Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Projet de PLU de Bretignolles en cours d'examen par les PPA, la commune est sous RNU. Nouveau dossier de port de plaisance remis au préfet de Vendee le 16 mars 2018, enquête publique probablement en août-septembre. Avis de l'Autorité Environnementale diffusé le 30 mai 2018. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandeliere.

mercredi 23 août 2017

Normandelière et une colonie d'hermelles en danger

IFREMER. Les Hermelles, de petits vers architectes au cœur du proje REEHAB

France Info du 18 juin 2017. IFREMER fait appel aux promeneurs pour recenser les Hermelles en bord de mer
Dans le cadre du projet REEBAH, Ifremer invite le grand public à ouvrir l’œil lors de ses promenades en bord de mer et à signaler toute présence d’hermelles. Des vers marins qui jouent un rôle important pour l’environnement et la biodiversité.
L’ hermelle (Sabellaria alveolata) est un petit ver marin qui vit en bord de mer dans un tube qu’il construit en collant du sable et des fragments de coquillages qu’il capture. Agglomérés, ces habitats forment des récifs, parfois discrets, mais qui parfois atteignent plus de deux mètres de hauteur et peuvent s’étaler sur des centaines d’hectares.
L’hermelle est peu connu du grand public, très peu étudiée par les scientifiques. Il joue pourtant un rôle important au sein de la biodiversité des écosystèmes marins et ses étranges constructions forment une barrière qui atténue la force des vagues, luttant ainsi contre l’érosion des côtes.
Si lors de vos ballades, le long du bord de mer, vous veniez à croiser l’une de ces étranges excroissances, Ifremer vous invite, si vous le pouvez, à la photographier et à faire part de votre découverte sur le site du projet REEHAB

France 2 du 5 juillet 2017. Telematin Sciences - les Hermelles pour sauver les côtes.

Article du blog : 26 février 2009 -

Etude d'impact du projet de port de plaisance réalisée par BRL INGÉNIERIE en 2010 (page 107)
Le secteur de La Normandelière, tout comme l’ensemble de l’estran rocheux de Brétignolles- sur-Mer, abrite un banc d’Hermelles bien installé. Les Hermelles sont de petits vers tubicoles, Sabellaria alveolata (annélide polychète), qui vivent en colonie et qui réalisent leur tube en agglomérant les grains de sable. L’agrégation des tubes aboutit à une véritable construction architecturale d’origine biologique, considérée officiellement comme un récif fonctionnel. C’est également un habitat au sens strict du terme, puisqu’il abrite une cohorte d’espèces associées, notamment du fait de sa grande complexité. 
Les récifs d’Hermelles sont limités à quelques sites majeurs sur le littoral Manche- Atlantique : baie du Mont Saint-Michel, Vendée et Pays Basque. Ils font l’objet d’une surveillance particulière et sont ciblés par les cahiers d’habitat Natura 2000 (récifs, habitat1170-4, Annexe 6). Aucune réglementation française ne les protège toutefois en tant que tel. 

Fiche INPN 1170-4 - les récifs d'Hermelles (façade atlantique)
Il convient d'effectuer un recensement des récifs et évaluation de leur état de conservation, en tenant compte de leur dynamique propre.
Une attention toute particulière doit être apportée à l'étude du rôle que jouent ces récifs au sein de l'écosystème qui les abritent.


Les Hermelles pour sauver les côtes, Christophe Chabot pour les détruire !

La colonie d'hermelles est importante et de bonne qualité sur le site marin de la Normandeliere, comme le montrent les photos ci-dessous (voir aussi serveur) et les vidéos mises sur Facebook (Vidéo 1 et Vidéo 2) pour ceux qui peuvent les voir.
Toutes les photos et vidéos sont sur SERVEUR

Chacun pourra s'en rendre compte. L'office de tourisme pourrait intégrer les colonies d'hermelles dans ses visites d'estran et informer les touristes pour qu'ils ne les détruisent pas.
La destruction de cette colonie d'hermelles ne pourrait pas être compensée s'il y avait un port de plaisance à cet endroit et c'est toute une biodiversité marine qui disparaîtrait.

Les photos prises le 22 août 2017
A l'entrée de l'Anse du Repos












A l'entrée de l'Anse du Repos, là où serait le chenal du port 












A côté du rocher de la Mouine










1 commentaire:

  1. Aucun problème : des hermelles artificielles sont prévues dans le projet du porc

    RépondreSupprimer