable restant
C'est tout le littoral qui est bétonné, quel paysage !
Bien sûr, au moment de la conception du projet de port, il n'était pas prévu d'épis sur les plages environnantes.



















Si le projet de port de plaisance de Brétignolles se réalisait, le chenal et l'entrée du port seraient fortement exposés à un ensablement dû au transit sédimentaire Nord/Sud, il faudrait alors trouver des solutions permettant de limiter cet ensablement et de réduire ainsi la facture des opérations de dragage.
Le prévisible est facile à imaginer :
¤ Bloquer le transit sédimentaire Nord/Sud au niveau du Marais Girard soit en prolongeant le récif artificiel Nord jusqu'à la côte, soit en encadrant le chenal et l'entrée du port d'une muraille infranchissable (par le sable), soit en disposant des épis sur la plage restante du Marais-Girard, ...
¤ Le transit sédimentaire Nord/Sud étant bloqué, sauver les plages du Sud (plages des Dunes) en disposant des épis permettant de retenir le sable restant.
Le résultat serait identique à celui du port de Morin, l'exemple à suivre (!) : un bétonnage de la côte donnant un paysage de désolation.
C'est ça qu'on veut transmettre à nos enfants !

Mais ceux qui prônent le développement économique, le toujours plus de croissance, ne s'intéressent pas aux conséquences environnementales de leurs projets d'aménagement et ils sont aujourd'hui majoritaires dans la population, ça permet de rebondir sur le référendum sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Lire 

Site France Environnement du 27 juin 2016Notre-Dame-des-Landes : le crash de la pseudo démocratie participative inventée par le gouvernement

Site Reporterre du 27 juin 2016A Notre-Dame-des-Landes, une détermination intacte pour sauver la nature et un monde différent

Petit Supplément

Ordre du jour du conseil communautaire du 30 juin 2016 - quelques points :
Administration générale - point 1 – Transfert du port de Saint Gilles Croix de Vie au titre de la loi NOTRe: retrait de la candidature de la Communauté de Communes
Aménagement du territoire - point 1 - Approbation du SCoT du Pays de Saint Gilles Croix de Vie
Finances - point 8 - AP/CP budget annexe Ports : réajustement des crédits de paiement 2016

2 commentaires:

  1. Tout comme à Notre Dame des Landes, un référendum sur le port au pays de Saint gilles est-il envisagé? ( l'explication du projet de port annoncée dans chaque commune pourrait le laisser penser !)

    RépondreSupprimer
  2. Les référendums ne sont pas la panacée pour tout et n'importe quoi car il y a tellement d'intérêts croisés qui rentre en jeu dans ce genre de démarche soi-disant "démocratique" que ça en fausse bien souvent les issues !
    Concernant NDDL la "consultation" de la population était pipée d'avance.
    Les habitants-électeurs des communes (bien peuplées) du sud de Nantes qui subissent les nuisances de l'aéroport actuel renvoient avec délectation ces nuisances vers les habitants-électeurs des communes (rurales et moins peuplées) du nord de Nantes. C'est David contre Goliath !
    Je doute que les véritables enjeux et nécessités de NDDL aient été prises en compte dans le résultat en faveur de ce nouveau projet.

    RépondreSupprimer