Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Projet de PLU de Bretignolles en cours d’élaboration, la commune est sous RNU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandeliere.

jeudi 26 janvier 2017

Normandelière et La Vigie veut l'enterrement du projet ... et l'aura !

Le Journal des Sables du 26 janvier 2017 - Brétignolles-sur-Mer - La Vigie. "Que l'on enterre le projet de port définitivement"
















L'association La Vigie a lancé sa campagne de communication 2017 dans les médias locaux et réaffirme haut et fort ses objectifs :
- obtenir l'abandon définitif du projet de port de plaisance sur le site de la Normandelière
- obtenir la réouverture du plan d'eau de la Normandelière.

Nous partageons ces objectifs, il faut soutenir l'association La Vigie.

Lire la suite dans Plus d'Infos

Subventions départementales. C'est désormais l'intercommunalité qui partage le gâteau

Loi Littoral : La Fédération des Parcs naturels refuse une modification du texte

Loi Littoral en danger

Gironde : l’érosion sur la côte médocaine, état des lieux vu du ciel - Impact d'un enrochement

Loi sur la Biodiversité : les grands principes

L’autorisation environnementale unique est désormais définitive 

Les élus passent outre les réserves de l’enquête



Le Journal des Sables du 26 janvier 2017. Le Pays de Saint-Gilles. Subventions départementales. C'est désormais l'intercommunalité qui partage le gâteau












Ce qu'il faut retenir : La subvention départementale de 4,5MEuros est attribuée pour la période 2017-2020, c'est l'intercommunalité qui est chargée de la répartir, 70% de cette somme est consacrée à des projets intercommunaux et le projet de port de Brétignolles-sur-Mer ne fait pas partie des projets intercommunaux subventionnés par le conseil départemental.

Ce matin, la pétition "Ne touchez pas à la loi Littoral" atteint 86 000 signatures.
France Info du 25 janvier 2017. Loi Littoral : La Fédération des Parcs naturels refuse une modification du texte
La Fédération des Parcs naturels régionaux a adressé une motion à la ministre de l'environnement, Ségolène Royal, pour refuser l'assouplissement de la loi littoral voté  les sénateurs.
France Bleu du 25 janvier 2017. La loi Littoral en danger ?
Et toujours des arguments contre l'amendement loi Littoral.
Il faut continuer à faire circuler la pétition :
https://www.change.org/p/ne-touchez-pas-a-la-loi-littoral…
près de 120 000 signatures à cet instant

Sud-Ouest du 26 janvier 2017. Gironde : l’érosion sur la côte médocaine, état des lieux vu du ciel
A noter - l'impact d'un enrochement à Soulac, enrochement ressemblant aux récifs artificiels proposés par BRL Ingénierie pour le projet de Port Brétignolles.












Une nouvelle confirmation de ce que nous disons depuis longtemps : les récifs artificiels bloqueront le sable à leur endroit sous forme de tombolos et provoqueront une érosion aggravée des plages des Dunes.
C'est une réponse aux inquiétudes de Christian Praud sur l'érosion des plages du Sud.

Site FNE du 25 janvier 2017La loi biodiversité - L'essentiel
Un extrait :
"De nouveaux principes sont posés : la solidarité écologique, qui demande de tenir compte des effets environnementaux possibles d’une décision sur les territoires voisins, la non-régression du droit de l’environnement, ce qui signifie qu’on ne peut pas abaisser le niveau de protection de l'environnement et l'absence de perte nette de biodiversité,  qui vise à maintenir le même niveau de biodiversité avant et après un projet d’aménagement (art. 2). Ces principes doivent désormais être pris en compte dans tout projet. En dernier recours, lorsque les impacts écologiques d’un aménagement sont inévitables ou ne peuvent pas être réduits, son porteur devra prendre des mesures pour les compenser ou acheter des parcelles d’un « site naturel de compensation ».  
Toute atteinte à la biodiversité devra être réparée .... "

Article du 27 janvier 2017. L’autorisation environnementale unique est désormais définitive

Sud-Ouest du 27 janvier 2017Les élus passent outre les réserves de l’enquête

Les élus de la CDC du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie pourraient bien faire de même pour le dossier de SCoT.
Aujourd'hui le dossier de SCoT, modifié par la CDC après enquête publique, n'est pas acceptable par l'Etat et est bloqué, par le préfet de Vendée, depuis le 6 septembre 2016.
Les élus communautaires vont-ils délibérer et approuver un dossier de SCoT révisé qui ne répond pas aux attentes des services de l'Etat ?
Si c'est le cas, quelle sera la position de l'Etat sur ce nouveau dossier ?
La balle est actuellement dans le camp de la CDC du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie qui doit afficher sa position sur ce sujet en conseil communautaire.
Affaire à suivre




3 commentaires:

  1. A écouter absolument le billet de François MOREL sur France Inter aujourd'hui

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-francois-morel/le-billet-de-francois-morel-27-janvier-2017

      Supprimer
  2. le Charlie Enchaîné27 janvier 2017 à 23:46

    CriCri devrait aller brûler un cierge à Solesmes avec son copain Bruno.

    RépondreSupprimer