Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

mardi 21 octobre 2014

Normandelière et la présentation de l'avant-projet de zonage du PLU













AUDIO de la réunion de présentation de l'avant-projet de zonage du PLU de Brétignolles-sur-Mer, du 20 octobre 2014.

Tableaux de l'avant-projet présentés à la réunion publique sur le site de la mairie.

A écouter l'audio, ça saute aux oreilles, le projet de PLU de Brétignolles-sur-Mer, c'est, avant tout, le projet de port de plaisance sur le site de la Normandelière. Combattre le projet de port Brétignolles, c'est combattre le projet de PLU.

Le plus intéressant de la réunion est dans les questions/réponses (à partir de la moitié de l'enregistrement), la présentation de la société d'études n'étant que répétitions.

Nicolas Ducos a bien résumé l'histoire de la coupure d'urbanisation entre Brétignolles et Brem-sur-Mer, une décision communale tracée dans le POS de 1998, remise en cause, sans justification, par la municipalité d'aujourd'hui.

A une question de Nicolas Ducos, Christophe Chabot répond que "le projet de port de plaisance n'est plus ce qu'il était" et que "l'enquête publique aurait lieu l'année prochaine".

Répondant à une autre question, Stephane Raffeneau désavoue le maire en disant que le projet de PLU était le plus avancé, qu'il serait arrêté au 1er trimestre 2015, qu'il serait mis en enquête publique avant le projet de port de plaisance. Il a même dit que la conception et la mise à jour de l'étude d'impacts du projet de port feraient l'objet d'un Appel d'Offres d'ici 1 à 2 mois. C'est dire l'état d'avancement de leur nouveau projet de port et la probabilité qu'il soit mis en enquête publique l'année prochaine !

Ils nous prennent vraiment pour des imbéciles, leur projet de port se résume, à l'heure actuelle, à une belle maquette de présentation qu'ils vont peut-être présenter, de nouveau, au prochain salon nautique de Paris !

Le plus grave, c'est que tout est engagé sur le site de la Normandelière comme si le projet de PLU était validé, comme si le projet de port de plaisance était déclaré d'Utilité Publique parce que Christophe Chabot l'a décidé, faisant croire à la population que son projet de massacre du littoral Brétignollais était irréversible.

Lire la suite dans Plus d'Infos

La mise hors service du Plan d'eau de la Normandelière

Ces communes de Vendée qui inquiètent


Après avoir pris possession de la ferme de la Normandelière (action judiciaire en cours), après avoir saccagé le site en octobre 2013, après avoir déplacé les canalisations des eaux usées en juin 2014, c'est maintenant le plan d'eau de la Normandelière qui est mis hors service.























"Le lac a vécu, le lac n'existe plus" a répondu Christophe Chabot à une question posée sur ce sujet en précisant "qu'il ne répondait plus aux normes sanitaires"

Nous avons compris qu'il n'y aurait plus de plan d'eau à la Normandelière tant que la décision étatique sur le projet de port ne sera pas prise, ça risque de prendre quelques années !
Si la décision est positive, ce sont les plans d'eau prévus dans le projet d'aménagement portuaire qui seront réalisés
Si la décision est négative, le plan d'eau actuel sera mis aux normes.

La zone de la Normandelière risque d'être sinistrée pendant quelques années ... sauf s'il y a une pression de la population, des touristes, ... sous forme d'une pétition, par exemple, pour que le maire de Brétignolles-sur-Mer fasse les travaux nécessaires pour mettre aux normes le plan d'eau actuel de la Normandelière.

On comprend mieux pourquoi la municipalité a laissé, sans réagir, des engins de chantier percer la structure d'étanchéité d'un lac d'eau salée qu'elle ne veut plus.
S'il est possible de mettre aux normes sanitaires les plans d'eau prévus dans le projet d'aménagement portuaire, pourquoi ne serait-il pas possible de mettre aux normes sanitaires le plan d'eau actuel ?
.......

A vos commentaires - merci


Ces communes de Vendée qui inquiètent


Ouest France du 22 octobre 2014 - Saint-Gilles-Croix-de-Vie : "le but est de regarder devant, qu'on en sorte"




















La commune de Saint-Gilles-Croix-de-Vie vit au dessus de ses moyens, ses charges de fonctionnement sont supérieures à ses produits de fonctionnement, ce qui n'est pas admis pour une collectivité locale.
Ce n'est pas le cas de Brétignolles-sur-Mer.


Ouest France du 22 octobre 2014 : Saint-Jean-de-Monts : les comptes de la ville sous la loupe des experts





















Saint-Jean-de-Monts est une des communes les plus endettées de France (fin 2012 : 138/36000) et la commune la plus endettée de Vendée.
Aujourd'hui, même si la situation de Brétignolles-sur-Mer est inquiétante, elle n'est pas encore au niveau de Saint-Jean-de-Monts. On peut comparer les 2 situations sur ce site internet.
Demain, si un projet de port Brétignolles voyait le jour, la commune devrait emprunter plus de 20 000 000 d'euros supplémentaires et sa situation serait alors très proche de celle de Saint-Jean-de-Monts. Christophe Chabot parle de son projet comme un "incinérateur de désendettement" !
Saint Jean-de-Monts est sous contrôle de la Chambre Régionale des Comptes, Brétignolles l'est aussi. On peut rappeler les remarques que faisait celle-ci en 2007 : "une attention particulière devra également être portée à l'impact budgétaire du projet du port de plaisance, dont le montant a été estimé par la ville, à 25-30 M€ HT, en mai 2006". Aujourd'hui le projet dépasse 45 M€ HT.



Petits Suppléments

Journées Nationales d'Etudes de l'ANEL les 22, 23 et 24 octobre 2014 à La Rochelle - Les responsabilités de l'élu du littoral aujourd'hui. Une réflexion intéressante après le procès Xynthia. On ne mentionne pas les risques de submersion marine de la côte Brétignollaise dans le projet de PLU de Brétignolles-sur-Mer.

Vivre l'Ile 12 sur 12 du 20 octobre 2014. Dévasage à bas coût. Voilà aussi pourquoi nous ne voulons pas de port de plaisance sur le site de la Normandelière. Ce ne serait plus simplement les plans d'eau qui ne seraient plus aux normes sanitaires mais aussi toutes les plages de proximité sans parler de l'interdiction de la pêche à pied.

Sud Ouest du 20 octobre 2014 - Arguin : les écologistes veulent aller au contentieux

Le Journal des Sables du 19 octobre 2014 : Les professionnels du bâtiment inquiets : "Le tout béton, c'est fini aux Sables"

Site EELV - Pays de Loire du 22 octobre 2014 - Biodiversité : une première étape vers la validation du SRCE

29 commentaires:

  1. c'est une honte de la part du maire ,d'avoir supprime le lac tout ça pour un port imaginaire,et toutes les bétises faites auparavant, destruction de Brétignolles ,comme ça ,plus d'estivants ,plus de lac pour les enfants ,Brétignolles va devenir une ville fantôme plus personne ,que font les brétignollais! les commerçants!,il faut réagir non du pipe, empêché le désastre,de continué ses travaux qui ne ressemble a rien que de détruire.
    il faut le virer ce malade,chers Brétignollais et Brétignollaises reveillez-vous ,et ouvrez les yeux ,ils vous même en bateau.
    j’espère en 2015 il y aura une manifestation,pour arrêter ce massacre.avec la vigie bien sûr.
    merci jean-yves pour tout vos documentaires,et bon courage a bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Virer le Maire ? vous oubliez que Christophe CHABOT a été élu démocratiquement à une large majorité et qu'il est en place pour 6 ans. Brétignolles ville fantôme? c'est vous qui le dites, Il n'y a jamais eu autant de monde sur notre commune pendant les vacances de la toussaint et je crois que les aménagements du centre bourg n'y sont pas étrangers . le lac n'a pas été supprimé définitivement mais seulement pendant la période de fouilles.
      C'est vrai qu'il faudra le remettre en état et que ça coutera cher, mais n'est ce pas l'incompétence autant que la mauvaise foi de Pipet qui sont à l'origine de tout cela.
      Sans lui et la Vigie, le port serait aujourd'hui en voie d'achèvement et le nouveau bassin de baignade, enfin aux normes, ferait la fierté des Brétignollais.
      Ne soyez pas inquiet(e) pour l'avenir de notre commune, elle est dans de bonnes mains et les électeurs ne s'y sont pas trompés.
      Ne croyez surtout pas que vos 44% sont tous des anti-port, et cessez de vous fatiguer avec votre combat d'arrière garde qui ne rime plus à rien.
      Je vous souhaite une bonne fin d'année et peut être à l'année prochaine dans notre belle commune ou plus que jamais il fait bon vivre.

      Supprimer
    2. Serge Dassault a été élu démocratiquement, à une large majorité, à Corbeil Essonne pendant de nombreuses années.
      On voit aujourd'hui les résultats

      Supprimer
    3. Citons aussi les BALKANI

      Supprimer
    4. Anonyme de 12h24, mais en réalité vous êtes Chabot, !

      Vous continuez à insulter le Président de la commission d'enquête en le traitant d'incompétent, alors vous l'avez cherché ! on ne peut que vous répondre espèce de connard ! vos plates excuses devant plus de 1 000 personnes ne vous ont pas suffit ! vous en faut-il une autre couche ?

      Pipet a été félicité de toutes parts, par le Président du Tribunal Administratif, par le Préfet et toutes les autorités, pour le courage dont il a fait preuve avec ses collègues en faisant baisser le caquet à un abruti de votre espèce ! alors cessez de parler de mauvaise foi espèce d'insignifiant personnage ! avec vos 16 millions d'euros d'endettement de la commune vous devriez rougir de honte lorsque vous croisez vos administrés !
      Mais vous rêvez mon pauvre, de parler de port qui serait en voie d'achèvement, sans le président de la commission d'enquête et la Vigie, vous êtes un individu à bout de souffle qui n'a plus de porte de sortie !
      On va voir si l'enquête sur votre second projet de port à lieu l'an prochain comme vous le prétendez, espèce de menteur patenté !

      Supprimer
    5. Anonyme de 12h24 !

      Vous racontez vraiment n'importe quoi, c'est ce qui me fait dire que vous êtes chabot !
      Que vient faire le Président de la commission d'enquête dans l'affaire du lac mis à sec ces jours-ci, alors que la DASS l'avait déclaré depuis longtemps non conforme aux normes sanitaires actuelles ? pouvez-vous m'expliquer SVP ?
      Ce n'est pas la commission d'enquête qui a demandé à ce que le lac soit vidé et réparé à ce que je sache. Ressaisissez-vous mon vieux ! là je crois que vous êtes en train de perdre tous vos moyens !

      C'est vrai que celà doit être énervant de prêcher en permanence pour tenter de faire croire que vous allez avoir un nouveau projet de port, pour sauver la face alors que l'on sait très bien qu'il n'y aura jamais de port à Brétignolles sur Mer chabot !

      Je vous le rappelle solennellement chabot, que vous êtes grillé ! jamais aucune commission d'enquête n'émettra des avis favorables sur votre second projet et jamais aucune autorité administrative ne vous autorisera à réaliser un port à La Normandelière ! Ils vous useront tous ces gens là !

      Enfin, baisser un peu votre claquoir sur votre résultat aux élections, on sait que vous avez été élu grâce aux voix des résidents secondaires, listing qui n'a pas été mis à la disposition de la liste opposée, en racontant du baratin à ces gens là notamment sur la plus value de leur bien à espérer en cas de réalisation du port !

      Enfin, dites-vous chabot que les 44 % d'électeurs qui ont voté contre vous sont tous opposés au port, tandis qu'il n'y a pas la moitié des 56 % qui ont voté pour vous qui sont favorables au port ! voilà la vérité établie face à vos mensonges !

      Supprimer
    6. Bonne année chabot !

      Merci de vos voeux ! ils ont l'air d'une sincérité à votre image !
      Eh bien moi, chabot, en réponse à votre commentaire de 12h24 du 21 octobre, je vous souhaite aussi une bonne année et pourquoi dites-vous "peut-être à l'année prochaine" ?
      Côté santé, auriez-vous une faiblesse qui se dessine à l'horizon ?
      A part du côté cérébral, mais le mal vous a déjà atteint, je ne vois pas ce qui pourrait vous affecter ?

      Moi je vous dis donc, sans réserve, à l'année prochaine ! soyez toutefois prudent !
      Donc bonne santé à vous et longue vie.......... à la mairie, si vous voyez ce que je veux dire ? enfin.......... autant que faire se peut !!!

      Supprimer
  2. Entendons-nous bien !

    Le fumeux projet de port ne peut pas figurer sur les plans de zonage du futur PLU, pour plusieurs raisons :

    1/ - Il ne fait l'objet d'aucun dossier de cabinet d'études et les propos de chabot sur une enquête publique au sujet du port en 2015 sont à intégrer bien sûr dans la longue liste de ses fanfaronnades habituelles !
    Il n'y a donc pas de projet concret.

    2/ - Quand bien même une projet serait bouclé, ce qui est impossible car les études dureront au moins 2 ans, avant la mise à enquête publique du PLU, l'impossible projet de port ne peut pas figurer non plus sur le zonage de l'élaboration du PLU, car il n'aurait pas encore reçu les avis d'une commission d'enquête et l'autorisation des services de l'Etat, notamment la D.U.P..
    C'est dire le chemin qui reste à parcourir ! la dernière fois il a fallu 10 ans, pour en arriver au résultat que l'on connait : 7 avis négatifs !

    3/ - Faire figurer le projet fou de chabot sur le document d'urbanisme serait d'autant plus impossible, c'est qu'il y a un précédent :
    l'impossibilité de réaliser le port à La Normandelière, largement démontrée par les 51 motivations négatives de la commission d'enquête ! et ce ne sont pas les broutilles changées à la marge, qui vont modifier la crédibilité des ambitions de chabot à La Normandelière !

    Donc moralité : Lors de l'enquête publique sur l'élaboration du PLU, écrire massivement sur les registres d'enquête publique sur l'erreur de zonage du projet, en raison d'un soit-disant projet non abouti !
    RETENEZ CELA C'EST TRES IMPORTANT !

    Ce zonage ne pourra être affecté à la prévision d'un projet de port que dans le cadre d'une mise en compatibilité ultérieure du PLU ( une révision du PLU en fait) qui fera l'objet d'une des enquêtes publiques sur le projet de port si celui-ci voyait le jour et s'il recueillait bien sûr les avis favorables d'une commission d'enquête et ensuite des services de l'Etat !
    Donc chabot : cause toujours ! plus que jamais, c'est du vent ton baratin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. son barratin est du vent mais ses agissements sont visibles il poursuit ses idées sans se préoccuper des dégats et massacre Brétignolles.

      Supprimer
  3. Ca le fait bien rire, moi ça me fait plutôt pleurer; quand on pense à tous les projets solidaires, créateurs d'emplois pour les plus en difficulté, créateurs de bien être pour tous, que nous aurions pu mettre en place avec tout l'argent dépensé à tort et à travers pour les différentes études inutiles passées et à venir.
    Avec ne serait-ce qu'un dixième de l'énergie dépensée par ce maire pour ce projet inutile, on aurait surement pu sauver la dune suspendue de la Sauzaie qui part en mer petit à petit; on aurait pu créer des modes de transports éco responsables pour les personnes agées ou démunies, on aurait pu créer des structures de développement d'éco tourisme, des activités solidaires pour orienter notre consommation différemment (au lieu de taxer les poubelles), verdir la ville pour la faire ressembler à ces belles stations balnéaires du sud ouest que sont Hossegor ou Seignosse, etc etc....
    On dit qu'on a les politiques qu'on mérite, mais moi, j'ai tout fait pour ne pas mériter ça...
    J'en appelle à ses chers co-listiers que je connais et qui me semblent des personnes fort honnêtes pour le faire revenir à la raison; pensez à nos (vos) enfants et le regard qu'ils porteront une fois la commune définitivement massacrée. Pensez au message de respect de l'environnement, de développement durable que nos instituteurs essayent de passer par le programme de l'éducation nationale et essayez de vous mettre en conformité et en cohérence.
    Agissez et arretez le !!! Vous n'êtes pas dans l'opposition mais avez la majorité, servez vous en pour le bien véritable de la commune !
    Brodel de merde !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, sans les connaître vraiment, je pense souvent à des anciens qui sont encore sur sa liste et qui ne sont pas de la coterie des nouveaux venus . Mais comment font-ils pour continuer à oeuvrer avec ce triste énergumène ?

      Supprimer
    2. La peur de se faire casser la gu....!!

      Supprimer
  4. La politique de la" terre brulée" correspond bien au "pervers narcissique " en charge de notre avenir et de l'avenir de nos enfants. C'est tout simplement dramatique. Il est grand temps d réagir!

    RépondreSupprimer
  5. Chabot continue sa politique de la terre brulée :

    Chabot n’en fait qu’a sa tête, continue la destruction de Brétignolles et fait passer sa pilule avec la complicité d’un bureau d’étude qui au-delà de la médiocrité des documents qu’il présente n’est là que pour enfumer les brétignollais(ses) et faire passer le bétonnage final que Chabot prépare.

    En cela aidé par quelques trublions tel l’anonyme de 12h24 qui a la lecture de son commentaire défend sa petite chapelle et non le bien collectif.

    C’est sûr même qu’à entendre ce denier il n’y aurait pas de lois ni aucun contrôle pour défendre et protéger le littoral que le port serait déjà fait !
    Bouffon !
    Devin en plus ! Car il nous fait déjà le bilan des vacances de la Toussaint qui débutent à peine.
    Et sourd également ! Car il n’a pas entendu ou voulu entendre que le bassin de baignade ne serait pas remis en fonction.

    Mais là ou il va moins fanfaronner c’est lorsque les estivants de la saison 2015 constaterons le massacre organisé, voir même qu’ils l’auront anticipé.

    L’atmosphère voulue et crée par Chabot ne va pas s’arranger lorsque les commerçants feront le compte de la saison 2015, et que les petits spéculateurs aficionados de Chabot verrons la valeur de leurs biens fondre comme neige au soleil !

    C’est sûr Chabot aura réussit à changer de clientèle, il n’y en aura plus du tout.

    Ce qui est désolant c’est que le système Chabot ne survit que grâce à des personnages comme l’anonyme de 12h24.

    Amoureux de Brétignolles remuez vous le c.. !

    Avec Chabot tout est possible surtout le pire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, çà c'est "la clientèle de qualité" de chabot qui se profile !
      Au fait, quelqu'un a-t-il vu le centre ville de bréti rempli de monde pour les vacances de la Toussaint, qui n'est pas encore arrivée ? comme le prétend l'auteur du commentaire de 12h24 ?
      Nous sommes en plein délire chabotique !

      Supprimer
  6. pour info à l'anonyme de 12 h 34 les vacances n'ont débuter que samedi dernier en faire déjà le bilan est peut être un peu présonpteux même si il est vrai que de nombreuses personnes étaient présentes ce week end, comme partout sur la côte avec le soleil qu'il y avait, depuis hier Brétignolles à retrouvé son calme. Au vu de votre commentaire vous ne vivez pas à l'année sur la commune et vous n'en profitez que l'été ne pensez vous pas qi'il ne faut pas prendre en compte ces 44% (d'après vos dires) d'irréductibles anti-port ? Combien sont ils contre ce projet de PLU ? croyez vous que cette zone humide ne soit pas innomdables ? de loin il est plus facile d'apprécier ce que Monsieur le maire veut imposer à ses administrer. Vous revenez au veaux jours dites vous pas en camping car, je pense, sinon destination le cimetière ou tout au moins auprès puisque c'est l'endroit le plus accueillant de Brétignolles pour recevoir ses touristes.

    RépondreSupprimer
  7. A l'anonyme de 12h24

    Votre raisonnement manque de cohérence. Je ne comprends pas bien ?

    En quoi le Président de la commission d'enquête mérite d'être traité d'incompétent et de mauvaise foi dans les travaux du lac et son assèchement actuel, alors que dans ses conclusions, sauf erreur de ma part, la commission d'enquête n'a pas parlé de ce lac ? Quel est le rapport ?

    Par ailleurs, incompétent et de mauvaise foi, soit, mais alors pourquoi chabot reprend, ou tente de reprendre les motivations négatives de la commission d'enquête pour modifier son second projet de port et en faire des atouts. Exemple :

    - La commission d'enquête avait écrit que la commune de bréti était bien trop petite pour supporter à elle seule le coût d'un tel projet = chabot tente de faire porter désormais le projet par la CC !

    - La commission d'enquête avait mis en exergue l'emplacement du bassin à flot sur 10 ha de zones humides = chabot déplace le bassin dans son second projet !

    - Au cours d'une réunion publique de chabot en juillet 2013, chabot a déclaré publiquement : "Nous aurons bientôt à remercier Mr Pipet pour ses conclusions qui nous ont permis d'ouvrir les yeux, notamment sur les richesses géologiques de Brétignolles"

    Que vous soyez partisan du port est une chose, mais que vous soyez aussi incohérent dans votre commentaire en est une autre. Vous gagneriez à donner des explications.

    RépondreSupprimer
  8. ATTENTION LA SUPERCHERIE !

    Dès que l'on écoute le début de l'audio de la présentation du projet de P.L.U., on découvre aux environs de la 3ème minute une supercherie :

    Le présentateur (qui ne manque pas d'air), s'appuie sur la loi S.R.U. de 2000 pour affirmer que le projet de port ne peut se présenter que sous zonage "AU" (A Urbaniser) et que la loi ne permet pas de prévoir le projet en zonage "A", (agricole), ni en zonage "N" (zone naturelle).

    Or, tous les projets de ce type, s'agissant d'un projet de port de plaisance (donc de loisirs), se présentent sous zonage "Nl" (Naturelle loisirs). Elle est là la supercherie !

    Parce que jusqu'au dernier moment çà permettra à chabot de faire croire dans son projet de port, mais comme ce ne sera pas possible, par vengeance, il compte trouver une porte de sortie en urbanisant, faute de port, la même zone, qu'il compte faire approuver par les services de l'Etat en zone à urbaniser ! faut le faire ! plus gonflé que moi tu meurs !

    Tandis que s'il y croyait vraiment dans son projet de port, il le placerait dans un zonage "Nl" (naturelle loisirs), mais en cas d'échec, comme le projet est impossible, il ne pourrait pas urbaniser (car on ne peut urbaniser des zones naturelles que pour des activités de loisirs et rien d'autre) et ce serait donc la défaite totale !

    En résumé, il compte mettre les services de l'Etat au pied mur, en disant :
    Ou c'est le port, où c'est l'urbanisation, contournant du même coup la loi littoral qui lui interdit de construire

    Mais Chabot, çà ne marchera pas ! ce sont des manoeuvres de "premiers communiants" ! personne ne s'y laissera prendre et surtout pas les services de l'Etat et les centaines de personnes qui iront s'opposer à cette forme de zonage, qui en réalité n'est pas conçue pour le port (c'est un aveu d'échec pour chabot), mais uniquement pour urbaniser ! ce qui est interdit à cet endroit et si près du sable par la loi littoral !

    RETENEZ BIEN TOUT CELA AMIS, POUR POUVOIR VOUS EXPRIMER SUR LES REGISTRES
    D' ENQUETE DU PROJET DE PLU LE MOMENT VENU !
    .

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour tous vos commentaires qui éclairent la situation
    Il faut évidemment regarder de près cette zone AUp à côté de cette zone Ap (page 12 du document), c'est la préparation d'un plan d'urbanisation massive sur le secteur sud de Brétignolles-sur-Mer.

    RépondreSupprimer
  10. Il y a un autre point important dans le projet de PLU
    Si l'intention du maire était de faire un port de plaisance dans les terres, il redessinerait le contour du DPM (Domaine Public Maritime) et la Loi Littoral devrait prendre en compte ce nouveau contour. Aucun aménagement autre que ceux qui seraient destinés au fonctionnement du port de plaisance ne pourrait être à moins de 100 m de ce nouveau contour.
    Ce qui signifie que l'avant projet de zonage proposé n'est pas compatible avec le projet d'aménagement portuaire du maire comme le dit un commentaire précédent mais laisse la porte ouverte à des programmes immobiliers sur le secteur

    RépondreSupprimer
  11. Merci anonyme de 10h22,

    C'est effectivement ce que j'ai expliqué dans mon commentaire d'hier soir à 23h47 et je vous remercie d'abonder et de manifester votre compréhension du sujet, qui n'est rien d'autre qu'une tentative de "chantage", vis à vis des services de l'Etat, à travers le document d'urbanisme qui se prépare et dans lequel il tente de faire "zoner" son projet de port en"AUp" (A Urbaniser port) !

    "Ou vous me laissez réaliser mon port, ou j'urbanise et je bétonne le littoral !"
    Puisque si son zonage "AU" passait, à défaut de pouvoir réaliser son port, cela lui permettrait d'urbaniser !
    Une fois de plus chabot se comporte en maquignon plein de roublardise pour "rouler" les services de l'Etat dans la farine, mais çà ne marchera pas chabot ! petits procédés d'un autre siècle !

    Il ne restera plus qu'à aller dénoncer massivement ce zonage lors de l'enquête publique !
    Merci bien

    RépondreSupprimer
  12. C'est Chabot !

    Certainement que c'est chabot qui s'est exprimé dans le commentaire d'hier à 12h24 !
    Et je m'adresse directement à lui :

    Puisque vous êtes à priori certain de pouvoir réaliser votre second projet de port, pourquoi pensez-vous nécessaire d'insulter à nouveau les membres de la commission d'enquête ?

    S'ils ont été aussi incompétents que vous le dites et de mauvaise foi, cela n'aurait pas échappé au Président du Tribunal Administratif de Nantes, ni au Préfet de Vendée et ils auraient tout simplement été sanctionnés, par leur révocation de la fonction de Commissaire Enquêteur !
    Et de plus vos avocats vous auraient plutôt conseillé de les poursuivre devant la justice !

    Or, à ce que je sache, à la lecture de la presse nationale, je me suis aperçu que dans le courant de l'été dernier, le président de la commission d'enquête, précisément, a participé à une enquête nationale !
    Pensez-vous chabot qu'un commissaire enquêteur aussi incompétent et de mauvaise foi aurait été retenu pour ce genre de mission ?

    C'est là que vous êtes vraiment pitoyable et minable ! et cela n'échappera pas à vos partisans croyez-le !

    Mais je pense que vous êtes sur les nerfs et que ces nouvelles insultes résultent plutôt du fait que vous êtes acculé et que vis à vis de vos électeurs il vous faut un bouc émissaire, mais rien de votre comportement ne leur échappera, soyez-en certain !

    Continuez à évoluer dans la médiocrité, çà arrange bien tout le monde et çà marque surtout vos limites intellectuelles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Intellectuelles, il n'en a même pas un échantillon. Donc il ne comprend pas de quoi on lui parle.
      Mais cet homme est dangereux et il faut surtout lui faire un marquage a la culotte.
      Jacques

      Supprimer
  13. Deux aspects sont à prendre en compte:
    En premier, le projet de PLU, le maire essaye de le faire passer en force, avec dans les faits une communication à minima et un zonage plus que douteux.
    Le deuxième point c'est la dégradation systématique et méthodique du secteur de la Normandelière.
    L'objectif de cette fuite en avant est double, gommer le caractère spécifique du secteur, mettre la main sur les terres agricoles et faire disparaître la coupure d'urbanisme.
    La mobilisation est plus que nécessaire pour sauver ce secteur. Il va falloir combattre ce projet de PLU et probablement au delà de l'enquête publique. C'est un travail de conviction, le maire essaye de bâtir son PLU sur un "non projet". La raison doit l'emporter.

    NAP ne Lâchez rien!!!

    Sam Agace

    RépondreSupprimer
  14. Le processus de la fin de chabot serait engagé !

    Chabot s'est enferré depuis longtemps dans son projet de port et faute d'avoir pu sortir de cette sinistre histoire la tête haute, plus que jamais, il ne lui reste plus aucune porte de sortie honorable !

    Il tente une dernière manoeuvre ( pour emmerder le monde et finir, par vengeance, de saccager La Normandelière ), celle de faire figurer dans son projet de PLU, le port, dans un zonage erroné, qui lui permettrait, comme le port ne pourra pas se faire, d'urbaniser le même secteur ! du moins l'espère-t-il et il s'en sortirait, non pas avec les honneurs, mais disons que ce ne serait qu'un demi échec !
    Mais çà ne marchera pas non plus !

    Chabot n'acceptera jamais une défaite pareille ! m'a confié l'un de ses proches il y a quelques heures et en haussant les épaules m'a laissé entendre qu'il quitterait dans ce cas là immédiatement la mairie !
    Je ne pense pas que ce soit de l'intox ?

    Tout cela prouve que derrière ces projets il y a d'énormes enjeux, financiers sans doute, que chabot serait dans l'incapacité de mener à bien, d'où sa disparition, qu'il faut considérer encore comme très hypothétique, de la scène politique !

    RépondreSupprimer
  15. Chabot commence à s'emmerder à Brétignolles, la réunion sur le PLU était tristounette, il n'est pas aidé par ses conseillers municipaux ... c'est la mauvaise passe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'il s'emmerde on s'en fout, mais qu'il emmerde les autres c'est grave !
      Envoyez-le donc à l'usine de méthanisation pour qu'il se "démerde" !!!!!!!

      Supprimer
  16. Et que disent les gens de l'école de voile qui n'auront plus le plan d'eau pour leurs élèves en cas de gros temps? Ça Chabot s'en fout. Déjà que dans son projet de port, le plan d'eau dédié à l'école de voile était a l'autre bout du terrain et à l'opposé du bâtiment de l'école de voile. C'est bien la preuve qu'il n'a rien qu'un petit pois à la place du cerveau et que la voile il s'en fout, et la jeunesse avec.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il serait bon d'interroger la Mairie sur le futur fonctionnement de l'école de voile. Sans lac, elle ferme. Pourquoi un propre d'eau impropre à la baignade (??? ) ne peut -il pas être gardé pour les optimistes?

      Supprimer