Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Projet de PLU de Bretignolles en cours d'examen par les PPA, la commune est sous RNU. Nouveau dossier de port de plaisance remis au préfet de Vendee le 16 mars 2018, enquête publique probablement en août-septembre. Avis de l'Autorité Environnementale diffusé le 30 mai 2018. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandeliere.

dimanche 29 janvier 2017

Normandelière et au Pays de Saint-Christophe, l'intercommunalité active !

Ouest-France du 29 janvier 2017. Pays de Saint-Gilles, l'intercommunalité active

















Urbanisme
SCoT : Christophe Chabot veut passer en force, proposer un SCoT qui lui ressemble, au prochain conseil communautaire du 9 février 2017, et laisser tomber si l'Etat n'approuve pas.
Il termine en disant "Si on nous refuse cette dernière version, le SCoT sera purement et simplement abandonné et l'Etat décidera, seul, de l'urbanisation de notre territoire"
Ce serait la faute de l'Etat !
L'intercommunalité est active mais l'Etat est là ! Ce n'est pas Christophe Chabot, le chef de bande, qui impose ses règles sur notre territoire !
voir article 1 : le SCoT pas acceptable
voir article 2 : les données démographiques

Port Brétignolles
L'idée nouvelle pour promouvoir son nouveau projet de massacre de la Normandelière : la mutualisation des ports de plaisance de Saint-Gilles-Croix-de-Vie et de Brétignolles-sur-Mer est une imposture (voir avis dans Plus d'Infos)
L'intercommunalité est active mais Port Brétignolles ne verra jamais le jour.
Pourquoi n'a-t-il pas dit en conclusion "Si on nous refuse cette dernière version, le projet de port sera purement et simplement abandonné et l'Etat décidera, seul, de l'urbanisation du territoire Brétignollais" ! Il faut être logique jusqu'au bout !
Brétignolles-sur-Mer va passer sous RNU (Règlement National d'Urbanisme) le 26 mars 2017 et, pendant cette période, aucun projet d'aménagement portuaire ne pourra être présenté au préfet de Vendée.
voir article 1 : pas substantiellement différent
voir article 2 : dépôt à la Saint-Glinglin

Ouest-France du 29 janvier 2019 :
Noël Faucher trouble fête sur le littoral
Yannick Moreau : "une année 2017 d'espérance"
voir aussi l'article du Reporter Sablais














Noël Faucher a affiché ouvertement son soutien au projet de port de plaisance de la Normandelière, Yannick Moreau a fait preuve de plus de prudence, la conséquence logique : Christophe Chabot soutient la candidature de Noël Faucher aux législatives 2017.
Le combat des chefs commence en Vendée !

Lire la suite dans Plus d'Infos

Mobilisation contre l'assouplissement de la Loi Littoral

Journée mondiale des Zones Humides

La mutualisation des ports de plaisance du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie 

Les parlementaires tentent de remodeler la loi littoral : examen à l'Assemblée Nationale le 31 janvier 2017.



Toujours la mobilisation contre l'assouplissement de la loi Littoral

France Nature Environnement - Journée mondiale des Zones Humides le jeudi 2 février 2017En quoi les zones humides sont-elles d’utilité publique ?

La mutualisation des ports de plaisance du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie est une imposture.
Si l'on se réfère au dessin d'artiste communiqué par la communauté de communes, Port Brétignolles serait, avant tout, un parking à bateaux à moteurs.
Il y aurait 100 places maximum pour des bateaux à voile dans le premier bassin. Initialement Christophe Chabot avait proposé un projet de port de plaisance sur le site de la Normandelière principalement pour des voiliers et même des grands voiliers, ceux qui généreraient le plus de revenus de location.
Il y aurait plus de 800 places pour les bateaux à moteurs dans le deuxième bassin, ceux qui devraient passer sous le pont.
Les bateaux à moteurs sont ceux qui polluent le plus et ils seraient stockés dans un bassin fermé !
Au large de la Normandelière, il y aurait plus de circulation de bateaux à moteurs que de circulation de voiliers, donc plus de pollution.
S'il s'agit de créer de nouveaux emplacements pour stocker principalement des bateaux à moteurs, plutôt que de massacrer la Normandelière, il suffirait d'aménager le lit de La Vie en amont du pont de la Concorde.
Dans le cadre de la mutualisation des ports proposée par Christophe Chabot, le port de Brétignolles serait-il une poubelle chargée d'accueillir tous les bateaux à moteurs de Saint-Gilles-Croix-de-Vie actuellement en mouillage dans le lit de la Vie ?
Il y a aussi les ports à sec qui sont parfaitement adaptés pour stocker des bateaux à moteurs et qui préservent l'environnement. Sur le site de la Normandelière, un port à sec pour une centaine de bateaux à moteurs serait tout à fait envisageable. De même à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, pourquoi un projet de port à sec n'a-t-il jamais été étudié ?
Le préfet de Vendée demande depuis longtemps d'examiner toutes les alternatives sur le Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Christophe Chabot a toujours fait la sourde oreille. Il sait pertinemment que de telles études remettraient en cause son projet de port de plaisance sur le site de la Normandelière.












Le Monde Planète du 31 janvier 2017. Les parlementaires tentent de remodeler la loi littoral .
Les députés examinent mardi 31 janvier 2017 un texte sur l’érosion côtière dont les modifications apportées par le Sénat ouvrent les vannes à « la création de zones d’activités économiques » sans garde-fou.
D’un côté, des députés s’efforcent de prendre en compte l’érosion côtière en marche – un irrésistible phénomène qui, par endroits, efface huit mètres de côte sableuse par an, avale les dunes, sape les falaises et va fatalement obliger certaines implantations à reculer. De l’autre, certains se saisissent de l’occasion pour tenter de rogner la loi littoral qui limite les constructions nouvelles dans les communes côtières.
LA PETITION : 150 000 signatures à cet instant
VOIR LA VIDEO

2 commentaires:

  1. Tous ces politiques ne font que du bavardage et sont tous aussi incapables de gérer correctement un bourg une commune une communauté une région. Ils ne pensent qu'à leur porte feuille rempli par la république (nos impôts). Pas un seul qui comme Coluche ou Balavoine ne relève les manches pour agir et mettre les mains dans le cambouis (pour rester poli ). Que des mots, des belles phrases . Il y a de quoi de venir révolutionnaire !!!!!!

    RépondreSupprimer
  2. A suivre également la LPO et les zones humides: https://goo.gl/DfWL19

    RépondreSupprimer