Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Projet de PLU de Bretignolles en cours d’élaboration, la commune est sous RNU. Nouveau dossier de port de plaisance remis au préfet de Vendee le 16 mars 2018, avis d’enquête publique en août-septembre. Avis de l'Autorité Environnementale diffusé le 30 mai 2018. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandeliere.

dimanche 20 août 2017

Normandelière et Port Bretignolles : la complétude du dossier n'est pas validée

Information importante : à la date d'aujourd'hui, la complétude du dossier de Port Bretignolles, transmis au préfet de Vendée par la CDC du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, fin juin 2017, est en cours de vérification par les services de l'Etat et il y aurait des insuffisances.

Ce n'est qu'à partir du moment où le préfet de Vendee aura validé la complétude du dossier de Port Bretignolles et l'aura confirmée par lettre recommandée à la CDC, qu'il aura 5 mois pour décider d'une mise en enquête publique. On est loin de cette date To.
Pendant ces 5 mois, le dossier complet sera transmis, pour analyses et avis, à l'Autorité Environnementale et aux PPA (Personnes Publiques Associées) et il pourrait bien y avoir un nouveau blocage du dossier comme il y a eu pour le projet de PLU de Bretignolles, ce qui rendrait la mise en enquête publique impossible.

Conclusion : de l'eau coulera sur le pont du ruisseau de la Normandeliere avant que le dossier de Port Bretignolles soit mis en enquête publique.
Ma prévision : à la Saint-Glinglin
Christophe Chabot peut commencer à préparer la cérémonie des vœux 2018 !

Petits Suppléments

Réécouter l'interview de Christophe Chabot de décembre 2011 avec sa définition d'un dossier complet (curseur 8'25")

VIDÉO du paysage marin de la Normandeliere, le 21 août à marée basse
Une belle variété de plages et de rochers naturels que des élus irresponsables voudraient aménager, bétonner par des récifs artificiels monstrueux, sectionner par un chenal, ... et finalement mettre en danger de disparition.
C'est pourquoi il faut se battre contre le projet fou de ces personnes irresponsables.

C'est à marée basse qu'on apprécie la beauté des lieux.
C'est à marée basse que les promoteurs de ce projet fou doivent illustrer - en 3D - leur projet.
Ce serait incompréhensible que le préfet de Vendee mette en enquête publique un projet de port de plaisance sur le site de la Normandeliere sans exiger, au préalable, des vues 3D à marée basse permettant de mesurer réellement l'impact sur le paysage marin des murs de protection du chenal et des récifs artificiels. La population doit avoir ces vues pour s'exprimer sur le projet à l'enquête publique et non des vues d'artiste destinées à la flouer.

Site CPNS du 21 août 2017
UN NOUVEAU DROIT: LE DROIT D’INITIATIVE – Avant la levée de la session parlementaire, les députés ont voté une ordonnance destinée à améliorer le dialogue environnemental, qui prévoit notamment la création d’un « droit d’initiative ». Ce nouveau droit doit permettre à des citoyens, des associations de protection de l’environnement ou à des collectivités de demander au préfet l’organisation d’une concertation préalable « sur les projets mobilisant des fonds publics importants« . L’ordonnance prévoit notamment le renforcement « en amont » de « la concertation » sur les projets susceptibles d’avoir un impact sur l’environnement, « à un stade de leur élaboration où ils peuvent plus facilement évoluer pour prendre en compte les observations du public« .  Source Lexpress.fr

France 2 - Envoyé spécial du 7 septembre 2017. Littoral, contre vents et marées 

3 commentaires:

  1. OUI, à la Saint-Glinglin, pauvre cricri, pauvre misère....
    mais, selon la logique bureaucratique, le préfet devrait refuser dès le départ le nouveau projet de port car celui-ci n'est pas "substantiellement différent" de l'ancien. La locomotive électorale va-t'elle s'arrêter un jour?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. .... à la St glinglin, ... Ou à la Trinité, comme disait Georges Pernoud lors d'un mémorable Thalassa.
      Pauvre cricri, pauvre misère, creuse la terre, creuse le temps.

      Pour ce qui est de creuser la terre, l'histoire retiendra que les trous se seront limités à ceux de la bâche du plan d'eau; sans oublier le trou dans les finances de la commune.

      Supprimer
  2. Comment fait-on pour voir la vidéo lorsque l'on n'est pas inscrit sur Facebook ? Merci pour votre réponse.

    RépondreSupprimer