Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Projet de PLU de Bretignolles en cours d’élaboration, la commune est sous RNU. Nouveau dossier de port de plaisance remis au préfet de Vendee le 16 mars 2018, avis d’enquête publique en août-septembre. Avis de l'Autorité Environnementale diffusé le 30 mai 2018. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandeliere.

mercredi 6 septembre 2017

Normandelière et un projet bien soutenu ... par la mafia des ports

Ouest-France qui, rappelons-le, n'a jamais relaté la réunion publique de l'association La Vigie du 9 août 2017, fait, aujourd'hui, la part belle à la venue de Serge Pallarès à Brétignolles-sur-Mer pour soutenir un projet de port de plaisance à l'agonie.

Deux articles dans le journal du 6 septembre 2017 et un titre ambigu : Port- Brétignolles, le projet bien soutenu !!!
Il faut dire que le souteneur a une bonne réputation ! Lire l'article du 5 septembre 2017

Pour être crédible, il aurait fallu que Serge Pallarès rencontre les associations environnementales locales, ce qu'il n'a pas fait. Il n'a donc eu que la version de Cricri et de sa bande.

Port-Brétignolles, le projet bien attaqué ... par l'association La Vigie. Lire l'article du 2 septembre 2017


Pour marquer le fait que le projet d'aujourd'hui est différent de celui de 2011, le journaliste de Ouest-France insiste sur le nouveau coût du projet, "rechiffré à la hausse" : 42 000 000 d'euros.

Faut-il rappeler que le coût du projet qui était inscrit dans le dossier de port soumis à l'enquête publique de 2011 était de 45 000 000 d'euros (voir page 7 du dossier) et que l'estimation de 35 000 000 d'euros n'était qu'une opération de magouille et de diversion organisée par Christophe Chabot et l'entreprise de travaux publics Merceron.

Situation actuelle du nouveau dossier de port transmis au préfet de Vendée fin juin 2017 : il est toujours en vérification de complétude.
Nota :
Un énorme mensonge dans la pièce A du dossier de port transmis au préfet de Vendée : BRL dit que l'Autorité Environnementale a donné son avis et met la conclusion de cet avis favorable en annexe 5 (page 157 de la pièce A) : ce n'est pas l'avis de l'Autorité Environnementale mais celui de la Grande Commission Nautique de 2009 ! C'est pas sérieux !

Lire la suite dans Plus d'Infos

La Fédération Française des Ports de Plaisance communique sur sa visite en Vendée

L'assemblée générale de BVSP

Christophe Chabot reçoit les nouveaux arrivants et leur promet l'enquête publique sur le port

Un billet de Roland Lesage dans le Journal des Sables : Si Brem m'était conté

Bruno Retailleau quitte la présidence de la Région : une mauvaise nouvelle pour CriCri

Envoyé Spécial du 7 septembre 2017 : Littoral, contre vents et marées


La Fédération Française des Ports de Plaisance communique sur sa visite en Vendée
Site internet de la FFPP du 7 septembre 2017. La délégation FFPP accueillie en Vendée pour la réunion de son Conseil d’administration
Christophe Chabot, accompagné de toute sa bande, a organisé la visite de Port La Vie, un port de plaisance qui n'est pas affilié à la FFPP.
Une conférence de presse a eu lieu en mairie de Brétignolles-sur-Mer. A la date d'aujourd'hui, seul le journal Ouest-France a communiqué.

L'assemblée générale de BVSP
Nous sommes heureux d'apprendre que l'association BVSP organise son assemblée générale le 16 septembre 2017. Ils pourront de nouveau communiquer sur leur blog et auront un bel article dans le journal Ouest-France ! Une association qui compte !

Un article dans le Journal des Sables du 7 septembre 2017

Depuis le début de l'année 2017, la population Brétignollaise n'a plus entendu parler du PLU de la commune et attend des nouvelles.
Christophe Chabot réserve ses informations sur le PLU à ses béni-oui-oui !!!


Christophe Chabot reçoit les nouveaux arrivants et leur promet l'enquête publique sur le port !!!












Un billet de Roland Lesage dans le Journal des Sables : Si Brem m'était conté




















Bruno Retailleau quitte la présidence de la Région : une mauvaise nouvelle pour CriCri
Le billet du Canard Enchaîné

Le nouvel espoir de Christophe Chabot : 2022 !!!!


















Envoyé Spécial du 7 septembre 2017 : Littoral, contre vents et marées
Si vous avez passé vos vacances à la mer, vous ne vous en êtes sans doute pas rendu compte. Mais la France… rétrécit ! Elle a perdu 26 kilomètres carrés en cinquante ans. En cause, l’implacable érosion naturelle de son littoral, des morceaux de terre engloutis par la mer. En Aquitaine, la côte recule de plus deux mètres chaque année.

Que faire ? Résister à tout prix ? Comme ce propriétaire d’une villa de bord de mer qui, à ses frais, bâtit d’incroyables digues contre l’océan ? Ou reculer, comme à Lacanau ? La célèbre station balnéaire envisage l’impensable, une première mondiale : déplacer 1 500 commerces et logements, pour 500 millions d'euros ! La question se posera bientôt à tous ceux qui vivent près du rivage : un quart de la population française en 2040, contre vents et marées…

L'heure n'est plus à faire rentrer la mer dans les terres 

11 commentaires:

  1. C.Chabot me fait penser à un naufragé qui cherche une planche de salut pour ne pas couler. Mais depuis le début, les planches qu'il choisit ou trouve sont toutes bien pourries, et la liste est longue.

    RépondreSupprimer
  2. Port Bretignolles, le seul projet en cours de création en France qui ne s' inscrit pas sur une friche et qui va à l'encontre de la stratégie nationale. Comment pourrait il aboutir?

    RépondreSupprimer
  3. Chabot en berne!

    Comme à chaque rentrée, le coq de basse-cour brétignollais pérore dans la presse locale redevable.

    Cette année il nous ressort de son chapeau éculé un ami lapin bien miteux qui jusqu'à présent ne lui a été d'aucune aide.

    Cependant hélas les brétignollais.ses financent les agapes généreusement offertes par le "saigneur des anneaux".

    Chabot y perd son latin, que dis-je, il ne l'a certainement jamais maitrisé, car la mairie de Brétignolles n'étant plus ni officiellement ni juridiquement maître du projet de port et n'ayant à ce titre plus de ligne budgétaire pour ce chapitre, comment peut-elle accueillir une telle réunion et en assumer les coûts?

    Encore une fois des petits arrangements entre amis, car on peut se demander le sérieux de cette fédération, très méditerranéenne, qui permet à un acteur qui n'a aucun lien actuel avec le monde maritime de siéger en tant qu'administrateur.

    D'un autre côté, vu les casseroles que traine son président, on peut s'attendre à tout.

    Cette association semble être surtout une pompe à fric des deniers publics, donc de nos impôts. Chabot en étant un expert, ceci explique sans doute cela.

    Encore une fois donc, du vent et encore du vent afin de berner les quelques bénis oui-oui restants.

    Avec Chabot tout est possible, surtout le pire.

    RépondreSupprimer
  4. ces deux là étaient faits pour s'entendre"qui se ressemble , s'assemble". Apres la chute spectaculaire de ses deux poulains politiques,Mr le président de la CDC s'attelle avec un vieux cheval de retour. Il oublie que c'est le préfet qui mène la course, et les obstacles pour son projet sont nombreux. Les services de l'état se moque de sa communication médiatique à deux balles. Ils feront appliquer la loi, rien que la loi. Il n'est pas prêt de faire le tour d'honneur au galop!

    RépondreSupprimer
  5. Que viennent faire ces gugusses à Bretignolles alors que le projet est sous la responsabilité de la CC. Notre bon maire nous escroque une fois de plus !!!

    RépondreSupprimer
  6. Ne devrait on pas être nombreux à téléphoner à Ouest France pour leur indiquer leur manque d'objectivité en ne relatant pas l'AG de la Vigie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chabot cherche des soutiens en méditerranée, là où il n'y pas de marée. Après st Malodubois, on attend le jumelage avec st tropez.

      Supprimer
  7. Que vient faire la suppléante de St Buchou à un CA de la FFPP?

    RépondreSupprimer
  8. Le CA s'est tenu à la mairie de Brétignolles-sur-Mer, en présence de :
    - Mme Claire Legrand, suppléante de Stéphane Buchou, Député des Sables d’Olonne,
    - M. Patrick Chouquet, Adjoint au Maire de Brétignolles,
    - Mrs Stéphane Raffeneau et Jérôme Denecheau, Directeurs des Services de la Mairie de Brétignolles et de la Communauté de Communes du Pays de Saint Gilles Croix de Vie.

    Toutes ces personnes avaient-elles le droit d'assister au conseil d'administration de la FFPP sachant qu'elles ne sont pas adhérentes à la FFPP et que Port La Vie n'est pas affilié à la FFPP ?
    ça mériterait une réponse.

    RépondreSupprimer
  9. C'est pas l'homme qui prend la mer
    C'est la mer qui prend l'homme

    L'homme de grande culture qui dirige la commune connait peut-être ce refrain, même si ce n'est pas du djoni.

    RépondreSupprimer
  10. Le phenix déplumé, délaissé par tant de soi-disant soutiens( de Villiers, Retailleau, etc..., sans oublier les has-been locaux, tel Loulou et la clique cantonale) fait à nouveau feu de toute cendre, En Marche forcée pour s'attirer les faveurs des nouveaux arrivants , résidents retraités ou politiques fraîchement élus.

    RépondreSupprimer