Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Depuis le 10 juillet 2020, Christophe Chabot n’est plus président de la communauté de communes, c’est François Blanchet. Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie non jugé. Enquête Publique sur le projet de PLU terminée le 18 janvier 2019 - avis de la commission d'enquête favorable avec une réserve : rétablissement d’une coupure d'urbanisation sur le secteur de la Normandelière - approbation du PLU, en rejetant la réserve, en conseil municipal le 23 avril 2019. Nombreux recours contre le PLU. Enquête Publique sur le projet de port de plaisance terminée le 29 septembre 2018 : 5844 observations déposées - avis de la commission d'enquête favorable avec réserves - le préfet de Vendee déclare le projet d’utilité publique et donne les autorisations environnementales le 16 juillet 2019 - Nombreux recours contre les autorisations préfectorales . La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandelière.

jeudi 8 mars 2018

Normandelière et l'avenir de Brem-sur-Mer se décide à Brétignolles-sur-Mer

Actu.fr du 8 mars 2018. Bremxit. 777 Bremois pour une consultation locale

Le choc des photos

Pour savoir QUI il y a derrière le collectif "Brem-sur-Mer, l'avenir se décide ensemble", il suffit de voir la photo très explicite du Journal des Sables, en-tête de l'article.
Ce n'est pas étonnant, les méthodes utilisées pour recueillir les signatures sont celles du Poutine des bacs à sable.

En fait, l'avenir de Brem-sur-Mer se décide désormais à Brétignolles-sur-Mer.
Ce n'est plus une pétition pour une consultation POUR ou CONTRE le projet de Bremxit, c'est une pétition pour une consultation locale visant à éjecter Christian Praud, Christophe Chabot n'a pas supporté qu'on lui résiste et il veut le faire payer au maire de Brem-sur-Mer avec l'appui des Brémois.

Bravo le Journal des Sables pour cette photo !

Christophe Chabot veut une consultation à Brem-sur-Mer, faut-il rappeler, qu'en décembre 2011, après l'échec de l'enquête publique sur son projet de port de plaisance, il promettait une nouvelle consultation publique, l'a-t-il réalisée ? Non, c'est un mensonge de plus.
Il va communiquer un nouveau projet de port de plaisance au préfet de Vendée, le 16 mars 2018, sans avoir consulté la population comme il l'avait promis !
Message au collectif et aux Brémois de Christophe Chabot : "faites ce que je vous dis de faire pas ce que je fais" !

Ouest-France du 8 mars 2018. A Brem, le collectif a réuni 777 signatures pour le référendum.
Le journal Ouest-France n’a pas osé !

Lire l'article du 22 février 2018. Si le projet de Bremxit était arrêté ... jusqu'aux prochaines élections municipales de 2020 !

Lire la suite dans Plus d'Infos

Avis délibéré de l’Autorité environnementale sur les travaux de renforcement et rehausse des digues du Gois et des Mattes sur la commune de Barbâtre

L’Observatoire national de la mer et du littoral met en ligne de nouvelles fiches thématiques

Loi Littoral. Sophie Panonacle député LREM confirme



Avis délibéré de l’Autorité environnementale sur les travaux de renforcement et rehausse des digues du Gois et des Mattes sur la commune de Barbâtre

Site ANEL du 8 mars 2018. L’Observatoire national de la mer et du littoral met en ligne de nouvelles fiches thématiques

Loi Littoral. Sophie Panonacle député LREM confirme

Sud-Ouest du 9 mars 2018 - Littoral. Bientôt un texte sur l'érosion à l'Assemblée

Lire l'article du 12 décembre 2017. La loi Littoral : la proposition de loi sur le recul du trait de côte revient


3 commentaires:

  1. toujours le meme scenario discrediter au maxi son adversaire en s'entourant de qq naifs qui ne verront que du feu ....
    - episode de la prise de la presidence du football a bretignolles
    - le limogeage du resp.des ateliers municipaux en 2002
    - l'episode de la directrice de la maison de retraite
    - la belle magouille pour l'obtention de la com. com.
    - la mise a l'ecart du conseiller de sa liste qui a osé poser une question
    - ect..ect...
    la liste est longue mais il faut en garder qq bonnes au chaud
    un personnage hors concours.....comment faire confiance a un tel client
    incroyable qu'il y est encore des gens pour le soutenir

    RépondreSupprimer
  2. Le maire de Brem aurait du , dès le départ de son projet de BREMXIT, faire une consultation publique et ce n'est pas sûr qu'elle eut été négative. Le collectif brémois est pour moi complètement discrédité étant sous les ordres du maire de Brétignolles.La pétition n'est pas seulement un refus du BREMXIT , mais plus une demande de référendum , le démarchage intense , la disposition du local par Chabot a fait la différence, attendons les prochaines élections municipales et nous aurons beaucoup de militants pour le BREMXIT. L'attitude de Chabot a une nouvelle divisé et créer ce que l'on peut appeler << LE BORDEL !>>. Il est fait pour ça , c'est dans ses gênes...

    RépondreSupprimer
  3. Le referendum mis en œuvre par le front national pour le choix d'un nouveau nom, se présente comme tel:
    ,

    Cette formulation leur permettant d'arriver à leur fin, chez des sympathisants doutant de l'intérêt de la question.
    Notre maire avait usé du même stratège pour consulter les brétignollais sur l'idée d'un port:


    La formulation incitant à répondre oui à la première question pour répondre à la seconde.
    Ces techniques populiste n'on rien à voir avec la consultation démocratique.
    Les Bremois doivent se méfier de ces techniques de vendeur de vérandas.

    RépondreSupprimer