Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet et il a décidé un moratoire sur le projet de port et la création d'une commission de médiation qui fera un bilan le 8 juillet 2021 avant vote des élus communautaires sur la poursuite ou non du projet le 22 juillet 2021. Jugement du Tribunal Administratif du 16 février 2021 : rejet du recours de La Vigie contre le SCoT du Pays de Saint-Gilles, l'association fait appel. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve importante : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . Le 12 janvier 2021, le Tribunal Judiciaire des Sables d'Olonne annule la vente des terrains de la ferme de la Normandelière à la commune. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

mardi 2 septembre 2014

Normandelière et un éternel recommencement

Ouest France du 2 septembre 2014 : Serge Pallarès a visité le site du projet de port de la Normandelière
















On a l'impression de revenir en 2008.
Ils pensent toujours qu'il faut faire pression sur les dirigeants politiques pour faire avancer leur dossier de port. Nous sommes dans un pays de droit et les dirigeants politiques doivent se plier aux lois et aux règles communautaires.

On n'imaginait pas que Serge Pallarès puisse avoir une autre opinion que celle donnée dans Ouest-France lors de sa visite de courtoisie à Brétignolles-sur-Mer.
Mais les mots qu'il utilise laissent perplexes : un projet "cohérent et intelligent", des contraintes environnementales prises en compte "de façon honnête", un projet "au service de tous les Brétignollais" . C'est du Christophe Chabot dans le texte.
Et pour couronner le tout : "je ne suis pas contre les oppositions (...), mais il faut qu'elles soient constructives, et non systématiques". Serge Pallarès n'a pas rencontré les opposants, c'est Christophe Chabot qui lui a dit tout le mal qu'il pensait de l'opposition à son projet de port.

Lire la Suite dans Plus d'Infos

Un petit rappel savoureux de 2011 (avant l'enquête publique sur le projet de port).
La FFPP ne représente rien sur la côte Atlantique : Serge Pallarès recherche des points d'appui.
Le CPNS a fait ses observations à l'enquête publique sur le projet de PLU de Brem-sur-Mer.

Jean-Michet Kervadec, 1er Vice-Président de la Fédération Française des Ports de Plaisance en 2011, affirmait dans le journal télévisé de France 3 du 7 juin 2011 que la Vendée avait augmenté de 60% son offre en anneaux, que le réaménagement de structures existantes et le développement de ports à sec était une réponse pour l'avenir alors que la construction bétonnée était pratiquement abandonnée (voir conclusion document)
A cette date-là, le port de Brétignolles-sur-Mer n'était pas un projet d'avenir.
Le changement de position de la FFPP est un changement stratégique.

L'Association des Ports de Plaisance de l'Atlantique s'est séparée de la FFPP en 2004 et la plupart des ports de plaisance vendéens y sont adhérents (voir carte des adhérents et les derniers en juillet 2014 : Port La Vie, Port Olona, Port de Bourgenay et le port de Jard sur Mer).
Ceci explique peut-être cela.
Serge Pallarès règne principalement sur les côtes méditerranéennes, il ne représente rien sur la côte atlantique et son modèle est la marina. Nous n'en voulons pas en Vendée.
Christophe Chabot fait encore une fois cavalier seul en Vendée et a bien mal choisi son interlocuteur !

Le CPNS a fait ses observations à l'enquête publique sur le projet de PLU de Brem-sur-Mer.
La conclusion :
"Nous estimons que la municipalité de Brem-sur-Mer a réalisé un diagnostic objectif et approfondi, et que les préconisations du PLU pour la décennie à venir sont raisonnables, à condition toutefois de corriger la prévision de consommation d’espaces constructibles."
Une petite remarque :
"la protection du patrimoine : Le développement de l’urbanisation de Brétignolles-sur-mer peut avoir des conséquences en termes de co-visibilité, vis à vis de l’église St Nicolas, inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques"

4 commentaires:

  1. vive la liberté d'expression que l'on m'enlèvera pas2 septembre 2014 à 12:29

    Quelle bande de guignols !!!

    RépondreSupprimer
  2. c'était la fête fin après midi à l'ancienne ferme de la Normandelière, il y a avait des dizaines de voitures et du monde dans le bâtiment

    RépondreSupprimer
  3. Bien sûr, Port-Médiocre(Gironde) adhère à l'APPA : une vieille connaissance !

    RépondreSupprimer
  4. Merci, cher anonyme de 19h57, mais c'était la fête à qui ? A quoi ?
    Pas à l'environnement.
    Pendant ce temps, d'autres responsables, plus sérieux, plus éminents aussi, crient au fou et pressent pour que la protection de la planète devienne réalité.
    Tel Ban Ki-Moon, le Secrétaire Général des Nations Unies : http://www.huffingtonpost.fr/ban-kimoon/rechauffement-climatique-onu_b_5750526.html?utm_hp_ref=france.
    Qu'attend Christophe Chabot pour devenir un responsable responsable ? Peut-être ne faut-il pas lui en demander trop ?
    Dommage….

    RépondreSupprimer