Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet. Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

vendredi 11 septembre 2020

Normandelière et Biodiversité : un port pour la sauver !

Sud-Ouest du 11 septembre 2020 - Plein cadre - Le vivant s'effondre à vitesse accélérée

Les Echos du 10 septembre 2020Le Conseil d'analyse économique prône des investissements bien plus importants dans la biodiversité

Actu.Environnement du 10 septembre 2020. Comment donner une valeur à la biodiversité
Le Conseil d'analyse économique donne ses recommandations pour freiner le déclin de la biodiversité et améliorer les politiques de conservation







Christophe Chabot et l'équipe municipale de Bretignolles-sur-Mer donnent leur recommandation pour freiner le déclin de la biodiversité et améliorer les politiques de conservation : créer de nouveaux ports de plaisance à impact environnemental positif !
Des comiques dites-vous !



Comme disent les escrocs de Bretignolles sur leur "blog vérité", ceux qui veulent continuer à faire du pognon : Pour sauver l'économie locale, pour sauver les entreprises du bâtiment, pour sauver Bénéteau, détruisons l'environnement de la Normandelière, bétonnons le littoral ! C'est comme ça qu'ils voient l'utilité publique du projet de port de Bretignolles ! Et nos générations futures qu'en pensent-elles ? Veulent-elles un littoral bétonné comme dans les années 70 ?
Soyons sérieux, ils sont vraiment en déficit d'arguments !

Une manifestation des pro-ports Bretignollais serait en cours de préparation pour le mois d'octobre 2020, ce serait le remake de fin 2011 - début 2012 (voir les articles du blog : 22 décembre 2011 - 29 décembre 2011 - 30 janvier 2012 - 31 janvier 2012 - 4 février 2012) 

Une évidence : Le camp des partisans de Christophe Chabot est en train de se fissurer.
Il y a les élus communautaires dont font partie, Frédéric Fouquet;, Isabelle Duranteau, Yann Thomas, qui veulent maintenir le lien avec François Blanchet et qui espèrent, par la négociation, obtenir satisfaction tout en laissant vivre le projet de port de Bretignolles le plus longtemps possible pour ne pas perdre la face vis à vis de leurs électeurs. Ceux-là attendent que la justice administrative se prononce.
Il y a un collectif d'anonymes excités qui débarquent sur la toile avec des arguments d'enfants de maternelle et qui menacent de s'en prendre à tous ceux qui ne voudraient pas réaliser le port rapidement, même à des élus de leur camp ! Ceux-là vont aider à l'isolement de Frédéric Fouquet au sein de la communauté de communes, c'est finalement une bonne chose, c'est ce que nous recherchons pour que le projet de port de plaisance de Bretignolles soit abandonné le plus rapidement possible. Ceux-là veulent passe en force.

Lire la suite dans Plus d'Infos

Une nouvelle ZAD voit le jour en Loire-Atlantique

Face aux oppositions, le projet industriel du Carnet vacille

Lire et relire le communiqué de Frédéric Fouquet du 2 septembre 2020

Modernisation des Scot et hiérarchie des normes applicables aux documents d'urbanisme

Beynac : la déviation inachevée doit disparaître

Dordogne : plus d'un millier de manifestants pour défendre la déviation de Beynac

Nuit des Jardins : Pièces céramiques de Christian Bourcereau


France Info du 15 septembre 2020Une nouvelle ZAD voit le jour en Loire-Atlantique




Lire et relire le communiqué de Frédéric Fouquet du 2 septembre 2020 qui ne laisse aucune chance à François Blanchet, qui veut toujours passer en force et qui prépare sa milice au combat. Il veut mettre le Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie " à feu et à sang" comme promettait Christophe Chabot !

Cela fait aujourd'hui deux mois que l’installation du conseil communautaire du Pays de Saint Gilles a eu lieu et que son nouveau président est élu.
Je sais que vous êtes très nombreux(ses) à attendre des nouvelles, une réaction, un positionnement, une manifestation de ma part.
Après le choc, il a fallu digérer, analyser, et réagir face à cette situation en évitant les réactions à chaud qui parfois sont malvenues (en tout cas, c’est mon fonctionnement).
Le moment est venu pour moi de vous faire part de mon état d’esprit face à la situation du moment et la volonté de  François BLANCHET et ses nouveaux amis (dont certains soutenaient la ZAD…) de stopper le projet phare de notre mandat : le port de plaisance de la Normandelière.
JE CONDAMNE SANS RÉSERVE LA VOLONTÉ DE FRANÇOIS BLANCHET DE METTRE UN TERME AU PROJET DE PORT !
Et il n’y arrivera pas car:
Que s’est-il passé depuis le 10 juillet 2020?
Dès le soir de l’élection, je me suis opposé à la mise en place d’un moratoire. J’ai rencontré François BLANCHET dans les jours qui ont suivi et nous avons convenu de plusieurs choses:
– Pas de moratoire
– Pas de décision qui rendrait impossible la réalisation du port
– La mise en place d’une commission composée des nouveaux maires et élargie à quelques personnes élues ou de la société civile pouvant apporter un regard objectif. Il est indispensable qu’ils s‘approprient le dossier du port et qu’ils comprennent son intérêt pour les Brétignollais, le bassin de vie et le sud du PSG.
Soyons très clairs, cela ne veut pas dire que le président a changé d’avis, mais cela nous assure qu’il a conscience de l’enjeu pour notre territoire et également de son importance pour le bon déroulement de son mandat sur les six prochaines années.
Que va-t-il se passer maintenant?
Je vais co-présider cette commission et sachez que je vais mettre toute mon énergie à défendre notre projet de port et l’enjeu qu’il représente pour l’avenir de notre territoire sud du Pays de Saint Gilles.
Ne croyez pas que je sois résigné ou atteint par ce nouvel obstacle qui se présente à nous, bien au contraire.
Plus que jamais ma détermination à démontrer l’intérêt de ce projet pour notre commune est forte.
Dans un premier temps, ma ligne d’action ne sera pas d’être dans l’affrontement direct, mais d’amener les différents protagonistes à réfléchir et à comprendre les intérêts majeurs d’un tel projet pour l’ensemble du territoire du Pays de Saint Gilles.
Nous allons travailler tous ensemble en fonction de nos compétences et convictions, et prouver une fois encore, en quoi ce projet de port doit être le point central du développement économique, touristique et démographique de Brétignolles sur Mer en particulier et plus généralement du bassin sud du Pays de Saint Gilles.
Ceci sera possible grâce à ma détermination et celle de toute l’équipe de Réussir Brétignolles mais  aussi et surtout grâce à votre soutien et votre mobilisation : en parallèle, je compte sur vous tous, pour soutenir l’ensemble de nos actions et celles qui vous seront proposées par les associations locales.
LA MOBILISATION SERA UNE DES CLÉS DE LA RÉUSSITE DE NOTRE PROJET !
Vous l’avez compris, les semaines qui arrivent vont être déterminantes pour l’avenir de notre projet et de Brétignolles sur Mer. Nous avons été élus le 15 mars 2020 pour réaliser ce projet, je m’engage auprès de vous tous aujourd’hui, à mettre en œuvre tout ce qui pourra nous permettre de réaliser le programme pour lequel vous nous avez soutenus.
OUI ! NOUS ALLONS RÉALISER ENSEMBLE CE BEAU PROJET
OUI ! NOUS ALLONS ENSEMBLE NOUS BATTRE POUR CELA
ET OUI ! NOUS ALLONS ENSEMBLE : « REUSSIR BRETIGNOLLES SUR MER »
A très vite
Frédéric FOUQUET
MAIRE DE BRÉTIGNOLLES SUR MER




Le Moniteur du 11 septembre 2020Beynac : la déviation inachevée doit disparaître
Commencé en 2018, le chantier de la déviation de Beynac-et-Cazenac avait été suspendu onze mois plus tard. Alors qu'à ce jour, 26,5 M€ TTC ont été investis dans ce projet ...
 Le Conseil d'Etat avait confirmé les décisions de justice précédentes, ainsi que l'obligation de remettre le site en état avant le 10 décembre 2020....
« Nous avons entamé le processus », commente le président du département. Il devrait coûter 15 M€ TTC à la collectivité...
En final, coût du passage en force pour la collectivité : 41,5 millions d'euros ... et c'est de l'argent perdu.
La leçon à en tirer : Une collectivité responsable ne devrait pas engager de travaux avant que tous les recours juridiques n'aient été jugés. Pour faire annuler un projet d'aménagement anti-environnemental, il n'y a qu'une solution offerte, par la loi, aux citoyens ou aux associations : les recours juridiques. Le traitement de ces recours juridiques devrait être intégré dans le long processus menant à la réalisation d'un projet.
Christophe Chabot et Frédéric Fouquet (il le dit dans sa lettre à ses partisans) sont toujours prêts à passer en force pour le projet de port de plaisance de Bretignolles prenant le risque de reproduire une situation comme celle de Beynac !


"Le président du Conseil Départemental, Germinal Péiro, a lui laissé entrevoir une perspective pour continuer la bataille de la déviation. Il a annoncé qu'il réfléchissait à une proposition de loi pour empêcher que le cas de Beynac ne se reproduise. "Elle dira que tout chantier entamé par une collectivité, qui a reçu les autorisations et dont le projet est reconnu d'utilité publique, pourra être terminé" explique Germinal Peiro. C'est Jean Lassalle qui sera en charge de porter le projet à l'Assemblée Nationale"
Ils reculent devant rien, méprisant les décisions de justice et proposant un projet de loi pour passer outre !



Des pièces céramiques originales "d'un artiste raté" qui travaille dans un "boui-boui" et qui se prend pour une "star", étaient exposées à la Nuit des Jardins organisée à Saint-Gilles-Croix-de-Vie le samedi 12 septembre 2020 !
A cause de notre engagement contre le projet de port de plaisance de Bretignolles, les partisans de Christophe Chabot et de Frédéric Fouquet, qui ne savent plus à quel saint se vouer, nous traitent toujours comme des "moins que rien" sur les réseaux sociaux. C'est probablement parce que notre engagement a aidé à obtenir certains résultats, c'est en quelque sorte le prix à payer !
Moi je suis fier du travail de mon céramiste de frère et je suis fier de notre engagement contre le projet de port de plaisance sur le site de la Normandelière.

40 commentaires:

  1. Le théorème de Christophe Chabot!
    Si ce n'était pas si grave on pourrait éclater de rire à voir cette vidéo.Il n'a absolument rien compris, CQFD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le théorème de Chabot :
      Tout bateau plongé dans un liquide Brétignollais est une pompe à fric pour Bretignolles.

      Supprimer
    2. Anonyme de 8h02,
      C'est tout simplement de la sottise.
      Je ne comprends pas que cet homme soit si bête !
      Pourquoi n'a-t-il pas soumis sa trouvaille verbale à Raffleneau ou Denécheau ? qui, c'est vrai, ne sont peut-être pas plus intelligents !

      Supprimer
  2. Merci a vous et votre blog
    La vue de l intervention de mr chabot que vous avez eu l amabilite dee mettre en ligne a de nouveau failli me provoquer une bosse de rire,
    Faut faire breveter le concept
    La realite est toute autre malheufeusement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La séquence vidéo avec le coup de la "pompe à argent" vaut aussi son pesant de cacahuètes.

      Supprimer
  3. Il faut faire un référendum qui concerne TOUS les habitants de la communauté de commune et on verra si les habitants sont pour ou contre et pas uniquement les habitants de Brétignolles qui seront bien content de faire payer ce possible port par des communes qui n'ont me pas accès à la mer ?

    RépondreSupprimer
  4. Merci, monsieur Bourcereau pour votre blog qui analyse fort bien les choses, et à lire les commentaires du "camp d'en face", ils n'ont manifestement rien compris. C'est une histoire passionnante, pleine de rebondissements et ce qui est sûr, c'est que ce projet sera évité. Nous ne sommes plus dans les années 70, époque à laquelle il aurait pu se faire. " premier port à impact environnemental positif", plus c'est gros, plus ça passe. Y a t'il des pro-ports qui gobent des absurdités pareilles? OUI, Chabot lui-même. Le mieux, c'est d'en rire et je ris souvent en lisant votre blog.Les recours aux tribunaux de Nantes vont être jugés et devraient porter le coup final à cette monstruosité d'un autre âge.

    RépondreSupprimer
  5. Avez vous obtenu une reponse a votre appel d offre inferieure a 30 millions d euros a ce jour selon le cahier des charges du projet ayant fait l objet d une declaration d utilite publique sachant que le depassement de ladite somme est entre autre une clause suspensive ?
    Votre determination n y changera rien vous etes hors des clous

    RépondreSupprimer
  6. F. Fouquet et ceux qui l'accompagnent ne voient pas plus loin que le bout de leur nez en répétant en boucle à qui voudra l'entendre : nous réaliserons notre projet... enjeu indispensable pour notre commune... avenir de notre projet et de Brétignolles-sur-Mer... Bref, tout ça ce n'est que la face visible de l'iceberg. Mais ils ne se posent toujours pas et moins que jamais de questions sur le "comment" d'une telle réalisation pharaonique ! C'est quand même quelque chose de ne pas pouvoir atteindre ce niveau de réflexion basique, de bon sens élémentaire. Ces gens sont bornés, obtus, idiots, avec seulement un petit pois dans le cerveau. Ils ont la "comprenette" bouchée tout comme d'autres qui parlent encore d'un "référendum" sur ce sujet alors que c'est incompatible dans le cadre de LA REALISATION d'un grand projet (qui plus est inutile !). L'idée déjà est folle, mais la réalisation est démentielle ; on ne peut donc lancer en pâture une question aux gens pour voir s'ils veulent ou pas un port.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourquoi pas leur demander tant qu'on y est s'ils veulent un aéroport, une basilique, un zénith, le tout exemplaire et avec un bilan environnemental , ça va de soi.

      Supprimer
    2. Anonyme de 13h42

      Et on pourrait continuer la liste des besoins souhaités par Chabot pour "sa clientèle de qualité" :

      - La délocalisation du Vendée-Globe des Sables vers Bretignolles - un golf - un complexe hôtelier pour clientèle de qualité - une station de taxis - un casino - une piscine olympique - avec l'aéroport - la basilique et le Zénith que vous citez, ce serait à peu près complet !

      Avec Chabot et désormais Fouquet, c'est vraiment la grenouille qui veut se faire plus grosse que le boeuf !

      Supprimer
  7. Les muscles de CHABOT !....

    Un petit historique s'impose pour évoquer ce sujet :
    Vers le 20 décembre 2011, dans l'ascenseur de la Préfecture de la Vendée, en repartant, juste après s'être fait délivrer un exemplaire des 7 rapports d'enquêtes et conclusions de la commission d'enquête, contenant les 7 avis défavorables sur la réalisation du projet de port de Bretignolles,
    Chabot avait découvert, dans les 15 secondes de descente du 3ème étage de l'ascenseur, de nombreuses erreurs dans ces rapports ( très fort le mec ! et ce, selon ses propres déclarations télévisées de l'époque ! ).

    Certainement dépité par ce résultat, ( lui qui ne prenait les Commissaires enquêteurs que pour des "employés aux petites écritures", seulement chargés d'enregistrer les observations, il a été servi ) il a sans doute été pris de tremblements, voire d'un vif courroux.

    Rentré précipitamment à Bretignolles, il déclare alors devant toutes les caméras qui lui tombent sous la main, après avoir copieusement insulté les membres de la commission d'enquête :

    "Dans moins de 48 heures, je vais faire annuler les rapports de la commission d'enquête ( ils ne le sont toujours pas 9 ans après ! ) et ensuite nous allons sortir nos muscles " ( pas ceux de la cervelle, bien sûr, çà ce serait vu depuis ! ).

    On a bien sûr vu depuis l'importance des muscles de Chabot !

    Mais plus grave, à lire le communiqué de Frédéric Fouquet du 2 septembre 2020, on se demande si celui-ci ne s'est pas fait greffer une partie des muscles de Christophe CHABOT ?

    Situation inquiétante, qu'il faudra continuer à observer de près.
    Donc soyons vigilants sur cette affaire !

    RépondreSupprimer
  8. Telle l'Hydre, on a beau lui couper la tête, que cette dernière s'entête encore et encore.......
    Que M. Fouquet s'entête, il récoltera à son tour le fruit de cet entêtement.
    Zad, manif, tension entre habitants.
    Rester vigilant. Car à en croire M. Fouquet Bretignolles dirige, contrôle et s'oppose avec force à ceux qui osent s'opposer. Pourtant son patron n'a pas été réélu......
    J 'adore la démocratie variable de M. Fouquet. Il a certes été élu à breti mais pas à la cc. Alors si il veut son port qu'il le paye de A à Z.
    Ensuite il deviendra capitaine d'un crevetier et ira faire fortune grâce à son port qui à coup sûr sera la dernière nurserie de l atlantique nord
    Les civelles ne remonteront plus la Loire mais viendrons grandir à breti.
    Ce sera tellement formidable, qu'il sera possible de trouver des truffes dans les ronds points. Il suffit de voir tous les chênes plantés le long des rues
    Un peu de sérieux M. Fouquet. Si les ports étaient propres, les pêcheurs n'auraient pas besoin de sortir en mer, il suffirait de faire des pièges .... Seulement des poissons dans les ports il y en a peu.
    Mais c'est vrai. Pas de pêche à breti, juste des voiliers pour s'amuser.
    Au fait, comment se porte le trait de côte ? Les rochers tiennent le coup?
    Jusqu'à quand ??? Les glaces fondent à vue d'œil. Si votre vision va 20 ans ça ira, mais ensuite ? Vous irez vous cacher dans les terres laissant breti à un bien triste destin.
    Il y a bien mieux à développer pour l avenir des jeunes générations.

    RépondreSupprimer
  9. On en a marre et plus que marre d'entendre ces obsédés d'un port de plaisance à Brétignolles et leurs vieilles rengaines !!! Cela devient de la sénilité précoce. Mr Blanchet clouez-leur le bec une bonne fois pour toutes et qu'on ferme à tout jamais ce dossier avec un code et que l'on perde le code... C'est usant et lamentable. Il y a bien d'autres choses urgentes à entreprendre au lieu de perdre du temps, de l'énergie, de l'argent à ressasser des affaires qui n'ont plus cours, sont désormais has been. Bénéteau n'a plus besoin d'un port annexe à Brétignolles, compris ?????????

    RépondreSupprimer
  10. Un port, mais un port à sec à St Gilles. La centrale d'épuration des eaux usées va être reconstruite à Givrand.Un emplacement très fonctionnel sera libéré, très fonctionnel car bord à quai le long de la vie mais aussi le long de la semi rapide et à proximité de la zone industrielle et des chantiers Beneteau! De plus cet aménagement aurait un coût 10fois inférieur au projet de Bretignolle et
    totalement respectueux de l'environnement.Les bateaux à moteurs de 5m à 7m qui ne vont en mer que quelques jours par ans
    seront très bien sur des racks.Cette technique hors d'eau apporte aux bateaux moins d'usure et d'électrolyse
    un coût financier d'emplacement moins cher pour les propriétaires et une sécurité renforcé pour le gardiennage. Voila une solution!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et certains pro port qui veulent leur port de Bretignolles pour une utilisation gratuite de la cale, c'est bien pour sortir leur bateaux de l'eau après l'utilisation!
      Ca fait cher la cale! Un peu de modestie messieurs!!!

      Supprimer
  11. Sur leur nouveau blog, les partisans du port écrivent qu'il faut un port pour sauver Beneteau. Mais ce port doit il pas remplacer la construction de 4000 maisons! ce n'est pas du travail pour le bâtiment qui est éventuellement supprimé? Ou bien c'est
    encore un gros mensonge?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait: DEUX "GROS MENSONGES" ! Qui peut croire à 4000 maisons dans une 'Coupure d'Urbanisation'?, pour ce qui est de Bénéteau, qui peut imaginer que "porc-chabot" pourrait le sauver ?... (MDR) !...

      Supprimer
  12. Si on voulait bien se donner la peine d'aménager les cales existantes et leurs abords,-La Normandelière et La Sauzaie- , 95% des demandes locales seraient satisfaites, SANS PORT !..
    Et pour un coût dérisoire, et sans agression de la NATURE.
    Bien entendu, on n'aurait pas 110 emplois à la clef, pour compenser efficacement les 1390 perdus par bénéteau / jeanneau !!!!!!......

    RépondreSupprimer
  13. Sans port au 100 millions€ et les emmerdements qui vont avec, le pays de St Gilles se donne les moyens d'améliorer les choses au pays de St Gilles...c'est un boulet à la cheville ce port 100% artificiel!

    RépondreSupprimer
  14. Ce port! Il est tellement dynamique que rien ne bouge et rein de bougera.
    Il y a que Frédéric Fouquet pour s'exciter. Laisser faire Mr Fouquet le tribunal administratif, doucement mais sûrement il va vitrifier tous ces mensonges.

    RépondreSupprimer
  15. Comme ils veulent redynamiser l'économie local, les partisans du port prêt à louer mensuellement une place pour leur soit disant bateau n'ont qu'à donner mensuellement et anonymement cet argent aux personnes qui vont en avoir besoin suite à la crise. Là, ils feront un très beau geste solidaire.

    RépondreSupprimer
  16. Qui sera le plus fou ?

    Quand on lit les slogans du "fier à bras" FOUQUET, on se demande qui sera le plus fou, de Chabot ou Fouquet ? Et j'en cite quelques-uns de ces slogans :

    - "JE CONDAMNE SANS RÉSERVE LA VOLONTÉ DE FRANÇOIS BLANCHET DE METTRE UN TERME
    AU PROJET DE PORT ! ET IL N'Y ARRIVERA PAS "!
    Mais pour qui se prend-t-il ? Il n'est pas président de la com. com. !

    - "LA MOBILISATION SERA UNE DES CLÉS DE LA RÉUSSITE DE NOTRE PROJET "!
    çà y est, il va nous faire le coup de Chabot une manifestation de 1 000
    nullards devant la S/Préfecture des Sables comme en février 2012 avec Chabot !

    - "OUI ! NOUS ALLONS ENSEMBLE NOUS BATTRE POUR CELA " !
    Rien que çà, comme avec Chabot et ses muscles !

    Une véritabLe déclaration de guerre !

    Mr FOUQUET ! consultez un psychiatre, votre cas cas n'est peut-être pas désespéré, car la médecine a fait de grands progrès ces dernières années !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou quand il dit " avant l'affrontement direct" le type est dérangé.

      Supprimer
  17. Mr FOUQUET !

    Cessez de crier et vociférer pour dire que vous avez été élu pour réaliser un port à Bretignolles ! Vous êtes vraiment un malade !

    - Tout d'abord la commune de Bretignolles n'a plus la maitrise du projet de port depuis plusieurs années, ce ne sont ni vous ni vos électeurs qui décident au pas de sa réalisation !
    Ce sont le Président de la com. com. et éventuellement tous les citoyens de la com. com. et pas seulement ceux de Bretignolles.

    Les citoyens de la com. com. n'en veulent d'ailleurs pas de votre port, pas plus que le nouveau président et vous ne l'aurez pas, c'est une certitude !

    Alors cessez de vous exciter !
    De surcroit, avant vos ouailles, qui n'ont vraiment aucun pouvoir, ce sont les lois et règlements de la République et notamment ceux relatifs à l'environnement qui commandent, sans compter les jugements à venir des tribunaux !

    Alors calmez-vous un peu ! ou alors c'est que vous êtes carrément plongé dans une crise de folie ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On savait Fouquet bas de plafond et orgueilleux comme um paon, mais là il se surpasse ! Vous allez voir ce que vous allez voir, moi, avec mes petits bras musclés je vais faire plier la com.com . Mais, pour qui se prend-il ce maire élu avec 30% des voix de Brétignolles, c'est-à-dire 3% des habitants du PSG. Il a oublié que son maître à refilé le bébé à la com.com en croyant y régner en chef suprême...mauvaise pioche.....

      Supprimer
  18. A qui était adressé ce communiqué de Fred Fouquet du 2 septembre?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme de 10h55,

      Réponse : A ses ouailles !

      Supprimer
    2. anonyme chers brétignollais votre maire fait le kéké avec son port qui ne se fera pas dans quelque temps il le fera quand il faudra rembouser tous les dépenses pour ce projet de m... à la com-com

      Supprimer
  19. Dans ce charmant lieu de La Corde Christian Bourcereau réalise un beau travail de recherche et création de céramique.
    Dommage que l'info de cette "nuit des jardins" à Saint-Gilles-Croix-de-Vie ne m'ait pas été connue, c'est l'opportunité de découvrir des lieux particuliers et pleins de charmes de la ville ancienne, des artisans d'art et artistes qui font de belles choses.

    RépondreSupprimer
  20. Pour répondre à l'anonyme de leur blog du 15 septembre de 17h49,car les commentaires constructeurs sont systématiquement effacés.
    Il y a environ 150 bateaux entre les deux ponts, ces bateaux appartiennent
    pour la plupart à des gens du pays qui
    connaissent la rivière et sont contents de leurs mouillage.Le pont de la concorde, ils font avec. Ils connaissent les marées, le marnage,les courants et savent tourner un bout et se servir de leurs bateaux. Un port à sec 100m plus en amont n'est pas un problème.La mer ça se mérite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Partons la mer est belle embarquons nous pêcheurs...

      Supprimer
  21. Le camp des partisans de Christophe Chabot est en train de se fissurer.
    Il y a les élus communautaires dont font partie, Frédéric Fouquet;, Isabelle Duranteau, Yann Thomas, Jean-François Biron qui veulent maintenir le lien avec François Blanchet et qui espèrent, par la négociation, obtenir satisfaction tout en laissant vivre le projet de port de Bretignolles le plus longtemps possible pour ne pas perdre la face
    Il y a un collectif d'anonymes excités qui débarquent sur la toile avec des arguments d'enfants de maternelle et qui menacent de s'en prendre à tous ceux qui ne voudraient pas réaliser le port rapidement, même à des élus de leur camp ! Ceux-là vont aider à l'isolement de Frédéric Fouquet au sein de la communauté de communes, c'est finalement une bonne chose, c'est ce que nous recherchons pour que le projet de port de plaisance de Bretignolles soit abandonné le plus rapidement posiible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'arroseur arrosé!

      Supprimer
    2. Des investisseurs à très court terme et à la vue basse ayant cru les balivernes du triton du Nouch
      Se sont fait baiser et expriment leur juste mecontentement

      Supprimer
  22. Dans le raisonnement des pro port, Pour sauver les 250 licenciements peut-être à venir de chez Beneteau,il faudrait un port supplémentaire à Bretignolles, ben voyons!admettons, alors dans ce cas ce port devrait être
    opérationnel avant la fin de l'année!?
    Messieurs, on ne joue pas avec ces choses là.Respect.

    RépondreSupprimer
  23. Donc les pros port qui n'ont pas de bateaux mais des terrains vont vendre leur biens pour acheter un bateau et refaire partir Beneteau du jamais vu ils ont vraiment le coeur sous la main pour aider les gens dans le besoin et encore une fois ils croient leurs connerie.

    RépondreSupprimer
  24. L'installation d'une catapulte sur le parking est largement suffisant pour la mise à l'eau, la tension de l'élastique est assuré par un âne qui mange les potirons du potager de la vigie : c'est de l'économie solidaire.

    RépondreSupprimer
  25. j ai ete approche telephoniquement et par sms afin de m inscrire sur une liste d attente aupres de rcm concessionnaire beneteau afin de reserver un essai sur le quai pas de canot mais des porshes dont une electrique de couleur verte se rechargant via un cable a une borne electrique du ponton visiteurs
    aucun interet le cable est bien trop court mais la ficelle est bien grosse

    RépondreSupprimer
  26. Un des effets des mensonges de Chabot !

    Bien qu'il ait prétendu, en son temps, qu'un port à Bretignolles donnerait 50 %
    de valeur supplémentaire aux maisons, certains propriétaires ont été abusés par ce slogan mensonger !

    Ainsi, certaines personnes ont acheté très cher, en 2011, des maisons bien au dessus de leur cours, mais les acheteurs croyaient qu'elles allaient prendre beaucoup de valeur, après avoir entendu le slogan de Chabot !

    Par contre, d'autres personnes, refusant toute idée de port, ont vendu à bas coût parfois de très belles maisons, pour aller s'installer ailleurs.
    Du coup les acheteurs ont réalisé une très bonne affaire, puisque de port il n'y aura pas et ces maisons placées très près de feu le projet de port, sont en train de prendre de la valeur !

    Comme quoi, avec Chabot le pire était bien à craindre !
    Et sans Chabot, les retombées de ses balivernes produisent des effets désastreux !

    RépondreSupprimer