Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet et il a décidé un moratoire sur le projet de port. Jugement du Tribunal Administratif du 16 février 2021 : rejet du recours de La Vigie contre le SCoT du Pays de Saint-Gilles, l'association fait appel. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve importante : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . Le 12 janvier 2021, le Tribunal Judiciaire des Sables d'Olonne annule la vente des terrains de la ferme de la Normandelière à la commune. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

samedi 23 janvier 2021

Normandelière et Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie : Christophe Chabot, le chef de bande, veut sa revanche !

Journal des Sables du 23 janvier 2021.  "Brétignolles veut son port " : Christophe Chabot élu président de l'association

Ouest-France du 23 janvier 2021Brétignolles-sur-Mer. Christophe Chabot élu président de l’association Brétignolles veut son port

Christophe Chabot et son fidèle Jérôme Dénécheau, qu'il a embauché à Akena Verandas pour servir ses intérêts, reviennent aux manettes ... attention danger ! 

Ce 23 janvier 2021, l’association Brétignolles-Veut-Son-Port vient d’élire un nouveau président en la personne de Christophe Chabot.

"L’objectif est désormais de faire beaucoup de pédagogie, d’expliquer, de présenter ce projet méconnu d’une partie de la population, travail que les élus n’ont pas le temps de faire. Aujourd’hui nous allons aller au-devant des habitants du Pays-de-Saint-Gilles pour présenter de façon factuelle le vrai projet de Port Bretignolles" Christophe Chabot

Mais à quoi ont servi toutes ces réunions publiques de début 2017 organisées par Christophe Chabot et Jérôme Dénécheau, ce n'était pas le vrai projet qui était présenté ? Lire l'article du blog du 16 mai 2017 - réunions publiques : des récidivistes et de la propagande

NOTA : elles sont bien loin les promesses de Christophe Chabot, du 10 juillet 2020, pour éviter la division au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie : Voir la vidéo sur Facebook

La réalité est tout autre aujourd'hui, Christophe Chabot se fout du projet de port de Bretignolles, il n'accepte pas sa défaite du 10 juillet 2020, veut sa revanche sur François Blanchet et prend le projet emblématique de port de Bretignolles comme prétexte pour revenir dans la course au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie ou au Département (lors des prochaines élections, ne parle-t-on pas du départ de Yves Auvinet ?)

C'est Christophe Chabot qui tire les ficelles de tout ce qui se passe à Bretignolles aujourd'hui, il est probable qu'il va tout faire pour, en final, saboter la commission de médiation, une initiative de François Blanchet. Annoncer une manifestation de partisans le 27 mars 2021, à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, le fief de François Blanchet, en pleine période de médiation sur le projet de port de plaisance, n'est-ce pas de la provocation ?

Frédéric Fouquet, c'est sa marionnette, il l'a façonné à son image. Jérôme Dénécheau, c'est son bras armé, il l'a embauché à Akena Vérandas pour qu'il soit à son service et, probablement, pour qu'il ne puisse pas diffuser certaines manipulations et magouilles du chef de bande 

Le blog de démolition de la nouvelle gouvernance du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, c'est lui et c'est probablement Jérôme Dénécheau qui rédige articles et commentaires (de nombreuses personnes l'ont noté). Le retour de Jérôme Dénécheau à la commune de Bretignolles pour soutenir (ou surveiller Frédéric Fouquet !), c'est lui. Et maintenant, l'association BVSP (qui reprend du service après 9 mois de sommeil !), c'est lui. 

La machine de guerre est en place !

NOTA - sur son Facebook, Citoyens par Nature réagit à la désignation de Jérôme Dénécheau comme collaborateur de Frédéric Fouquet (voir le texte dans Plus d'Infos)


A voir : la nouvelle vidéo des Vigies Pirates du 23 janvier 2021 :

Réussir son PII - tuto1 : "empoisonner le puits"

Pour mener à bien un projet controversé une technique consiste à dévaloriser les personnes qui expriment leurs avis contraires pour discréditer leurs arguments. En rhétorique on appelle ça "empoisonner le puits". 

La promotion du projet de port de Bretignolles fourni un bel exemple. 

Lire la suite dans Plus d'Infos

La cérémonie des voeux de Frédéric Fouquet du 23 janvier 2021

C'est le Conseil Communautaire qui votera pour ou contre la poursuite du projet de port de plaisance

Citoyens par Nature réagit à la désignation de Jérôme Dénécheau comme collaborateur de Frédéric Fouquet

Dans le journal Ouest-France du 24 janvier 2021

Brétignolles-sur-Mer. Ils transforment une friche en terre fertile

Extrait du Journal des Sables du 28 janvier 2021


A écouter le passage sur le projet de port de plaisance à partir de 20'20"
Il dit aussi, au début, que les combats des gardiens de la Dune ne sont pas les siens ! ça on l'avait compris.


C'est le Conseil Communautaire qui votera pour ou contre la poursuite du projet de port de plaisance

Lu sur le blog de BVSP du 23 janvier 2021
"A ceux de votre entourage qui s’interrogent « Alors, il va se faire ce port ? », dites leur bien que « Oui, il va se faire ce port ! ». Il va se faire parce que cette commission va permettre aux nouveaux élus de la Communauté (10 nouveaux Maires sur 14) de découvrir le vrai projet et non la caricature qui en est faite sur les réseaux sociaux. Elle va mettre nos contradicteurs face à leurs contradictions. Elle va une fois de plus démontrer l’exemplarité de ce projet sur le plan démocratique, économique et environnemental."
 
On laisse croire que ce sont les 14 maires du bureau communautaire du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie qui décideront de l'avenir du projet de port de plaisance, c'est faux. Ce sont les 47 élus du Conseil Communautaire qui décideront en final

Un petit rappel de ce qui s'est passé le 10 juillet 2020 
26 communautaires sur 47 ont voté pour François Blanchet et ont donc adhéré à son engagement de moratoire sur le projet de port de plaisance en attente des jugements des recours. Quel que soit le résultat de la médiation, cet engagement sera tenu et le Conseil Communautaire en tiendra compte. Au pire des cas, si le projet n'est pas abandonné après les travaux de la commission de médiation, il sera repoussé de plusieurs années et mourra à petit feu.
Il y a peut-être 10 nouveaux maires dans le bureau communautaire mais la plupart de ces maires étaient déjà élus communautaires sous la présidence de Christophe Chabot et devraient donc bien connaître le dossier de port Bretignolles. Ils ne vont pas le découvrir !
Ce qui pose actuellement problème, c'est que François Blanchet ne semble pas avoir la majorité au bureau communautaire si on se réfère à l'élection du 10 juillet 2020 - voir la projection des votes sur le tableau ci-dessous. C'est le bureau communautaire qui décide de mettre un projet d'aménagement, par exemple, au vote obligatoire du Conseil Communautaire. Le fera-t-il, pour le projet de port Bretignolles, s'il estime que le vote du Conseil Communautaire sera défavorable ?

Représentativité des élus ! L'ensemble des citoyens aura son mot à dire sur le projet de port de Bretignolles.

Ne jamais oublier. Le projet de port est porté par la communauté de communes depuis début 2015, c'est l'ensemble de la population du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie qui est concernée, c'est elle qui devrait financer les surcoûts d'une telle opération et ça se chiffrerait en millions d'euros. Comme l'a dit François Blanchet, dans le contexte d'aujourd'hui, il y a d'autres priorités de financement. 
Une consultation où, parmi les questions posées aux habitants de la CDC, il y aurait celle-ci, serait fort intéressante : Seriez vous d'accord pour financer le projet de port de Bretignolles s'il y a des dépassements de coût objectif ?


Citoyens par Nature réagit à la désignation de Jérôme Dénécheau comme collaborateur de Frédéric Fouquet - le texte ci-dessous
Equité, vous avez dit équité ?
Les élus de CPN réagissent face à une délibération inopportune et inadmissible concernant l’emploi d’un collaborateur de cabinet. Sa mission consistera à accompagner et conseiller le maire de Brétignolles lors de la phase de médiation du projet de port prévue pour les six prochains mois. 
Ce projet de port est porté par la communauté de communes, ce n’est donc pas aux brétignollais de financer des dépenses supplémentaires pour une perspective sans avenir.
Ce recrutement démontre que la municipalité de Brétignolles doute de ses capacités à défendre le projet de port devant la commission de médiation d’intérêt communautaire. 
Nous contestons ce choix de recruter Jérôme Dénecheau, Directeur général des services de Brétignolles jusqu’en 2011, puis de la Communauté de communes jusqu’en septembre 2020, en charge du projet de port. 
Les services municipaux et communautaires ont pourtant les connaissances, les compétences et toute légitimité à intervenir pour cette mission sans dépense supplémentaire. 
La présence de J. Dénecheau crée une inégalité certaine au profit du groupe mené par Frédéric Fouquet.  L’autre co-président de ce groupe, Vincent Pipaud, ne disposant pas des mêmes moyens, les règles d’équité sont ainsi bafouées.
Ces basses manœuvres politiques insidieuses sont d’un autre temps, tout comme ce projet de port.
Le changement de société porté par les citoyens sortira vainqueur reconnu.


Les articles dans Ouest-France du 24 janvier 2021

Ouest-France du 24 janvier 2021. Bretignolles-sur-Mer. Port : le collaborateur au groupe de médiation nommé

Ce poste sera pourvu par Jérôme Denecheau, ancien directeur général des services de la communauté de communes, qui connaît parfaitement les différents volets du projet de port et qui a accepté d’accompagner les élus communaux, du 1er février au 31 juillet 2021, tout au long de la phase de médiation.

Le seul à bien connaître le dossier de port, c'est Jérôme Dénécheau ! C'est dire que ce projet est difficile à expliquer à la population parce que hors du temps, ça fait près de 20 ans que ça dure.


Les initiatives se multiplient à Bretignolles, il y a aussi le jardin d'Elisabeth près du rond point de la Normandelière, un jardin laboratoire pour le secteur de la Normandelière quand le projet de port de plaisance sera définitivement abandonné. 
La municipalité de Bretignolles a placé des caméras de surveillance, près de jardin d'Elisabeth, pour surveiller la pousse des légumes !!


Journal des Sables du 28 janvier 2021. Christophe Chabot est élu président

Quelle dégringolade ! Quelle promotion !

Après maire de Bretignolles, président de la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, devenir président de BVSP !






36 commentaires:

  1. Deux faces de danions maillotés menteurs comme des arracheurs de dents.

    RépondreSupprimer
  2. "De façon factuelle" avec l'ensemble des éléments à prendre en compte ou de "façon factuelle partielle arrangée" en ne donnant que quelques données choisies appuyant le point de vue à démontrer et en omettant les autres qui pourraient être gênantes pour la démonstration?

    RépondreSupprimer
  3. Bretignolles veut son porc

    RépondreSupprimer
  4. Bon ! eh bé c'est bien çà !

    Eh bien pour aider Chabot à réussir, on va lui donner un bon coup de main, voire un bon coup de pied......au cul bien sûr !
    Il avait dit que la Com. com. serait à feu et à sang s'il n'était pas réélu et il va tenir parole le c.. !

    En fait il a des réminiscences de sa jeunesse quand il faisait, à coups de poing, "pisser le sang" en cognant sur le premier venu, à l'entrée des bals.

    En fait, son comportement d'aujourd'hui résulte d'une terrible frustration.
    Il n'a jamais pu, depuis sa promesse de 2011, "montrer ses muscles", on ne sait pas lesquels d'ailleurs ? et si tant est qu'il en ait ?
    Ce qui est certain c'est que ce ne sont pas ceux de la tête !!!

    Sa défaite électorale aidant, ce fier à bras devient tout simplement très dangereux et gare à ceux qui vont lui prêter crédit ils pourraient le regretter !

    RépondreSupprimer
  5. sauf erreur de ma part
    ne faut il pas que ce soit lors d'une A.G. l'élection d'un nouveau président d'assos devienne effective
    il est vrai que les lois il y a longtemps que l'énergumène est assis dessus

    RépondreSupprimer
  6. cette fois nous y sommes
    la com com "a feu et a sang"
    la MILICE va sévir
    ATTENTION

    RépondreSupprimer
  7. Parole de chabot,parole de menteur,une fois de plus:après sa râclée du 10 juillet,tout le monde a pu l'entendre dire:"je suis soulagé que tout ce cirque s'arrête;maintenant je vais me consacrer à ma famille" etc etc...
    Et le voilà qui tente de revenir:plus tordu que lui tu meurs.

    RépondreSupprimer
  8. "Du chiendent ce mec",comme aurait dit un ancien de Brétignolles.Sans compter qu'il dit partout avoir démissionné alors qu'il a été viré,mais ça son ego surdimensionné ne peut pas l'intégrer.Un troll,un mini Trump,pervers narcissique et manipulateur.Il faut vraiment être stupide ou lobotomisé pour le suivre.

    RépondreSupprimer
  9. La photo, quel symbole !
    Béni-teau et AkenaCon poing à poing.
    Il Duce ha sempre ragione !

    RépondreSupprimer
  10. Trump n'est pas un pervers narcissique, Poutine non plus , mais les informations que les "news" aux mains des milliardaires nous donnent d'eux, nous le font croire.Réfléchissons, sortons des "fake news" des médias grand public.

    RépondreSupprimer
  11. Denécheau !

    J'en reviens à cet individu, qui publiait, sûrement sur les conseils de Chabot,
    (ou l'inverse d'ailleurs, mais çà n'a pas d'importance !) il y a environ 3 semaines sur ce blog, un lien permettant d'accéder à la vidéo provenant des infos de FRANCE 3 PAYS DE LOIRE ou de TV VENDEE, de la fin décembre 2011, dans laquelle, avec une véhémence jamais égalée par un homme politique, CHABOT insultait copieusement les commissaires enquêteurs ayant diligenté les 7 enquêtes publiques de 2011, scotchant le journaliste de TV !

    Ma parole, mais Denéchaud et Chabot prennent cet épisode pour un fait d'armes ? ils se glorifient de leur prouesse ? On se demande d'ailleurs pourquoi tout cela n'a pas abouti à une condamnation de Chabot devant la justice ? et accessoirement de Denéchaud pour complicité ?

    Et après cela, Denéchaud, qui par ailleurs a créé et exploité un faux fichier de candidats à l'attribution d'anneaux pour le projet de port de Bretignolles à la même époque, serait un homme suffisamment impartial et objectif pour expliquer les tenants et aboutissants du projet de port à la commission de médiation de la com.com. !

    Non mais, c'est une plaisanterie ? ou un suicide de la part des dirigeants de la com. com. ? Et pendant ce temps là Chabot, dont la liste des méfaits est immense, viserait le conseil départemental ?

    Veut-on définitivement salir et anéantir la Vendée, fleuron économique et dynamique cité partout en exemple, qu'on ne s'y prendrait pas mieux ?

    Alors que ceux qui détiennent le pouvoir réfléchissent bien ! Il est encore temps d'agir !

    RépondreSupprimer
  12. Je maintiens que Trump et Chabot sont des pervers narcissiques.Je n'ai pas mentionné Poutine.Chacun ses définitions ,les miennes me semblent coller tout à fait à l'idée que je me fais de ces personnages...

    RépondreSupprimer
  13. Quid des deux élus "Porte-voix" qui, dans leur programme électoral, proposaient des alternatives au projet de port?

    RépondreSupprimer
  14. Officiellement Chabot reprend du service comme président pour faire valoir son projet de port devant les habitants du pays. Il y a 15ans qu'il veut imposer son port et son port nous n'en voulons pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il reprend la place de l'homme à la brouette quelle promotion!

      Supprimer
  15. Mais qu'attend François Blanchet pour diffuser les appels d'offres!? et clouer le bec à cette bande de mal saints.

    RépondreSupprimer
  16. Ce type mais son énergie à savonner la planche des autres, berck.

    RépondreSupprimer
  17. A l'annonce de Dénécheau comme conseillé de Fouquet, j'étais moitié inquiet mais après réflexion j'ai plutôt eu envi de rire, parce que JD a été DGS de la mairie puis parachuté à L'CDC et d'après FF JD connaît bien le dossier et 20 ans après toujours pas de port�� et maintenant CC revient en président de BVSP, ils prennent les mêmes et ils recommencent, ils trempent dans leurs jus, et nous on lâche rien et on est là, on est là même si Chabot ne veut pas, NOUS ON EST LÀ...

    RépondreSupprimer
  18. Mr Bourcereau, je souhaite apporter un peu d'optimisme sur le Bureau Communautaire.

    Le tableau avec les maires et leurs intentions de votes a été réalisé au moment où Chabot était encore President et avait un certain pouvoir envers ces maires.

    Entre temps les cartes ont changé de mains.

    Aujourd'hui, quel maire irait à l'encontre de la politique Blanchet/Viel, au risque de ...
    - s'isoler de la ComCom ?
    - (re)diviser sa population sur un projet clivant ?
    - voire son mandat associé à ce fiasco economique, écologique, financier... ?

    Qu'auraient ils donc à gagner en s'associant à Fouquet ?

    M. Thomas a dit qu'il souhaitait renouer les liens entre Brem et la ComCom, je ne vois plus ce qu'il le retient à Chabot, c'est avec Blanchet qu'il doit desormais travailler !

    En attendant , restons prudent !


    RépondreSupprimer
  19. Insupportable ! invraisemblable !!!!!!! Vous le jetez par la porte, il re-rentre par la fenêtre !
    Chabot a TOUTES les caractéristiques du parfait pervers narcissique. Ce mec est toxique.

    Tripatouillage, grenouillage, fricotage, tripotage, copinage, magouillage, manipulation, manoeuvres... sont toutes les mamelles de la terre chabotienne. La transparence tant réclamée chez tous les élus n'a jamais été son fort.

    Alors qu'il n'a plus de mandats locaux il faut quand même qu'il ramène sa fraise comme si les affaires locales lui appartenaient, encore, toujours et pour longtemps... C'est de la glue, le sparadra du capitaine Haddock dont on n'arrive pas à se débarrasser.
    Sa vie serait-elle si ennuyeuse au point de revenir vers ses victimes passées pour les faire retomber dans ses filets tout en éprouvant une certaine jouissance ? Fouquet et Dénécheau sont ses espions dont il s'est entouré pour lui faciliter le retour à ses vieux démons.

    Tout faire pour lui barrer la route !

    RépondreSupprimer
  20. je suis outré !!! en même temps j'étais sur que c'était Dénécheau qui allait venir prendre cette place. Pourquoi ce n'est pas l'assoc Bretignolles veut son port qui le paie ?
    mon pauvre
    Fédéric ils te prennent vraiment pour un con, pour un incapable de défendre le projet!
    je ne serais pas fier si j'étais toi. ton orgueil doit en prendre un coup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brochet !

      Jamais un projet n'ayant été aussi mal ficelé que celui du projet de port de Bretignolles, ( mais on ne peut sans doute pas faire mieux ) il me semble donc qu'il faut un pédagogue à l'image du projet ! Lequel ?

      Non ! pas Denéchaud ! lui ne sait gérer que les coups tordus, mais le célébrissime BROCHET, l'homme de la traversée de l'Atlantique,( dans sa tête seulement je pense ), accompagné de sa brouette et des multiples classeurs de réservations des anneaux, tronqués au possible par Denéchaud.

      Et pendant qu'on y est, leur installer à tous les deux un joug sur la tête, pour tirer le boulet du projet de port !
      Nous aurions vraiment là l'image intellectuelle la plus proche de la vérité sur le projet de feu le président de la com. com. CHABOT !!!

      Supprimer
  21. Comme cela c'est clair : les élus de Bretignolles ne sont pas capables d'expliquer correctement leurs arguments en faveur du port qu'ils réclament depuis des lustres...Incompétence ?

    RépondreSupprimer
  22. Ils disent avoir la vérité sur ce projet mais tout ce qui ne va pas dans leur sens est passé sous silence! La preuve avec les appels d'offres!

    RépondreSupprimer
  23. quelle déception de le voir revenir sur le devant de la scène ! c'est vraiment un malade !maintenant il va falloir de bons arguments et se battre contre ces 2 là. parce que
    Dénéchaud est aussi fou que Chabot ! il y a certainement des intérêts financiers derrière tout ça, si non ils ne se démèneraient pas de cette façon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. SIPO-PHILAM ... est mon ami !...

      Christophe C.

      Supprimer
  24. Vous pouvez supprimer le point d'interrogation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison. Ils font la leçon aux autres mais finalement ils sont nuls. Incompétence !

      Supprimer
  25. Le 13h38 répondait au 13h04 !

    RépondreSupprimer
  26. Ce projet méconnu de certains de certains Brétignollais dit il et pourtant ça fait des années que le mot PORT seme la zizanie à breti et ces toujours les Brétignollais et les gens du pays de st Gilles ils connaissent surment le projet c'est vraiment prendre les gens pour des cons.

    RépondreSupprimer
  27. Un joug est plus facile à mettre sur un Bu que sur un poisson.

    RépondreSupprimer
  28. Je pense que Denéchaud et Chabot sont contents de tous ces justes commentaires. Ils ne jouissent que sous les coups. Ils n'ont pas d'autres objets que ceux du projet de port pour faire parler d'eux !
    çà ils aiment faire parler d'eux !

    Leur nourriture c'est la provocation, la malhonnêteté et la magouille !
    Leur seule jouissance, c'est l'arrogance, la bagarre, l'insulte et le mépris !

    La meilleure affaire que Chabot puisse faire, c'est de faire don de son corps à la médecine. Les chercheurs seraient certainement très intéressés et à fort prix !

    RépondreSupprimer
  29. Et après président de BVSP,balayeur en chef aux ateliers municipaux ?

    RépondreSupprimer
  30. Pourquoi Cécé ne va-t'il pas construire un port ailleurs ? C'est pas bien de s'entêter comme ça, cela peut ne pas être bon pour sa santé.

    RépondreSupprimer