Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Projet de PLU de Bretignolles en cours d’élaboration, la commune est sous RNU. Nouveau dossier de port de plaisance remis au préfet de Vendee le 16 mars 2018, avis d’enquête publique en août-septembre. Avis de l'Autorité Environnementale diffusé le 30 mai 2018. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandeliere.

mercredi 29 mars 2017

Normandelière et Christophe Chabot confesse sa nullité dans le Sans-Culotte 85 de mars 2017

C'est la fin du mois, dans l'attente du prochain Sans-Culotte 85 de avril 2017, vous pouvons diffuser l'article complet du Sans-Culotte de mars 2017.
Comme d'habitude : de la fanfaronnade, de l'enfumage, du mensonge, ... le cirque habituel du "Poutine des bacs à sable" de Brétignolles-sur-Mer.
Voir aussi l'article du 4 mars 2017 . Le journal Sans-Culotte 85 de avril 2009 et celui de mars 2017 sont des collectors qu'il faudrait conserver pour montrer aux générations futures la stupidité d'un maire. Les dessins mériteraient d'être affichés sur la mairie de la commune.

"J'ai été nul", la repentance (pas désintéressée) du nouveau capitaine Chabot

Il a exprimé des regrets quant à la première mouture du projet présentée en 2011. "A l'époque nous avons été bien naïfs et moi j'ai été nul, le projet n'étais pas abouti et j'ai pris là-dessus énormément de recul"








Paroles de Christophe Chabot et commentaires

"Pour le SCoT, par exemple, depuis 2011, ce ne sont pas moins de 130 réunions d'élus, 400 000 € dépensés en cabinets d'études et 150 000 € en interne ... hallucinant. Etape par étape, le processus a été validé par l'Etat qui, au dernier moment, émet un refus alors que tout le monde était d'accord ...
En plus l'Etat avait deux mois pour se prononcer et, comme d'habitude, il attend la dernière seconde pour le faire ... c'est volontaire de sa part, une fois de plus"

Commentaire : Si l'Etat avait validé le SCoT étape par étape, si tout le monde était d'accord, pourquoi le préfet de la Vendée ne l'accepterait-il pas ?
La réalité, c'est que le dossier SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie ne répond pas aux exigences de l'Etat, même le dernier modifié et approuvé en conseil communautaire, le 9 février 2017 (lire l'article du 17 février 2017)
Le SCoT n'est pas en adéquation avec l'évolution des données démographiques du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie (article du 5 janvier 2017), maintient toujours une urbanisation excessive sur le littoral au détriment du rétro-littoral, prescrit toujours un aménagement portuaire, à Brétignolles-sur-Mer, ne respectant pas les règles environnementales, bafoue toujours la loi Littoral (coupure d'urbanisation, espace naturel proche du rivage, ..) ... et, en final, est source de nombreux contentieux juridiques.

"Et bien nous passerons alors en RNU et ce sont les services de l'Etat qui décideront à notre place et instruiront les dossiers, ça nous fera économiser du temps et de l'argent"

Commentaire : Brétignolles-sur-Mer est sous RNU (Règlement National d'Urbanisme) depuis le 27 mars 2017 et jusqu'à l'approbation du PLU (article du 27 mars 2017).

"Cela ne contrarierait en rien le second projet de port car on a beaucoup travaillé depuis l'échec de la première mouture. Avec le recul, je me dis que c'était finalement logique qu'il ait été retoqué en 2011 car le dossier n'était pas suffisamment abouti. A l'époque, nous avions été très naïfs collectivement et moi nul, je n'ai pas peur de le dire. Mais nous avons tiré des enseignements de tout cela, même si j'ai souffert d'un manque de reconnaissance. En fait il ne s'agissait pas d'un problème environnemental mais politique, c'est là que nous nous sommes trompés. Depuis, j'ai pris soin d'aller à la rencontre de tous les partis (sauf le FN) et associations environnementales pour leur présenter le nouveau projet qui d'ailleurs sera co-piloté par elles. Le port, ce n'est plus un sujet clivant, ni bloquant, sur la commune.

Commentaires :
Ce ne serait pas un problème environnemental mais politique ! Il suffirait donc que les politiques défendent son projet pour qu'il soit approuvé ! N'était-ce pas déjà le cas en 2008 ? Serait-ce la dernière carte de Christophe Chabot, celle qu'il a brandie lors des voeux municipaux 2017 ?
En fait, le seul parti politique qui soutienne officiellement son projet de port c'est le parti "Les Républicains" avec Bruno Retailleau, il faudrait donc une prise de pouvoir du couple Fillon-Retailleau pour que son projet ait une chance d'être relancé, c'est mal barré !

La seule association environnementale ayant accepté de rencontrer Christophe Chabot est très connue .... à Vairé, c'est ALISE-Vairé (lire les articles du 22 octobre 2015 et du 3 novembre 2015) ! Ce serait vraiment un soutien de poids !
Les associations environnementales qui comptent et que Christophe Chabot n'arrivera jamais à convaincre sont citées dans cet article du 17 août 2011.

Le projet de port de plaisance ne serait plus un sujet clivant à Brétignolles !

Christophe Chabot, c'est du pipeau !













Les propos de Christophe Chabot méritaient vraiment d'être reproduits. 
Concernant son projet de port, il avoue avoir été "nul" en 2011, il ne semble pas avoir beaucoup progressé !
Il devrait passer à autre chose !






1 commentaire:

  1. Bonjour et merci pour vos articles toujours très instructifs.
    A titre informatif, pour vous éclairer, Alise n'est pas une association environnementale. Les quelques uns, sensibles à l'environnement qui en ont fait partie, ont pris leurs distances depuis longtemps. Bon vent à votre blog.

    RépondreSupprimer