Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Projet de PLU de Bretignolles en cours d’élaboration, la commune est sous RNU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandeliere.

jeudi 19 janvier 2017

Normandelière et la SEMVIE fait tout pour éteindre l'incendie !

Article du CPNS du 21 janvier 2017. Dégradation de la dune. Le CPNS rencontre les associations avant le prochain comité de suivi des dragages.
Voir la VIDEO du CPNS : l'incident de trop !
Lire le commentaire de Marine Lyot-Hermouet  - la photo ci-dessous confirme.












Article de Surfrider du 19 janvier 2017. Rejet des dragages des ports de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Topo sur l'incident du 11 janvier 2017.
Surfrider conteste les analyses des rejets, pose la question de la sécurité des installations et demande une réunion exceptionnelle du comité de suivi des opérations de dragage pour trouver des solutions dans l'intérêt de chacun et préservant le site.

La SEMVIE fait tout pour arrêter la polémique sur les opérations de dragage des ports , un même article diffusé dans le Journal des Sables et le Courrier Vendéen du 19 janvier 2017 : c'est du lourd !

Il faut dire que les enjeux sont importants :
- c'est toute une stratégie de dragage qu'il faudrait revoir et ça coûterait des millions d'euros à la collectivité. Le bateau de dragage qui évacue les vases portuaires au large des côtes est la propriété de la SEMVIE.
- c'est aussi le projet de port de plaisance de Brétignolles-sur-Mer qui, indirectement, est touché, le rejet des vases à proximité des côtes n'étant plus acceptable.

Bruno Vincent, le directeur de la SEMVIE, tente d'éteindre l'incendie mais est-il crédible ?
Les opérations de dragage ne rejetteraient en mer que de l'eau et de la vase comme si les bateaux de plaisance ne polluaient pas les ports  (voir l'article de Surfrider et des gardiens de la côte) ! La pollution ne serait que visuelle !
S'il y a problème lors des opérations de dragage, il suffit de tout enfuir pour le faire disparaître et l'affaire est close ! C'est la façon d'agir au Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. L'homme oublie mais la nature encaisse.
Bruno Vincent laisse entendre que s'il y avait pollution du port, ce ne pourrait être occasionné que par des rejets de fermes industrielles qui seraient véhiculés par le Jaunay. Serait-ce une allusion à la ferme du GAEC Chiron de l'Aiguillon sur Vie ?

























Lire la suite dans Plus d'Infos

L'association La Vigie : le port contrarie le plan local d'urbanisme

Laurence et Nicolas : CAP sur 2017

L'érosion du littoral : faut-il vraiment lutter ?

Falaises en péril ou quand l’érosion menace la côte basque



Ouest-France du 19 janvier 2017. Vigie : le port contrarie le plan local d'urbanisme

La Vigie veut l'abandon définitif du projet de port de plaisance de Brétignolles-sur-Mer et la remise en service du plan d'eau de la Normandelière, ce sont des demandes partagées par la majorité de la population locale.










Site Avenirpourbrétignolles du 19 janvier 2016. CAP sur 2017
Ecouter la Vidéo sur les opérations de dragage

Site France Info du 20 janvier 2017 : L'érosion du littoral : faut-il vraiment lutter ?
La Député PS de Gironde, Pascale Got, préconise de repenser la vie et les vacances au bord de l'océan. Installer les villes touristiques en retrait même si c'est renoncer à la maison vue sur mer

France 3 Aquitaine du 19 janvier 2017. Falaises en péril ou quand l’érosion menace la côte basque
Comme tout le reste du littoral aquitain, la côte basque s’érode inexorablement. Les élus ont mis en place une stratégie globale pour gérer la menace et se prémunir, tout en admettant qu’ils ne pourront pas lutter à tout prix contre la nature…
Une proposition de loi est actuellement à l’étude, pour offrir de nouveaux outils juridiques afin d’aider les collectivités à mieux gérer le risque et anticiper le repli des biens et des personnes.
France 3 Euskal Herri est allé à la rencontre de spécialistes, d’élus mais aussi de riverains pour évoquer ce phénomène qui entraînera inévitablement une modification du littoral basque et de son aménagement.: DIFFUSION LE SAMEDI 21 JANVIER À 19H10

1 commentaire:

  1. D'autant qu'il existe des alternatives: https://goo.gl/vSH9jN

    RépondreSupprimer