Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Projet de PLU de Bretignolles en cours d'examen par les PPA, la commune est sous RNU. Nouveau dossier de port de plaisance remis au préfet de Vendee le 16 mars 2018, enquête publique probablement en août-septembre. Avis de l'Autorité Environnementale diffusé le 30 mai 2018. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandeliere.

lundi 16 octobre 2017

Normandelière et Cricri, balance ton port !

Ouest-France - édition spéciale de octobre 2017. Un ouragan frappe l’Ouest.

Un article de Philippe Ecalle intitulé : 80 millions pour empêcher d’autres Xynthia
Fin de l’article sur le repli stratégique :
il y a quelques années, un élu vendéen un peu iconoclaste, Christophe Chabot, maire de Bretignolles-sur-Mer s’était hasardé à évoquer la question. Sa suggestion avait fait long feu. Mais le sujet n’est plus totalement tabou, au moins au niveau de l’Etat tout au moins, qui a lancé un appel à projet en 2013

Iconoclaste : celui qui cherche à faire disparaître tout ce qui est le passé.


lire l’article de Ouest-France du 8 février 2014  : Faut-il déplacer les riverains proches de la mer ?

Lire l’article du blog du 6 février 2014. Les contradictions de Christophe Chabot

L’iconoclaste qui évoque un repli de population sur le littoral du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie est celui qui propose, sur sa commune :
- de faire entrer la mer dans les terres, à la Normandeliere, la rapprochant ainsi des habitations du centre de la commune, c’est le projet d’aménagement portuaire.
- de créer une ceinture verte autour de la commune de Bretignolles-sur-Mer pour concentrer les nouvelles habitations au plus près du littoral, là où les intérêts économiques sont les plus forts.

C’est la logique à la Cricri !

Combattons les projets de Christophe Chabot : le projet de PLU qui sera présenté le 20 octobre 2017 et le projet de port de plaisance qui ne répondent pas aux défis à venir.

Cricri, balance ton port et ton PLU à la poubelle !

9 commentaires:

  1. Est-ce que j'ai bien compris? Il s'agirait de laisser la mer agir quand elle s'invite et alors de laisser les dunes jouer leur rôle s'amortisseur. Bien .
    Mais le triste et zèlé sire brétignollais, lui , l'inviterait là où elle n'a pas prévu de pénétrer en lui ouvrant le passage au milieu d'une une dune !!!!???

    RépondreSupprimer
  2. Les bateaux seraient stockés dans des bassins cul de sac sans issue, à la moindre tempête ils seraient détruits et c’est la collectivité qui serait sollicitée

    RépondreSupprimer
  3. vivement que le port se fasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. çà c'est un argument à retenir pour l'hypothétique enquête publique.

      Supprimer
    2. J'espère quand même que vous n'êtes pas trop pressé car ce n'est pas pour demain,ni pour après-demain.Cela fait 15 ans que le maire veut son port et dans 15 ans,il ne sera toujours pas fait et c'est très bien ainsi.

      Supprimer
    3. On peut vous comprendre, cher berné-oui-oui de 12:46. 13 ans d'attente, ça commence à faire long avec un logo sur les enveloppes de la mairie vantant un Avenir Exemplaire. Enfin , ne soyez pas trop déçus . Vous avez le privilège de vivre dans la seule commune de France et d'outre-mer qui affiche sur ses enveloppes municipales une photo représentant un site qui n'a jamais existé et qui n'existera jamais . Reconnaissons-le : fallait quand même le faire.

      Supprimer
    4. Sans compter,anonyme de 12h46,que vous pouvez assister à la fête du port chaque été;la fête du port sans port,elle n'est pas mal celle -là aussi !
      Alors faites contre mauvaise fortune bon coeur et contentez vous de cela,vous n'aurez jamais plus,nous y veillons.

      Supprimer
  4. Au vu de des conceptions de l'instigateur du projet concernant le développement économique et de l’intérêt des administrés de la commune, Il faut lui décerner le prix mercure d’or. Oui oui, le prix existe sous la houlette des CCI. MERCURE est le dieu du business mais aussi des voleurs ! Le prix doit bien valoir pour les deux. Avec près de 4M d’euro des contribuables Bretignollais dépensés dans des entreprises hors du territoire communal et sans intérêt pour ses habitants et qui plus est dans la perspective de foutre en l’air l’espace remarquable de leur lieu de vie, ça mérite bien le grand prix !

    RépondreSupprimer
  5. Toujours éclairée à la BOUGIS , La Kenacon, la reine des verrats-cons?

    RépondreSupprimer